Effets secondaire apres l'arret du subutex

[Fermé]
Signaler
-
Messages postés
74721
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 octobre 2021
-
Bonjour,
salut tout le monde voila jai 22 ans et depuis mais 15-16 ans jai toujours etait dependant a une subtence ca a commence par le bedos et ca etait l'engrenage jai tout essayé crack heroine tripe etc.... jusqu'au jour ou jai gobbé 7 tripe et je suis rester perché donc direction hopital psychatrique pour mes 18 ans . Arrive a la sortie de l'hopital rebelote dans le cercle vicieux et enfin arrive le subutex , ca fait maintenant 2-3ans que jen prend en trace de 8mg a 16mg tout depend des periode . La phrase d'un pote de mon ex ma fait comprendre qu'il fallait que jarrete le subu ca etait le declique donc je suis retourner en hopital pour faire une cure et le probleme ces que je me sens plus mal qu'avant jmisole chez moi jai mal au ventre je stresse pour un rien jai peur de sortir d'affronter les gens et mais ancien pote de defonce . Jen ai marre detre mal dans ma peau donc maintenant sois je bois soi jme blinde de medicamant (tersian) avant je perdai deja toute les personne que jaimai et maintenant jarrive meme plus a les voir et quand je ali vois jme sens mal alor jvoulais savoir si ces e manquedu subutex ou si ces moi qui et un gros probleme ????

20 réponses

salut keneda56 pour tes potes de defonce c'est malheureux mais si tu tiens ton effort tu vas devoir garder cette distance et pour cette solitude elle est normal car psychologiquement ce medicament est tout de mm puissant et te donne l'impression de ne plus etre capable . C'est de la connerie c'est toi le patron et mm si la vie peut paraitre moins attrayante il faut te raccrocher aux vraies valeurs et reapprendre à se satisfaire de choses et d'evenements simples .Je te parle en connaissance de cause puisque j'ai plongé et la je remonte petit à petit le sentier de la vie "normale" et comme toi j'ai tendance à m'isoler et pour y remedier je me rapproche de ma famille de mes amis qui ne consomment pas et surtout de ma femme qui ne m'a jamais laisse malgrè les difficultés dues a ces excès .Voila je te souhaite sincerement du courage mais dis toi qu'au bout il n'y à que du bon qui t'attend ...
46
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 21672 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Salut Rico,
Salut Tirou;
Moi aussi j'ai été à 6-8mg pendant 6ans, après 2ans de sombres galères, puis très vite et sans aucun problème j'ai diminué à 2mg. J'étais vraiment surprise de l'absence d'effort, de douleur ; un peu de fatigue, mais rien d'insurmontable.
Depuis je suis passé à 1.5, et à 1 depuis quelques semaines.
Sans se mettre à la pression, en me laissant le temps, je décide simplement d'essayer, et jusqu'ici j'ai trouvé ça facile, et sans contre effet, mis à part un peu de fatigue, que je compense au café et au coca light ;)
J'ai fait quelques essais de sevrage cash, mais alors impossible de dormir, des espèces de courants électriques ou chatouillis me courent le long de la colonne vertébrale jusqu'au coccyx. C'est sans douleurs, mais hyper desagréable, car impossible de dormir.
Je pensais aussi en terme de minimum vital il y a quelque temps, ou en nombre de prises (2 quotidiennes dans mon cas), mais aujourd'hui je pourrais passer à 1 prise quotidienne d'une quantité symbolique en continuant comme ça. Mais la supprimer complètement, je ne sais pas trop...
c'est une drogue dévastatrice qui est malheureusement trop souvent prescrite à des personnes vulnérables mais qui n'ont jamais touché à l'héroine
bref tout ce lobby pharmaceutique est à vomir. de plus que l'on passe de 16mg à 0mg ou de 0,2 à 0mg le syndrome de sevrage sera le me^me une grippe puissance 1000 qui n'en finit plus.
et pour arrêter il faut etre entouré^prévenir son entourage proche et surtout gare aux comportements agressifs . bon courage
autre chose dépression respiratoire si prise de benzo c'est pas rien. la buprénorphiine amincit et fragilise la paroi interne du coeur.
c'est vrai et c'est tu.
quelle déchet
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 12 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2012

je suis aussi en train d'essayer d'arreter le sub, je me sens déprimée et je n'ai pas d'amis ni famille avec qui je puisses en parler. je viens de me faire larguer par mon petit copain et depuis 2 ans, que des problèmes ! je voudrais tout arreter d'un coup mais j'ai peur ! je me sens très seule ! je suis a 4 mg qsub ! aidez-moi SVP
Messages postés
74721
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 octobre 2021
8 877
Re-bonjour kalimero.

Reste sur ta propre question. Les réponses ici datent déjà de quelques années. Les traitements et les pratiques de sevrage évoluent et sont différents d'une personne à l'autre.

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/affich-1278399-seuvrage-de-subutex#1
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 5 décembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 décembre 2010
11
pour moi l'arret du sub a été vraiment une révélation!! j'en prenais comme toi en trace et moi je devenais un zombie surtout si en soiré je prenais de l'alcool c'était pire! le sub me défonçait plus ke la cam mais c'est une belle cochonerie! jrestais au lit juska 16h de l'aprem kd jbossais pas et le soir tellement j'etais stressé par le taf ke j'en prenais pour faire passer mes soucis.
J'ai eu le déclic d'arreter le sub kd mon ami s'est fait hospitalisé du a des dommages collatéraux causé par la dop.cela fait 2 semaines! au début la première semaine t'en bave, tu y penses tout le temps, tu as les jambes coupés le matin et la nuit tu fais le pédalo dans ton lit.tu te réveilles ttes les 2 heures et des maux de ventre qui une fois ma fait pleuré de douleurs comme si on te plantait des ptites aiguilles dans l'estomac.avt le sub me faisait vomir et c un ttt très acide dc nocif pour ton corps et javai pa envi de me fair un ulcère,d'avoir les reins bousillés ou de plus avoir la cloison nasal bousillé a force den sniffer!
ma technique pour supporter tout ça de l'inexium pour le bide(miraculeux!) et un anxiolytique (ms un doux pour eviter la dependance) pour dormir et du café et de la vitamine c pour te rebooster si tu es un peu flappi la journé!
C'est sur la première semaine tu souffres mais si tu te soignes bien sans excès ,tu va voir un médecin qui connait la chose et que tu as des gens qui veulent t'aider sans rien te proposer ca se passera nickel.tu verras tu te sentira fière de toi! maintenant jai encor plus envi de profiter de mes amis, je rigole tout ltps, j'ai plus de badtrip ac le sub ou d'excès dirritabilité.je me sens vraiment vraiment mieux!!
le sub ca enterre une personne, son vrai caractère et sa vrai personnalité et faut juste avoir ldeclic et après c'est la libération crois moi! y a pas photos!
Bonjour à vous tous!
Je viens à mon tour vous faire part de mon expérience et tirer profits de vos témoignages.
J'ai moi aussi consommé divers produits pendant longtemps et évidement je me suis retrouvé au sub.Il m'a pourri la vie pendant plusieurs années et aujourd'hui je suis fier de dire que depuis un moi je n'y touche plus!!!!
C'est peu me direz vous mais je ne lâcherai pas!C'est très dur et très douloureux;physiquement et psychologiquement.
Je sais qu'il faut du temps et du courage mais j'y arriverai!!!
J me pose des milliers de questions:combien de temps vont durer toutes ces douleurs;j'ai mal au ventre,au dos;mes jambes ne me portent plus;j'ai des tremblements de partout...mon moral est au plus bas;je ne me supporte plus et ai du mal à supporter les autres....je prends des médocs pour l'angoisse et pour m'aider à dormir.j'espère ne pas devenir dépendant de tous ces cachets.
Dois je me faire hospitaliser???
dois je être suivi en milieu hospitalier???
J'ai été le mois dernier en clinique psy.ils m'ont autorisé à sortir au bout de 2 semaines sans autre suivi si ce n'est une ordonnance.
Seul j'ai peur de ne pas y arriver et de rechuter...
Si vous aussi vous avez connu la même galère j'attend vos témoignages...
Merci à tous et bon courage!
Messages postés
5
Date d'inscription
vendredi 18 février 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
20 février 2011
19
slt a tous en ce dimanche mon moral est mon corps son comme le temps gris je suis une accro au sub en sniff depuis des années avec des consommations trés irrégulières il y aujourd'hui 14 jours pile que j'ai prit la décision d'arreter mon homme ne m'a pas calculé est je m'en doutais et je l'est comprit puisque je lui tellement de fois dit la même chose pour au final ne pas pouvoir tenir une seul journée sans.
mais quand même au bout de 4 jours sans rien prendre il m'a prise au sérieux est pour ma part j'étais super motivée aucune douleurs aucun problème particulier mais depuis le début du cinquième jour jusqu'a aujourd'hui je suis mal au plus mal dans mon corps est dans ma tête lessiver user d'être dans cet état le début du 9ème jour a était térrible mon homme m'a ramener au doc elle m'a préscrit des xanax est du magensium plus inexium pour l'estomac je n'est rien voulu de plus dans ma t^te il est hors de question de prendre un autre medoc quel quel soit qui au final me créera une nouvelle dépendance elle m'a félicité mais c'est un généraliste est n'a pas réussi a calmer mes angoisse est le faite que j'ai cet impression de ne plus réussir a respirer correctement mon homme m'a ramener au plus mal mais dans la nuit j'ai fait une crise terrible de manque est j'ai du prendre un sub de 2 ou il m'emmener a l'hopital la journée du jeudi m'a permis de souffler .cette nuit a encore etait trés pénible pour moi mais aussi pour mon homme qui du coup ne dort pas non plus est j'ai recraquer pour en prende un de 2 sous la langue
aujourd'hui je me sens dégouté d'être est d'avoir etait faible une fois de plus et j'ai une peur terrible que ces deux prise me crée un nouveau manque a venir dans les prochains jours ou au contraire m'ont permis de passer un cap car vraiment je ne pouvait plus rien faire de mes journée ou comme pour exemple monter des marches d'escalier comme une personne âgé arriver en haut essoufler comme si j'avais couru un marraton d'être devenu une personne avec des tocs tellement mes membres se crispe a n'importe quel moment mais en même je me sent motivée car pour moi c'est réellement la première fois de ma vie quand 14 jours je n'en est prit que 2 est ces deux prise je ne l'est pas prise par envie non pas du tout mais par nécéssiter je pense que je suis sur la bonne voie est qu'il faut être volontaire dans sa tête est choper le déclic alors a tous c'est vrai que ce n'est pas facile mais être libre ça n'a pas de prix alors je me motive est j'essai de tout faire pour me ressaisir et vous souhaite un grand courage a tous
c cool sa motive ton msg moi gc d arreter depuis 1 semaine et je galere grave mai jtien le coup
merci pour ce commentaire sincere et positif qui rebooste
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 31 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
31 octobre 2012
9
Salut à tous,
Ca fait presque 20 ans que j'utilise des opiacés. Le sub en traitement que je viens d'arrêter. 16MG par jours en intra. Et oui, je sais c'est nul, mais se défaire du geste est très difficile aussi.
Mon système d'arrêt est efficace, mais on a rien sans rien, je m'explique :
20 à 25 km de marche par jours, avec au moins 5 litres d'eau. Un somnifère le soir, éviter les benzo, on a envie de se défoncer avec. Somnifère a prendre au couché, avec un antidouleur classique, ibupro... ou paracét... A chacun de voir.
Ca fait 2 fois que j'arrête de cette manière et j'ai dormi chaques nuits, peu mais assez pour récupérer et remarcher les jours suivants. Il faut donc fatiguer son corps le plus possible et s'hydrater un max. Marcher une semaine c'est pas mal. Attention, après l'arrêt de la marche, si je ne fais plus d'efforts physiques je deviens insomniaque.
Je tiens à préciser que j'ai tenté toutes sortes de décros perso, alcool, calmants, somnifères, pétards etc et tout en même tps, c'est les plus mauvaises méthodes.
Si vous avez des questions je suis là. Courage, la vie est tellement belle sans toutes ces merdes....
Bonjour à tous !
Voilà, pour moi, mauvaise personne au mauvais moment quand j'ai eu 19 ans.
J'ai eu un grave accident de voiture (rien à voir avec la came ou les médocs. Un taré m'a poussé contre un pont en pierre et s'est enfui, résultat, 8 fractures dans la jambe gauche et 2 dans l'épaule droite non réparables). Je me suis fait mettre sous traitement dès que j'ai pu "m'enfuir" et qu'on m'a dit qu'il existait un remède (1 an et demi après le "commencement). Problème : à l'hôpital, alitée et branchée sous Morphine, je n'ai rien dit concernant le traitement. Au bout d'un mois, les infirmières ont eu accès à mon dossier et m'ont remis dedans (je suis restée à l'hôpital pour mon accident pendant 1 mois et demi - 2 mois, y suis retournée 3 fois, 4 opérations) ...
Bref, l'arrêt n'a pas été possible. Tous les symptômes que vous décrivez concernant le manque, je les ressent ... en pire. Ce médicament étant un opiacé, il cachait mes douleurs et me permettait de faire semblant que tout va bien en public (et je fais de la photo alors l'épaule qui lâche, les tremblements, les bâillements incontrôlés, les insomnies, les os qui craquent, les sueurs).
Premier doc : voulait que je me gave de Lysanxia avec le traitement et m'a donné un anti-douleur (caféine) qui a fait interaction ... Bof ...
Second doc : que le Sub à 2 mg mais 2 fois 1 mg (générique) pour "gérer" ... La pharmacie n'a pas voulu les commander et ai été en chevauchement. J'ai demandé un ajustement du traitement pour aller mieux : refusé.
Résultat, il ne veut plus me recevoir, a dit que "j'avais une vie bordélique alors que je ne foutais rien" ... ce qui est faux. J'essaie d'en faire un maximum tout en essayant de me montrer "en forme". Je fais de la photo (payé), aide un maximum ma Maman qui est représentante (elle est au courant pour mon traitement. ça aide mais elle ne comprend pas et refuse d'en parler).
Franchement, depuis cet "évènement" avec mon médecin (ce matin), je ne sais plus quoi faire, je suis un peu perdue, ne sais pas vers qui me tourner, ... La descente aux enfers ?! Les douleurs qui vont devenir tellement insupportables que je vais devoir annuler mes shootings, et retourner dans mon fauteuil roulant, incapable de prendre une douche sans tomber ...
J'ai peur.
Désolée pour le Roman ...
Merci d'avoir pris le temps de me lire !

Quel médoc prenais-tu au départ ? Je n'ai pas bien compris.
C'est un peu embrouillé ton texte, mais si j'ai bien compris, tu vas être malade "maintenant" ?
Si c'est le cas, tu peux aller voir un autre médecin, dans une autre ville, et tu trouves une autre pharmacie.
Deuxième solution, mais je la déconseille : il existe plein de médocs à base de codéïne, (dérivé d'opiacé) qui sont en vente libre en pharmacie. Les pharmaciens refusent parfois de les vendre car ils savent que les gens les détournent. Mais dans une ville de taille moyenne ils ne refusent pas en général. Si tu choisis cette solution "intermédiaire" en attendant de trouver un VRAI médecin, alors contactes-moi pour plus de détails, il ne faut pas faire n'importe quoi non plus...
Enfin, il est possible de décrocher en douceur, via la méthadone, (le sub est une m.... chimique).
Par contre, ça demande bcp de tps, parfois plusieurs années. En effet, le corps met bcp de tps à se stabiliser, donc il faut rester parfois plusieurs mois à une certaine dose avant de pouvoir baisser. Le problème avec ce traitement est le protocole qui est parfois compliqué d'une région à une autre.
Je te conseille de chercher un hôpital avec un service addictologie pour avoir des renseignements...
Pour terminer, si tu n'as pas d'amis dans ces produits, si tu es entourée, et que tu es active, alors tu as toutes les meilleures bases pour t'en sortir, vois le comme une chance, c'est la pensée positive qui peut tout transformer.
N'hésites pas à me joindre, je suis là pour ça.
(Ca fait un peu plus de 15 jours que j'ai stoppé le sub, sans baisser les doses, j'étais à 16mg, voir plus... J'ai déjà décris ma méthode sur le forum)
Actuellement je fais une nuit blanche tous les 2 jours, et quand j'arrive à dormir je dors 3 à 5 h, pas plus. Alors je m'occupe un max les nuits, par contre je n'ai plus aucun symptome de manque.
Courage, tu vas y arriver, rien n'est impossible et puis rien n'est fixe,tout est changement...

Mon message était à adressé à GallyGunm, oublié de préciser, oups...
Merci "Underground48" !
Désolée, il est vrai que mon texte est assez brouillon ... J'étais encore sous le coup de stress après avoir vu mon médecin traitant qui m'a jeté ces horreurs au visage.
J'ai été sous traitement Sub depuis mes 20 ans, j'ai eu l'accident à 23. Pendant un mois branchée sous Morphine, je n'ai rien dit quant au traitement. J'ai voulu profiter d'être alitée et "branchée" pour me "désintoxiquer".
Et puis cette histoire avec ces infirmières (hôpital assez mal réputé de ce côté là, mais je n'avais pas trop le choix à ce moment là). Elles ont vu mon dossier, m'ont remis sous traitement (apporté les médocs chaque matin dans mon lit et vérifier que je les prenne).
Une fois sortie de là, on m'a fait "tester" tout un tas de médicaments anti-douleurs dont un à la Caféine qui a été sorti du marché et provoquait des crises de manque. Tout en continuant le Sub.
Résultat, le médecin a décidé de tout arrêter sauf le Sub. Aucun suivi psy, aucun médicament à côté pour la douleur de mes séquelles (nombreuses), ... Bref, un cvcle sans fin.
J'ai essayé de voir un autre médecin ce matin. C'était une remplaçante et bien sûr elle a refusé de prendre une quelconque responsabilité. Elle m'a donné le numéro d'un centre d'addictologie (erroné et avec un chiffre manquant mais ayant le nom, j'ai pu trouver. Il faudra que je ré-essaie de les contacter Lundi). Je vais donc suivre ton conseil. Essayer le centre addictologie, et essayer de rester un maximum positive.
J'avais parlé de la Méthadone au Médecin que je voyais jusque là. Refusé.
J'avoue j'ai un shooting cet après midi et très peur de ne pas arriver à bien tenir mon appareil, que l'épaule lâche, que le manque se voit. Je vais prendre un "Spifen" et on verra ! Le problème c'est qu'après une opération, une personne de mon entourage m'a laissé un stock "d'Actiskenan" et le dernier doc m'a donné un stock de "Tramadol" et de "Lysanxia" ... j'ai peur que le mal Physique comme psychologique me pousse à faire une "Bêtise".
Au pire oui il va sans doute falloir que j'aie besoin de tes conseils. Vu que la remplaçante refuse de donner une date de retour pour le médecin et que pour l'instant (week-end) je ne vois pas trop comment en trouver un autre. On m'a donné un nom (mais je n'ai pas parlé de mon traitement à la personne ... enfin j'ai juste parlé vaguement de la famille de substances - "Morphinique" - ...). Et l'Hôpital le plus proche est à une heure de route (on m'a dit d'aller aux urgences). Mais je ne pense pas en être à ce point là ... pour l'instant.
J'ai peur de ne plus pouvoir être active justement si je suis malade. De me couper du peu d'amis que j'ai (mais sur qui je peux compter, mais ils ne savent pas ...)
En tout cas, moi qui hier ai passé mon après-midi à pleurer, ai accepté malgré tout (il a dû batailler) de rendre visite à un ami pro des massages bien-être (c'est lui qui m'a donné un nom de Docteur) et j'ai réussi à dormir 4 heures. Etant un professionnel, il sait que la douleur de mes fractures ne sont pas dans ma tête. Il vit à 30km, ça a été difficile mais au moins j'ai arrêté de pleurer.
Et ce midi, je vois que vous avez répondu à mon message ... ça fait du bien. Je me sent moins seule. Et j'ai moins envie de craquer.
Merci !
Mais OUI, je veux bien le soutient et les conseils d'une personne qui connait ma "situation". Comme vous.
Encore Merci !
Et encore Pardon pour le Roman ...
Bonjour Louenas, moi c'est Kyle. Je trouve très courageux de ta part de vouloir arrêter le sub' "à la dure", mais tu ne crois pas que ce serait moins contraignant de le faire en souplesse ? Tu me diras, il y a deux "écoles" : celle de la diminution des "doses" et celle de l'arrêt brutal. Aucune, malheureusement n'est LA bonne et chacune s'adresse à un type d'individu qui doit par la suite s'y adapter en fonction de son parcours qui reste unique. En angleterre il existe un centre qui remplace la dope par le sport et çà marche dans de très nombreux cas mais pour d'autre la méthode n'est pas bonne. Je ne sais rien de ton parcours, et tu as d'ailleurs peut-être déjà essayé de réduire puis d'arrêter et çà ne te convient pas. Pour ma part j'ai la chance d'avoir un super toubib qui a su me faire accepter mon accoutumance et je l'ai intégré comme... Par exemple quelqu'un qui fait du diabète et doit tous les jours prendre son insuline pour pouvoir vivre "correctement" et s'intégrer dans le quotidien pour ne pas dire "la société". A ses yeux je suis un malade, un patient qui doit prendre un traitement tant que persistera cette maladie que j'ai par ailleurs déjà combattu et vaincu pour enfin reprendre le cours de ma vie. Le fait d'avoir replongé c'est comme une rechute et quand les conditions seront réunies je m'arrêterais, peut-être définitivement ou pas. Pour l'avoir vécu, réduire petit à petit sur une période de quelques semaines permet à l'organisme de se reconstruire et de réapprendre à fabriquer lui même ses endorphines et il arrivera le jour ou tu décideras que c'est le dernier ! Moi lorsque j'ai arrêté le sub', en fait je le prenais tjs avant de partir bosser, et puis il y a eu cette 1ère fois où je l'ai oublié !!! Je venais déjà de faire quelques kms lorsque j'ai réalisé que je l'avais oublié. J'aurais pu faire demi tour, mais non je suis allé bossé et me suis dit que "je verrais bien", sachant tout de même que je pourrais rentrer quand je le voulais (un des avantages de mon job à l'époque). Parti vers 14-15 heures j'ai fais un crochet par chez moi dans la soirée et suis reparti. Bref, çà c'est reproduit +sieurs fois, mais c'est la 1ère qui m'a permis de réaliser que c'était "gagné"! Bon je vais m'arrêter là sinon je vais finir par te saouler... Saches que tu es sur la bonne voie si tu as décidé de t'arrêter, en + tu as le soutien de "ton homme", ce qui je pense n'est pas négligeable. Moi qui y suis arrivé dans un "secret" absolu, en dehors du toubib, je suis convaincu qu'il te suffit de trouver la bonne méthode et tout çà, tu pourras le renger dans tes souvenirs... A bientôt peut-être, Kyle.
salut le sevrage change d'une personne a l'autre pour moi jai eu des courbature pendant 3 semaine et sueure aussi et psychologiquement parlant jsuis toujours mal mais je pense de moins en moins au sub voir plus du tout et ca fait maintenant 2 mois que jai arreter .Moi jte conseil de te faire prendre en charge par un centre faire une cure quoi faut surtout pas faire ca tout seul ous sinon bien entourer de gens qui t'aime car moi jai essaye tout seul et ca etait un fiasco mais tout depend de toi on en est tous capable meme si il faut recommencer plusieur fois voila jespere avoir repondue a tes question et courage nabandonne pas
Salut a tous , ben moi j'ai consommé pendant 2 mois de l héroine meme pas 1G par jour en fumette , a cause des mauvaises connaissance que je cotoyais apres la separation de la mere de mon fils , j avais 21 ans mtn j en ai 24 et je suis toujours pas sorti d affaire ... J'ai commencer avec la meta 45mg et tout les 15 jours , 3 semaines je diminuais de 1mg ... Puis arriver a 10mg j'ai commencer le subutex 2mg pendant quelques mois puis 1mg et la mon medecin m as dit que je pouvais arreter a ce dosage la ... ben j'ai essayer 2 jours et c etait la cata surtout en travaillant dans le batiment je vous raconte pas ... ben mtn il m as donner du TEMGESIC c'est 0,2mg de subutex +/- ben j'ai commencer par 4 , 3 , 2 et un comprimer par jour et j'ai arreter mon CDI pour ca est ce que je m en veut ??? oui 2 mois de fumette pour galerer autant par apres franchement ca vaut pas la peine ... mon fils a 3 ans et il m as pas connu cline car la separation avec ca mere c'est faite quand il avait 3 mois et j'ai quitter mon taf que j'aimais et ou j etait bien vu ... mtn ca fait 2 jours que j'ai arreter tout et je sort pas de mon lit j espere que ca va aller mieux d ici peut et je voudrai dire a tous les jeunes ne prenner pas de drogues et surtout pas de l heroine car j'ai toucher un peut a tout mais celle la est la pire ... au debut tu prend ca pour etre bien puis apres tu doit la prendre pour etre normal ... voila mon parcours et vous voyer que c'est la galere et ca en vaut pas la peine donc reflechisser a 2 fois ... et a tous les autres ben bonne chance pour arreter ...
vraiment tu est loin d etre fou avant que cette saloprie degage de ton corps plusieurs mois devra passer mais ne la remplace pas par autre chose tout est possible avec un peu beaucoup de courage il y n y a pas d autre alternative croit moi tu s est quesqu il te reste a faire b.c........
JE ME SUIS TROUVAI DANS TA SITUATION ARRETER LE SUBITEX TROP VITE PRODUIT TON MAL ETRE ET AVOIR PRIT UNE GROSSE PERCHE AVEC DU LSD RESTE DES SEQUELLE.A MON AVIE REPRENT JUSTE UN OU DEUX MILIGRAMME DE SUB MAIS surtou NE RETOMBE DEDANT.PARLE AVEC QUELQUN A QUI TU A CONFIANCE MEME TA FAMILLE.NE RESTE PAS DANS TA BULLE OU AU MIEUX FAIT UN SUIVIE PSYCOLOGIQUE CET PAS PARCE QUE TU VA AU PSY QUE TU AI FOU DES FOIT ON A NA BESOIN POUR DEBLOQUE UN TRUC DANS TA PETITE TETE.VOILA MON GRAND COURRAGE YA PLEIN DE BELLE CHOSE A VOIR DANS CETTE VIE QUI FAIT PENSER PARFOIT A UN ENFERT.

Ne me vouvoie pas, j'ai l'impression d'être vieux.
Tramadol et actiskénan sont des opiacés, mais à vérifier pour le tramadol s'il n'y a pas autre chose du genre paracétamol ou autre, attention à la surdose. Tu peux prendre ce type de médoc si tu n'as pas pris de sub depuis 24h, par sécurité.
Je ne suis pas médecin, mais je connais tous ces produits. Il est difficile pour moi de te dire quoi prendre, et surtout en quelle quantité.
Donc si tu dois en prendre, vas-y progressivement et lis bien les notices (si tu les as).
Ca calmera au moins ton manque. Gardes confiance, ça va aller.
Je ne sais pas trop comment t'envoyer un mp sur ce site, pas très doué avec le web. Mais si tu as besoin, en mp je pourrai te donner un mail ou/et un tél, sans problème.
Par tél je suis en illimité, donc c'est mieux pour bien connaître ta situation et te conseiller.
Ca me fait vraiment plaisir de pouvoir aider mes prochains si je peux, donc sans hésitation. accroches toi, il y a une issue, elle est en toi.
A bientôt....

ah, et oublie le lysanxia, c'est un benzo je crois, interractions possibles avec certains opiacés, genre dépression respiratoire. En plus il crée une autre dépendance...
Ne rentre pas dans un circuit de compensation, arrêter un produit pour un autre. Je l'ai déjà vécu, c'est pire après. Il faut une volonté de fer pour se débarrasser de ça, mais j'insiste, tout est possible, par contre ça demande bcp d'effort...
salut à toi, effectivement tu dois etre très mal, je pense qu'en premier tu devrais prendre du sub mais de façon régulière cela dépend de la dose dont tu as besoin, je pense que tu devrais aller voir un medecin qui accepte les toxicos car yen a qui n'accepte pas et tu risquerais de te sentir mal à cause d'une phrase de travers car tu me semble très sensible et je connais tous ça , tu as aussi peut-etre besoin de médoc mais moi je ne peut pas te dire lesquels car je ne suis pas médecin en tous les cas va en voir un, qui sera te conseiller. Mais en tous les cas tu as raison de ne plus voir personne pour l'instant car il ya aussi des personnes qui peuvent te faire rechuter et ça , il faut les éviter. Mais pour les tiersans faut surtout pas prendre ça c'est des doses trop difficile à supporter pour ton age et meme qui te donne ça???? si tu mélange tout et n'importe quoi c'est pas la solution tu chutera tout le temps, il faut te prendre en main avec des personnes bien intentionner qui peuvent te guider vers la bonne voie à prendre et que toi aussi tu acceptes et va voir un médecin ou un psychiatre qui ne te bourre pas trop de médocs non plus car ce n'est pas la solution. En tout cas si c'est un médecins qui t'a donné du tiersans et bien change de medecin car ces médicaments sont bcp trop fort
salut, moi j'ai 20ans et j'ai commencé par la came a 13 ans et sa suivie par les prode petit a petit a 15 ans j'ai été mie sous subutex et a 16 ans je me suis retrouvé a la rue et la je suis partit chère loin dans les prod en plus du subutex la sa fait 1ans et demis que j'ai rencontré ma princesse qui ma édée a me sortir de la rue .
au de-bue quand on sai connue le subutex je le prenais en injection et jetais a 16milligrames et maintenant je suis qua 4 milligramme et je le prend sous la langue mais parfois sa ne m'arrive de le tanker mais depuis que je suis avec ma princesse petit a petit j'ai commencer a prendre confiance en moi et j'ai pus rencontré des gens autre que ce milieux, pourtant il y a encore 1 ans en èriere je n'arrivais pas a parler avec c'est gens car je ne savais pas quoi leur dire mais petit a petit sa vas tout seul mais il faut sortir de cher toi et moi je pence que tu na plus besoin du sub il faut que tu te pouce a sortire au debut avec qu'elle qu'un qui na rien avoire avec tous sa et essayer de parle d'autre chose il faut aussi que tu t' occupe ,un loisir,ou du taf mais pas avec des cachton car c'est la pire des conneries a faire et tu vera sa ira petit a petit tous seul et tu te rendra compte de certaine chose petit a petit sois fort et prend ton temps car sa ne se fais pas du jours au lendemain .
je suis a 1,6mg mais j'ai peur de descendre je n ai pas cette volonte connais tu 1 centre specialise qui peut t aider a stopper definitivement?

j ai decroché du sub en shoot en plus !!! en me faisant suivre et en prennant de la méthadonne, ca faisait 6 ans que j'été dans cette manie, avec la metha, j'ai tout decroché en 4 ans, aujourd'hui, j'ai une vie saine, mais il faut le vouloir !!!!! les autres ne spas la solution, ils peuvent t'aider c'est tout, la solution c'est toi qui l'à detient ,
courage
salu mec je pense que je peu reponrde a ta question oui c' est a cause du subu que tu et dans cet etat j en consome moi meme depuis qu' il existe  et je peu te dire que ces pareil pour moi il faut essayer de baisser les doses mai arreter ca me parer super duraille     COURAGE                        
                
Bonjour voilà, moi aussi je suis en sevrage du sub depuis 3 jours! Je savais que ça serait dure mais pas à ce point.
J'ai commencé l'hero y a 3 ans, avec des phases manque, j'arrête, subutex... puis j'ai même arrêté deux mois! après je suis retombée dans l'héroïne, en allant bosser en saison l'hiver dernier!! Tres mauvaise idée les saisons de skis pour arrêter les drogues!! c'est un supermarché en tt genre ms surtt d'hero!
Des que je suis rentrée j'ai couru chez mon medecin pour avoir du sub, 6mg.
Ca fait maintenant 6mois , j'ai essayé de diminuer avant, ms impossible. Et depuis 2 mois je suis descendu a 4mg, le dernier mois j'ai pris tout mes medocs et j'ai debuté un arret progressif.
J'ai mal, impossible de dormir, le somnifere ne fonctionnent pas, j'ai des sueurs froides de dingue, et des que je mange je vomie ou j'ai la diarhée!! Combien de temps ça va durer?
Il faut que je tiennes!! mais le corps c'est une chose, la douleur ca va durer un temps, mais la douleur psychique, l'impression que quoi que je fasses je me fais souffrir...( j'etais anorexique avant l'hero)
J'ai tout raconté à mes parents ce matin, je n'aurais pas du, je m'en veut de les inquité. Je sais que je peux gerer, jj'ai su gerer ca pdt tout ce temps, pourquoi leur faire ça maintenant.
Merci de m'avoir lu, en meme tps j'ai le sentiment que je m'adresses plus à moi meme .
Courage a ts
t assures t es quelqu un de responsable t as bien fait d en parler a tes parents t as fait sauter 1 verrou
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 22 mai 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
22 mai 2012
1
bonjour, j'ai arreter le subu ya 11 jour premiere semaine rien de sensac, mal au ventre mais ca passe !! depuis 4 jours je suis en etat grippal toute la journee chaud froid, bouffee de chaleur, et aucune envie de sortir, de parler, hyper mal au bas du dos , c'est dur , mais faut tenir !!! le sub c'est vraiment un salopar ! Il va me falloir apprendre a affronter la vie, sans cache misere ...

:( qd on veut on peut..... dur
Salut à tous, les messages ne sont pas récents, mais je voulais savoir ou vous en etiez car pareil que vous j'essaie de stoper ce bouffeur de vie + la cloppe. J'en suis à - de 2mg par jour, mais je crois que de descendre encore va être dur. Peur du manque surtout, de me retrouvée dans le même etat qu'à ce Noel ou plus de meu pendant 3jrs alors que j'en étais à 3grs mini par jour, j'avais pris un ex-ta à la place, je pensais que ma vie se finirai ce 25 décembre...enfin...si vous avez des news à passées...
Bonjour brindille j'aimerrai savoir si on pouvaient discuter un peu toute les deux si cela ne te derrange pas bien evidement sur le sujet subutex
J espere avoir bientot de tes new
Messages postés
74721
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 octobre 2021
8 877
Bonjour jaguar.
Message d'espoir pour tout ceux qui ont de la peine à entrer dans une démarche.

Toutefois, la question initale datant déjà de 2009 et par le fait que pseudo keneda ne s'est plus manifesté depuis, celle-ci va être fermée.
ECOUTE MON POTE C TOI TU A 1 GROS PROBLEME. OUBLI SA PASSE A AUTRE CHOSE C TOU DANS LA TETE. DES QUE TU TE SAN MALE TU JETTE LA FAUTE AU SUB
Fausse couche tes os c toi le malade
c le sub mec arréte cet mérde chui alhérien et chui dépandant de sub depui 1 ans j'ais les méme blems que toi
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 5 novembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
6 novembre 2011

bjr a tous jaimerai decrocher du sub aidez moi je vous prie