Talcage de la plèvre

[Fermé]
Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 10 septembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
10 septembre 2014
-
Messages postés
41309
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 septembre 2021
-
Bonjour,
Je désire dialoguer avec des personnes qui ont subi un talcage de la plèvre suite à un cancer du poumon.
Quelles sont vos effets secondaires? Ressentez vs des douleurs?
Mon mari à subi cette opération il y a deux ans et en ressent toujours de très vives douleurs. On lui dit que c'est normal et que ça risque d être ainsi.....à vie!!!

Merci pour vos réponse.
Cordialement

8 réponses

Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 2 décembre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 décembre 2015
10
Bonjour,

Je me permet de poster ici bien que je soit un homme...

En mai 2004, j'ai fait un premier pneumothorax spontané à gauche. On m'a drainé pendant quelques jours et j'ai pu rentré à la maison (poumon décollé à son sommet).

J'ai fait une récidive en avril 2005 (toujours du même coté). Je suis donc retourné aux urgences, et là, aucun médecin ne croyait à une récidive, alors que je ressentais des symptômes déjà ressenti au premier épisode. J'ai insisté pour avoir une radio, qui a confirmé mon diagnostique. J'ai ensuite passé un scanner, qui a révélé que la "fuite" venait en fait le la plèvre diaphragmatique (en bas du poumon), longeait la plèvre pariétale (sur le coté, au niveau des cotes) pour remonter au sommet du poumon...

J'ai donc été envoyé au grand hôpital du département voisin pour subir une thoracoscopie vidée assistée et un talcage des deux plèvres afin d'éviter toutes récidive par la suite.

Depuis, 10 ans après, il m'arrive encore par période d'avoir certaines gènes ou douleurs (supportables) qui arrivent d'un coup, parfois après un effort important, parfois sans raison apparente, et qui durent quelques heures voir quelques jours et qui s'en vont aussi vite qu'elles sont venues. Le soucis principale et que ces gènes et douleurs ont tendance à me créer une sorte d'anxiété, du fait que je garde un mauvais souvenirs de cette période de ma vie (assez douloureuse) et que j'ai toujours peur qu'il y est une récidive et que les médecins ne trouvent rien (je n'ai plus vraiment confiance dans le milieu médical suite à cet épisode), d'autant plus que le devenir du talc à long terme est plus ou moins inconnu... Je suis retourné plusieurs fois voir mon médecin traitant et aux urgences pour ces gènes et douleurs mais aucune explication n'a été trouvée...

Je serais intéressé par des témoignages de personnes ayant subi un talcage de la plèvre il y a quelques années afin de savoir l'évolution dans le temps...
32
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 22477 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
41309
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 septembre 2021
9 987
Bonjour,


La vocation du forum est d'apporter des réponses simples et si possibles pratiques aux questions relatives à des problèmes de santé, mais ce n'est pas la vocation de Santé-Médecine d'offrir des espaces de type blog, témoignages, cette discussion va donc se fermer.

Tu trouveras sur Google des forums ou blogs de discussion ou tu pourras discuter avec d'autres internautes qui ont les mêmes préoccupations que toi. Bonne continuation
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 17 septembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2014
6
Bonjour,
J ai subis la même opération à 30 ans suite à un pneumothorax complet spontanée.
Mon poumon est tombé une première fois, on m a soigné à l aide de drain. 5 jours plus tard, mon poumon retombe. Je passe au bloc pour un talcage, le lendemain hémorragie du thorax, le poumon est retombé. Direction les soins intensifs, transfusion, réanimation et de nouveau opération. Cette fois le chirurgien découpe 1/3 du poumon, arrêt cardiaque au bloc, massage cardiaque, puis 3 semaines de réa avec pompe a morphine. Ce n etait pas un cancer, mais 4 ans après je ressens également des douleurs aux poumons. Bon courage à votre mari ainsi qu a vous.
Bonsoir, merci pour votre réponse.
Quelle souffrance pour vous, en plus vous êtes jeune.

Oui le cancérologue à dit qu après un talcage, le poumon serait douloureux très longtemps, apparemment il ne se trompait pas!
Courage et bonne soirée.
> Vistaero
bonjour,
mon mari a subi aujourd'hui un recollement du poumon et un talcage. Il a un cancer de la plèvre et je sais qu'il va mourir malgré une grande sérénité face à la mort.. Moi, je le vois s'éteindre peu à peu, ses mots d'amour sont de + en + tremblants et quand nous sommes ensemble, il me dit qu'il est heureux. Et, seule, j'ai mal à hurler et pourtant je voudrais réconforter ceux qui ont peur ou mal .
J'ai mal de perdre un bel amour mais je suis assez lucide pour vous accompagner.
N'h'ésitez pas
Pardon Labouclette, je me suis trompée de pseudo..je suis Lisaix!! Un peu compliqué pour moi tout ces pseudos!!!
Bonsoir Sissi,
J ai bien lu votre sujet qui est très douloureux, seulement je ne peux pas vraiment vous aider car mon mari à un cancer du poumon, non de la plèvre.
Par contre il y a 2 ans lorsque le diagnostic est tombe, on lui a ponctionné une fois 2L, puis 3L puis 1L de liquide pleural avec métastases ds la plèvre. Après la dernière ponction et avant de mettre en place le protocole chimio ils lui ont fait un talcage de la plèvre et après 2 ans il a toujours des douleurs. Il est aujourd hui toujours en chimio (cachets depuis 6 mois, c mieux que les perf en hôpital de jour, mais ts les malades ne peuvent pas subir ce traitement comprimés) mais plus aucune métastases. Par contre il reste peu de liquide ds la plèvre, mais ils disent qu ils ne peuvent pas tt enlever. c'est ça qui lui donne des douleurs apparemment.
La maladie est toujours la, des ganglions se nécrosent, d autres plus petits apparaissent, disparaissent grâce au traitement bien sur. On a espoir qu'un jour.....il n y aura plus rien!
Pour votre maman je vous souhaite beaucoup de courage, l entourer, la porter durant ce lourd traitement qu elle va subir. Et surtout croire fermement qu il y a des personnes qui s en sortent, il faut se battre contre cette cochonnerie, lui déclarer la guerre et croire toujours qu on est les plus fort contre elle.
N hésitez pas à m écrire, je vous répondrais toujours.
Sincèrement
Bonjour,
je me permets de vous ecrire. Mon papa a un cancer du poumon il a 55 ans. Il a fait un gros epanchement (5l ) ou les medecins ont trouves des cellules tumorales. Il a ensuite eu une biospsie ac un talcage du poumon. D apres les medecins il aurait un cabcer des poumons avec des meta au niveau de la plevre. On a appris tt ca le 11 novembfe. Il a eu sa première chimio le 18 decembre...qu il a plutot bien supporté. ..votre mari a eu quoi comme protocole? Quand je vois que votre mari a commencé son protocole chimio il y a 2 ans ca me rassure...j ai tellement peur de le perdre. Votre message m encourage. Je vous souhaite beaucoup de courage.
caroline
Bonjour Sissi,
Que de questionnements dans votre texte, je comprends votre détresse. Vous savez mon.mari a été soigne dans un premier temps pendant 8 mois à Paris à la Pitié sallepetriere, un des plus grand hôpital de France et il n y avait aucune communication avec le corps médical!!!! Heureusement que ns sommes partis sur Nice car les dernières chimios à Paris ne donnaient plus de résultats, ils s en sont aperçus tard....quand ns sommes arrivés à Nice, le cancérologue ne donnait que 6 mois à mon mari. Chimio de dingue mise en place immédiatement, très lourd traitement.....gros effets secondaires....bref, il est la avec moi après un an et demi et on peut dire qu il y a du mieux. Suivi ts les 3 mois....on a enfin de l espoir.
Pour votre maman avez vous tous les rapports médicaux? Vous devez prendre rendez vous avec le chirurgien, cancérologue etc.....faire du forcing absolument.
Je comprends votre isolement, encore plus compliqué! Votre papa est de bonne volonté, mais vous devez demander au cancérologue une aide médicale (infirmière pour toilette au moins). Avec la chimio, elle ne va quasiment rien manger...il faut lui faire uniquement ce dont,elle aura envie. Demander du Fortimel au médecin (complément alimentaire pour ces cas difficiles). Sinon que du repos, couchée ou dans le fauteuil...elle ne pourra rien faire et n aura envie de rien.
J ai été seule tout le temps pour mon mari, je devenais dingue avec la nourriture....vomissements, intestins complètement désordonnés....enfin un truc de folie. Il faut s accrocher, c très dur.
En plus vous aller avoir un bébé.....surtout penser à ce petit être qui arrive, désolée de vous écrire ce qui suit, essayer d être un peu égoïste pour cet enfant, lui c'est l avenir avec vous. Soyez présente au Tél pour votre maman, mais reposez vous quand même....après vous verrez.
À bientôt Sissi....prenez soin de vous.
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 27 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 décembre 2014

Salut lisaix , votre sujet m'intéresse énormément!!! On a diagnostiqué un adénocarcinome pulmonaire chez mon beau père il ya un an et demi , il s'est fait opéré rapidement et a reçu de la chimiothérapie à titre préventif.Et depuis il se porte très bien fait du sport mange sainement .hier et au cours d'un contrôle ils ont trouvé un épanchement pleural de grande abondance du côté opéré. Ils vont faire une ponction biopsie sous thoracoscopie et possible talcage. J'aimerai savoir l'état de ton mari actuellement et est ce qu'il a retiré sa tumeur ou pas avant le talcage .merci de me réponde .je te serai reconnaissante.
Bonjour,
On a diagnostiqué a mon papa une cancer du poumon avec atteinte à la plèvre fin janvier suite à un épanchement pleural fin décembre. Je précise que papa n a jamais fumé ni été au contact d amiante. Vu son âge, 85 ans et le stade avancé du cancer, aucune option thérapeutique n est proposée. Son espérance de vie est limitée a quelques semaines selon les médecins ... Je précise que papa avait un très bon état general. c'est atroce de voir son papa partir sans pouvoir l aider sur le plan médical. Son état est resté stable environ 7 semaines malgré un amaigrissement régulier puis 2 semaines de dégradation atroce. Il s est éteint le 1 er avril dernier
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 18 septembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
20 septembre 2014
1
Bonjour,

Nous avons appris il y a quelques semaines que ma maman était atteinte d'un cancer de la plèvre. On lui a détecté suite à une détresse respiratoire nous obligeant à la transporter aux urgences. Ils lui ont alors ponctionné plus de 2 litres d'eau.
Durant l'été, le liquide a été analysé, cela a duré plusieurs semaines, ce qui nous a semblé très long avant qu'on nous parle de 3 foyers tumoraux sur la plèvre. Ma maman est jeune, elle a fêté ses 60 ans cet été, mais physiquement elle n'est pas en grande forme, maigre, anémiée, gros problème au dos. Je m'inquiète beaucoup d'autant qu'ils n'ont toujours pas lancé le protocole de chimio... Dans 15 jours apparemment. Je m'inquiète de savoir ce qui va se passer, comment ça peut évoluer, comment elle supportera la chimio...
Dimanche dernier, nous avons dû la conduire de nouveau aux urgences, elle ne pouvait plus parler tellement sa respiration était coupée. Il lui ont sorti de nouveau 4 litres ! Elle vient de subir un talcage de la plèvre hier et ils ont de nouveau sorti 2 litres.
Je cherche à échanger sur le sujet dans ces moments difficiles...
Vos messages et conseils seront les bienvenus.
Messages postés
2
Date d'inscription
jeudi 18 septembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
20 septembre 2014
1
Bonjour Lisaix,

Merci Lisaix pour vos encouragements. Ce qui est particulièrement pénible, c'est que les médecins semblent se contredire dans le diagnostic. Il est compliqué d'avoir une information claire, et de voir le chirurgien, je ne suis jamais là quand il passe en coup de vent voir la mère. Dernière info dd ce chirurgien qui lui a talqué la plèvre, le cancer serait sur les poumons et sur la plèvre... Je ne sais plus quoi penser, ni qui croire. Elle devrait sortir mercredi au plus tard mais j'appréhende sa sortie, mon père pense pouvoir tout gérer au quotidien sans aide... Ils habitent dans un endroit isolé à 50 km de chez moi... Je dois accoucher de mon premier enfant dans 3 semaines...
Avez vous pu mettre en place une aide à domicile, une infirmière pour vous aider au quotidien ? ma maman semble trop faible pour faire seule sa toilette par exemple.
Merci encore pour votre soutien, cela fait du bien.
Bien à vous.