Sans avenir

- - Dernière réponse :  Dane - 16 déc. 2018 à 22:04
Bonjour,
Je ne sais pas ce que je fais ici ! Une chose est sûr c'est que je ne sais plus quoi faire et je perd sans cesse le contrôle ! Cela fait maintenant 10 mois que ma vie à complètement bousculé. Je suis un jeûne homme âgé de 24 ans et je souffre d'un traumatisme qui n'a pas était traité. Je me suis fais abuser sexuellement lorsque j'avais 11 ans et je n'avais personne à qui en parler, parents divorcés, mère paranoïaque et hystérique qui a abandonné ses deux enfants, père très violent qui n'est jamais présent et qui ne connaît pas le mot communication. J'ai gardé cette histoire au fond de moi et j'ai finis par tout oublié au bout de quelques mois. J'ai grandis insouciant malgré le fait de sentir qu'il avait un truc qui n'allait pas chez moi. Je suis devenu très peureux et sensible. Toute mes relations intimes étaient vouées à l'échec. Le 16 février 2018, j'ai fais un cauchemar où tous mes souvenirs ont pris le dessus ! Des flashbacks de tous les moments terrifiant que j'ai vécu lors de mon enfance, c'était une explosion d'émotions. Anxiété, palpitations, insomnies, peur, troubles d'humeur, je ne comprenais plus ce qui m'arrivait. Je voulais en finir à tout prix, et pour éviter le pire, je me brulais à la main avec des cigarettes. Chaque soir c'était le même cauchemar. Ma consommation d'alcool avait augmenté, je commençais à sécher les cours et je me suis pas présenté à mes examens. Plus rien n'avait d'importance ! Mes amis m'ont emmené chez un psy, ça m'a soulagé au début mais son non sérieux m'a poussé à tout abandonné. Quelques jours plus tard, j'ai rechuté, je n'avais plus aucune envie ni désir et j'ai finis par succomber. J'ai consommé une boite de clament à la fois pour en finir, j'ai juste perdu conscience et j'ai souffert de douleurs atroces au ventre pendant une semaine. La deuxième fois je me suis tailler les veines mais cela aussi n'a pas marché. Mes parents ne se sont rendu compte de rien comme d'habitude et cela m'a poussé à les détester encore plus. Actuellement, je ne ressent aucun sentiment affectif, j'ai rompu avec ma petite copine pour éviter qu'elle souffre d'avantage. Je m'adresse à vous aujourd'hui comme dernier espoir afin d'essayer de sauver le peu d'humanité qui reste en moi. Je me retrouve maintenant avec 4 personnalités différentes et mon cerveau va éclater. Je suis entrain de tout perdre et même l'alcool et les drogues ne font plus effet. Aidez moi SVP!
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
61344
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 janvier 2019
8861
0
Merci
Bonjour,
Ces automutilations que tu t'infliges ont un sens:
-soit tu te mutiles parce que une douleur physique remplace une douleur psychique ( ça soulage )
-soit parce que tu ne trouves pas les mots pour exprimer votre souffrance.
-et peut être ces deux raisons à la fois .

Tu souffre d'un authentique état dépressif réactionnel suite à un syndrome de stress post traumatique, tu as besoin de parler avec quelqu'un de neutre et bienveillant, tu devrais rencontrer un autre psychiatre avec qui tu te sentes en confiance qu'en pense tu ?

Cliquer sur les liens bleus pour en savoir plus
Publi-information
Bonjour, merci pour votre réponse, malheureusement je ne fais plus confiance au psy, ici en Algérie, on prend rien au sérieux et les rdv prennent des fois jusqu'à 3 semaines !
Commenter la réponse de Andy31200
Publi-information