Transgenre

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 11 juin 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
11 juin 2009
-
 Claudia Trans2003 -
Bonjour,
J'ai 34 ans. En couple depuis 6 ans. Je sais depuis longtemps, tres longtemps que je ne regarde pas les femmes comme les autres gars. Je suis pourtant hetero, et les statistiques le disent, ce type de trouble, c'est majoritairement des heteros.
J'ai commencé à me feminiser, je devais etre encore au primaire.C'etait par curiosite. La curiosite est devenue un fantasme, le fantasme est devenu un espece de monstre. J'ai ma petite valise d'articles féminins, je me change en Sonya pour mieux performer dans mes occupations a la maison. Devant ma conjointe, je ne l'ai jamais fais. Et ceci n'est pas dutout une priorité, ou un fantasme, je ne joue plus. Si je devais le faire devant elle, ce serait simplement pour etre ainsi, pas dutout un jeu.
D'autres parts, elle sait tout. Elle sait depuis les premieres fois que nous nous sommes vu. J'allais assez bien a cette epoque mais je savais que cette histoire allait revenir me sauter au visage tot ou tard. On m'avait dit que ca ne se guerie pas, mais je me disais bien, tres bien. J'avais un doute mais jamais je ne savais jusqu'a quel point.Je ne voulais surtout pas commencer une relation en cachette.llllll

Je cherche a m'en sortir, je consulte depuis plus de 8 ans des specialistes, rien a faire, je devrais vivre ainsi, en Sonya ou me cacher... pour je ne sais combien de temps. Chose certaine, un jour, ca explosera, je ne sais pas sous quelle forme. J'en peux plus! Qu'en pensez-vous?

1 réponse

bonjour Sonya,

Etant transgenre moi-même, je comprends bien toutes tes appréhensions.
Si je peux être honnête...., je pense que le moment est venu d'être clair avec les gens
Il n'y a pas de mal, mais aucun à être ce que nous sommes. Nous devons sortir peu à peu, ave c prudence et respect, du placard. J'ai presque 60 ans et mon ex m'a dit récemment, que maintenant, elle accepterait. Trop tard, j'ai trouvé quelqu'un de plus proche de ce que je suis. C'est une fille, ouverte, qui m'aime et je le lui rends bien. Cessons de culpabiliser. Soyons quand même prudents mais affirmons-nous. Nous sommes de si belles personnes nous les gars-filles.
Martine, Québec Canada

Salut… En effet, ça ne se guérie pas. Tu devras apprendre à composer avec, malheureusement. Bofff, tu sais, ce n’est pas la fin du monde non plus et il y a des femmes qui adore ça… Ça peu devenir rigolo pour toi, comme pour elle.
Claudia