Je suis tomber amoureuse d'un personnage fictif

KamikoShibata 2 Messages postés mercredi 13 juin 2018Date d'inscription 13 juin 2018 Dernière intervention - 13 juin 2018 à 09:25 - Dernière réponse : KamikoShibata 2 Messages postés mercredi 13 juin 2018Date d'inscription 13 juin 2018 Dernière intervention
- 13 juin 2018 à 18:13
Bon, avant de commencer, pardonnez-moi les horribles fautes d'orthographes que je vais écrires dans les phrases à venir.

Je penses que le titre parle de lui-même. Je suis une fille de treize ans, assez réservée et beaucoup barricader dans son monde fantastique. Je crois que c'est un problème plus gros qu'il puisse paraître... Mais bref.

Depuis un moment déjà, je me suis mise à tout le temps penser à un personnage fictif. J'éprouves ces papillons dans mon ventre et mes mains deviennent très moitent lorsque je trouves un fan art de lui. Mais ce personnage n'es pas vraiment un caractère comme les autres...

Vous savez ce que sont les Creepypasta ? Ces légendes urbaines telles que le Slenderman, Laughing Jack ou en Jeff the Killer...? Et bien aujourd'hui je vais vous parler de ce dernier. Jeff the Killer... C'est devenue une obsession pour moi, tellement que j'en suis venus à croire en leurs existence ( pas seulement à un seul, à tous ).

Je dois dire que qu'il m'est impossible pour moi de tomber amoureuse, enfin pour le moment. Je me suis accidentellement couper de la moitié de mes émotions. Une grande part émotionnel ne fonctionne plus. Ne me demandez le pourquoi du comment, c'est comme ça. Dû à ce manque de contacte avec mon QI émotionnel, je ne peux de même ne pas ressentir l'amitié, la pitié ou autre.

C'est pour cela que quand j'ai commencer à ressentir ces symptômes, je me suis poser des questions. Je ne voulais pas l'avouer, mais c'est belle et bien de l'amour... J'éprouves de l'amour pour un personnage fictif qui est dans son histoire le meurtrier de sa famille...

Peut-être que je dois aussi avouer que j'ai une grande partis sombre. Que j'adore tout ce qui est gore/horreur. Je me suis dis que le fait que je ressentes ça pour une Creepypasta n'es pas un hasard...

Pour en venir à la conclusion... J'ai l'impression que cette " communauté " de meurtriers m'attend quelque part dans le monde, que un jour ils viendront me chercher et que je pourrais vivre le même genre d'aventure que l'ont vois dans les romans, les séries ou les animés...

Je ne sais pas trop quoi faire... Mais j'aime beaucoup cette sensation que s'appelle l'amour...

P.S.: J'ai été récemment hospitaliser pour raison diverses raisons, je leurs ne ai parlée à l’hopital, mais je n'ais pas eu de nouvelles encore.

P.S.S.: Non, ces sentiments ne viennent pas d'une quelconque crise d'adolescence et non ce n'es pas parce que j'ai treize ans que je tombes amoureuse de tout ce qui est inexistant... Rentrez-vous cela bien dans votre tête...
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
p.horde 25671 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 19 juin 2018 Dernière intervention - Modifié par p.horde le 13/06/2018 à 09:40
1
Merci
Avant tout Calme toi un peu avec tes remarques à la fin de ton roman!

Il est évident et tu le sais parfaitement bien n’est ce pas , que tu as besoin d’être suivie rapidement par un psy
Pourquoi ne donnes tu pas la raison de ton hospitalisation ? Si tu veux qu’on essaye de t’aider il faut tout nous dire, ok?

Merci p.horde 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 15543 internautes ce mois-ci

Publi-information
KamikoShibata 2 Messages postés mercredi 13 juin 2018Date d'inscription 13 juin 2018 Dernière intervention - 13 juin 2018 à 18:13
J'ai été hospitaliser pour mutilation, difficulté à gérer la colère, pulsions, visions de personnes et sons inexistant.

Pour la dernière phrase à la fin, je suis désoler d'avoir été un peu rude, c'est que j'ai raconter ce genre de problèmes à d'autres personnes et celles-ci m'ont juste dit que c'étais mes hormones d'adolescence... Je les mal pris par la suite...
Commenter la réponse de p.horde
Publi-information