Douleurs testiculaires [Résolu/Fermé]

RD - 30 avril 2008 à 21:45 - Dernière réponse :  Abc
- 6 mai 2018 à 13:06
Bonjour,

Je souffre depuis deux ans de douleurs testiculaires qui sont apparues en lien avec ma pratique intensive du cyclisme. Elles se sont manifestées le lendemain d'une sortie au cours de laquelle je me souviens de m'être particulièrement comprimé le périné dans une côte raide.

Depuis, ces douleurs sont intermittentes. Je conserve en permanence une forte sensibilité et, ponctuellement, des crises aiguës se déclenchent. Ces crises se manifestent en général à la suite de postures particulières (ex : accroupissement) par de vives douleurs testiculaires, plutôt à l'épididyme, tantôt à droite, tantôt à gauche. Depuis peu, j'ai identifié un prolongement des douleurs dans l'aine.

J'ai consulté des urologues à deux reprises. Des échographies avaient identifié une très légère inflammation de l'épididyme, mais rien de spectaculaire. Des analyses de sang n'ont révélé aucune infection. Par la suite, les medecins m'ont prescrit des traitements antibiotiques, anti-inflammatoires et neurologiques difficiles à supporter. Mais les maux n'ont jamais vraiment disparu.

Des recherches sur internet m'ont indiqué que des douleurs testiculaires pouvaient être liées à plusieurs problèmes (névralgie pudendale, syndrome du piriforme, dérangement intervertebral mineur...). De quoi s'y perdre...

Aujourd'hui, je souhaite vraiment aller plus loin dans les investigations. Tout conseil ou toute aide me seront utiles...

Merci d'avance...

RD
Afficher la suite 

23 réponses

Meilleure réponse
159
Merci
Salut,
Mon experience peut peut-etre te repondre.
J'ai 29 ans et ai souffert d'une prostatite chronique pendant 1.5an. J'ai rencontré une quinzaine de médecins avant de tomber enfin sur le bon, pour vous dire qu'il ne faut pas desesperer, ecouter un maximum d'avis, et ne pas insister avec un medecin quand vous sentez qu'il tatonne dans sa methode. Ils sont visiblement relativement desemparés sur ce sujet, et j'ai entendu de tout. Le dixieme medecin m'a meme doignostiquer finalement une torsion du testicule car il ne savait plus quoi dire.
J'ai du attendre environ un an pour qu'on me preconise une spermoculture (analyse de sperme), qui a ete pour moi determinante car le germe n'etait pas decelable dans les analyses urinaires classiques. On avait à ce moment enfin mis un nom sur le coupable: un germe tout à fait courant et responsable de la plupart des infections de l'appareil genital nommé Enterococcus Feacalae (il vit surtout dans l'estomac et les parties fecales).
Comment ce germe s'est retrouvé dans ma prostate: on n'a jamais pu me le dire. Le medecin qui m'a finalement permis de m'en sortir et en lequel je fais le plus confiance me dit que ca peut venir d'un frottement lors d'un rapport avec ma partenaire qui fait souvent des infections urinaires (bien que le canal chez les femmes est different).
NB: Il serait plus courant chez les gens qui pratiquent la sodomie.
Apres donc une quinzaine de tatonnage, voici comment je pense m'en etre sorti, alors que je ne sens plus rien depuis 2 mois, ce qui est inedit, et que mes analyses pratiquees a l'issue de mon traitement ont ete negative:
- Premier rendez-vous avec l'urologue: prescription de 30 jours de l'anti-biotique ciprofloxacein 500 (2 comprimés par jour). C'est un anti-biotique classique pour ce genre d'infections et de germe, que les femmes prennent egalement. Il penetre egalement bien dans la prostate, puisqu'on a du vous expliquer que cet organe est tres difficile a atteindre par les medicaments.
- suite a ce traitement: 3 semaines d'anti-inflammatoires specialises pour cette zone: permixon.
- 3 semaines apres la fin du premier traitement de cipro, une fois que les analyses pouvaient etre faites sans risquer d'etre faussées, j'ai effectué de nouvelles analyses de spermo culture et urinaire. Qui ont donc ete negatives, pour la premiere fois depuis que mon je sens mon infection depuis 1.5 an.
- depuis, comme je vous disais, je ne souffre plus. Je devrai revoir mon medecin dans les prochaines semaines pour un controle de routine, mais a priori je n'aurai pas de mauvaise nouvelle.

Mes symptômes ont évolué au cours de la duree d'infection.
- Au debut, j'avais périodiquement mal a l'épididyme droit, que les médecins me soignaient avec des anti-biotiques generiques. En fait, il me soulageaient mais ne me soignaient pas, car il faut au moins 30 jours de traitement pour ce débarrasser de cette saloperie.
- progressivement j'ai commencé à faire des prostatites chroniques, parfois aigues (rejet de pus et de sang par l'urètre) accompagnées de fièvres qui me clouaient au lit. Au bout de 9 mois d'infections, je suis rentré dans un cycle infernal et épuisant de prostatite toute les 2-3 semaines, soulagées par des génériques, mais jamais soignées. J'étais désemparé, et me faisait à l'idée de souffrir de cette maladie pendant des années, jusqu'à ce que ca passe tout seul.

NB: Suite à la deuxième spermo-culture, pour contrôler que j'étais toujours infecté, j'ai également demandé un spermogramme qui m'a analysé la qualité de mon sperme, et coup de tonnerre, mon sperme était dans un état tel que je n'était quasi plus fécond. Seuls 7% de mes spermatozoïdes étaient normaux. Si ca vous arrive, ne vous inquiétez pas: c'est à ce moment que j'ai essayé de faire un bébé, et ça a marché du premier coup. Ensuite il faut quelques semaines pour que les choses reviennent à la normale. Cependant, TOUS les urologues me disaient jusque-là que l'infection n'avaient aucune influence sur la fertilité, ce n'est donc que moyennement vrai.
NB2: en fonction du pays ou vous vivez, on vous prescrira peut-être un massage de la prostate (on me l'a proposé au Japon) en vous enfonçant un doigt par l'anus, pour contourner le problème d'inaccessibilité de la prostate et aider le germe a être évacué. Ca se pratiquait beaucoup en France avant. J'ai refuse et en suis tres heureux aujourd'hui.

Bon courage et ne lachez rien, on s'en sort.

Merci julienargentine 159

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 8142 internautes ce mois-ci

Publi-information
Merci pour vos réponses clairs net et précis bonne continuation.
Je suis Mr identité supprimée. Actuellement j'experimente la même situation, des fortes douleurs au bas ventre dans tous les deux côtés, et qui descendent aux testicule. Actuellement j'ai plus de 40 ans et je suis sans enfants. Votre expérience m'a vraiment soulagé.
Merci moi j ai 14 ans et je souffre de ce problème
13
Merci
J'ai 46 ans et a les memes douleur au testicules constament depuis plus de 5 ans et a fais plusieurs examens (echographie , doppler testiculaire ,etc...) sans suite
je souhaite des informations pouvants nous aider ; je ne parvient pas a procréer. je souhaite avoir le contact d'un urologue qui a deja resolu un tel problème.
Publi-information
lolopier 1 Messages postés mercredi 24 avril 2013Date d'inscription 24 avril 2013 Dernière intervention - 24 avril 2013 à 17:39
13
Merci
Bonjour,
Je dirais que je suis presque rassuré de voir que je ne suis pas le seul à rencontrer ce type de problème... mais c'est faux ! ça ne me rassure pas du tout...
J'ai mal depuis plus de dix ans (!) et ça reste incompréhensible malgré l'avis de plusieurs médecin...
Douleur testiculaire (également du pubis et du bas ventre) qui surgit sans crier gare et qui devient de plus en plus intense. Seul parade ; l'éjaculation ! ça peut paraitre saugrenu, mais c'est pourtant vrai.
Quelqu'un a-t-il rencontré les mêmes symptômes, et (je n'ose y croire !) trouvé la solution ?...
Merci
11
Merci
bonjour

J'ai eu exactement les memes symptomes,
je pensais que ces douleurs etaient liees à un traumatisme des testicules, suite a une torsion accidentelle,
j ai souffert pendant 2 ans , cela me reveiilait toutes les nuits, et je ne pouvais pas marcher sans avoir mal, meme a l aine,

après échographie, on m a trouve des sortes de varice autour des testicules, en fait, rien d anormal,
par contre

on a décelé un problème de prostate : le lobe médian était devenu très important

on m a opéré pour diminuer le lobe median (operation tres begnine),

depuis : plus aucune douleur testiculaire.......
8
Merci
Bonjour. Je désespère de trouver une solution à mon problème qui rejoint un peu celui de Biscotte-Man ... Je m'explique : il y a une douzaine d'années, j'ai fait une réception assez violente sur le pubis (et sur la potence du vélo) en faisant du vtt et depuis, c'est l'enfer "testiculaire" ! Suite à ce trauma, j'ai mal constamment aux testicules ... Ce n'est pas à hurler mais il ne se passe pas un jour sans que ça me rappelle à l'ordre. J'ai été soulagé par des ostéopathes depuis le début (et heureusement car je pouvais à peine m'asseoir à cause des douleurs engendrées ...) mais depuis quelques années, il n'y a pas ou plus d'améliorations ... Je n'ai pas encore envisagé la chirurgie mais s'il le faut, pourquoi pas ... Il y a un mois, mon ostéo m'a "pratiqué" pendant une heure mais au final, on est revenu au même point à la différence que depuis qu'il m'a soigné, j'ai aussi mal sinon plus ... Les symptômes sont simples : quasi impossibilité de m'endormir sur le coté gauche, douleurs avec la plupart des slips et/ou "boxers", douleurs en étant assis sur certaines chaises, etc ... Le plus paradoxal dans tout ça est que je fais régulièrement du vélo (route ou vtt) et que, en général, ça se passe pas trop mal ... à condition d'avoir choisi le bon cuissard. Car il ne faut pas grand-chose pour que ça me refasse mal ...
La seule façon de me soulager est de faire des compressions avec mes doigts sur la partie inférieure du ventre car c'est essentiellement là que ça se déclenche et me fait mal. Compressions aussi sur le pubis car c'est d'abord là qu'il y a eu le "stress" ...
À ce jour, je suis un peu au bout des solutions car revoir mon ostéo habituel ne m'apportera peut-être pas grand-chose et l'idée d'avoir une infection quelconque ne m'a jamais vraiment effleuré car je pense qu'à la base c'est un problème "mécanique" dû à un choc sur la partie avant du bassin ... Si quelqu'un a eu le même problème et qu'il s'en est sorti, je suis bien évidemment preneur ...!
Merci d'avance.
Ph.
6
Merci
bonjour steve

j'ai le même problème que toi, peux tu m'en dire plus sur la "réponse" que tu as trouvée ?

merci
sposanté 1 Messages postés vendredi 27 avril 2012Date d'inscription 27 avril 2012 Dernière intervention - 27 avril 2012 à 11:13
5
Merci
Bonjour a tous les forumists
Merci pour ce fil de discution, car je me sens concerné du moins par la similitude des symptômes, ma question est la suivante: peut-on guérir de ces anomalies (définitivement) ou c'est chronique?
Autre chose, le fait d'accentuer trop sur les recherches internet (mon cas) ne risque t-il pas d'aggraver ou de maintenir notre cas surtout coté psychique et la peur du pire?, car j'ai pu comprendre que ca une relation avec le stress!
Merci pour votre contribution.
Bon vois ça va faire deux jours,je suis tomber en vélo sur les testicules sur la selle de mon vélo j'ai eu affreusement mal puis quelques minutes après ça allait un peut mieu mais depuis j'ai une douleur au testicule droit je bouge à peine ça me fait mal et aussi en bas du ventre et le pire c'est quand je vais au lit la douleur se multiplie je n'en n ai pas parler à la famille aidez moi je souffre
Bonjour j'ai 15 ans est en faisant de la cours à pied jais commencer à avoir de douleurs dans l'aîne et au niveau des testicule cela fait 3 jours mais cela s' empire au fil du temps et je n'ose pas le dire à mes parents .je ne sais pas si en allant voir un médecin generaliste seul il pourra m'aider .
1
Merci
bonjour,
je m'identifie vraiment dans ce que vous dites, mêmes problèmes mêmes réponses, j'ai repris la course à pied depuis peu et ma douleur est revenue, douleur que j'ai eu de temps en temps mais éteinte depuis que je m'était calmé un peu...
Je pensai également à une sorte de hernie? Je vais consulter cette semaine et vous tiens au courant.
bon courage

Benj
1
Merci
Bonjour,

Jai presque les memes symptomes que toi julien, ca fait longtemps que je ressens une douleur au niveaux des deux testicules et absence de libido, au debut je croyais que cetait le froid qui mavait fait ca car je vis au canada, mais meme en restant 20 jours dans un pays chaud ca na rien change, je commence vraiment a minquieter ca a perturbe ma vie conjuguale aussi
keske vous me conseillez SVP
Publi-information