J'ai besoin d'aide ...trichotillomanie

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 16 juin 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
16 juin 2016
-
Messages postés
74682
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2021
-
Bonjour, Jai 18 ans et Jai un problème, je suis "victime" de tricotillomanie pour ceux qui ne savent pas, c'est un toc qui fait qu'on s'enlève les cheveux, cils, sourcils ou autre.
Tout a commencé il y a environ 5 ans, à la base il faut savoir que je ne suis pas très bien dans ma peau, Jai commencé ce tic parce ce que je voyais ma mere et ma soeur le faire, pour moi c'était juste un geste anodin sans raison, quelques années apres j'ai eu quelques soucis familiaux, j'ai trouvé en ce toc du réconfort en moment de crise je ne pensais plus à rien j'étais bien on va dire, CA a commencé par les cheveux, je les arrachais à un endroit bien précis je choisissais bien les cheveux rèches, ce qui fait que javais un trou dans la tete d'environ 3 cm de diamètre, en ce moment je me rend compte que mon cas n'était pas très grave, j'ai vu beaucoup d'autres cas "pires" concernant l'arrachage de cheveux.
Depuis près de 6 mois mon toc s'est transformé, je ne touche plus à mes cheveux mais à mes cils. Comment vous dire que je suis encore plus mal dans ma peau quand je vois les dégâts que jai causé à mes pauvres yeux. Pendant mes crises j'enlève mes cils un par un en tirant doucement (je sais que c'est bizarre) j'en enleve environ 10/15 et Jai des Trous d'environ 1cm et c'est enorme. Un jour j'ai eu un déclic, Jai fair une extension de cil (mes cils avaient repoussé). Les premiers jours j'étais heureuse et je commençais à m'apprécier je sortais sans maquillage etc puis un jour, j'en ai eu marre de ces extensions (ne me demandez pas pourquoi :() et je les ai arraché une par une à la main, j'ai évidement fais une crise, je retrouvais mes vrais cils sur le sol j'en ai pleuré.
Au moment où je vous parle je fais une cure d'huile de ricin et ça marche bien. Un conseil pour celles qui sont dans le meme cas que moi, ne faites pas d'extension de cil lorsque vous êtes atteinte de ce toc, JAMAIS. Vous trouverez vos cils tellement beaux que vous les toucherai en permanence ce qui provoquera des crises et Dieu sait à quel point ca bousille le moral. Pour vaincre ce toc il faut de la patience et beaucoup beaucoup de réflexion sur sois même. Réfléchissez à deux fois avant de tirer sur ce fameux cil.
Mon but est d'avoir d'aussi beau cils qu'il y a 2 ans et je ne céderai plus à aucune crise pour cela je metterai des cils en fond d'ecran de mon telephone peut être que c'est un bon remède qui sait
A voir également:

3 réponses

Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 7 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juillet 2016
6
Salut,

Je viens de m'inscrire sur ce forum pour vous apporter à tous et à toutes une once d'espoir. Pendant longtemps je me suis promener sur différents forums pour savoir comment se soigner de cette maladie très difficile à vivre au quotidien. J'espère que je pourrais vous aider dans le chemin de la guérison, soyez fort(e)s!

J'ai parcouru de très nombreux sites et à vrai dire personne n'a réellement trouvé la solution miracle. Malheureusement je ne viens pas vous en apporter une...mais rien que d’interagir avec d'autres personnes atteint de cette maladie je sais que ça peut soulager. Je viens quand même vous apporter mon témoignage très très encourageant !

Je suis un homme de 22 ans et je suis devenu trichotillomane à partir du collège vers la 5ème. Et oui peu d'homme pourtant sont atteint de cette maladie mais bon j'en faisais parti... A cette période je n'ai pas eu de choc émotionnel, ni rien de spécial, la maladie est venue de lui même sans raison apparente je ne sais pas pourquoi... Je me souviens de la toute première fois ou j'ai apprécié m'arracher les cheveux. C'était juste après ma douche, pour me coiffer il y avait 2/3 cheveux qui dépassé sur mon front alors je les ai arrachés. J'ai trouvé la sensation de l'arrachage plutôt agréable c'est donc tout naturellement que j'en ai arraché tout le long de la soirée au point d'apercevoir un petit trou le lendemain matin...

Ensuite l'engrenage a commencé... je m'arrachais quelques cheveux chaque jours au point que même mes parents ont remarqué que j'avais un trou au milieu de mes cheveux au bout de quelques semaines. Là on se sent honteux... surtout qu'au bout de quelques temps mes parents me surprenaient en flagrant délit entrain de m'arracher les cheveux. Je sortais tout le temps l'excuse que je ne faisait que me gratter les cheveux et au fond de moi je me sentais très anxieux.

Ensuite la maladie a évolué après quelques mois... je m'arrachais les cheveux et en plus de ça je commençais à croquer le bulbe du cheveux juste après, et ensuite je recrachais. Pourquoi tout ça ? Je ne sais pas j'aimais bien la sensation encore une fois. J'avais quelques techniques pour soulager mes crises comme me mouiller les cheveux avant de dormir parce que c'était surtout le soir devant la télé ou dans mon lit que j'avait mes crises (quand j'avais pas grand chose à faire).

Au bout de quelques temps j'avais des trous dans les cheveux impossible à camoufler (ouai j'ai les cheveux assez court donc pour un homme c'est pas facile à camoufler...). J'ai donc trouvé un stratagème, je prenais le crayon noir de maquillage à ma mère et je l'utilisé sur les zone où il y avait les trous. Et ouai encore une fois je me sentais honteux d'en arriver là, mais y avait pas le choix, je préférais ça plutôt que les gens voient mes trous. Certaines personnes m'ont déjà fait remarquer que j'avais quelques faible trous mais j'esquiver tout de suite sur un autre sujet... Dans ces moments là j'avais ma température qui grimpait à une vitesse, j'avais très chaud. Mes parents voulaient que j'aille voir un psy, mais pour moi c’était hors de question, je n'avais pas envie d'être pris pour un fou...

Ce calvaire aura duré au total 7 ans ! (jusqu'à mes 20 ans)

Aujourd'hui je me considère guérit, ça fait 2 ans que je n'arrache plus mes cheveux. Comment c'est possible ?

Très honnêtement même moi n'en suit pas totalement sûr mais je pense que c'est fortement lié:
J'ai arrêter de m'arracher les cheveux du jour au lendemain sans le vouloir spécialement. C'était pendant la phase de révision des concours en classe prépa. Je suis homosexuel et je l'ai refoulé pendant toute mon adolescence, j'en avait très très honte. Pendant ces phases de révision je regardais des documentaires lié à l'homosexualité, et ça m'a beaucoup aidé à me comprendre et à m'accepter!
Je dis bien, du jour au lendemain sans avoir une volonté absolue d’arrêter de m’arracher les cheveux tout s'est arrêté! (pourtant j'avais déjà essayé d’arrêter mais ça ne fonctionnait jamais, même avec une volonté de malade, mon record d'abstinence étaient de quelques semaines grand max). Au final c'est comme un miracle ce qui s'est passé à partir de cette période. Je ne m'arrache plus les cheveux et aujourd'hui, encore, j'ai du mal à y croire que tout s'est arrêté d'un coup. Même si je ne l'ai dit qu'à très peu de personne pour mon homosexualité (je suis pas très à l'aise pour en parler encore...) c'est vraiment d'être en phase avec SOI-MEME qui fait toute la différence je pense. Je me sens bien même si tout mon entourage n'ait pas au courant.

Çà confirme bien que cette maladie est psychologique. Du coup mon conseil: Vraiment allez voir un psy, ne faite pas comme moi, faîte vous violence si vous ne vous en sortez pas !!! J'avais honte mais peut être que si j'en aurait été voir un quand j'était ado, j'aurait guéri plutôt. Si vous ne voulez pas voir le psy alors essayer d'en parler à vos parents de ce que vous ressentez par rapport à la maladie, de discuter de vos problème quotidien pour essayer d'enlever de la pression. C'est pas facile hein... mais je vous jure vous vous sentirez beaucoup mieux. Et ne vous mettez surtout pas la pression pour vouloir guérir directement, moi c'est venue tout seul à un moment désespérer mais peut être que pour d'autres personnes ça viendra petit à petit, étape par étape. C'est vraiment le fait de se sentir en phase avec soi même qui est bénéfique je vous jure. Après c'est passé tout seul dans mon cas, j'ai plus de problème. J'ai pas de solution miracle mais je pense que ce témoignage peut vous donner un très grand espoir. Peut être un jour qui sait je retomberai dans la maladie mais ça fait 2 ans et toujours aucune envie de s'arracher les cheveux!

Si vous avez des questions n'hésitez surtout pas, ça me fait énormément plaisir de pouvoir vous soutenir !!
Messages postés
74682
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2021
8 859
Bonjour.

Tu as raison ... il est important de pouvoir parler avec un ou une professionnel(le) de la santé spécialisé(e) dans ce domaine au lieu de rester seul(e) avec le problème.

C'est donc auprès d'un(e) psy (médecin-psychiatre ou psychologue) qu'il faut s'adresser au plus vite.

Bonsoir
Je suis nouvelle sur le forum ,je me suis inscrite pour aider les gens qui souffre de cette maladie car moi aussi j'étais une trichotillomane de puis 13 ans et maintenznt je ne le suis plus .
Bonjour! Petit message d espoir pour soutenir ceux qui souffrent de trichotillomanie. On peut en guérir! Et comme toutes les addictions ça peut prendre du temps de prendre conscience de ses mécanismes. Comme dit Biotop44 il est essentiel de prendre peu à peu confiance en soi, de s accepter
Tout vient de là renforcer peu à peu son estime de soi. Parler de son probleme à un entourage bienveillant éventuellement une therapie peut être utile. J ai été confrontée à ce problème pendant 10 ans et je me considère guérie définitivement alors que je pensais devoir vivre avec ce probleme toute ma vie.Du coup courage les amis il y a vraiment un espoir. Tout le monde peut s en sortir
Messages postés
74682
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2021
8 859
Bonjour Aurelia

Merci pour ce message d'espoir aux personnes souffrant de ce trouble qui est défini comme étant un trouble des habitudes et des impulsions et qui est considéré comme faisant partie du spectre du trouble obsessionnel compulsif.

Bonne continuation à toi.
Messages postés
74682
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2021
8 859
Bonjour.

Tu as pensé à contacter un ou une psy, spécialisé(e) dans ce domaine ?

Tu trouveras des informations dans ce lien : http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/21263-trichotillomanie-symptomes-causes-et-traitement

C'est bien " la trichotillomanie " et pas la tricotillomanie

Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 27 juin 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2016

Bonjour à toi
Je suis contente d'être tombée sur ton témoignage sachant que moi aussi je suis atteinte du même TOC que toi depuis 6 ans. Je passe en première et ça a commencé en 6eme. Moi d'abord ça a été les cils, puis rapidement les sourcils. À tel point que je n'avais clairement plus aucun cils ni sourcils, en plus de mon complexe au niveau de mon physique, celui ci s'est ramené ( comme si j'en avais besoin ). Je ne voulais plus sortir de chez moi tellement j'étais mal, des gens me demandaient tout le temps pourquoi je n'avais plus rien, et bien sur je mentais. Arrivée en 3eme, j'ai voulu clairement me reprendre en main, j'arrivais parfois pendant maximum une semaine puis c'était repartit et ça me déprimait énormément. Mais en fin d'année, je reussissais un peu à me contrôler. Mais personnellement, le fait de savoir que j'allais rentrer au lycée, surtout sans un lycée où je ne connaissais personne, la peur que les gens découvrent cela, et surtout le remarque, ça me faisait très peur. Peur de moqueries surtout. Et c'est a partir des grandes vacances que j'ai voulu me répondre en main ( j'avouerai que je n'ai pas réussis tout de suite puisque l'entrée au lycée me stressait beaucoup , j'allais en internat où je ne connaissais personne, encore plus stressant ). Mais maintenant, l'année de seconde est finit et tout les cils ont repoussés et mes sourcils presque tous, j'ai encore quelques trous mais c'est pas énorme mais j'ai perdu beaucoup de densité et d'épaisseur. Mais l'envie me reprends de temps à autre, je m'arrache encore quelques fois 1/2 cils ou sourcils.
Si j'avais quelques conseils à te donner, c'est d'essayer de savoir à quel moment tu commences à arracher tes cils et cheveux ( devant la télé ,quand tu stresses, le soir dans ton lit, à l'école en cours etc.. ). Et quand l'envie te prend, personnellement moi, je prends quelques choses dans ma main ( ça dépend de l'endroit où je suis ), c'est souvent une couette, ou un vêtement et je presse ( comme une balle anti stresse ) et ça marche plutot pas mal. Mais sinon achete une balle anti stresse. Après je sais qu'en période de crise, c'est très difficile de se contrôler et en milieu d'année, j'ai eu une grosse crise et j'ai tout retiré.
Il ne faut surtout pas que tu te decourages à la première crise, surtout soit patiente car les cils repousse bien normalement en 3mois et les cheveux beaucoup plus longtemps( sauf si tu utilises de l'huile, c'est plus rapide ).