Arrêt cigarette puis toujours malade

-
Bonjour,
Ça fait de puit mars 2019 j'ai arrêté fumer
Il y a eu les début de manque maintenant je ne support plus l'odeur de cigarette mes je tombe très souvent malade grippe gastro très énervé de puit j'ai arrêté et se que c'est normal merci.
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
31196
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
15 décembre 2019
9229
0
Merci
Pas vraiment de rapport
Que dis ton médecin?
Publi-information
Commenter la réponse de Docteur Pierrick Hordé
Messages postés
81882
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 décembre 2019
7968
0
Merci
Bonsoir,
Il n'y a que des avantages à arrêter le tabac tes symptômes gripaux sont une coincidence, quant à la fatigue, elle n'est présente qu'au début du sevrage :
"L'état de santé d'une personne ayant arrêté le tabac rejoint celle n'ayant jamais fumé au bout d'environ 15 ans. L'arrêt du tabac peut diminuer :

les symptômes allergiques,
l'intensité des crises d'asthme
le nombre d'épisodes de bronchites chroniques.
La peau reprend une couleur plus vive ainsi que son élasticité.
L'haleine devient plus agréable et moins fétide.

20 minutes après la dernière cigarette, la fréquence cardiaque redeviennent normale. Au bout de 24 heures, les risques d'infarctus du myocarde commencent à diminuer. Le monoxyde de carbone est éliminé et n'est plus détectable dans le corps. Deux jours après, on ne retrouve plus de nicotine dans le sang. Deux semaines après, le goût des aliments revient et la peau reprend une couleur plus claire. 3 à 9 mois après, la respiration s'améliore.

Une année après, les risques de maladie cardiovasculaires sont réduits de moitié. 5 ans après, le risque d'accident vasculaire est réduit de moitié. Le risque de cancer de la bouche, de l'œsophage et de la vessie est également diminué de 50%. Enfin, le risque d'infarctus est égal à ceux qui ne fument pas. 10 ans après, le risque de cancer du poumon est réduit de moitié environ. Le risque d'accident vasculaire cérébral rejoint le niveau de risque des non-fumeurs. 15 ans après, le risque de maladies cardiovasculaire est égal à celui des non-fumeurs."

Source : Clique sur le lien en bleu pour en savoir plus
Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200