Sexualité en vrac : problémes de douleur et d'éréction.

-
 FéeClochette -
Bonjour,
J'ai 19 ans, et de ce fait sans doute encore jeune pour m'alarmer. Je suis "sexuellement active" depuis 2 ans environs. J'ai eu un premier copain, avec qui j'ai couché pour la première fois lorsque j'avais 17 ans, après un an d'attente ppur être sûre d'être prête.. inutile de vous dire que j'ai eu très mal. Cette douleur a persisté, en s'atténuant de telle sorte que j'avais quand même des sensations de brûlures et d'irritation au début et après chaque rapport. De surcroît, aucun plaisir ! On est restés ensemble un an après, sans réelle amélioration mais je ne lui ai jamais rien dit de peur qu'il se décourage (il avait quelques problèmes d'éréction déjà et je ne voulais pas en rajouter). Aujourd'hui, j'ai un nouveau partenaire... Mêmes problèmes : douleurs, et absence de plaisir (pourtant il m'excite vraiment !), il s'y prend pourtant bien, il est à l'écoute. De même pour le conforter, je simule (je sais que c'est mal, et en plus, j'ai mal, lol.) Parce que, surprise... Lui aussi, avec moi, a eu des problèmes d'éréction ! Je commence à me dire que cela vient de moi.

J'ai vraiment besoin d'aide. Je ne sais plus quoi faire, c'est très frustrant d'aimer quelqu'un et ne pas arriver à ressentir de plaisir pendant l'acte, en plus de voir que deux partenaires différents ont des problèmes d'éréction à mon contact, alors qu'a priori ils avaient une vie sexuelle épanouie avant moi.

Suis-je moche ou maudite ? XD
Devrais-je consulter pour ces douleurs et cr manque de plaisir ?

Merci de vos réponses.

4 réponses

Messages postés
93
Date d'inscription
mardi 21 juin 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2015
13
Bonjour,

Est-ce qu'un de tes partenaires ta dis qu'il avait mal quand il ta pénétré ?

Et oui va vraiment falloir consulter, et depuis bien longtemps tu aurais du le faire :p...

Non ni l'un ni l'autre n'ont eu mal.
Je pense à consulter oui en effet...
Bonjour,

J'ai 19 ans, et de ce fait sans doute encore jeune pour m'alarmer. Je suis "sexuellement active" depuis 2 ans environs. J'ai eu un premier copain, avec qui j'ai couché pour la première fois lorsque j'avais 17 ans, après un an d'attente ppur être sûre d'être prête.. inutile de vous dire que j'ai eu très mal.
Pas sûre du tout que tu étais prête lors de cette relation sexuelle.

Cette douleur a persisté, en s'atténuant de telle sorte que j'avais quand même des sensations de brûlures et d'irritation au début et après chaque rapport. De surcroît, aucun plaisir !
Préservatif ? Pilule ?

Aujourd'hui, j'ai un nouveau partenaire... Mêmes problèmes : douleurs, et absence de plaisir (pourtant il m'excite vraiment !), il s'y prend pourtant bien, il est à l'écoute. De même pour le conforter, je simule (je sais que c'est mal, et en plus, j'ai mal, lol.)
As-tu réellement envie de relation sexuelle ?
Depuis quand tu le connais ? Préservatif ?


J'ai vraiment besoin d'aide. Je ne sais plus quoi faire, c'est très frustrant d'aimer quelqu'un et ne pas arriver à ressentir de plaisir pendant l'acte,

Tu dois être clitoridienne et non vaginale.


+++

Oui j'ai réellement envie de relation sexuelle, sinon je ne m'occuperais pas de ce genre de problème et j'arréterais simplement les relations sexuelles...

Je pense que j'étais prête lors de mon premier rapport. Ça arrive d'avoir mal la premiere fois... Ce qui est bizarre c'est que ça aie continué...

Je suis avec mon nouveau copain depuis un mois et demi... Je voulais vraiment coucher avec lui, et oui on met des préservatifs. Avec l'ancien, je prenais la pilule. Memes douleurs..

D'accord, mais si je suis clitoridienne, comment avoir du plaisir pendant l'acte ? Comment empêcher les douleurs ?

Merci de ta réponse en tout cas
Messages postés
34
Date d'inscription
mardi 28 septembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2015
6
Une copine m'a déjà décrit ces symptômes, cela pourrait être une vestibulite.
Renseigne toi, le mieux serait de consulter et de voir si ce que tu ressent correspond.

Je suis allée jeter un oeuil aux symptômes,je vais consulter c'est sûr. Mais ça n'a pas l'ir d'être ça, je n'ai pas mal quand on me touche, c'est vraiment à l'intérieur, lors de la pénétration. C'est un peu comme si c'était trop "étroit"... Puis je ne mouille pas énormément non plus, ça aide pas. J'ai l'impression que mon corps a du mal à suivre les envies de ma tête : c'est à dire que j'ai du désir mais que mon corps ne s'y adapte pas assez...
Bonjour,

Il est très probable que tu as tellement peur d'avoir mal que tu bloques les muscles du vagin... rendant la pénétration douloureuse, voire impossible... du coup pas non plus de lubrification...

Pourquoi vouloir absolument une pénétration vaginale ? Il y a tellement d'autres moyens de prendre son pied...

https://sogc.org//fr/publications/quand-faire-lamour-est-douloureux-le-vaginisme/

Tu connais ton corps ? Quand tu essaies de mettre un doigt, tu as mal ?

:)

Les querelles ne dureraient pas longtemps si le tort n'était que d'un côté. (François de La Rochefoucauld)
Je viens de tomber sur ce site en tapant mes symptômes sur google... Je crois en effet que je souffre de vaginisme. En ce qui concerne le doigt, j'ai essayé plusieur fois, mon copain aussi mais je n'aime pas ça, ça me met mal à l'aise et la douleur, bien que moins pire, reste présente. J'ai des difficultés à mettre des tampons aussi !...
je veux une pénétration vaginale tout simplement car je veux faire l'amour normalement, essayer de prendre du plaisir en même temps que mon copain, et lui en donner à lui aussi... les doigts, le cunni, je n'en suis pas friande. Tu as touché un point important : je ne suis pas très à l'aise avec mon corps et l'idée qu'on vienne me tripoter les parties intimes avec des DOIGTS ou une BOUCHE me pose un problème.

Merci de ta réponse !
Messages postés
34
Date d'inscription
mardi 28 septembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2015
6

Merci à vous.. le tout maintenant c'est d'arriver à en parler à mon copain.
Messages postés
34
Date d'inscription
mardi 28 septembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
22 février 2015
6
Il faut pas avoir peur, je pense même que ça pourrait le rassurer.
J'ai du mal à croire qu'il ne ce soit aperçu de rien (enfin je peux me tromper :)
Courage

Si si il s'en est aperçu, je lui ai dit, c'est lui qui a lancé le sujet..