Problème suicide

je_ne_sais_plus_quoi_faire Messages postés 2 Date d'inscription vendredi 7 octobre 2011 Statut Membre Dernière intervention 7 octobre 2011 - 7 oct. 2011 à 03:35
begonie Messages postés 80407 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 8 décembre 2022 - 11 oct. 2011 à 09:29
Bonjour,

Bien que je n'aime pas déranger les autres avec mes problèmes, j'ai quand même décidé d'en faire part ici. J'espère que je ne dérangerais personne avec ce post.

A l'heure actuelle, je ne sais pas si je vais vraiment me suicider, pour diverses raisons que je révélerais plus tard, cependant, je suis en train de gâcher ma vie de plus en plus et j'ai peur que cela n'empire et me fasse passer à l'acte. J'ai 20 ans et je suis en 3ème année de licence, cependant je sèche mes cours car je ne trouve pas la force pour y aller.

Cela fais maintenant 9 mois ( en janvier 2011) que ça a commencé, j'étais pourtant bien heureux, bon à l'école et avec des amis. Malgré cela, j'ai commencer à déprimer, mais j'essayais de le cacher, au bout de 2 mois j'ai décider d'aller voir un médecin qui me prescrit des anti-depresseur, mais cela n'a eu aucun effet. Commençant à ne plus trouver de solution, je commence à me mutiler, mais pas vraiment ( je me coupe avec un couteau mais je ne me fais que des égratignures), et j'ai de plus en plus envie de mourir, après pression de leurs parts,je décide alors de m'ouvrir à deux amis, espérant que sa aille mieux.

Je le cache cependant à ma mère que je ne vois que les week end,mais malgré leurs tentatives et les miennes de parler de ce que je ressent, cela ne s'améliore pas vraiment. Un soir ou je déprimais fortement un de mes amis appellent ma mère qui m'appelle pour me dire qu'elle arrive, désespéré, je fugua, mais cela ne dura pas longtemps, finalement hospitalisé dans un hôpital psychiatrique, je ne me sentis pas vraiment à ma place, je sors au bout de 2 semaines, tout mes amis sont au courant et ma famille avec et je suis suivis alors par une psy, jusque là il s'est écoulé 3 mois supplémentaires et je finis l'année du mieux que je peux malgré mes absences et je passe en 3ème année.

Les vacances d'été se sent plutôt bien passé, même si je me sens tristes assez souvent mais je n'en parle à personnes. Les cours ont maintenant repris et les déprimes avec. Je suis en collocation avec les deux amis à qui je m'étais ouvert en premier, mais je m'isole dans ma chambre et ne sort plus ( même pas pour manger), je sors des fois discrètement quand ils dorment pour aller manger. Je ne sais maintenant plus quoi faire, je n'ai même pas la force de regarder mes amis en face et je les évitent un maximum, je sèche encore les cours où j'ai peurs de voir mes camarades, je n'ose pas demander de l'aide à mes amis où ma famille car je pense qu'il ne me comprenne pas, je ne suis pas très bavard avec ma psy et je n'ai pas envie de lui parler. Je ne souhaite pas appeler un organisme qui m'écouteras car je ne pense pas que sa résoudra mes problèmes.

Je ne sais d'ailleurs pas vraiment pourquoi je déprime, mais sa me fais de plus en plus mal et je le sens même physiquement, je ne veux pas me suicider car je ne veux pas encore décevoir mes proches donc j'espère chaque jour mourir dans un accident, il n 'y a que deux choses que je désire : être heureux ou mourir.

Je ne sais pas si vos réponses m'aideront, mais je ne sais plus quoi faire.

Je suis désolé pour ceux que j'ai dérangé et merci quand même.

4 réponses

stephy74 Messages postés 80 Date d'inscription mardi 20 septembre 2011 Statut Membre Dernière intervention 22 février 2012
7 oct. 2011 à 07:58
couco... ton histoire me touche particulierement puisque je me suis trouver il y a un ans dans la meme situation que toi... j'ai fait ce qu'on appelle plus courament 3 " TS " dont une qui m'a plonger dans le coma 5 jours... moi mon mal etre je sais d'ou il vient je n'ai pas mon fils qui vit a 400kilometres chez son papa... je me suis toujours promis de me battre pour lui , pour son avenir et pourtant l'annee derniere son absence devenai si pesante que j'ai voulu partir.... un acte peut etre lache pour certaines personne mais pour moi c'etait ( du moins je le pensais ) une delivrance.... je n'ai pas voulu prendre de medicaments , ni etre hospitaliser .... j'ai simplement decider de vivre.... de me battre chaque jours contre la douleurs d'une mere privé de son enfant... tu sais la vie n'est pas toujours rose mais elle peut etre belle quand on la regarde vraiment... aujourd'hui je vit avec un homme qui a vecu un peu la meme chose que moi ( lui c'est tailladé les avant bras sur 15 cm ) il a vraiment failli y rester... notre therapie ? le dialogue... n'hesite pas a chaque fois que tu sombre a parler ... a sortir....si tu a besoin n'hesite pas a me parler en privé.... Je t'embrasse et prend soin de toi
0
je_ne_sais_plus_quoi_faire Messages postés 2 Date d'inscription vendredi 7 octobre 2011 Statut Membre Dernière intervention 7 octobre 2011
7 oct. 2011 à 15:36
Salut,
Tout d'abord merci, non seulement pour ta compréhension mais aussi pour ton soutien. Ta réponse m'a touché et je ne sais pas vraiment quoi dire, je suis content que tu as pu t'en sortir et j'espère que pour moi aussi sa sera le cas. Je ne sais cependant pas quoi faire dans mon cas, je n'arrive pas vraiment à savoir pourquoi je vais mal, je sais juste que c'est là. Je n'aime pas particulièrement ma vie, ni ce que j'en ai fais, ma vie me paraît vide et je deviens jaloux de la vie des autres. Je suis quelqu'un de plutôt logique et c'est peut être une de mes seules qualités, Il est vrai que je ne fais pas vraiment d'effort pour m'en sortir, et que je n'ai pas vraiment de problème contrairement à d'autres.

Pour l'instant je continue juste à m'isoler et à attendre, mais j'ai peur qu'un de mes colocataires préviennent ma famille et qu'ils ne me laissent pas continuer mes études. J'ai peur que sa arrive mais quand bien même je continue a attendre passivement car je ne sais pas quoi faire.
0
stephy74 Messages postés 80 Date d'inscription mardi 20 septembre 2011 Statut Membre Dernière intervention 22 février 2012
10 oct. 2011 à 10:57
re coucou ,
ne me remerci pas c'est normal.. et j'aurais aimer avoir une oreille attentive quand j'allais mal ^^
tu sais parfois dans la vie on a des periodes ou meme quand comme dise les gens on a tout pour etre heureux on se sent mal... mais la solution que tu a choisi n'est pas la bonne .. il faut que tu te mette un coup de pied au fesse et que tu prenne ta vie en main !! je ne te dirai pas que c'est facile mais crois moi c'est la seule solution si reelement tu veux t'en sortir , il n'y a que toi qui puisse te bouger. . je ne te dirai pas non plus qu'en une semaine tout tes problemes de mal etre seront resolus mais il faut que tu te lance.. le premier pas sera le plus dur mais apres tu te sera lancer et tu te sentira mieux .. pour ma part tout n'est pas forcement regler mais la vie est un combat de chaques jours alors il faut se battre et tu sais la vie peut etre belle quand on se donne la peine de la regarder :) si tu a besoin n'hesite pas a me bipper en privé.. je ne sais pas si mes mots t'apportent quelques choses en tout cas j'espere que tout ira mieux pour toi .. bisous bisous
0
begonie Messages postés 80407 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 8 décembre 2022 9 749
11 oct. 2011 à 09:29
Bonjour.

Tu es particulièrement triste et tes sentiments de désespoir font partis des déprimes importantes.

Il y a des moyens de t'aider pour te sortir de cette déprime pour laquelle tu donnes l'impression de ne plus savoir que faire.

Permet toi d'aller chercher de l'aide, en direct, auprès de ton médecin et, si tu sens que tu n'y arrives pas, appelle les urgences, au plus vite, ce sera un soulagement.

Tu habites en colocation, c'est à quel endroit ?
N'hésite pas de partager tes préoccupations avec tes amis.

La déprime se soigne. Tu as besoin d'aide pour passer ce cap.

Je te cherche quelques numéros atteignables ( en France) et n'hésite pas de les appeler même si tu n'as pas envie de discuter au téléphone.

SAMU : 15
SOS médecin : 36 24
Sos Dépression : 0892 70 12 38
Sos Suicide : 01 40 44 46 45
0