Gynecologie THS

-
Bonjour, jespere que quelqu'un acceptera de me remondre..
menopausee depuis 2014 le generaliste a refuse de me prescrire un THS ceci du au fait que j'ai un un accident ischemique dans la meme periode, or on n'a trouve aucun facteur de risque ni rien d'anorml, , la seule explication à cet a.i.t. selon le medecin de l'hopital etait le stress (quand on n'a plus de regles et qu'on approche dangereusement les 50 ans il y a de quoi). La gynecologue qui me suivait etait vaguement reticente aussi mais attendait les resutat du test hormonal que j'avais trop peur de faire n'etant pas du tout preparee psychologiquement à cette catastrophe, peu après elle partait en retraite sans prévenir personne, j'ai trouvé un autre généraliste, une dame (je préférais), le courant est très mal passé et ce fut le meme discours : pas de THS. Ayant toute ma vie d'adulte souffert de sueurs nocturnes, d'insomnie et d episodes depressifs et ayant toujours ete maigre je ne me suis pas inquiétée plus que cela. Lourde erreur, cette salo****e m'a ravagée, j'a été balayée par une depression qui dure encore, en plein au moment où mon activité prenait un tournant ascendant et ou je commençais à trouver ma voie, ce qui pouvait déboucher sur des projets d'activité, j'ai été soufflée et plombée par une perte totale d'nergie et de motivation, une souffrance quasi intolerable par moments, à quoi sont venus s'ajouter prise de poids (pas excessive mais j'ai quand meme pris 6kg mon poids est parait il normal mais c'est trop lourd à trainer j'ai des douleurs aux chevilles, désolée mais c'est énorme, imaginez trainer un pack d'eau en permanence) , destruction de la peau, insomnies aggravées de réveils nocturnes, destruction de la poitrine (je me retrouve avec des sacs de gel alors que je n'avais pas de seins, si encore c'était ferme), ett mes parents m'ont tardivement appris que j'ai des antecedents familiaux en terme d'osteoporose. Malgré cela la généraliste ne veut rien savoir et, pénurie de gynecologues, je n'ai trouvé personne qui veuille me prendre.
Je suis completement desemparee, si la situation doit s'eterniser, entrainant dans la destruction ce qui reste de moi (au moins le périnée tient bon jusqu'ici et pas de cystites ou autres desagréments louches), je ne sais pas comment cela va finir je ne suporterai pas ça 5 ou 10 ans de plus ... que faire ? Ai je un espoir si mince fut il d'obtenir ce traitement ?
Merci...
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
76271
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 septembre 2019
6950
1
Merci
Bonjour et bienvenue sur ce forum,

"menopausee depuis 2014 le generaliste a refuse de me prescrire un THS"
Si tu es ménopausée depuis 5 ans, à quoi pourrait bien te servir un TSH ?
As tu fais un dosage hormonal ?
Et cette dépression ? est elle traitée ?

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Journal des Femmes Santé

journal des femmes avec santé médecine 14760 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200
0
Merci
Misère je me suis laissee enfumer et fait completement avoir, je suis foutue
...
Non mais au point où j'en suis ça ne servirait pas à grand chose.
Merci de m'avoir répondu !
Publi-information
Commenter la réponse de Arc
0
Merci
(Peut être à empêcher que ça s'aggrave trop vite je ne sais pas... mis à part ces symptomes je tiens encore à peu près et présente presque normalement j'espérais pouvoir freiner les dégâts)
Commenter la réponse de Arc