Un de plus - reconversion

Signaler
Messages postés
334
Date d'inscription
samedi 23 août 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2019
-
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
-
Bonjour,

j'envisage une reconversion et de fermer mon cabinet de médecine générale.
Pour le moment, seule mon épouse est au courant et bien entendu 2 ou 3 personnes de la structure dans laquelle je souhaiterais postuler.
Existe t il des "obligations" des démarches, des contraintes de temps ou des durées de préavis concernant quelque organismes que ce soit
- URSSAF
- CARMF
- Association de gestion
- Ordre des médecins,
- secrétariat (plateforme pour laquelle je dispose d'un préavis de 2 mois)
- diverses fonctions de médecine agréée, régulation etc...

Savez vous si l'on peut demander à étaler des règlements restant (car l'urssaf et la carmf courront encore au moins 1 an à plein tarif (sur l'exercice de l'année précédente)

merci de vos remarques et de votre aide
cordialement

5 réponses

Messages postés
334
Date d'inscription
samedi 23 août 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2019
75
Je ne peux pas tout te dire avant d'avoir rencontré le Directeur du centre sur les avantages que je pourrais avoir mais dans un premier jet je dirais que nous sommes devenus des forcats du travail, que les libertés que nous avions il y a quelques années ont disparues (certains patients disparaissent car captés par des réseaux) Un patient HIV positif qui a une bronchite en semaine tu ne le vois jamais, t'es pas bon pour le soigner...; dans la nuit du samedi au dimanche, là t'es vachement super bon, le collegue du réseau, il dort lui....
ce n'est qu'une caricature minimaliste mais qui en dit long sur la maniere dont nous sommes considérés.
Dans un autre registre, le patient disparait....
Les 20 (oui je dis bien 20! ) dernieres réunions auxquelles j'ai assistées, orchestrées par les ARS, notamment, on ne nous a parlé que de busdget, d'enveloppe, de cout, d'objectifs financiers....
A aucun mment nous n'avons parlé des patients, des conditions de travail des médecins, des horaires de travail, des kilometres parcourus, de l'épuisement physique et psychique, du vieillissement des praticiens, des relations entre les équipes de soins etc etc....
Tout le monde s'en contre-tape.
J'ai adoré ce que j'ai fait durant 20 ans, aujourd'hui j'ai le sentiment d'être une bête de somme.
, d'en avoir fait le tour, de ne plus pouvoir exercer normalement, de n'avoir aucune amélioration tangible à attendre.
Si l'on me propose un poste avec des conditions acceptables dans l'établissement envisagé, je pourrais vous en dire plus long sur les tenants et aboutissants.
Je suis extrèmement amer, j'ai vraiment le sentiment d'une mort programmée de l'exercice libéral, qui risque de se transformer en outil de servitude pour l'organisation des soins sans aucune considération pour les conditions de travail et le travail des praticiens et autres acteurs de soins.

Bon mais ma question était, de savoir s'il y avait des pièges à éviter lorsqu'on arrête une activité pour en prendre une autre (ce que je souhaite de plus en plus vivement.
Messages postés
113932
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
12 382
Salut

C'est "si" hard que ça la profession aujourd'hui ??
Vous êtes "bouffés" par qui ? (l'état çasséssur ://)
A votre avis ....Pourquoi selon vous ce métier connait il une telle désaffection ....car cette réalité là au moins, elle est incontestable.....on en parle beaucoup entre nous aussi finit-on par se faire une idée du pourquoi du comment, mais il est toujours intéressant de connaitre l'avis des patient sur ce sujet ...
On est parvenu dans ce pays a dégouter les jeunes générations, au sortir de 10 longues années d'étude, de vouloir exercer ce métier ....c'est assez incroyable

Vous vous rendez compte 10 ans d'études et au bout de 10 ans il faut mettre en place des stratégies d'évitement pour surtout pouvoir espérer faire autre chose ....on marche vraiment sur la tête .
Je pense que dans quelques années un tel gâchis va faire l'objet d'étude sociologiques ...parce que c'est tout de même assez invraisemblable.

8 médecins sur 100 choisissent désormais de s'installer en libéral ,soit 4 sur 100 en médecine générale ....à l'hôpital ce n'est guère mieux ,hormis dans les villes de faculté il n'y a bientôt moins de 10 pour cent de médecins français dans les hôpitaux ....tout le monde qui les fréquente peut s'en rendre compte ....bien entendu très peu de médecins suisses ou allemands ou britanniques ...non, curieusement des médecins du tiers monde que l'on spolie allégrement de ses compétences (Médecin sans Frontieres,la main sur le coeur, a ensuite bonne grâce a aller y jouer les bons samaritains ) ,des médecins exploités en France et payés a coups de lance pierre ....comment voulez vous d'ailleurs que dans ces conditions, ils soient un tant soit peu motivés et compétents ..à telle enseigne qu'eux même ne restent pas, ils ne font que passer ,l'hôpital devient comme un hall de gare..je n'ai rien contre les médecins étrangers, mais il parait tout de même assez paradoxal d'organiser en France des concours hyper sélectifs, régulant l'accès aux études de médecine, pour ,ensuite, vouloir faire tourner le système de santé avec des médecins que l'on va chercher ailleurs ....ça fait des années que cela dure, et les choses continuent,croissent et embellissent, chaque année c'est pire;

Et au bout de quelques années, on contemple le champ de ruines en se demandant pourquoi ??? Savez vous qu'il faut bientôt un délai de 6 mois pour un rendez vous ophtalmo...dans le meilleur des cas ??? et encore, une pathologie ophtalmo ça passe a peu prés hors le contexte d'urgence, mais savez vous, qu'à court terme le problème va se poser de la même façon avec les chirurgiens ????
Il serait toujours temps alors de pleurer sur le lait renversé ....mais pour la petite histoire il faut 12 ans pour former un chirurgien ......................il y aura largement le temps de pleurer.
Messages postés
102
Date d'inscription
mardi 27 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 décembre 2012
31
C'est une situation qui est très courante dans la profession. Un certain nombre quittent la médecine générale, d'autres n'osent pas. Ce n'est pas par hasard que ce forum existe, que l'espace dédié existe aussi. On y trouve une partie des réponses au "pourquoi?.

Sur les questions concrètes, puisque j'ai vécu le passage au 31 mars 2010:

- pour la CARMF, je n'ai pas eu de problème. Ils proposent de garder la complémentaire et l'invalidité-décès comme volontaire. Je l'ai fait le temps de mieux réfléchir mais c'est un peu plus de 4000 euros par an. Sinon arrêt des cotisation à la date d'arrêt, le temps de cloturer le dossier (3 mois pour moi). Caisse efficace.

- Pour l'URSSAF, je viens de recevoir mon avis définitif de radiation ( 14 mois plus tard!!), l'Urssaf disant ne pas avoir été informé par la CPAM et réciproquement. S'y prendre tôt et les harceler pour éviter ce décalage (même si la régularisation finira par arriver).

- Pour le groupe médical, ça dépend des statuts. Dans les miens, il y avait 6 mois de préavis que j'ai respecté. Il peut y avoir un accord moins contraignant avec les associés (surtout si successeur mais c'est dur à trouver). Par contre, j'ai toujours mes parts de SCI dont personne ne veut).

- Pour l'AGA, je n'ai pas renouvelé tout simplement. Normalement, on est censé faire sa 2035 dans les 60 jours qui suivent l'arrêt d'activité. Je ne l'ai pas fait, je vous dirai si on risque quelque chose.

- Pour l'ordre, juste les prévenir, la CARMF demande d'ailleurs une attestation de l'ordre.

- Pour le reste, ça dépend des contrats ou des statuts.
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356
Bonjour,

Pour ma part et dans le cadre de l'arrêt d'activité pour départ à la retraite, je suis passé intégralement par le Net pour toutes les formalités administratives (URSSAF, CARMF, CPAM,...) entre autres...) et j'ai eu toutes les infos utiles sans être obligé de passer des heures au téléphone ou de me déplacer dans une quelconque administration.
Pour en revenir à la CARMF, elle met à disposition sur son site toute une série d'infos particulièrement utiles en cas de cessation d'activité.
Messages postés
102
Date d'inscription
mardi 27 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 décembre 2012
31 >
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022

Je reviens sur ce que j'ai dit pour l'URSSAF. Pour un fin d'activité libérale en mars 2010, l'URSSAF a continué à me ponctionner jusqu'à mai 2011 (patate chaude entre URSSAF et CPAM sur la radiation...). L'Urssaf me doit donc un important trop perçu depuis ce temps et fait de la rétention sans que je sache pourquoi? Quand on pense à leur facilité à taxer un retard de cotisation,n ça laisse rêveur.
Pas de problème pour la CARMF.
>
Messages postés
102
Date d'inscription
mardi 27 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 décembre 2012

C'est la crise, ils n'ont plus de sous, tout est bon .....d'autant plus que l' ACOSS qui gere les recettes de la sécu vient de devoir abonder a la caisse des retraites EDF pour en permettre le paiment.

EDF s'étant vu refuser un emprunt de 600 millions par les banques c'est comme dab la sécu qui bouche les trous quand on ne sait pas comment faire

Et on dit apres "ben oui c'est parceque les médecins prescrivent trop que la sécu est en déficit ".....Pays de C.....!!
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356 > Barnouic
Montant de la cagnotte du comité d'entreprise de l'EDF en 2010 : 470 millions d'€... Indexé sur le prix du gaz et de l'électricité. Et comme tout augmente...
Ce qui n'a pas empêché le CE en question d'être en déficit d'environ 70 millions (et non 600 millions) d'€ fin 2010.
=> http://www.google.fr/...

Cherchez l'erreur...
>
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022

Ce n'est pas du CE d EDFdont je parle DCI de toute façons il est TOUJOURS quoiqu'il arrive en déficit, no, c'est de la caisse de retraite

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/01/05/04016-20120105ARTFIG00913-la-crise-bancaire-rattrape-le-secteur-public.php
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356 > Barnouic
J'avais compris, sauf sur la destination de l'emprunt !...
J'ajoutais simplement un exemple de "bonne gestion"
Messages postés
334
Date d'inscription
samedi 23 août 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2019
75
Merci infiniment, malheureusement je n'ai encore aucune certitude, je porte demain ma lettre de motivation et entretien fin juin.
J'espère, j'espère....enfin, on verra bien , c'est que par chez nous les postes susceptibles de me convenir, ça court pas les champs...
Messages postés
102
Date d'inscription
mardi 27 juillet 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
16 décembre 2012
31
Bonjour,

Et alors?


rendez-vous sur "pénurie de généralistes"
LE SOMMAIRE
Le forum
Les interviews


Dr Paul Le Meut
C'est le tout qui donne sens au détail
Messages postés
334
Date d'inscription
samedi 23 août 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2019
75
Bonsoir, ben alors j'ai rencontré le Directeur de l'établissement, qui recherche plutot un spé qu'un généraliste pour un probleme de gardes qui ne peuvent^^etre faites que par des spés.
Il prendront un généraliste par défaut.
De toute façon cela ne va pas se faire de suite. Dans le meilleur des cas j'aurais des éléments de réponse fin 2011, et s'il existe une possibilité elle sera plutot pour le dernier trimestre 2012...
Donc en attendant, j'ouvre et je ferme mon cabouin, je reçois mes gentils patients, me bat contre l'ARS, me fade la sécu et ses techniciennes de sécurité sociale qui annonnent ce qu'on leur impose de dire, je teletransmet, me fais le ménage, le café, classe mes dossiers, fait mon courrier, et trime 60h par semaines.
De temps en temps je prends des congés payants.
Donc je ronge mon frein.
Ce qui me mine le plus c'est que j'aime mes patients, et ils me le rendent bien. Si cela se fait se sera sans doute douloureux, mais je comprends que c'est une impasse, une mort lente, si malgré tout je devais continuer comme cela jusqu'à la quille.

Bien cordialement
>
Messages postés
334
Date d'inscription
samedi 23 août 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
6 janvier 2019

bonjour , je viens de tomber par hasard sur votre forum, moi je suis dans le meme cas mais sens inverse, 10 ans aux urgences, je suis épuisée, être performant pendant 24h d'affilée, alors que tu vois 30 patients,3/4 d'hospitalisations 1/3 urgences vitale, faire le psychiatre le psychologue, la secrétaire, l'infirmière parfois, je ne suis qu'un être humain, voir plus de patient dans la journée, telle est devenue la politique, alors que certains pourraient aller voir le médecin traitant qui peut très bien gérer la situation, "je suis comme votre médecin traitant moi", c'est ce que je répond à mes patients qui viennent pour une consultation aux urgences attendre 5H???, je crois que le problème est pareil ou presque des 2 cotés, les conditions d'exercice deviennent difficiles , je pense aussi à me reconvertir faire des remplacements en ville, j'ai besoin de prendre mon temps avec les patients, et pour spécifier je suis médecin étranger avec Bac +17, capacité de médecine +++ , donc pas moins compétente qu'un médecin français, et si à un moment donné on quitte les hopitaux c'est a cause des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader , pour un même travail,considéré et payé moins que pour un français, cordialement
> morjane
Évidemment...au delà du prétendu altruisme des politiques qui nous dirigent il ne s'agit pas là du tout de contribuer la main sur le coeur a la formation des pauvres médecins étrangers, (la formation a toujours bon dos dans les hopitaux) il s'agit surtout de les faire travailler a vil prix pour organiser ainsi une concurrence déloyale au sein même des hôpitaux ....c'est même pire que cela ....les hopitaux ont parfaitement les moyens de payer les médecins qu'ils emploient a un égal niveau que dans les autres pays d'Europe ( les médecins sont tres peu nombreux en regard des autres postes salariés de qualification différentes : surveillantes directeurs sous directeurs, sous sous directeurs, vaguemestres en emploi quasi fictifs etc ....j'en veux pour exemple le CH de Caen ou Moossieur le directeur se faisait construire pour son usage perso des vérandas à 600 000 euros ...si si

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-09-02/exclusif-le-rapport-qui-denonce-le-train-de-vie-somptuaire-de-l-ancien/920/0/373703

mais simplement sous payer les gens dans leur activité quotidienne permet de les garder à sa botte par exemple si vous trouvez ne pas être suffisamment rémunérée dans votre activité quotidienne eh bien il vous suffit de faire en plus des gardes de nuit pour arrondir les fins de mois, ça tombe bien d'ailleurs puisqu'on manque de candidats, et c'est ainsi que dans les hôpitaux ou la plupart du personnel sont aux trente cinq heures, les médecins étrangers eux doivent multiplier les heures de présence pou prétendre a un salaire qui reste encore largement insuffisant eu égards a leurs qualifications et aux responsabilités qui sont les leurs ....c'est évidemment parfaitement scandaleux !
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356
Bonjour (et meilleurs voeux...)

Ce qui est également étonnant (scandaleux ?) c'est le silence assourdissant de la majorité ds praticiens hospitaliers "Français" face à cette situation. Il est vrai que cela arrange à peu près tout le monde et que charité bien ordonnée commence par soi même.