Ma mère a un cancer généralisé..cmt l'aider?

Fermé
Signaler
-
 vero76 -
Bonjour, ma mère a fait une rechute suite à un cancer du sein qu'elle a eu il y a 10 ans avec abblation des seins et viens d'apprendre il y a 8 jours qu'elle a un cancer généralisé...Elle va avoir 66 ans et je ne sais comment me comporter afin de lui rendre le quotidien plus léger ..Bien sur elle a démarré les rayons et démarre de nouveau la chimio après-demain...perte de cheveux ect....Elle est sous morphine et elle a les poumons d'atteints la tête une énorme bosse et le dos...Elle est hospitalisée depuis hier et j'essaye de rester optimiste mais je sais qu'elle est condamnée..
Comment se comporter? vis à vis de ma mère? je vois une psy....se comporter vis à vis des autres membres de ma famille...de ma soeur qui n'arrive pas à aller voir ma mère....tt cela est trés violent....
Merci si qq a des conseils ils seront précieux.

Loule (j'ai 39 ans et je suis sans enfant et célibataire)

26 réponses

Messages postés
26
Date d'inscription
vendredi 18 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mai 2008
29
Bonsoir Loule,
Ce que tu décrit là est très dur et tu vas avoir besoin de beaucoup de courage. Je crois que la seule manière de te comporter, c'est le plus normalement possible. Soit le plus présente possible auprès d'elle et donne-lui tout l'amour que tu peux. Même si il arrive un moment où tu auras l'impression de ne rien savoir faire pour elle, ou qu'elle ne sera pas vraiment consciente de ta présence, soit quand même là, elle le sentira d'une manière ou d'une autre et elle en aura besoin jusqu'au bout.
Une de mes meilleures amies a perdu sa maman il y a quelques années (tumeur au cerveau), cela a été très pénible mais aux derniers moments elles étaient sereines toutes les 2 et mon amie a eu moins dur car elle savait qu'elle avait donner à sa maman tout ce qu'elle pouvait, y compris "l'autorisation de partir". Cela paraît sans étrange à dire mais sa maman souffrait le martyr et s'accrochait désespèrément pour ses enfants, quand mon amie et ses frères lui ont dit "maman tu peux partir" elle a été paisible et tout c'est fini en douceur. Parles-en à la psy.
En ce qui concerne ta soeur, il faut absolument la convaincre de voir ta maman sinon elle aura des regrets immenses. Si elle est effrayée par l'état de ta maman, il faut qu'elle surmonte ça, qu'elle sache que même dans ces moments là il y a des trésors d'amour à partager. C'est autant important pour ta maman que pour ta soeur elle-même qu'elle l'accompagne jusqu'au bout.
Courage!
24
merci pr ta réponse...Je suis tres proche d'elle ms elle est hospitalisée depuis un mois et à mon avis va y rester cet été....Ma soeur n'y arrive pas et elle est trés égoiste ...Moi j'y suis ts les jours et je m'occupe d'elle et j'essaye de la ramener à la vie...
0
> loule
bonjour, je viens de lire ton message. cela fait cinq ans que maman est partie suite a un cancer generalisé. Je comprends ta douleur de voir ta maman dans cet état la. Je comprends aussi ta soeur. ce n'est pas une attitude egoiste mais une peur d'affronter et d'accepter la réalité. Dis lui bien qu'elle risque de regretter plus tard de ne pas avoir eu le temps de parler avec ta maman; je n'ai pas osé lui parler, je n'ai pas pu lui dire quoique ce soit, les mots ne venaient pas. aujourd'hui, je le regrette, c'est trop tard. bon courage
0
> loule
bonjour je vien de lire ton msg. mon pére est décédé il y a 1 semaine suite a un cancer generaliser.
cale est trés dur quand on aime la personne, j allais le voir tout les jour quand il etais a l hospital.
surtout tien le coup car pour moi le décé de mon pere est trés dur a suporter.
Son cancer généraliser il la eu pendan seulement 2 mois.
0
bonjour je te dis peu de chose essayez le nom de JESUS ta mère et toi, votre foi l'a sauveront
0
Je viens de découvrir un livre fort intéressant qui peut aider les personnes qui traversent une période difficile, c'est "Demain, il fera beau" de Marie Hélène Birot. Je l'ai trouvé sur le site www.demainilferabeau.tk ... vraiment, je vous le conseille !
0
Bonsoir,

c'est par hasard que je suis tombée sur ton message et j'ai eu envie de t'écrire ceci:
Je n'ai rien vécu de semblable, j'ai ans une file de ans et un fils de 18 ans . Ils m'aiment je le sais ,; sdi je devais avoir une maladie grave , mortelle voici ce que j'aimerai qu'ils fassent :

qu'ils restent unis, qu'ils sachent comprendre que l'un deux supporte mieux que l'autre ,sans être égoïste pour autant et surtout qu'ils vivent et assument mon départ prématuré sans briser leur propre vie.
Je comprendrais aussi, il me semble, que l'un d'entre eux n'accepte pas et m'en veuille de partir alors qu'il n'est pas prêt. Ne condamne pas ta sœur vous avez besoin l'une de l'autre parce que justement vous êtes différentes.
Bien chaleureusement
3
bonsoir, merci d'avoir repondu a mon message, cela me touche, ma soeur a du mal a surmonter le dédé de mon pere, elle se croyais forte mais la elle vois que non parce qu'elle n'en parle pas autour d'elle, moi quand je ne vais pas bien j'en parle mais je garde ma tristesse pour moi. sa va faire 3 mois que mon pere est partie et on a tous du mal a remonter alors pour les gens qui lise ce message profiter un maximum de la personne qui est a votre coté et qui est malade parce que perdre une personne cher, c'est ce qui a le plus dur. alors si vous avez de le souffrance par rapport a un décé parler en autour de vous ou aller voir un psy, sa ne sert a rien de garder sa pour soit c'est ce qui ne faut pas faire. merci de vos reponses. bisous a tous
0
Chère Loule,

Je viens de découvrir ce forum et de lire ton message par rapport à l'état de santé de ta maman.
Moi, on nous a annoncé en Mai que ma mère avait un cancer du poumon. Ce dernier est très avançé et les médecins nous ont dit qu'il commencait à se généraliser début juillet et qu'elle allait mourir.Elle ne le sait pas et je t'avouerai que cette situation est très difficile car elle s'accroche à la vie. Alors, je fais comme toi...Je m'occupe d'elle, et suis tout le temps à ses côtés. Je l'entoure de tout mon amour. Je crois que face à la maladie, l'essentiel est de profiter de chaque instant et de se battre quoique nous disent les médecins. En revanche, je me refuse à la voir souffrir. C'est très dur et on ne se sent pas toujours compris face à cette douleur que nous vivons. Mais il faut être courageuse et surtout je crois que nous leur devons bien cela à nos petites mamans.

Karine, 30 ans
2
cher loule

malheureusement ont se rencontre que le cancer est partout et attaque les personnes que l'ont aime!!, ma maman est également atteinte d' un cancer généralisé depuis peu et que elle aussi est condamné à nous laissé.

pour l'aider, il faut que tu reste au maximum près d'elle et que tu fasses pas d'allusion sur sa condamnation, il faut que tu soit très fort mentalement pour toi et elle ( je sais de quoi je parle!!) . ma maman est actuellement en phase terminal et commence à voir trouble!!. même si elle n'a pas fain, il faut la forcer pour qu'elle puisse prendre un maximum de force!! il faut savoir que les personnes cancereuse n'aime pas du tout la VIANDE, mais préfére des aliments mixé , légumes,fruits,pomme de terre. ne pas trop les salé!!! et doit boire beaucoup d'eau!! si tu as des difficultés à prendre ta maman en charge, il existe des personnes qui s'occupe à domicile des soins paliatifs.

il faut du courage, car affronté la vie sans notre mère va être très difficile!! mais malheureusement il faut s'y attendre


bonne chance pour votre vie futur
2
Moi je vis la meme chose, ce matin étant à l'ecole ma mère m'appelle en me disant que mon oncle agé de 58 ans qui a travaillé toutes sa vie été atteint d'un cancer de la hanche qui s'est en faite généralisé et que le diagnostic de survie est d'à peine 5 jours.
Je trouve que le processus est trés rapide donc je me rassure en me disant que s'est pas possible qu'il y a bien une solution qu'on peu pas un jour arrivé à l'hopital et nous annoncé qu'on est gravement atteint d'une maladie et que d'ci qq jours on doit partir.
Je vis tres mal cette annonce, je ne cesse de pleurer, lui qui pensé dans qq jours descendre dans le sud et prendre sa retraite et la on plante un couteau en plein coeur c'est tres difficile a vivre et je pense aussi pour lui.
1
Bonjour à toutes et à tous

Je suis en train de vivre les mêmes choses et en lisant vos lignes, j'ai l'impression que mon cauchemar est réel.

Mon père se bat contre un cancer de la prostante depuis maintenant 5ans. Il a eu des rayons, et puis à la suite, des hauts, et des bas... Mais plus le temps passait, plus les hauts l'étaient de moins en moins, et les bas de plus en plus.

En Novembre dernier il n'arrêtait pas de se plaindre de son dos, et son médecin lui a dit de passer les fêtes de fin d'année tranquillement, qu'il n'y avait pas lieu de s'inquièter...

En Janvier la douleur était toujours présente, il a eu des tests à nouveau...

Il y a deux semaines, il faisait une septicémie, et a été emmener aux urgences, et est toujours à l'hopital...
Après avoir appris que mon père récidivait, j'ai finalement appris la vérité : son cancer s'est généralisé...

Ma famille est très inquiète, et tout le monde se prépare à une fin tragique... J'ai beaucoup pleuré lorsque je l'ai appris, mais je n'arrive pas à realiser, j'ai l'impression que je suis dans un cauchemar... Un cancer généralisé a t il forcemment une fin tragique ??????
Je ressens beaucoup d'injustice et de colère... Après ces années de combat... C'est malheureusement ce genre de chose qu'on voit dans les films, chez les autres, mais pas chez soit, pas son père ou sa mère ou qu'importe quel autre proche...

Je sais que je ne suis pas à plaindre et qu'il y a bien des cas plus triste que moi... A l'aube de mes 20 printemps, mon père s'éteind petit à petit... mais un père, une mère, c'est ce qu'il y a de plus important dans une vie... A tout âge, n'importe quand...

Mon père m'a donné une passion qui est ma vie aujourd'hui, ce pour quoi je vis... Ce qui me fait le plus mal, c'est de le perdre bien sur, mais aussi qu'il ne connaitra pas l'aboutissement de nos rêves communs (je fais des études pour être pilote), ni mes enfants, ma vie...

Suite à vos témoignages je me rends compte que c'est bien la réalité, la douloureuse vérité... Je le vois souffrir, et il va souffrir encore, et c'est insupportable. J'ai peur de le voir comme ça, mais je veux être à ses côtés et profiter du temps présent, avec mon sourire et mon espoir. C'est très dur pour ma mère, our tous ceux qui l'aiment tout simplement.


Bref... Je ne sais pas quoi dire, quoi penser, quoi esperer... Je suis perdue, j'ai peur, peur de tout, peur de ne pas profiter, peur d'etre pessimiste ou d'être optimiste, peur de le perdre, peur qu'il souffre, peur d'être impuissante...


La est si belle, et si courte...
1
bonjour loule,

j'ai perdu ma maman il y a 7 mois déjà, c'est encore très récent, je m'ennui d'elle tout les jours, je la pleure presque à tout les jours, aujourd'ui je suis allé au cimetière lui porter des fleurs. Je sais qu'elle vit encore en
moi, je sens sa présence car elle me donne tellement de force et de courage. Elle avait 75 ans très en forme,
et elle a fait un ACV le lundi matin, elle a paralysé d'un côté mais elle était consciente, le mardi matin elle a fai
un autre ACV et durant la journée son état a empiré, le soir elle était dans le coma et les médecins ne lui donnait
que quelques heures à vivre.

Ce fût terrible pour mes 2 soeurs, mon frère et moi. Une de mes soeurs et moi l'avons accompagné jusqu'au dernier moment, jusqu'à son dernier souffle. Je lui ai chanté des chansons d'amour (balades) en pleurant, je lui
caressait les cheveux, les bras, je lui mouillait les lèvres, je lui disait que je l'aimait, qu'elle était belle et le plus difficile a été de lui dire qu'elle pouvait s'en aller rejoindre ceux qui nous avait quitté et qu'elle avait aimé.

Je lui ai dit qu'elle serait l'étoile qui brillera le plus dans le ciel et tout les soirs je regarde dans le ciel pour la voir.

Et si il y a des étoiles, je te jure que je la voie.

Maman nous a quitté ce même mardi soir à 20 hre. Cette journée sera gravé dans ma mémoire et dans mon
coeur à jamais, ce sont des souvenirs tellement doux, mais tellement triste aussi.

Je t'écris et je suis incapable de retenir mes larmes.

AIME LÀ JUSQU'AU BOUT TA PETITE MAMAN

jE LIS BEAUCOUP DE LIVRES SUR LA VIE APRÈS LA MORT

BON COURAGE, TU N'ES PAS SEUL
1
bonjour je viens de perdre ma mère qui est décédé le 10 juin 2009 d'un cancer des poumons avec tumeurs au cerveau (de plus c'était un cancer à petite cellules ) ma mère est tombé malade le 1er novembre 2008 7 mois et 9 jours de souffrances pour elle malheureusement la seule chose que je puisse te dire c'est soit toujours auprés d'elle ne la laisse pas moi je suis resté auprés d'elle mème en soin palliatif je dormis auprés d' elle mon mari a été super . ne lui laisse pas voire que tu sais. j'ai un frère qui ne pouvait pas supporter de voir ma mère ainsi et une petite soeur qui na pas tous vu mais sache que le plus important c'est que tu puisse être auprés d'elle

courage je vous embrasse trés fort toute les deux
1
salut mon père a un cancer du foie avec nodule au poumon mon père aussi est condanner il a commencer la morphine maintenant il na plus de force .jvoulais te dire la meilleurs chose quil te reste a faire profite au max du temps quil te reste a passer avec elle .souvien toi de elle dans les meilleurs moment et soie heureuse même si se nest pas facile ta mère restera toujour dune certaine facon avec toi comme mon père ma dit lui il va nous voir de la haut.bon courage et bonne chance.
0
Rebonjour et merci de m'avoir répondu...Je passe bcp de temps avec elle bien sûre et ses chimios st trés longues 4h ainsi que 2 radiothérapies par sem....Pourquoi lui fait on tt cela alors qu'elle est condamnée?Ou ça fait partit du protocole peut être? Je ne crois pas en Dieu donc de là-haut j'en doute ms bon...
Ton père n'a plus de chimios?Bon courage à toi aussi
0
> loule10
allo

je suis dans la meme situation que toi moi c ma mere elle a 80 ans elle était dans un centre pour les personnes agées car elle souffrais d'alzeimer et était non voyante donc elle ne pouvais plus vivre seule ...elle est la depuis mars 2007 et maintenant voila 3 semaine le medecin mappel pour me dire que a un cancer généralisé (et je comprend pas cest sortit de ou ca elle a déja eu un cancer mais cétait voila 25 ans et était completement guéris depuis ce temps ... pas assez quelle ce souvient presque pu de nous maintenant ca .... le medecin lui donnait qq mois mais maintenant cest qq jours ...ils lui donnent de la morphine mais pas assez elle a tres mal ...et cest tres dur de la voir déteriorer comme ca ....jai toujours connu ma mere un enrobé et maintenant elle pese 92 lbs .... cest tres tres dur ...


bon courage a toi
0
> loule10
bonjour loule ma maman est décédée d'un cacer de lavessie il y a trous mois aujourd'hui de matin en rentrant du travail je l'ai écouteé et je souriais en entendant sa voix je l'ai enregisrée tant qu'elle était consciente nous vaons vécue dix mois en enfer mais ce qui n'a pas cédé c'est l'amour entoure la cjole la embrasse la dis lui ke tu l'aime laisse ta souer vivre ça comme bon lui semble mon travail m'amene a beucoup voyager elle m'a attendu lorsque j'ai été en vacaces je luiai dit vasy maman je suis là tupeux partir gini les souffrances je lui penais les mains lui aprler alors qu'elle était shootée à mort par la morphine and co le drnier jour ma souer et moi avons compris nous soo
mmes revenues et là encore je lui ai dit pars maman je t'aime mais pars elle se mettait en apnée soeur était fachée nous tenions chacune une de ses mains et elle a rendu son dernier soupir il te faudra beaucoup de courage il faut te faire aider par un médecin c'est trop dur donne lui toute ta tendresse elle le sent fais lui écouter de la musique kellle aime masse là je pense à toi llili
0
> lilib
Bonjour à toutes et tous,

j'ai 22 ans et j'ai perdu ma mère il y a tout juste deux mois d'un cancer du colon qui s'est généralisé par la suite. Elle avait 50 ans et à laissé derrière elle une leçon de vie, de courage. Et évidemment bcp d'amour.

Sa maladie à duré plus de 3 ans (très long) et on a eu énormément d'espoirs mais aussi du desespoir !!

Durant tout le long des traitements non seulement curatif mais également palliatif, il faut en tant qu'accompagnant y croire jusqu'à la dernière seconde. Car c'est à travers nous que la personne malade puisera la force de s'en sortir. Car, comme bcp d'entre vous le savent, les malades sont souvent trop faible.

Je vis en Suisse et pour les malades en fin de vie il y a une institution nommée le Sesco (Genève) qui accompagne les personnes en fin de vie. Malgré le professionnalisme et la qualité des soins que les malades reçoivent là-bas, ma mère a tenu à revenir à la maison pour finir sa vie, nous l'avons donc fait, selon ces volontés !!!
Quand le fin à sonné, sa été extrêmement dur. Mais je ne regrette pas, ni moi, ni le reste de ma famille d'avoir fait se choix de l'avoir prêt de nous.
Elle est partie en sachant à quel point on l'aimais et ça, malgré les visions d'horreur que nous avons eu, c'est un soulagement terrible !!!

Durant 2 ans, les médecins ont essayé tous les traitements possible (chimio, radio et de nouveau chimio, opération, ablation, radio, etc..) mais sa revenait en permanence même si parfoit durant quelques jours/semaines nous avions des signes très très positif.
L'été 2008 (le jour de mon anni) sa a commencé à virer vraiment pire. (déjà les 2 ans de traitements c'était très dur, elle était déjà très faible) mais là, sa devenait vraiment terrible. Elle a commencé à faire des aller-retour à l'hopital jusqu'au mois de décembre 08. Il on essayé encore quelque processus de chimio mais là, ils on stoppé, car se devait trop dangereux....soit la maladie, soit la chimio en gros.......et on pensait s'être suffisamment acharné comme ça (elle aimait trop la vie et ne voulait pas mourrir), il l'on donc transféré dans une annexe de l'hopital cantonal de Genève pour les soins palliatifs.
De jour en jour, son état se dégradais !! Ensuite elle marchait plus qu'avec le "rolateur". Tous les soirs on était avec, on a "fêter" Noel et son anniversaire (50 ans) à l'hosto. et on y croyait encore.
Jusqu'au jour ou la phrase terrible est sortie de la bouche du médecin.
Nous avons donc pris la décision (avec ma mère) de la faire rentrer prêt de nous, mars s'est écoulé, trop vite, bcp trop vite (même si sur le moment sa nous semblait des fois long tellement c'était dur). Ensuite avril, début avril elle ne se levait plus du lit médicalisé qu'on avait installé à la maison. Puis le jour arriva. Trois jours interminable d'agonie et de souffrance.
On se relayait toutes les heures pour lui tenir la main et envoyer la morphine (avec le porte à quatétaire), le premier jour elle nous parlait encore, elle hurlait de douleurs, et elle m'a dit quelque chose qui restera à jamais gravé dans ma mémoire "ma chérie, aide moi, j'en peux plus, j'ai trop mal, j'veux que sa finisse" je lui tenais la main fort et me retenais de ne pas fondre en larme pour continuer à lui montrer que je serais forte jusqu'au bout pour la soutenir.
Durant la nuit (interminable) elle a fait une attaque cérébrale à cause des doses de morphine sur élevé !! Elle a fait des hallucination et hurlait.
Le lendemain, plus rien, elle avait perdu conscience, mais continuais à faire des bruits, comme si son âme était coincée dans son corps qui l'emprisonnait. Comme si parfoit elle essayait de dire quelque chose ou de réagir à nos gestes. Ces yeux c'était révulssé, ses lèvres avait "fondu" (avec le temps) et ses muscles se retractais. Elle avait adopté la position des nouveaux nés (les avant bras en l'air avec les poignets tordu vers l'extérieurs) Je ne cessais pas de lui parler, le médecin disait qu'elle était inconsciente et bla bla, mais moi ainsi que ma soeur et mon beau père étions persuadé qu'elle entendais car à chaque fois elle s'agitait comme des convulsions et des crises d'épilépsie, comme si elle voulait nous répondre mais était emprisonnée par son corps qui ne voulait plus répondre au ordre qu'elle lui envoyait.
Elle respirait fort et d'un coup faisait des hapnées, de plus en plus longues, comme ça durant 1 jours de plus.
Le troisième jour (le dernier, mais on le savais pas encore) pareil, son amie d'enfance qui avait perdu son mari de cette manière ainsi que d'autre personne qui avait vécu quelque chose de similaire nous disait que notre maman ne partira pas avant tant qu'on restait prêt d'elle (car on commencait vraiment à plus supporter cette situation, de voir notre mère chérie dans un état pareil et de demander comment on pouvait faire pour que sa cesse naturellement, avec des mots, des paroles, selon les conseils des associations d'aide). On lui a dit tout se qu'on pouvait, tout, tout, tout.
Mais cette amie, nous a dit, votre maman ne partira pas tant que vous serez à côté. Car tant qu'elle vous sent, elle s'accrochera. Et la mort c'est un moment qu'il faut vivre seul, c'est un moment intime, que chaque personne doit vivre sans que personne ne s'intruse (même en pensant bien faire).
Nous arrivions pas à faire ça, dès qu'on s'éloignait on se sentait mal de la laisser seule. Pourtant un moment nous avons dû le faire. Ma soeur est sortie (première fois en 5 jours) pour nous trouver à manger (on avait pas manger durant 5 jours, en même temps nous n'avions pas faim) mais on s'est rappeler à quel point elle aimait qu'on mange bien, alors on s'est comporté comme on s'avait qu'elle aimait.
Mon beau père est parti faire une course et moi je suis restée dans une chambre à l'étage (elle était au rez), j'ai ressorti tous les albums de sa vie (mariage, enfants, vacs, tous les grands moments forts) et j'ai regardé toute l'après-m'. Quand j'ai refermé le dernier album je me suis senti soudainement soulagée (bizar sensation, je vous assure) j'ai commencé à m'assoupir et à peine mon beau-père (qui venait d'arrivé) est monté et à toqué, me suis réveillé d'une sieste de 3 min... et il m'a dit, ma puce, je crois que ta maman vient de rejoindre les anges. Je suis descendu et lui a fait des bisous sur le front tout en lui carressant les cheveux. et oui, elle était partie avec les anges.
Ma soeur est arrivée, nous avons pleuré des heures, et ensuite une sensation à nouveau de soulagement, et maintenant sa fait 2 mois que c'est comme ça. Un jour down, un jour Up !!

Mais se que je retiens le plus c'est le fait qu'elle a attendu les 15 min qu'on était pas là sur 5 jours pour partir, Comme si elle avait besoin d'être seule pour ce moment de la vie si dur mais si spécial et mystérieux.

Et le plus marquant, c'est la sensation que j'ai ressenti de soulagement quand j'ai refermé l'album qui retrassait les plus beaux moments de sa vie. Pourtant à se moment précis, je ne savais pas qu'elle venait de partir. Mais c'est comme si je l'avais ressenti, comme si elle nous l'avais fait ressentir (on était si fusionnel). J'ai gardé sa pour moi, et un jour j'en ai parlé à ma soeur et mon beau père, et il on ressenti la même chose que moi au même moment, mais chacun dans une situation très différente.

C'était très dur, c'est tjs dur d'ailleur. On réalise jamais vraiment, on veut pas l'accepter. Mais il faut penser à tout l'amour qu'il y avait et qu'il y aura tjs !!!
La personne est partie, mais elle vit à travers vous.

Si vous vivez cette situation, parlez en dès que vous sentez le besoin, sa fait tellement du bien !!!

courage à ceux qui traverse des moments difficiles.
0
> picco
merci pour ce beau témoignage, mon pere est en train de partir cancer généralisé et j,ai remarqué qu,il mange plus beaucoup et qu,ils ne lui ont pas mis de soluté. Je me sens mal a l,aise avec ca mais je suis à 5 hrs de route de l,hopital et bien des décisions sont prises sans qu,on me consulte par le reste de la famille plus proche de l,hosto. Des fois je me dit c,est mieux ainsi d,autre fois je suis boulversé. Je ne sais plus comment faire pour me respecter et le respecter lui, j'ai appris la nouvelle y a 2 semaines je l,ai visité la semaine derniere mais tout va si vite, je n,ai pas le temps de m'y faire et je me sens si loin. Comme j,aimerais savoir ce qui est mieux pour lui pour nous. Je trouve cette situation tres difficile. Le temps que j'ai passé avec lui, je l'ai vu bien, farceur, malgré tres faible, je l'ai vu perdre des forces et ses capacités a se lever a manger. Hier on m'a dit qu'il a fait une crise qu'il veux aller chez lui, ce qui est impossible vu son état. Le pire c,est que c,est aujourd'hui peut etre au moment ou j'écris que lui va apprendre son état, j'ai peur de sa réaction, mon pere a 86ans, et a perdu beaucoup de force depuis 2 sem. Un médecin a essayé et il a dit que mon pere ne voulais pas savoir et qu,il respectait ca, et hier un infirmier a dit il doit savoir pour cheminer, changement de médecin ca recommence encore. Toute ces décisions a prendre en famille qui sont difficiles et qui souvent jette un froid au lieu de nous resserer. Quand quelqu'un s'en va et qu'il ne se nourrit plus, es ce qu'on doit ou pas lui mettre un soluté pour le nourrir ou on le laisse partir plus vite pour lui epargner des souffrances. je ne sais plus j,ai le coeur déchirer et je voudrais avoir le temps de retourner le voir. merci de me lire je ne sais plus a qui parler.
0
bonjour,

ce que tu vie, je suis entrain de le vivre, ma mere a 57 ans son cancer du poumons c'est developper en cancer generalise.
il faut que tu sois forte jusqu au bout car ta mere ne doit pas voir ton etat cart il leur faut de l espoir pour vivre tout les meilleurs moments avec vous

il te faut beaucoup beaucoup de courage et surtout profite le plus possible des instants que tu as avec ellle et dit lui tout ce que tu resent ' QUE TU L AIME " .
vous devait vous épaulé ta soeur et toi et qu elle mettre sa peur de coté car le plus dur c'est aprés la culpabilité.

surtout profite le plus possible de ta mere et vie les instants - faite des repas tous ensemble si elle peut bouger etc...

bon courage
0
bonjour je suis tout coeur avec toi il y a 15jour on ma aprie que mon pere avais un cancer generalise et qui aller mourire je ves le voir tou les jours je penses tres fort a toi tien le coup je ses ses dur mes on fait sa pour leur amour
0
bonjour,
je te souhaite déjà bon courage.
je voulais juste te dire que l'existence de Dieu ne dépend pas du fait que tu crois ou pas en Lui. Deamnde Lui de t'aider, toi et ta mère. Car c'est comme parler sans être sûr que quelqu'un écoute. Dieu est le seul que l'on cherche que quand on L'a trouvé. je puis t'affirmer une chose.... si tu Lui parles....il y a queql'un qui t'entend. c'est à force de Lui parler que tu le trouveras.
0
allo,moi sa m a faite une masse sur la tete..meme s il a 89 ans car l année passé il s est fait opéré pour la prostate,et il a passé une batterie de test et ils ont rien vue.ah la médecine
0
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 5 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
13 mars 2009

Bonsoir,

Je cherchais des témoignages sur le cancer généralisé. Ma mère s'est plaint depuis plus de 15 jours d'avoir mal au dos, elle a sur le côté droit une espèce de boule dure qui lui fait très mal. On l'a emmené aux urgences et ils ont parlé d'une tumeur cancéreuse et que sur la radio il y avait plusieurs tâches éparpillées et qu'ils nous confirmerons celà qu'au bout de 3 semaines parce qu'on va lui prélever un tissu et qu'ils allaient l'analyser.... Je suis toute émue, parce qu'on est sous le choc quand on apprend une chose pareille dans son entourage. Merci de votre attention. J'aimerais savoir si vous ou dans votre entourage ayez vécut quelquechose de semblable. On est perdue, Ma Tendre Maman a 60 ans.

Pour Les Malades : Je vous souhaite beaucoup de courage parce qu'il en faut beaucoup, soyez fort, battez vous, je vous soutiens moralement et à travers ces lignes. En espérant de tout mon coeur que vous allez mieux et surtout gardez le moral.

Vous souhaitant une bonne soirée
0
bonsoir . c sur que ya quoi etre sur le choc.quan on a un proche qui est atein d un cancer general . on ce di souven jaurais jamis cru que sa pouvais m arriver. alor c sur on est toute suite perdu. le seul conseil que je puis te donné c reste forte pour ta mere fait lui pa resentire ta peur de plus lavoir a tes cotés
0
salut .je te compren vu que ma mere avait 57a et je les perdu ya 6mois de la mm maladie que ta mere .c sur qu il faut etre courageuse et ne pas pensé a cette maladie qui atein ta mere .tjr allez de l avant . et donne a ta mere tout la ffection que tu peu lui doné si tu ve parler jsui la
0
cc, je te souhaite beaucoup de courage, je comprend tout a fait comment tu dois être en ce moment !
ma mère est partie il y a 8 mois à l'age de 49 ans . Donne lui beaucoup d'affection, elle en a vraiment besoin
0

C'est très difficile d'être dans ces situations. Il faut que tu profites de chaque seconde avec ta maman. Je crois qu'il faut faire face à la réalité, ce que je n'ai pas fait. Eh oui, j'ai cru jusqu'au bout à un miracle. Mais chacun à son destin, dit doit ça, dit toi que nous tous allons partir un jour ou l'autre, ça te remontra un peut le moral de savoir que ça n'arrive pas qu'a toi. Je te soutient de tous mon cœur sincèrement. Cette maladie a bouleversé ma vie, j'ai combattu avec mon père, mais pour moi le combat n'est pas finit, je vous soutient tous ! Courage ! Bisou.
0
bonjour a tous
j ai ma mere en fin de vie d un cancer du sein qui s est generalise est a maintenant des metastaze au cerveau
elle me disait avant que si elle partirai je devrait prendre soins du chien oui parce que son chien faisait parti de la famille bon bref moi je lui coupait toujour la parole avant qu elle ne commence sa phrase parce qu elle me le rappelait tout le temp car moi je ne voulait pas y croire et me le chasse de ma tête j usqu au jour le samedi 31 octobre 2009 a 8 h30 je me presente chez ma mere comme tout les matin avant de partir au boulau je sort son chien l aide menagere meut dit que ma mere ne va pas tres bien je la voit sur le lit me disant q uelle a mal la tëte et que je la laisse tranquille je dit a l aide famillial que je ne peut la laisser comme sa je decide d'appeler l ambulance qui l on amener a la clinique tous sa pour mes trente ans super la fin d annee
avec un cambriolage juste avant sa et puis j'ai aussi deux freres qui ne font que des connerie un cammé et l autre qui a decide de s engager a la legions apres tout sa s est mieux que faire des connerie et moi j'ai du mal a digirait tout sa car ma mere s est LA FEMME DE MA VIE c'est la vie qui vous mais une grande claque surtout q au debut je ne voulait pas imagine la vie sans elle s est le centre du monde pour moi
en ce moment elle dort avec des absences respiratoire de 5.6.7 secondes quand je la voit comme sa je me sent impuissant et n arrete pas de prier qui moi avant ne l avait jamais fait avant maintenant je pense qu il y a quelque chose d autre apres ma mere a etait eleve dans la misere en pologne par sa grand mere il faisait la manche devant l eglise pour du pain sec est ramasser des bouteilles vide pour survivre ma mere a tisser des liens fort avec sa grand mere j usquau jour ou elle mourut ma mere la beaucoup pleurer et la cancidera comme sa mere il dix ans ma mere a fait une depressions nerveuse et voulut metre fin a c'est jour
elle voyait sa grand mere lui disant que se n etait pas pour maintenant et maintenant elle l appelle sur son lit de mort ma soeur me dit q u elle a revait d une veille femme en noir me disant que s etait la grand mere de maman il y a des choses que l on explique pas il faut des moments comme sa pour y croire

je t aime maman
0
je suis désolée pour toi, mais saches que tu dois donner tout l'amour que tu peux a ta maman. Je sais de quoi je parle car je suis moi aussi atteinte de cette saleté de maladie. J'ai encore une fille de 14ans et dois me battre pour elle . Je te fais un gros bisou dominique
0
C'est très difficile d'être dans ces situations. Il faut que tu profites de chaque seconde avec ta maman. Je crois qu'il faut faire face à la réalité, que je n'ai pas fait. . Mais chacun à son destin, dit doit ça, dit toi que nous tous allons partir un jour ou l'autre, ça te remontra un peut le moral de savoir que ça n'arrive pas qu'a toi. Je te soutient de tous mon coeur sincèrement. Cette maladie a bouleversé ma vie, j'ai combattu avec mon père, et il est decede mercredi 29 septembre 2010 mais pour moi le combat n'est pas finit, je vous soutient tous ! Courage ! Bisou
0
i l n y a pas de cure pour le cancer du pouman
mon pere est decedé la semaine passée a cause de cette maladie
malgré il n a jamais touché un cigarette dans sa vie.
on a essayé tout les traitements possibles le chimio le rayonnement les comprimés....ext
mais rien a marché
voir la date que t est posé ta question je ne crois pas que ta mére puisse etre en vie maintenent
0