Gastrite réfractaire aux IPP

Fermé
Raspoutin Messages postés 3 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2012 Statut Membre Dernière intervention 21 décembre 2012 - Modifié par Raspoutin le 21/12/2012 à 16:19
Raspoutin Messages postés 3 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2012 Statut Membre Dernière intervention 21 décembre 2012 - 21 déc. 2012 à 17:01
Bonjour,


En février dernier, j'ai subi une gastroscopie qui a révélé une "gastrite antrale érythémateuse" : des symptômes de type reflux gastro-oesophagien, sans brûlure (reflux gazeux non douloureux) et des nausées matinales, m'ayant décidé à consulter.

Cette gastrite n'est pas liée à Helicobacter pylori.

J'ai été traité par IPP pendant environs 8 mois sans succès. Je ne bois pas d'alcool, ni de boisson chaude (pas de café, de thé), je ne fume pas, me nourris de manière très équilibrée (pas gras, pas salé, pas de charcuterie), pratique de l'activité physique, et suis une thérapie de gestion du stress.

A priori donc, j'agis sur toutes les causes et facteurs de risques possibles de cette gastrite.

Quasiment un an après la survenue des symptômes, rien n'a changé : pas d'aggravation, mais exactement les mêmes symptômes qu'au départ. Celle-ci prend donc un caractère chronique

J'ai reconsulté à plusieurs reprises mon médecin généraliste qui ne comprend pas, et semble donc refuser d'aller plus loin dans l'examen d'autres causes possibles.

Ma question est simple : quelles autres causes sont susceptibles d'être à l'origine de la gastrite qui n'auraient pas encore été explorées ? Faut-il renoncer aux soins devant la circonspection de mon médecin ?

Merci pour votre aide.

4 réponses

Raspoutin Messages postés 3 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2012 Statut Membre Dernière intervention 21 décembre 2012 3
Modifié par Raspoutin le 21/12/2012 à 16:37
Bonjour DCI,

Merci pour votre réponse.

En effet, pas d'association avec antibiotiques. L'orientation thérapeutique du gastroentérologue qui a pratiqué la gastroscopie et a effectué le prélèvement était simplement : "Traiter par IPP" d'après le compte-rendu envoyé à mon médecin dont j'ai une copie.

J'ai abandonné les IPP depuis quelques semaines ceux-ci n'ayant aucun effet.

Je me demande si d'autres traitements et d'autres examens sont envisageables pour explorer d'autres causes...

Je préfère être proactif sur le sujet dans la mesure où mon père et mon grand-père sont dédécés de cancer des voies digestives, et cette gastrite chronique outre l'hérédité ajoute donc un facteur de risque supplémentaire.

Je précise que j'ai 33 ans.

Quelle démarche serez la mieux indiquée dans mon cas selon vous ?

Merci encore :)
2