Suicide

Peponi10 Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 13 août 2015 Statut Membre Dernière intervention 14 août 2015 - Modifié par Peponi10 le 13/08/2015 à 21:07
Peponi10 Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 13 août 2015 Statut Membre Dernière intervention 14 août 2015 - 14 août 2015 à 21:07
Bonjour ou bonsoir;

Voilà mon histoire.
Je suis une élève de terminale et cette année scolaire a été très "mouvementée".
Je m'explique :
j'ai perdu mon grand-père (paternel) au mois de janvier et ma grand-mère (paternel) l'a rejoint au mois de mars. J'étais très attachée à eux.
De plus, peu de temps après la mort de mon papi, ma mère a fait une tentative de suicide, elle a dû être placée en maison de repos pendant 3 mois.
Pendant ces 3 mois, je détestais être chez moi car sans le vouloir, je me forçais de cacher mes émotions. L'ambiance à la maison était "sombre". Je ne parlais pas avec mon père ni avec mon frère. Zéro communication entre nous trois.
Mon père était perdu, il était très malheureux. J'ai dû donc traversé ces étapes "seule" malgré l'aide de mes amis et de mon entourage.
Ce qui est étrange c'est que je me sentais bien mieux au lycée même si parfois le moral n'était pas toujours là. La journée, j'étais entourée de mes amis ce qui me permettais de penser à autres choses et le soir j'étais à l'internat toujours avec des amies qui me changeais les idées.
Au lycée je me sentais en sécurité.
Et je n'avais pas besoin de me cacher. Si j'avais envie de pleurer, je pleurais. Mais ça ne m'arrivait pas souvent puisque j'étais très contente d'être au lycée ^^.

Nous sommes maintenant au mois d'août, le temps passe mais je ne me sens pas mieux.
Depuis tous ces événements ma vie n'est plus la même. La relation avec mes parents à changé, je les vois différemment. Je suis très agressive avec eux et je ris rarement avec eux.
Je suis souvent triste et très mélancolique. Je pense souvent au passé et je n'arrive pas à me projeter dans le futur ou même à m'imaginer une vie future. C'est assez étrange.

De plus, je dois passer mon baccalauréat au mois de septembre car je n'ai pas été apte à le passé au mois de juin. C'était également mon choix de le passé en septembre mais je n'aurai jamais imaginé que se serai aussi difficile. La concentration n'y est plus, l'envie de réussir est moyenne. J'ai envie de l'avoir ce bac pour ne pas redoubler mais je n'ai pas tellement envie de rentrer dans les études supérieures, car j'ai peur de cette future vie qui pourtant me ferait du bien.
J'aimerais revenir en arrière, revivre mon enfance qui était très heureuse et ne plus me soucier de ces ennuis-là. Je pense que c'est la seule chose dont j'ai réellement envie. Hélas, je sais bien que c'est impossible.

Pour ce qui est question "Es-tu allais voir un psy ?"
La réponse est oui. Plusieurs même. Mais cela ne m'apporte rien car je ne suis pas du genre à me confier et je comprends que ça doit être dur pour eux de trouver où est le problème. C'est aussi pour ça que j'écris car j'arrive à mieux exprimer ce que je ressens.

Merci de m'avoir lu :)
J'espère avoir quelque conseil pour me sentir mieux.

1 réponse

begonie Messages postés 85112 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 25 février 2024 9 454
Modifié par begonie le 13/08/2015 à 21:10
Bonjour.

Tu cites :

" Pour ce qui est question "Es-tu allais voir un psy ?"
La réponse est oui. Plusieurs même. Mais cela ne m'apporte rien car je ne suis pas du genre à me confier et je comprends que ça doit être dur pour eux de trouver où est le problème. "


Dans ce cas, permet-toi d'écrire sur une feuille ce que tu as besoin d'aborder avant d'entrer chez le psy.

Les psy comprennent bien cette difficulté, ce blocage d'exprimer ce qui se ressent.

Tu vis, de toute évidence, mal et même très mal cette suite de deuils à traverser.
Ces processus de deuil nécessitent souvent de l'aide. Parfois le soutien que l'entourage peut offrir, suffit.
Dans ta situation c'est plus complexe, plus difficile, et l'appel à un psy est indispensable.

Je t'encourage donc vivement de " lâcher prise " et de reprendre contact avec un des psys avec qui tu te sentais bien à l'aise.



Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie
2
Peponi10 Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 13 août 2015 Statut Membre Dernière intervention 14 août 2015
13 août 2015 à 21:24
Merci beaucoup de votre réponse.
Oui l'idée d'écrire sur feuille ce que je ressens est une très bonne idée.
J'ai un rendez vous très bientôt avec un psy où je suis assez à l'aise avec. J'essairai alors d'écrire avant de m'y rendre.
0
titou337 Messages postés 8570 Date d'inscription lundi 15 avril 2013 Statut Contributeur Dernière intervention 9 mars 2023 145 > Peponi10 Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 13 août 2015 Statut Membre Dernière intervention 14 août 2015
14 août 2015 à 00:02
Salut Peponi :-)

Sache qu'il ne faut jamais baisser les bras face à la vie dans une telle situation. C'est un moment difficile, surtout quand on est jeune mais on peut l'affronter :-)

Il ne faut pas abandonner et penser immédiatement à mettre fin à ses jours !
La vie n'est pas faite que d'obstacles et de choses tristes et désespérantes :-)

Tu vas rencontrer des personnes avec lesquelles tu vas vivre des moments incroyables et heureux. La vie vaut la peine d'être vécue, même si dans ces périodes on est persuadé du contraire parce que c'est dur à affronter. Mais on s'en sort toujours, crois moi, je sais de quoi je parle :-)

Courage, tous les membres sont avec toi !

Bien à toi,

Titou
0
Peponi10 Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 13 août 2015 Statut Membre Dernière intervention 14 août 2015 > titou337 Messages postés 8570 Date d'inscription lundi 15 avril 2013 Statut Contributeur Dernière intervention 9 mars 2023
14 août 2015 à 21:07
Merci beaucoup Titou !
Votre message est très encourageant :)
0
begonie Messages postés 85112 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 25 février 2024 9 454
13 août 2015 à 21:35
L'écriture est un moyen par excellence pour exprimer les émotions les plus difficiles à aborder.
Rien ne t'interdit non plus de lui dire d'emblée que tu as des difficultés à mettre en paroles ce qui te fait souffrir profondément.
Tu peux lui demander de t'aider dans ce sens.
0