Aux borderlines en couple ...

Signaler
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 20 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2012
-
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 20 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2012
-
Bonjour,
Aux borderlines en couple (et les conjoints de bordellines peuvent répondre également), j'aimerais savoir si vos "crises" sont réactionnelles à des comportements, des propos de vos conjoints que vous interprétez mal, ou à votre façon, ou ces crises se produisent-elles sans raison ?
Et si elles sont bien réactionnelles, quels sont les facteurs déclenchants ?
Merci

6 réponses

Messages postés
40847
Date d'inscription
samedi 3 mai 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 mai 2021
4 224
Bonjour

Vous êtes vous même concernés? Etes vous le conjoint ou le borderline?
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 20 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2012

Oui je suis concerné, je suis le conjoint d'une femme que je soupçonne d'être borderline, et j'aimerais savoir si ses crises, qui sont en réaction à des propos, des comportements banals de ma part, correspondent à des réactions que vivent les borderlines.
Je précise qu'elle est suivi par un psy, qu'elle est consciente qu'il y a un "problème" lié au rejet qu'elle a subi par ses parents quand elle était ado, mais elle ne l'admet pas, elle est dans le déni, et forcément c'est moi le coupable de tous ses maux. Elle a un besoin insatiable d'attention, d'affection. Fais sans cesse des allusions au fait que je vais la quitter, que je vais en préférer une autre. La moindre frustration la plonge dans des états d'angoisse et de crise complètement disproportionnés (on dirait une petite fille de 5 ans dans ces cas-là). Il y a un mois quand je lui ai annoncé, étant complètement à bout de force après 6 ans de relation, que soit elle admettait son trouble, soit je la quittais, le soir même elle tentait de se suicider.
Messages postés
75447
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 novembre 2021
9 279
Bonjour.

" Il y a un mois quand je lui ai annoncé, étant complètement à bout de force après 6 ans de relation, que soit elle admettait son trouble, soit je la quittais, le soir même elle tentait de se suicider. "

Dans une telle situation qui t'amène au bout du rouleau, c'est utile de te faire aider toi-même pour éviter un état d'épuisement et en même temps pour sortir d'une relation difficile à comprendre et à gérer.

Un accompagnement par un(e) psychiatre ne peut être que bénéfique pour t' aider à te situer et à te protéger.

N'importe le diagnostic que tu soupçonnes, il en va de ton propre bien-être.

Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 20 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2012

Oui, c'est ce que j'ai fait car c'est tellement épuisant cette situation (on aime une personne qui nous fait souffrir, et on est impuissant car impossible de raisonner l'autre) que j'ai cru que j'allais devenir fou avec également des idéées suicidaires.
Messages postés
75447
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 novembre 2021
9 279
" j'ai cru que j'allais devenir fou avec également des idéées suicidaires "

Voilà, c'est ce qui peut arriver sans aide extérieure.
Tu risques de tomber dans ce qu'on peut appeler parfois " la co-dépendance " ou continuer à vivre cela si cela te touche déjà ....

Ce terme est utilisé pour toute relation difficile qui concerne ceux et celles qui vivent en contact direct avec des personnes qui souffrent soit de dépendance, mais aussi de maladies chroniques, etc...

Il te faut donc un vrai soutien par un professionnel spécialisé dans ce domaine pour t'aider à comprendre ce qui se passe chez toi afin de trouver des moyens pour vivre, penser et sentir différemment, en restant toi-même.
Pas facile sans aide. Et cela peut toucher n'importe qui.
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 20 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2012

C'est peut-être ça, de la co-dépendance, car malgré le fait que je souffre de cette relation, je suis toujours dans l'optique de vouloir l'aider et j'ai beaucoup de mal (malgré que je souffre) à imaginer la suite de ma vie sans elle ...
Messages postés
75447
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 novembre 2021
9 279
" la co-dépendance "
Je nomme cela comme ça car cela paraît tout-à-fait se situer dans ce registre.
Raison de plus de décider de faire quelque chose pour toi dans le sens de demander de l'aide auprès d'un(e) psychothérapeute reconnu(e). Il ne faut pas hésiter et ne plus attendre.
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 20 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2012

Comme je disais un peu plus haut, je suis suivi :-)
Messages postés
75447
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 novembre 2021
9 279
Ah d'accord, oui, tu avais cité : " C'est ce que j'ai fait " j'ai mal compris cette information.
C'est donc OK pour toi et il faut continuer pour éviter de plonger toi-même dans la détresse.
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 20 novembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2012

Bon, tout ça ne répond pas pour l'instant à mes interrogations ... Merci de vos réponses.