Laryngites à répétition chez enfant de 4 ans

[Résolu/Fermé]
Signaler
-
 kiki -
Bonjour,
Mon petit gars a un souci de toux chronique, et je voudrais votre avis.
Corentin est né à 34 semaines, 2,8 kg, sans problème particulier, et je suis rentrée avec lui comme avec un bébé à terme. Il a eu un reflux externe assez prononcé soigné au Nutrilon AR et à la Polysilane. Avec la diversification, ça s'est estompé. C'est toujours un enfant qui, quand il pleure ou tousse fort, vomit un peu, mais à part cette fragilité, pas de souci particulier. C'est un gamin grand pour son âge (1m10 à 4 ans et demi), très vif et rigolo, avec une précocité qui a motivé un passage anticipé en Grande section de maternelle. Il va donc rentrer en CP à 5 ans à peine, contre 6 ou 6ans et demi pour les autres. Il a toujours été assez douillet, chaque bobo prend une importance vitale (mais j'ai lu que les gamins dotés d'un reflux ont souvent un seuil de tolérance à la douleur assez bas), et si on sent, son père et moi, un môme qui s'interroge beaucoup sur lui, le monde, les autres etc, on ne le sent pas « négativement » angoissé : il n'est pas du tout en repli, mais très extraverti, il parle depuis très tôt avec un vocabulaire très riche, il est très porté vers les autres. Nous tentons de juguler à un niveau « raisonnable » ce que nous interprétons (peut-être à tort) comme un besoin de plaire et d'exister lié à une petite anxiété.

Il s'est mis assez tôt à nous faire des bronchites, rhino, otites, et donc à prendre des antibiotiques, mais à chaque fois nous nous entendions dire que c'était normal, à son âge, de cumuler les petites maladies ORL. A notre arrivée en Finistère nord, Corentin a continué ses petites maladies avec une fréquence régulière et assez courte. Un jour, il y a quasiment deux ans et demi, il s'est réveillé en pleine nuit en toussant comme un perdu, la respiration sifflante, la voix rauque. Il a vomi, peinait à reprendre son souffle. Fièvre modéré. Avis du médecin de garde à minuit et demi : laryngite virale (« en ce moment, les gamins se la refilent, le mien d'ailleurs en a eu une aussi, c'est pour ça que je suis venu avec mon propre flacon de Celestène ».... Et heureusement !!!) Le médecin de garde lui a donc donné du Célestène, ça s'est tassé en deux heures. Traitement de deux-trois jours, puis petite bronchite (il paraît que c'est normal qu'un traitement à la cortisone dégénère souvent en petite bronchite.... ?) soignée aux antibios, puis plus rien. Ouf.
Puis le cortège de otites-rhino a continué. Petite rémission en été, puis rebelote début novembre. Grosse crise de « laryngite », même si je répugne à utiliser ce terme. (Les symptômes ressemblent à ceux d'une laryngite, mais depuis cette « première fois », il n'y a plus ni fièvre, ni respiration sifflante, juste toux aboyante et incessante). Célestène, puis antibios. Puis encore une mi-décembre. Puis en janvier, puis deux en février et une en avril. Avec au moins trois passages de nuit aux urgences de l'hosto car le Célestène n'y fait rien, et il reçoit là des masques de Pulmicort et d'adrénaline.
Puis maman épuisée et désespérée a emmené son petit bout chez un ORL. Bilan des courses : ablation des végétations début mai. Traitement Bécotide + Aérius + Celestène si nécessaire. Au secours.
La petite soeur arrive. Période difficile au cours de laquelle Corentin refait une crise. Retour aux urgences, masque d'adré, renvoi chez nous, débrouillez-vous avec la laryngite de votre fils.
Eté plutôt cool, quelques bouffées de Bécotide quand je sens qu'il s'irrite la gorge en toussotant le soir, ça se calme. Mais son humeur s'en ressent pas mal (il est très sensible au Bécotide, mon fils).
L'hiver commence comme l'an dernier : « laryngite » fin novembre, fin décembre, en janvier, en février, puis mi-mars. Là, exténués, son père et moi décidons les grandes manoeuvres : je l'emmène voir un pneumo, qui lui fait les tests en cabine pour l'asthme. Rien de concluant du tout (alors que Corentin commençait un rhume carabiné), mise à part une petite hyperréactivité bronchique. Le pneumo adorable nous garde une heure et me dit pour finir que pour lui, y'a pas d'asthme. Là, je précise que, à chaque fois que nous sommes allés à l'hosto en pleine crise, la saturation de Corentin était nickel. Aucune trace de difficulté respiratoire mises à part celles liées à la problématique de la toux et à la reprise d'inspiration !
Je file en rdv chez le pneumo-pédiatre de l'hosto. Là, elle examine Corentin sous toute sles coutures. Après lui avoir exposé les choses, je lui précise bien que jamais les médecins n'ont entendu de sifflement, et que à mon sens, le problème n'est pas bronchique, mais se situe plus haut, au niveau de la gorge/larynx.
Bilan des courses : pour elle, c'est le reflux de mon fiston qui, irritant la paroi de la gorge et le larynx, créerait sur les muqueuses une irritation qui se propagerait à la muqueuse des bronches. Du coup, à chaque rhume, l'écoulement dans sa gorge et son arrière-nez réveillerait l'irritation sur ce terrain « fertile », et le ferait tousser de manière chronique.
OK. Traitement au Sérétide 125 + Mopral 20. Elle me prescrit aussi de la ventoline et me dit d'essayer ( !) des fois que ça l'aide. J'ai aussi du Solupred en cas de crise.
Je continue aussi l'homéopathie (staphysagria, sambucus, spongia, arum tryph, nux vomica et ipeca), on ne sait jamais.
On est à la mi-mars. Une semaine après ce rdv et le début du traitement, Corentin m'en refait une maous costo. J'essaye la Ventoline, catastrophe, c'est pire (10 à 15 bouffées, mais de toute façon, il est incapable de les respirer tellement il tousse). J'essaye le Solupred. Rien. Il tousse tellement et a tellement de mal à reprendre son souffle que je suis obligée d'appeler les pompiers pour qu'ils l'emmènent à l'hosto. La toux résiste à l'adrénaline, au Pulmicort, et nous voilà hospitalisés deux jours pour en venir à bout ! Evidemment, on me ressort le bon vieux refrain « mais prenez patience, le traitement est long à faire effet ». Et puis évidemment « attendez qu'il grandisse un peu, ça va disparaître tout seul ».
A l'hosto, on ne veut pas
- parler d'asthme, ni faire les examens afférents, en nous disant qu'il est trop jeune pour qu'on parle d'asthme, qu'il faut attendre. (Attendre quoi ? Deux-trois ans d'enfer avant de vouloir mettre les mots ?)
- parler d'allergies (« on fera les tests plus tard si cela ne se calme pas, mais bon, ça n'y ressemble pas »).

Moi je veux bien, mais vous trouvez ça normal qu'un petit bonhomme de pas encore 5 ans se balade avec une écharpe dès qu'il met le nez dehors ? Qu'on répugne à l'envoyer à la piscine ? Au parc ? Dans le jardin ? Il est claqué par ses crises, par le traitement, par notre angoisse aussi, certainement. Et nous on n'en peut plus des nuits blanches, des appels au Samu et des visites aux urgences...

Donc pour résumer :
- antécédents ORL réguliers dus, ou pas, à un reflux.
- aucune allergie alimentaire révélée. Il mange de tout depuis sa diversification (6 mois d'âge) et n'a jamais eu ni gonflement ni boutons suspects.
- nous avons un chat à la maison depuis qu'il est né. Il a un tapis dans sa chambre et des peluches dans son lit (en nombre raisonnable). Nous nettoyons les tapis au vaporetto et aérons sa chambre tous les jours.
- nous sommes allés voir un allergo qui a fait des tests cutanés sans résultat. Mais comme Corentin avait subi un traitement un peu avant, peut-être cela a-t-il faussé les résultats. Avant son ablation des végétations, l'ORL avait commandé des tests sanguins : résultat, aucune allergie de quel type que ce soit. Mais encore une fois, est-ce « trompé » par un traitement aux corticoïdes ?
Les crises sont régulières, une par mois en moyenne pendant l'hiver. Elles sont TOUJOURS précédées d'un rhume, infecté ou non, que l'on soigne par lavements de nez et Pivalone, et ne se déclarent bien souvent qu'une fois que l'écoulement nasal est redevenu ABONDANT ET CLAIR. Il commence à tousser en fin de journée, cela s'aggrave la nuit, entre 22 h et minuit. Jamais, au cours des examens médicaux, les médecins n'ont noté de respiration sifflante ni de mauvaise saturation. Il n'a pas non plus d'extinction de voix ni de dysphonie. Parfois juste la voix un peu enrouée, mais pas « cassée ».

Du coup, je me pose des questions :
- si c'était le asthme, n'aurait il pas une saturation mauvaise ? Des sifflements ? Les crises d'asthmes s'annoncent-elles par un rhume ?
- si c'était une allergie respi ? Après tout, ça y ressemble bien. Il a fait un peu d'eczéma sous les joues étant bébé, il a un terrain propice, son père étant client des allergies étant petit.
Souvent j'entends : yeux irrités (il me dit que il a un « truc dedans »), écoulement nasal abondant et clair (mais en arrière-nez, je n'arrive pas à le dégager en le mouchant), éternuements (jusqu'à dix en une heure) + toux égal allergie.... Du coup, là, il m'a refait une crise il y a une semaine, Solupred trois jours, il continue à tousser (un peu plus gras) à éternuer et les yeux rouges, je le gave de Rhinallergy, j'ai la sensation qu'il « mouche moins ».
Sachant qu'on a un chat, qu'il a un tapis et des peluches dans sa chambre.....

Moi j'aimerai avoir un avis. Et une solution, parce que, lui comme nous, avons vraiment besoin que cela s'arrête...

Merci d'avance de bien vouloir me lire (je suis un peu longue, hein?)
Cordialement
Marine, maman inquiète et fatiguée
A voir également:

24 réponses

une urgentiste m'a même prise à part un jour pour me dire que "je déconnais sérieusement, d'ammener mon fils à chaque fois qu'il toussait" (au point d'en avoir les lèvres bleues car il n'arrivait plus à reprendre sa respiration)
et que c'était "moi qu'il fallait soigner, aller chez un psy", que c'était chez lui du stress, ou un rhume, qu'il fallait le laisser tousser et que ça passerait!!!
10
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 21672 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
37478
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
19 octobre 2021
25 999
Je confirme que des centaines de parents consultent des allergologies chaque semaine pour ce type de problèmes..Nous ne trouvons pas une allergie a chaque fois.. Mais dans plus de 50% des situations , nous réussissons a retrouver une cause allergique et aider ces enfants..
Un bilan allergologique peut s' effectuer des les premiers mois de la vie d un enfant , contrairement aux idées reçues fausses qui circulent encore dans le milieu
Médical qui stipule qu il faut attendre 4 ou 5 ans avant de faire un bilan.. c'est une perte de temps et les chances de guérison s'amenuisent et sont plus difficiles ..
Bonsoir,

Bonne année, et navrée de ne pas avoir donné de nouvelles avant.
Alors les choses ont considérablement évolué depuis que je suis venue fair emes premiers pas, en piteux état, sur ce site.
J'ai suivi vos conseils, et malgré les haussements d'épaules des pédiatres de l'hopital, je suis allée consulter "tout bêtement" une allergo. Gentille, attentive et consciencieuse. Corentin a été détecté allergique aux acariens. Test cutané réactif tout d'abord, puis plus, donc prise de sang. Son taux de réactivité n'est pas très élevé (je pensais même que l'allergo allait me dire qu'il n'avait rien), mais à ma grande surprise, elle m'a répondu "pas du tout, c'est pour moi un taux significatif". Ouf! Enfin un mot sur son état de santé.

Bref. Il est sous aérius depuis avril dernier. On a maintenu Mopral et sérétide pour le moment. On a viré tapis, armoires ouvertes, pour préférer les commodes à vêtement fermées, le lino qui s'aspire et se nettoie à la vapeur sa souci. Et surtout, sur les conseils de l'allergo, housse matelas + couette + oreiller anti-acarien. On aspire son lit une à deux fois par semaine, on change les draps deux fois par mois.
Résultat : aucune crise depuis début avril 2009 (pour mémoire, avant, une à deux par mois, avec voyage aux urgences, pulmicort et adré). En septembre, à ses 5 ans, on a commencé une désensibilisation sublinguale.
On va laisser passer l'hiver, mais je dois dire que, si je me suis crispée aux premiers rhumes (toux grasse, nez qui coule), j'arrive à présent à le prendre "cool". Parce qu'il se mouche, il se lave le nez, il dort et ça ne dégénère plus comme avant.
Programme pour la suite : d'ici la fin de l'été prochain, on cesse ou le mopral, ou le sérétide. On repart pour un hiver sous aérius + le médicament qui restera + désensibilisation sub-linguale. L'été d'après, on vire le dernier médoc pour ne garder que l'aérius + déssensibilisation. Ca lui fera presque 7 ans. Ensuite, ben on dosera, en voyant si la déssensibilisation a fonctionné, ou s'il doit garder un peu d'aérius.

Mais grâce à vos conseil, on peut dire sans faire dans le lyrique que notre vie a considérablement changée!!
Bonjour,
mon fils de 3 ans a également des laryngites à répétition depuis ses 1 an. le RGO a été diagnostiqué à 3 semaines (mais il n'a jamais fais de laryngoscopie pour confirmer), et à mon grand désespoire il suit un traitement anti-reflux depuis. d'abord PERYDIS + lait AR et aujourd'hui PERYDIS et MOPRAL. A chaque tentative de "sevrage" nous avons droit à la reprise des laryngites... pour moi, le lien entre les reflux et les laryngites est évident. Très mauvaise aleine le matin, constament le nez sale même si ne coule pas, le hoquet, tousse la nuit comme si il avalait soudain de travers, mal au ventre après le petit déjeuner... sont autant de signes révélateurs d'un RGO. Et dès qu'une poussière, un chat en saison de mue(même sans allergie, les poils fins se colent au fond de la gorge), un coup de vent passe par là, la crise se déclenche, sans préavis, de nuit, vers minuit/2h du mat : toux aboyante (c'est très significatif) et problème respiratoires (il étouffe tout simplement, l'air ne passe presque plus), sifflement important, gros effort à la respiration...

Mais les crises peuvent peut-être prendre d'autres formes.

dans tous les cas la repise du ttmt anti reflux est quasi immédiat, les crises s'arrêtent et son appétit revient très vite. mais je ne pense pas que ce soit la bonne solution à long terme...

Le pbm est que + il grandit et + les crises sont graves, sans qu'aucune fin à tout cela ne s'annonce... il faut savoir que le nerfs relié à l'estomac qui "dirige" le reflux prend sa source au sommet du crane. J'ai mit 20h à accoucher avec des contractions intenses toutes les 2minutes avant que le rythme ne s'accélère. CEtte longue compression serait à l'origine du reflux.
Je l'ai donc conduit chez une osthépathe. première séance miraculeuse (plus de reflux du tout, moins de fatigue, joie de vivre... un miracle !) puis grosse chute sur la tête 2s + tard et tout a repris. deuxième séance samedi dernier, et depuis nouvelle laryngite à cause du jus de pommes... (de nombreux aliments augmentent l'acidité des reflux : tomates, jus de fruits, gras, ) ...
Pour le moment, nous devons attendre quelques jours après la séance pour voir les effets - ou non - des soins prodigués par l'osthéo. le corps peut se comporter différement les premiers jours pour "s'équilibrer" à nouveau définitivement en 2/3 jours. Même si je ne crois pas trop à ces trucs en temps normal, je me dis que ça ne peut pas être pire, et je mise beaucoup dessus.

Quand à vous, avez-vous trouver une solution ou tenter d'autres traitements depuis ?

Claudine
c'est étonnant...je vous lit et je me dit que c'est exactement ce qui se passe avec ma fille 4 ans également
des laryngites à répétition qui débutent toujours pas un rhume,et dégénère en bronchite.et à chaque fois malgré ses antécédents ,le medecin nous dit qu'il n'y a pas de soucis
consultation pneumo,test allergique,osteopathe,nous avons tout essayé....
si vous trouvez pourquoi et surtout une solution,je suis preneuse
bon courage
gwenaëlle
moi lulu est né il pesé 2590 g et il est rentré au cp alors qu'il n'avait que 5 ans et demi c'est la catastrophe le petit est larguer du fait qu'il a été très souvent absent en maternelle car toujours malade . 5 années de recherche pour enfin trouver en 1 journée à toulouse lulu à une trachéo malacie avec la orte qui lui comprime la trachée mais on n'est toujours pas sortie de la galère car il est toujours très souvent malade et a toulouse il nous on dit qu'il fallait encore patienté des année afin qu'il puisse gérer sa toux et le reste voilà pour l'instant l'école c'est le bordelle RASED , soutient et orthophoniste et psycomotricité fine pour ratrapper ce qu'il a manquer en maternelle mais c'est très difficile pour lui et pour nous bon courage
bonjour
je vous conseille de voir un pneumologue _ vous serez vite fixé.
Votre récit est identique à mon histoire. Nous sommes sur une piste de reflux gastrique. C'est laryngite aigue, peuvent en être le résultat ; l'acidié de l'estomac enflamme le larynx, qui du coup, gonfle jusqu'à engendrer des difficulté respiratoire.
Bonjour Tchapai,

Merci pour ta réponse. Désolé de ne pas avoir répondu + tôt mais j'étais en vacances.
Pour moi les crises se sont accentuées. Depuis 1 mois c'est toutes les semaines le vendredi ou le samedi.
Je ne vois pas d'avancé avec le pédiatre qui voulait me le mettre sous mopral mais qui ne le fait jamais. Sa dernière solution : aérosol pulmicort en cas de crise (plus local comme cortisone). Mais quand mon fils a une crise en pleine nuit, on dirait un lion... alors je me vois bien lui mettre un masque !!!!
Je crois que je vais aller voir un allergologue + homéo.
Mon mari est lui d'avis à continuer avec le pédiatre mais moi je veux avancer et trouver une solution.
Depuis le lait végétal par contre il a arrêté de me faire ses diarhées (intestin irritable).

Sinon, il pète la forme... alors je dois passer pour la chiante de service car cela se passe toujours de nuit !!
A bientôt.
Hello!
Désolée d'apprendre que ça s'arrange pas!!!
Ecoute, je n'ai pas la science infuse et je ne prétends pas avoir fait des études de médecine, loin de là, mais de ce que j'ai vécu, je tire quelques enseignements :
- d'une, je préfère passer pour l'hystérique hypocondriaque de service, mais pas question de baisser les bras. Je me souviens d'une urgentiste qui m'avait traitée de folle aprce que c'était la seconde fois en un mois que je venais avec loulou pour un masque, et qui m'a expliqué que ça venait de moi, que je lui refilais mon stress...
Mais tu vois, pour ma fille, qui a refusé de fermer l'oeil (JA-MAIS) dès sa naissance, sauf dans mes bras, j'ai tout entendu, on m'a fait tous les reproches de la terre (je suis même allée à l'aide médico-psycho de ma ville pour m'entendre dire que je "nourrissais le fantasme de l'enfant qui ne dort pas"!!!)... pour au final trouver un énième péditra un peu pas trop con qui me l'a envoyée faire une fibro... résultat, Mopral et une semaine après elle dormait. parce que tous les autres qui n'y voyaient que l'hystérie d'une mère sont passés à côté d'un reflux qui avait provoqué un oedème au larynx. Evidemment, qu'elle hurlait quand je la couchait, elle était brûlée vive!!!

- de deux, ne pas hésiter à croiser les avis. Le premier allergo que j'ai vu n'a pas fait grand chose à part rigoler en me disant "oh ma p'tite dame, de toute façon, je vais vous dire qu'il n'est pas allergique, mais il peut le devenir demain, vous savez, ça ne veut rien dire". Merci bien. La seconde a fait ça comme il faut et c'était réglé en 15 mn.


- de trois, insister lourdement. Moi, la fibro, je l'ai demandée, redemandée, jusqu'à trouver quelqu'un qui consente à me l'octroyer. Idem pour mon loulou. Il a fallu dix rendez-vous chez dix spécialistes différents pour que j'ose "réclamer" du Mopral. Après tout, ais-je dit, on lui en donne six mois, si ça marche pas on arrête.
ça a atténué, mais pas complètement. Du coup j'attends de voir l'hiver qu'on va passer : si c'est plus calme, on va progressivement arrêter le Mopral et le sérétide pour ne garder que l'aerius, dixit l'allergo.

Pour ton fiston, le reflux y est certainement pour quelque chose, c'est clair, alors n'hésite pas : tu vas chez le pédiatre, tu ne ressors pas de chez lui sans une ordonnance de Mopral. On le sait maintenant, au vu des études, cela n'a pas d'effet secondaire. par contre, ne pas être trop pressé, ça peut mettre 15 j/ un mois à marche. Et si ça marche pas, et bien au moins tu en auras le coeur net et pas de regrets.
Mais double ton rdv pédiatre avec un rdv allergo. C'est fou, il a fallu que je tombe sur cette femme pour apprendre que le cas de mon fils, allergique aux acariens, elle en recevait une dizaine par mois! Hallucinant!
Tu pourras en parler avec lui, et des mesures à prendre : on élimine autant de peluches de nécessaire, on met un matelas anti-acarien, on aspire la poussière très souvent et on aère mème par moins 10 :)
Mais c'est peut-être pas les acariens, et y'a qu'un allergo qui pourra te prescrire une prise de sang pour savoir. Parce que les tests cutanés, ça fonctionne pas toujours...

Quoi qu'il en soit, garde bon le cap et tu as raison : mieux vaut être la chiante de service que de ne rien faire, voir son loulou être malade, cuit de fatigue, et soi-même cumuler angoisse et nuits blanches.
gros bisous à vous et donnes des nouvelles!!!
Messages postés
37478
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
19 octobre 2021
25 999
LA consultation d un allergologue est une priorité, bien avant celle d un homéopathe.
Messages postés
37478
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
19 octobre 2021
25 999
Merci de nos donner de vos nouvelles qui sont très bonnes. Votre cas illustre bien la nécessite d' être correctement pris en charge par le professionnel qui a suffisament d' expérience dans ce domaine.. Et vous l'avez trouve. Maintenant , il faut reconsulter très régulièrement selon ses conseils, et même s' il n est pas gêne.
Bonne journée
bonjour à toutes les mamans,
enfin nous savons de quoi souffre lucas au bout de 5 ans il a suffit d'une journée a toulouse à PURPAN. Lucas a une trachéo malacie et la orte lui comprime la trachée .
pour l'instant rien a faire toujours le même traitement sauf que nous avons remarquer une amélioration sur son appéti depuis qu'il prend de l'inexium .Il faut que nous patientons encore quelques années pour qu'il puisse gérer sa toux.
Messages postés
29326
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 mars 2021
5 840
Bonjour,

En vous lisant, je me suis revue il y a quelques années en arrière ;) Et cela a duré entre 2 ans et 3 ans.

J'ai connu les nuits blanches, les visites chez les pneumologues, allergologues, hôpitaux, corticoïdes.

Elle nous a même fait un "faux croup" (http://www.e-sante.fr/symptome-maladie-laryngite-faux-croup-NN_SM-2719-4-990.htm), ne respirant plus du tout et direct aux Urgences.

Elle a subi des tests allergiques : rien !!

Pneumologie : rien !!

Nous avons donc décidé, malheureusement vers la fin, de la mettre sous aérosol. Et là, miracle, sa toux s'est nettement atténuée.

Il a fallu 1 an pour qu'elle s'arrête définitivement.

Conclusion et après des nuits reposantes et "bien méritées" : elle fabriquait tout simplement ses anticorps !!

Depuis, elle se porte comme un charme et n'a plus eu de rhume, laryngite, bronchite ou quoi que ce soit ;))

J'espère que mon témoignage vous aura un peu éclairé ;))
Messages postés
70
Date d'inscription
mardi 26 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
15 juin 2009
9
salut , faut vérifier si ton enfant respire normalement surtout quand il dort c'est à dire par le nez et non la

bouche .vérifie plusieurs fois .
Bonjour Tchapai,

Je vis la même chose : au moins 10 laryngites depuis décembre. Au début tous les 2 mois et la 3 en 1 mois 1/2.
En plus l'emploi de la cortisone me fait peur pour plus tard.
L'hosto moi aussi je connais : adrénaline, oxygène ...
Le mien a un reflux important et on me dit que ça vient de là. J'ai rendez vous cette semaine à l'hopital chez le pédiatre pour voir si on peut le dépister pour l'asthme (il n'a que 26 mois). Mais comme toi, je m'attends à la même réponse car lors de ses crises, la saturation est bonne.
J'ai été voir une sorte de naturopathe qui m'a dit que cela venait d'une intolérance au lactose. Je suis donc maintenant au lait végétal,on verra bien.
Je suis également épuisée moralement et physiquement.
Ma doc me dit que "en genéral", que ça se calme vers 6 ans !!!
Je vais acheter un humidificateur, ça fera pas de mal !
Sinon pour la toux, j'ai remarqué que la clim lui faisait du bien !!! (pharmacie climatisée)
Bon courage
Bonjour Boubounette,

bon alors voilà : après traitement "anti-laryngytes" à la cortisone (Célestène, Solupred), qui marchaient de moins en moins, x voyages aux urgences pour masques de Pulmicort et Adrénaline, on me dit que c'est son reflux qui crée un terrain propice aux irritations chroniques des bronches, on me le met sous Sérétide (asthme), en me disant que "ce n'est pas de l'asthme, mais on ne sait jamais", et Mopral, en m'expliquant que ça va se calmer en réduisant les émissions acides (le reflux est toujours là mais les remontées ne sont plus irritantes).
Il m'a refait une crise depuis.
Du coup, moi, maman, connaissant mon pitchou sur le bout des doigts, l'ayant ausculté sous toutes les coutures, je l'ai pris sous mon bras et j'ai fini par aller chez une allergo.
Bilan des courses, alors qu'on me disant à l'hopital "mais 4 ans, madame, c'est bien trop jeune pour parler d'allergie, voyons!", au bout de 10 mn, il avait un beau bouton bien rouge qui permettait de diagnostiquer de manière imparable une allergie aux acariens.
L'allergo m'a dit que le cas de mon fiston était hyper courant, et que des petits comme ça, elle en recevait plusieurs par semaine. Donc pour récapituler : allergie aux acariens provoquant des rhinites qui, en coulant en permanence dans la gorge, favorisent les réaction de toux chronique façon asthme, même si ça n'en est pas. Ouf. je sais que ça n'en est pas car la Ventoline aggrave les symptômes au lieu de les calmer.
Bref, depuis fin avril, il a gardé sérétide et mopral, qu'il cessera d'utiliser après l'hiver s'il n'a pas eu de crise, et il a été mis sous Aérius, anti-hystaminique. Plus housse de couette, d'oreiller et de matelas anti acariens (ça a un prix, mais ça marche, je les ai commandé chez Immunoctem). Plus toute sles fringues rangées dans un meuble fermé, tapis mis à la poubelle, et chambre aérée (en défaisant le lit) tous les matins et tous les soirs, plus aspiro 2x par semaine et vaporette 1x par semaine. Jusqu'ici, ça va, comme dirait l'autre. Je croise les doigts, mais il a déjà eu deux épisodes de rhume depuis fin avril, et il ne tousse pas. J'espère qu'on a trouvé la méthode, reste à savoir comment va se passer l'hiver.
tenez moi au courant et ne baissez pas les bras, c'est vachement dur, angoissant, déprimant, épuisant nerveusement et physiquement, mais malheureusement, il faut se montrer vachement ferme face au corps médical et ne pas hésiter à passer pour une hypocondriaque en consultant plusieurs médecins jusqu'à ce qu'un d'eux vous ECOUTE.
Bon courage,
plein de bisous au petit bout de 26 mois, et à bientôt.
tchapai
> tchapai
bonjour,
nous vivons la même chose tous les jours, mon fils lucas est née le 5/11/05 et 2 mois après le 01/01/06 nous étions deja a l'hopital bronciolite pendant 5 jours depuis tous les 15 a20 jours lucas tombe malade laryngite, bronchite, rhrino pneumopathie de plus plus de defense immunitaire une annémi et une grosse microcytose hier encore au urgence nous somme epuisé .
coté examen rien pas d'allergie ni ... le doc pense a lui faire une PHmétrie + le teste de sueur pour la mucovisidose en faite il prenne mon fils pour un cobail et nous pour des bêtes sauvages donc la seule chose a faire c'est de tenir le coup et de se dire qu'il vont enfin trouvé la solution JE TE SOUHAITE BON COURAGE VRAIMENT DU FOND DU COEUR
hèlas allergo RSA, opération des vegetation et pose d'un drain + paracenthese le 11/02/10 jusqu'au 23/03/10 tout aller bien et voila que le 24/03/10 lucas a denouveau une rhinolaryngite +otite nous savons que lucas fait une crise d'asthme pendant qu'il a sa laryngite mais il n'a pas d'allergie depuid le 14/01/10 il est sous traitement de fond aerius + pulmicort en aerosol mais je fini par croire que tout ne sert a rien car malgrès son traitement il est malade tous les 15 a 20 jours quant cela s'arretera je ne sais vraiment pas j'attend que le pediatre lui fasse les examen dont ele ma parlé c a dire la ph metrie et le teste de la sueur pour la mucovisidose dans l'attente je soigne mon fils comme je peux a fin de le soulager et qu'il puisse avoir une vie normale se qui n'est pas evident pour lui et pour nous
a bientot angel66
Je vous remercie tous beaucoup pour vos réponses et vos encouragements.
Alors voilà l'évolution des choses : mon fiston ne boit pas de lait, il n'aime pas, mais est un fervent adepte du fromage, ce que je ne peux pas lui refuser. j'avais pensé à l'allergie aux laitages, mais a priori, ce n'est pas cela, il a été dépisté négativement.
Pour les parfums et autres adoucissants, je n'en utilise de toute façon pas.
Le chat ne met pas les pieds dans les chambres et ne dort pas ni sur les fauteuils ni sur les tapis, qui sont de toute façon aspirés deux fois par semaine et "vaporettisés" une fois par semaine. En revanche, j'aère, sur les conseils de l'allergo, systématiquement, qu'il pleuve ou qu'il neige, fenêtres grandes ouvertes, mini 1/2 heure par jour, maxi.... de 9 h à 17 h !!! En ouvrant grand les draps du lit. Draps qui sont eux aussi aspirés toutes les semaines et régulièrement changés. Le matelas, l'oreiller et la couette sont enfermés dans des housses anti-acariens.
Pour la couette, j'habite en Bretagne, qui ces temps ci se rapproche de plus en plus du Grand Nord, donc au coeur de l'hiver, couette oblige, navrée...
Je le mouche autant que possible et lui nettoie le nez régulièrement, surtout dès que je sens qu'il est un peu pris. Jamais d'huiles essentielles.
Pour la piscine, ma foi, je ne veux pas l'en priver. Nous ne l'y emmenons pas nous-mêmes, mais il ira avec l'école, à la belle saison, parce qu'on habite au bord de la mer et qu'il faut impérativement qu'il apprenne à nager. Et puis cela fait deux ans et demi que je le prive de tout (ne sors pas il y a du vent, tu vas t'enrhumer, ne te baigne pas du vas prendre froid...), il faut bien qu'il vive, tout de même. Il n'a que 5 ans! Maintenant, ce n'est pas non plus comme s'il vivait en milieux chloré 24h/24. Il y va deux heures dix fois dans l'année, c'est pas énorme.
Les écharpes, c'est maman qui tricote (mal, mais avec tout son coeur)... Et il a droit aussi aux cols roulés!!!
L'homéo, j'ai tout essayé, rien ne marche.
Quant au psy, et bien j'ai tenté le coup, mais il s'y ennuie. Ce n'est pas un enfant qui a du mal à parler ni à exprimer ce qu'il ressent, et il n'est pas super angoissé. Lui, les médecins, il adore, les urgences, il ne veut plus en partir!!! A force d'en parler autour de moi, je crois que le stress qu'il ressent, c'est le mien, le notre (celui de son père aussi) quand il tousse.
Du coup, j'essaye de ne pas sursauter à chaque fois qu'il se râcle la gorge, je dédramatise tant que je peux.
Ce que je peux vous dire en tout cas, de cette visite chez l'allergollogue, c'est qu'elle m'a aidée à y voir plus clair et plus sainement.
D'une part, je ne viendrais jamais à bout des acariens. Impossible. l'idéal est de limiter leur prolifération et d'aérer autant que possible. De deux, mon pitchou tousse, et bien il tousse. Il n'y a rien de mortel et il faut que j'apprenne à le gérer comme un inconvénient, pas comme un drame. De trois, c'est un enfant, qui doit avoir une vie d'enfant. Je ne peux pas le garder sous cloche en tremblant qu'il prenne froid... et tousse!

Depuis début avril, il est sous aérius. Et je touche du bois en vous écrivant ceci, mais depuis avril, il n'a pas refait de crise. J'attends de voir comment va se passer l'hiver. On va bientôt pouvoir commencer une désensibilisation, qui s'étalera sur plusieurs années, et qui lui permettra de mieux vivre son allergie quand il sera plus grand.
Voilà!
Merci encore d'avoir pris le temps de me répondre

Une maman journaliste aussi, pas allergique du tout!!!
je pense que le chat y est pour beaucoup,
Messages postés
37478
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
19 octobre 2021
25 999
N'oubliez quand même pas l'enquête allergologique chez un allergologue qui doit d'abord pratiquer des tests cutanés puis selon les résultats une prise de sang.
Lisez le dossier alleergies sur le site santé-medecine.net surlequel vous vous trouvez
Oh oui, c'est tout à fait vrai : je dois dire que le rendez-vous chez l'allergo a été salvateur. Car mon fils avait été vu auparavant par quantité d'urgentistes, pédiatres, généralistes et rien n'avait été vu. l'allergo a fait les tests cutanés, et ça a été très visible tout de suite. Quelque part c'est sécurisant de "trouver" ce qui ne va pas, même si on n'a pas la solution toute faite pour que ça aille mieux :)
Messages postés
37478
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
19 octobre 2021
25 999
Malheureusement, trop d enfants , mais egalement d adultes, traînent des mois, voire des années avant qu ils consultent un allergologue qui pourrait les aider.
j'abonde dans votre sens : on a mis 2 ans et demi!!!!!
On a tout entendu : que j'étais une hystérique hypocondriaque et qu'un gamin, ça toussait, c'était normal,
peut etre une piste : une intolerance au lactose qui agit sur les voies respiratoires.
J'ai deux enfants intolerants, et non pas allergiques, et des qu'ils prennent trop de lactose, ils declenchent comme une allergie, conjonctivitem rhume toux en quinte, etc... S'ils en prennent u petit peu lors d'un rhume, ce dernier empire et les toux augmentent.
L'intolerance au lactose peut aussi entrainer un transit perturbe, contispation ou diahree et des problemes de peaux type exema.
Vous pouvez essayez de supprimer totalement le lactose de son alimentation pendant au moins trois semaines, le temps que son corps l'evacue totalement et voir ce que cela peut donner. Attention, il y en a partout et c'est tres contraignant.
Bon courage,
Juliette
chere juliette, je vais essayer d'eliminer le lactose, pour l'instant lucas est malade et il a un traitement je vais faire mon possible pour en savoir plus avec mon pneumo et allergo pour l'instant il me parle de mucovisidose et de ph metrie je vous tiendrais informer merci de votre soutien
Messages postés
37478
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
19 octobre 2021
25 999
C est votre expérience, mais ce type de régime s effectue lorsque le diagnostic a été effectue et sous contrôle médical .
Le conseil le plus sérieux demeure la consultation d' un allergologue qui pratiquera un bilan comprenant des tests cutanés suivis d une prise de sang.
Attention aux régimes contraignant et inutiles. Ils peuvent avoir des conséquences..
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 4 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 avril 2010

Bonjour, je souhaiterais savoir comment se porte votre enfant? Va t-il mieux? Avez vous trouvez la cause de ses laryngites?
C'est impressionnant comme votre récit ressemble en tout point à mon fils de 4 ans. Il est asthmatique sévère et malgré un traitement lourd avec nébulisations à faire à la maison rien à faire son état s'aggrave et c'est vraiment frustrant de ne pas savoir ce qu'il se passe!!
Si vous avez des pistes je suis preneuse et vous remercie par avance. Bon courage à vous. Cordialement
j'ai le meme à la maison et rien n'y fait
as tu trouvé une solution depuis?
merci de me tenir au courant