Voies nasales bouchées depuis des années + anxiété

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 25 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
25 novembre 2020
-
Messages postés
106568
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 janvier 2021
-
Bonjour,

Je désespère un peu plus chaque année alors que respirer par le nez devient très difficile. Tout a commencé en 2016, lorsque je subis ma première crise d'angoisse. C'est arrivé progressivement alors que j'étais avec des amies, je n'étais pas anxieuse jusque là. Je suis alors sortie prendre l'air, mais j'avais des difficultés à respirer, la tête qui tourne, et j'ai fini par hyperventiler. Les jours passent et je découvre que ce n'était qu'une crise d'angoisse. Mais à partir de ce jour, mon corps s'est grandement affaibli, j'étais devenue très anxieuse, j'avais développé au quotidien la peur d'avoir une crise, m'empêchant de sortir ou de voir du monde. J'ai développé une lourde claustrophobie, la peur de manger, l'agoraphobie. Bref, les années passent et en mars 2020, je suis enfin diagnostiquée ayant un "trouble de l'anxiété chronique".

Cependant, la cause de mes crises d'angoisse a changé il y a environ deux ou trois ans. De plus en plus, je me focalisais sur ma respiration et la principale raison pour laquelle je paniquais était l'impression de manquer d'air. Mes narines semblaient bouchées, tandis que respirer par la bouche n'a jamais été un problème. Depuis environ un an et demi, mes narines se bouchent de plus en plus et donc, mes crises d'angoisse s'intensifient et deviennent plus régulières, plus lourdes, plus fatigantes. Je suis aujourd'hui désespérée, je n'en peux plus d'hyperventiler à longueur de journée, d'angoisser tout le temps, j'en viens à pleurer et me gâcher des soirées entières à déprimer.

Un médecin m'a dit que ce problème de respiration pouvait être purement psychologique. J'ai vu deux ou trois psychologues, mais je n'ai jamais su sortir de ces fichues angoisses. Donc, purement psychologique, peut-être. Mais à ce point ? Au point d'être essoufflée au moindre effort, de manquer d'air lorsque je parle, lorsque je ris ?

J'ai fait deux ou trois tests respiratoires et je suis en parfaite condition. "Votre respiration est parfaite" m'ont-ils dit à chaque fois. Mes poumons n'en sont donc pas la cause, il me semble. La gêne est vraiment au niveau des sinus, je le sens en inspirant lentement par le nez. D'ailleurs, j'ai tout tenté. Les produits pour déboucher le nez ne marchent pas, comme si ce n'était pas un problème d'accumulation de morve mais qu'il était question d'une malformation quelque part ?? ...Je ne saurais l'expliquer. C'est très étrange.

Problème, étant hypersensible (je ressens très fortement les émotions et les sensations dans chaque membre de mon corps) et hautement anxieuse, mon corps refuse catégoriquement l'intrusion d'une caméra dans mes narines, au point de manquer de vomir ou de perdre conscience. (Il en va de même pour le test nasal de la covid19 mdr...) Comme si mon corps rejetait l'idée que je trouve de quoi me guérir.

Est-ce que quelqu'un sait si un scan de mes sinus pourrait m'en dire plus ? Je compte consulter à nouveau mon médecin pour en faire un, mais je voulais quand-même faire ce post au cas où quelqu'un vivait ou avait vécu la même chose.

Dites-moi ce que vous pensez, à condition que vous vous y connaissiez un peu quand même, je n'ai pas envie d'entendre que cela pourrait être un cancer alors que les symptômes ne sont absolument pas les mêmes, sachant que je me trimballe ce problème depuis des années...

J'espère avoir des réponses un jour, je suis très, très épuisée de devoir vivre ainsi.

Bonne journée/soirée à tous/toutes, et merci à ceux/celles qui auront lu jusqu'ici.
A voir également:

1 réponse

Messages postés
106568
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 janvier 2021
16 284
Bonjour et bienvenue sur ce forum ,

"Un médecin m'a dit que ce problème de respiration pouvait être purement psychologique"
C'est effectivement fort possible.

"J'ai vu deux ou trois psychologues,"
Oui mais as tu consulté un médecin psychiatre ?

" Donc, purement psychologique, peut-être. Mais à ce point ? "
Ben oui car parfois ,notre psychisme nous joue de sales tours et une souffrance psychique inconsciente peut très bien se convertir en souffrance physique où les symptômes sont bien présents et la souffrance authentiquement ressentie par le patient cela peut aller jusqu'à la somatisation, voire même la conversion
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/contents/756-trouble-de-conversion-le-corps-n-obeit-plus
Et aussi lire :
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2601442-maladie-psychosomatique-definition-liste-exemple-traitements/

"mais je voulais quand-même faire ce post au cas où quelqu'un vivait ou avait vécu la même chose. "
Certainement, c'est possible mais dans le domaine de la santé, et surtout en psychosomatique le partage d'expérience n'est pas une bonne chose car chaque cas étant particulier, tu risques d'avoir souvent des réponses fantaisistes, et des "conseils" parfois absurdes ou inadaptés

Ma conclusion est que si tous les examens n'ont rien retrouvé, il va falloir penser à une composante psychosomatique du symptôme
Une consultation avec un médecin psychiatre pourrait t'aider à faire le point et surtout te soulager, sais tu à qui et où t’adresser ?
Cliquer sur les liens bleus pour en savoir plus