J'ai déménagé et je ne me plais pas [Résolu]

sahane 1 Messages postés lundi 4 avril 2016Date d'inscription 4 avril 2016 Dernière intervention - 4 avril 2016 à 11:23 - Dernière réponse :  sahane
- 11 avril 2016 à 09:19
Bonjour,
Je suis à la retraite depuis 3 ans, mon mari toujours en activité. Financièrement, c'est juste (petite retraite et salaire smic). Nous étions locataires en privé avec un loyer assez élevé, mais nous y étions bien (bords de mer) et la famille et amis pas très loin J'adore jardiner et j'avais aménagé notre jardin à notre goût. Notre propriétaire âgée a décidé, avec les héritiers de vendre la maison (nous n'avions pas les moyens financiers pour acheter) et nous avons dû déménager en catastrophe. Nous nous retrouvons dans une autre petite commune, en pavillon HLM, loin de tout, venteux et froid, beaucoup de jeunes couples qui ont construit dans la commune mais qui n'est en fait qu'une cité dortoir et des personnes très âgées. La mentalité est froide. Pas ou très peu de commerces, (une boulangerie et bar tabac]). Il faut prendre son véhicule pour se rendre à la ville la plus proche et ça coûte cher en carburant. Je tourne en rond toute la journée, un tour de quartier de maison chaque jour quand le temps est à peu près correct pour sortir le chien (ou c'est lui qui me sort). Je ne me plais pas et je déprime. Mon mari voit ses collègues de travail chaque jour, il parle avec eux, il voit autre chose, mais bientôt, il sera à la retraite aussi, et ici il n'y a rien à faire. Je n'ai même plus envie de jardiner ou autre, je sens la dépression arriver si elle n'est pas déjà là. J'ai perdu du poids et l'on m'a diagnostiqué un diabète. Les weekend sont morts, mon mari étant très casanier, même une petite marche le rebute. Il passe son temps sur internet à faire des jeux ou devant la télévision et moi, c'est ménage, cuisine, et ça s'arrête là.
Je voudrais retourner en bord de mer où nous y étions bien et je n'ai plus que ça en tête. Les nuits sont longues à force de trop penser, et notre couple s'en ressent. Je suis la mère, la soeur, l'amie et la femme (enfin ce qu'il en reste). J'ai l'impression de vieillir à vue d' oeil. Plus rien ne m'intéresse que partir d'ici et être bien dans ma peau, dans notre vie de tous les jours.
Si quelqu'un d'entre vous a connu cette situation à peu de choses près, j'aimerais avoir des témoignages ou des conseils. Merci.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

imagine7 12569 Messages postés samedi 12 mai 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 13 juin 2018 Dernière intervention - Modifié par imagine7 le 11/04/2016 à 09:14
0
Merci
Bonjour,

As-tu pensé à te rendre à la mairie ou à celle des petites villes qui vous entourent ?
Ne pourrais-tu pas faire partie d'un club féminin, à trouver des activités ?
Rencontrer les jardiniers des alentours, toi qui aimes le jardinage.
En faisant connaissance ou en te présentant auprès de ton voisinage, tu peux aussi venir en aide auprès d'autres personnes personnes, leur faciliter un peu leur quotidien. Il y a dans diverses communes des sorties organisées pour faire de la marche. Ce serait bénéfique à tous points de vue pour toi.
Te rendre utile aiderait à exister, à être reconnue et appréciée.
Et cela ne coûte rien.
Tout cela bien sûr, en attendant de trouver mieux ailleurs. Pourquoi ne pas chercher un autre logement ?
Que dit le médecin à propos de ton mal-être ?
.
Publi-information
Merci pour vos conseils. Je sais que je ne resterai pas à long terme ici. Un nouveau dossier de déménagement est en cours et cela me soulage quelque part. Il faut juste que je prenne mon mal en patience et je reste positive quand à l'avenir. En attendant, j'essaie de m'occuper comme je peux. Mon médecin me comprend et me dit d'être patiente, que je finirais par trouver l'endroit où poser mes valises définitivement, et peut-être me rapprocher de ma famille. Merci encore.
Commenter la réponse de imagine7
Publi-information