Opération de la cataracte et ultrasons

-
Messages postés
79930
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 janvier 2022
-
Bonjour.
Je me permets de vous écrire au sujet de mon père.
Âgé de 94 ans, il est atteint de plusieurs affections visuelles (glaucome, DMLA, cataracte, ...).
Le glaucome est traité par des collyres et la DMLA a été stabilisée par des injections intra-oculaires.
Actuellement, sa mauvaise vision le gêne pour se repérer dans l'espace et reconnaître les visages, mais il est capable de lire.
Son ophtalmologue lui a recommandé d'accepter une opération de la cataracte aux deux yeux : le droit d'abord (le plus atteint par la DMLA), le gauche ensuite.
Si nous avons bien compris, il lui a décrit de la façon suivante les termes de l'alternative :
  • soit on ne fait rien et la vision risque de diminuer progressivement, en quelques années, jusqu'à la cécité ;
  • soit on pratique les opérations le plus tôt possible pour obtenir une meilleure vision et arrêter la dégradation..

Il a indiqué que lors de l'opération, des ultra-sons sont utilisés pour finir de détruire le cristallin avant son remplacement.
Il a ajouté que le dosage de ces ultra-sons est d'autant plus important que la cataracte est avancée et que plus ce dosage est important, plus le risque pour le nerf optique est élevé.
Il a précisé que dans l'état d'avancement actuel, le risque est faible mais qu'il faut ne pas attendre.
Mon père est hésitant et il m'est difficile de le conseiller dans un sens ou dans l'autre.
Avez-vous une suggestion à faire à mon père ou des informations complémentaires à lui fournir ?
Un deuxième avis serait peut-être rassurant.
Merci d'avance pour votre aide.
Respectueuses salutations.
MichelW

1 réponse

Messages postés
79930
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 janvier 2022
35 371
Bonjour,

La DMLA est apparemment bien stabilisée.
Une cataracte n'a aucun traitement spécifique efficace sauf la chirurgie.

Donc, effectivement, cette dernière est prioritaire sur le plan thérapeutique et votre ophtalmo à raison de la promouvoir sans trop tarder en vous détaillant les avantages d'une part et les potentiels inconvénients en cas d'intervention trop tardive.

Un deuxième avis est tout à fait licite.