THC dans le sang

Résolu/Fermé
Vodka - 8 juil. 2009 à 03:34
 Mataki - 7 mai 2018 à 19:42
Bonjour, je ne sais pas si j'ai le droit de parler de sa ici mais j'aimerai savoir combien de temps le thc reste dans le sang apres avoir fumer un joint. merci d'avance.


PS:Je mexcuse aupres des moderateur du site si je n'ai pas le droit de parler de sa et comprendrait parfaitement l'effacement de mon message.
A voir également:

10 réponses

Les consommateurs de cannabis peuvent être exposés à des tests de dépistage pour différentes raisons. Généralement, ces tests sont effectués sur les liquides biologiques ( salive, sueur,urine, sang ) ou les cheveux.

Par exemple, pour une présumée conduite sous influence de drogues, les policiers peuvent effectuer un test de dépistage par la salive ou la sueur. Si dans un examen ultérieur, du THC est trouvé dans le sang, en dépassement du taux toléré, l'intéressé est considéré comme absolument inapte à conduire un véhicule. Alors, une recherche de THC ou de ses métabolites, en particulier THC-COOH, est ordonnée dans l'urine ou les cheveux.

présence de THC dans les liquides biologiques et les cheveux

sang - le THC peut être détecté pendant cinq à douze heures dans le sang après avoir fumé une seule cigarette. Pour les utilisateurs réguliers, c'est un ou deux jours après la dernière consommation. Mais la détectabilité de THC-COOH reste parfois possible après cinq jours, même pour une seule utilisation. C'est la détection sanguine qui prouve le plus souvent la consommation.

urine - la durée de détection est encore plus variable que dans le sang. Des cas extrêmes ont été attestés plus de six semaines après la dernière consommation, bien qu'il puisse y avoir une détection négative une semaine après. L'urine élimine le THC inaltéré mais surtout les produits du métabolisme, principalement le THC-COOH. C'est donc ce que l'on y recherche en priorité. La détection, après usage unique varie entre un et sept jours, deux à trois semaines pour une consommation plus régulière, et en fonction d'autres facteurs.

salive - ne concerne que les fumeurs de cannabis. Peu de THC passe du sang dans la salive, donc les métabolites sont faiblement concentrés. Si la consommation se fait par capsules ou même par biscuit mal mâché, la consommation devient presque indiscernable. La détection peut varier entre une et vingt quatre heures. Les "screeningtests" sont peu fiables et souvent le THC ne peut être prouvé

sueur - Comme avec la salive, les tests de dépistage ne donnent pas de résultats corrects. Par contre, les recherches sont intensives pour les perfectionner. Car ce type de tests peut s'effectuer facilement, sans interférence avec la vie privée, sur simple suspicion, avant d'être confirmé par un test sanguin.

cheveux - Le THC et ses métabolites peuvent s'y retrouver, mais à doses très faibles et très variables. L'absorption peut être due à la croissance, au sébum, à la sueur ou à l'air ambiant. Les cheveux riches en pigments, cheveux noirs, le stockent plus que les cheveux à pigments faibles, blonds, gris ou blancs. Les examens montrent la présence du THC ou THC-COOH dans 85% des cheveux de consommateurs quotidiens et près de 52% de consommateurs épisodiques. Une consommation d'une ou deux fois par mois n'entraîne aucune trace.
420
Bonsoir
Merci vous avez de bonnes informations merci...
0
Merci beaucoup
0