Comme une envie que tout s'arrête...

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 20 décembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
20 décembre 2020
-
Messages postés
106313
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 janvier 2021
-
Bonjour,

Je ne sais pas si je vais trouver l'aide que je recherche depuis un moment sur ce forum mais je tente le coup. Sait-on jamais.

Quand on vient à vouloir que tout cesse notamment de respirer c'est qu'il y a forcément un problème psychologique quelque part, me concernant je ne trouve pas d'où peut venir cette envie. Surement de pleins de choses qui se passent dans ma vie mais comme pour beaucoup d'autres personnes en ce bas monde. Cependant je ne sais pas, je suis consciente que j'ai tout ce qu'il faut pour être heureuse.

A commencer par un bon travail, qui me permets de jouir de tout le confort qu'il me faut, bref je ne manque de rien, j'ai l'amour de mon mari avec qui je suis depuis plus de 10 ans, l'amour de mes proches (familles et amies toujours là pour me soutenir).

Ensuite comme tout le monde, j'ai des soucis de santé qui sont pas si terribles quand on sait que d'autres souffrent davantage.

J'ai des règles qui ne cessent jamais sauf sur prise d'une pilule progestative. En fait depuis mon plus jeune âge je souffre de douleurs intenses et avec l'âge moins de douleurs mais plus saignements. Le problème c'est que je n'ai pas de cycle normal de règle avec la prise des pilules et donc j'ai beaucoup de mal à avoir un enfant. Je vais sur mes 35 ans et je pense que le moment est venu pour moi d'en avoir sinon c'est trop tard. Enfin ça c'est ce que les gens me disent régulièrement.

Je suis obèse depuis mon jeune âge également, le combat de ma vie mais je vous avoue que depuis quelques années je me suis résignée car ma dernière opération bariatrique a échoué notamment à cause de mon souci de saignement. Oui une pilule progestative fait grossir donc j'ai perdu une vingtaine de kilos mais j'en ai repris une dizaine donc échec.

Voilà pour les 2 soucis de santé me concernant, dernièrement j'ai appris qu'il fallait que j'arrête la pilule que je prends pour les saignements depuis plus de 10 ans car une étude a démontré qu'elle multipliait par 7 le risque de méningiomes. Mon gynécologue m'a donc proposé la pose d'un stérilet, que j'ai accepté. Mais faisant régulièrement le trajet hôpital maison à cause de mes saignements et de mon anémie constante, ce dernier a effectué un curetage afin de faire diminuer mes saignements. Echec, les saignements ont repris le mois suivant, puis je suis repartie a l'hôpital pour me faire mettre le stérilet sous anesthésie car souffrance fut la tentative de pose en cabinet. A la sortie du bloc ce jour là, je me suis dit "super! terminé les pilules". A la venue de mon gynécologue dans ma chambre ce dernier m'annonce qu'il n'a pas réussi à me mettre le stérilet, mon utérus étant trop incurvé, le stérilet ne tenait pas en place et tombait.

Super, psychologiquement voyez vous, je commençais à fatiguer. Mon gynécologue me propose alors d'opter pour une autre chirurgie bariatrique qu'est le by-pass, afin de me faire maigrir de force et qui selon lui serait la solution pour arrêter mes saignements.

Personnellement je ne pense pas que ce soit la solution, si la première chirurgie qu'était la sleeve a échoué pourquoi la seconde fonctionnerait ? Je pense que mon problème gynécologique est le problème depuis le début. Enfin ça c'est que je pense au vu des nombreux articles que j'ai pu lire sur divers forums. Il m'a également proposé l'ablation de l'utérus en dernier recours, mais c'est donc renoncer à avoir un jour un bébé. Je ne sais pas si je le supporterait mais à l'heure actuelle avec tout ce que mon utérus me fait vivre, je ne saurais vous dire si j'ai envie ou pas d'un enfant.

bref, après réflexion je me suis adressée à une guérisseuse qui propose un traitement à base de plantes médicinales à boire. C'est sous forme de bouillon à consommer matin et soir. J'ai essayé, ce fut un échec, j'ai pensé que ça fonctionnait car au début je ne saignais plus même sans pilule. Et quand j'ai eu fini de boire les 5 bouteilles d'1,5 litres de bouillon, mes règles sont revenue en force et là c'était les chutes du Niagara sans compter les steaks de caillots de sang que je perdais. J'ai donc repris ma pilule à hauteur de 10 grs par jour au lieu de 5 car sinon je saigne non stop et comme je ne veux pas atterrir à l'hosto pour la énième fois cette année, je fais cela actuellement.

Outre ces soucis, je ressens depuis un moment une immense tristesse au fond de moi. Et me dis très souvent voire trop souvent ces derniers jours que j'aimerais m'endormir et ne plus me réveiller. Que tout s'arrête, je suis fatiguée de chercher une solution, fatiguée d'y penser. Sans compter que plusieurs personnes compte sur moi, je me dis comment prendre soin des autres si je n'arrive moi-même pas à prendre soin de moi. C'est pas que je n'y arrive pas c'est que les choses font que chacune de mes tentatives échouent. Je pleure très souvent pour rien, et me sens idiote sur le coup mais c'est cette tristesse, je ne sais pas d'où elle vient.

Je cherche à savoir si quelqu'un a déjà ressenti ce que je ressens. Merci d'avoir pris le temps de lire un bout de mon histoire.

Bien à vous

1 réponse

Messages postés
106313
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 janvier 2021
16 164
Bonjour et bienvenue sur ce forum ,

"Je cherche à savoir si quelqu'un a déjà ressenti ce que je ressens "
Certainement, c'est possible mais dans le domaine de la santé, et surtout en obstétrique/gynécologie le partage d'expérience n'est pas une bonne chose car chaque cas étant particulier, tu risques d'avoir souvent des réponses fantaisistes, et des "conseils" parfois absurdes ou inadaptés et même potentiellement dangereux. Et 99% des auto diagnostics faits à partir d'internet s 'avèrent faux...

Ceci dit, tu semble être authentiquement déprimée en réaction à tout ce que tu vis et , il va aussi falloir penser à une composante psychosomatique des symptômes
Une consultation avec un médecin psychiatre pourrait t'aider à faire le point et surtout te soulager, sais tu à qui et où t’adresser ?
Cliquer sur les liens bleus pour en savoir plus