Comment faire pour cohabiter avec soi-même ?

Signaler
-
Messages postés
75459
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
-
Bonjour,
je viens de lire un message qui correspond tout à fait à mon état d'esprit actuel car le mal être du borderline l'empêche d'avancer dans sa vie, de faire des projets. Il y a comme une dualité en moi, comme si une part de moi était volontaire et une autre la freinait et l'empêchait de réaliser toutes ses envies : c'est pire encore quand on est à la retraite depuis peu. Et puis c'est vrai, on a l'impression que les gens vous trouvent un comportement anormal, imature, inadapté ... mais ç'est encore "dans notre tête". Tant que l'on est dans un "cadre socioprofessionnel" notre utilité au travail nous donne l'impression de vivre, d'exister pour une raison valable mais après ...on doit survivre et cela sans support existentiel valable : croyez-moi, c'est dur mais je préfère être seule que d'imposer mon état d'esprit "yoyo" à qui que ce soit .. d'ailleurs je ne pourrais supporter personne !

4 réponses

Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 24 juillet 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
25 juillet 2011
1
La retraite peut constituer un véritable point de départ pour une autre vie, tout à fait différente de la première. A partir du moment où l'on n'est plus obligé de bosser pour assurer son autonomie financière, les perspectives pour arriver à un plein épanouissement de sa personnalité, sont grandes. Mais il faut d'abord hiérarchiser l'échelle des priorités et bien cerner ce qui nous intéresse dans la vie. La spiritualité peut à cet égard, conduire à la plénitude de l'être.

La retraite est un bouleversement , même pour les gens dits " normaux " .. certains ne s' en remettent jamais ( même s' ils ont attendu ce moment pendant des années ).

Bonjour,

La mise à la retraite est souvent difficile à accepter.

La personne retraitée se sent " hors circuit", elle pense être inutile, alors que c'est tout faux.

retraité, il faut se trouver des hobbies, se faire plaisir, prendre le temps de faire des choses qu'on aime, et qu'on n'a pas réalisé lorsqu'on est en pleine activité.

Il y a les groupements de personnes pensionnés, elles jouent aux cartes, scrabble, excursions, goûters.

Il ne faut pas rester cloitrée entre ses 4 murs, car la déprime risque de s'installer.

Bon dimanche.
Utilisateur anonyme
P.S. Pourquoi aussi ne pas faire du bénévolat ? ( travail très enrichissant !)
Messages postés
75459
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 novembre 2021
9 279
Bonjour Linou.

" le mal être du borderline l'empêche d'avancer dans sa vie "

Tu laisses penser à travers ton intervention que tu vis cet état de borderline.

Est-ce que cela a été diagnostiqué par un psychiatre ?
Ou est-ce ton impression par comparaison avec des situations que tu as lu sur le site Santé-Médecine ?

Si c'est oui au diagnostic, est-ce que tu es toujours en contact avec ce professionnel ?