Suis-je asociale, autiste et asexuelle ?

Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 25 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juillet 2019
- - Dernière réponse : Lillwenn
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 25 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juillet 2019
- 29 juil. 2019 à 20:31
Bonjour,
Je suis une "jeune" de 23 ans, et en fait, je me demande si je ne suis pas asociale, autiste et asexuelle !

Asociale : parce que je n'ai jamais eu d'ami(es), juste des copains et copines dont l'amitié a duré qu'une seule année pour chacun quand j'étais enfant et adolescente. Je suis très introvertie et réservée et j'aime la solitude. Aujourd'hui, je n'ai aucune vie sociale, pas de copain(e), pas de contact sur internet. Je ne sors jamais à part pour faire les courses ou parfois me balader en fin de journée ou plus tard entre 23 et 1h toute seule dans ma ville, à ne rien faire sauf marcher sans savoir où aller, sans aucun but précis.

Autiste : je n'ai jamais été diagnostiquée autiste mais pourtant j'ai des traits autistiques : tdah, solitaire, pas d'amis, difficultés d'apprentissage quand j'étais à l'école, difficultés à écouter les autres et à me concentrer. Très rêveuse, penseuse. Par exemple, je dois dormir et j'y arrive pas car je pense au programme TV que je vais regarder le lendemain ou que j'ai regardé la veille, ou bien je pense à que je dois faire les courses le lendemain... J'ai peur de passer mon code et mon permis de conduire (voiture) car je sais que je suis un danger public potentiel vu que je n'arrive pas à être attentive et concentrée. Et je sais qu'on peut encore être diagnostiqué(e) autiste à l'âge adulte car j'ai vu un reportage sur France 3 régions : une jeune femme de 21 ans et un jeune homme de 30 ans diagnostiqués autistes (asperger) à leurs âges. (Donc adultes).

Asexuelle : je n'ai jamais eu de petit ami, j'ai pas envie d'être en couple, j'ai jamais embrassé (même sans la langue) ni eu des relations intimes avec une personne et bizarrement, j'ai pas envie d'avoir des rapports intimes, jamais été amoureuse, je suis pas physiquement attirée par les garçons ni par les filles. (Ni les transexuels).

Vous pensez que je suis autiste (asperger ou autre), asexuelle et/ou asociale ?

Merci pour vos réponses.
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
75018
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 août 2019
6560
1
Merci
Bonjour et bienvenue sur ce forum,

Et es ce que cet état te pose problème ? en es tu de ce fait en souffrance psychique ?

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Journal des Femmes Santé

journal des femmes avec santé médecine 15248 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
Lillwenn
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 25 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juillet 2019
-
Bonjour et désolée pour le temps de réponse, j'avais oublié d'activer les notifications par mail.

Oui et non. Non, car j'aime la solitude, j'aime être tranquille, ne pas me disputer, ne pas avoir de compte à rendre...

Mais oui, car je suis trop différente, pas à l'aise avec les gens (jeunes ou plus âgés), je suis sans travail et j'ai toujours peur d'aller en demander, ça devient compliqué à mon âge ! Petite, je n'arrivais pas à créer de liens avec les autres enfants et c'est toujours le cas, j'ai fait des stages où pour la plupart se sont bien passés mais je ne suis jamais arrivée à garder contact avec mes tuteurs de stage, je n'ai jamais osé les rappeler pour ne pas les ennuyer. Et c'est vrai que même si j'aime beaucoup la solitude, j'aimerais bien avoir un ou deux ami(es) même si on ne se voyait qu'une ou deux fois par mois par exemple pour qu'on puisse partager des choses, rire, parler, faire du vélo ensemble par exemple...

Ensuite, comme j'ai un tda, c'est compliqué car je suis toujours en train de penser à autre chose, enfant, je n'arrivais pas à résoudre des problèmes de maths qui paraissaient simples, il m'a fallut au moins 2 ans pour apprendre à faire une division sans me tromper, je n'arrivais pas non plus à apprendre une poésie, enfin si mais en la lisant une vingtaine de fois. J'apprenais lentement, je travaillais lentement et j'oubliais vite, aujourd'hui, je suis incapable de me souvenir de comment on fait une multiplication ou une division alors que c'est très simple !

Enfin, pour ce qui est de ma vie amoureuse, c'est le désert, je n'ai pas envie de faire l'amour et d'être en couple, je me demande si c'est normal que je n'ai pas envie d'essayer, j'ai jamais rien fait.

C'est pour ça que je pense être asociale, autiste (peut-être) et asexuelle !

Merci pour votre réponse.
Lillwenn
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 25 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juillet 2019
-
Et j'ai oublié de préciser que tous les jours et nuits, je me crée des scènes imaginaires, en fait que je sois chez moi, dans la rue ou au centre commercial, j'imagine des dialogues entre des animateurs/animatrices et chroniqueurs/chroniqueuses TV et radio qui existent vraiment dans la vraie vie, ce sont des animateurs que j'aime bien, j'aime beaucoup la télé surtout les divertissements, bref je les imagine en train de parler de tout et de rien, je le pense à voix basse mais il arrive parfois que je parle toute seule à voix haute. Parfois je m'imagine en train de parler à des amis imaginaires car je n'en ai pas en vrai, il m'arrive la aussi de parler à voix haute en faisant ma voix et les leurs. Bref je leur parle et ils me répondent même si je sais qu'en vrai je me parle qu'à moi même. Donc je fais ça à voix basse et parfois à voix haute que ce soit pour mes scènes à moi avec mes amis qui n'existent pas dans la vraie vie ou pour les scènes avec les animateurs TV et radio.


Je suis vraiment bizarre hein ?
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
75018
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 août 2019
6560
1
Merci
Bonjour,
Tu es en souffrance psychique et effectivement l'hypothèse de phobie sociale se confirme à laquelle s'ajoute un manque de confiance en soi.
Tout ceci se soigne et se guérit en faisant une thérapis cognitive et comportementale ( TCC )
Clique sur le lien en bleu pour en savoir plus
Je ne puis que te conseiller vivement de consulter un médecin psychiatre .
Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral consultation de 46,70 € remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire en cas de psychothérapie, se renseigner avant
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Journal des Femmes Santé

journal des femmes avec santé médecine 15248 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
Lillwenn
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 25 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juillet 2019
-
Bonsoir et merci pour votre réponse.

Oui je manque de confiance en moi et ne fais pas confiance aux autres, il me faut beaucoup de temps pour donner ma confiance et elle peut se perdre rapidement, je suis fille unique et été rejetée et mise à l'écart par mes camarades de classe, enfant et ado, ça a peut être un lien avec ça.

Sinon je n'ai pas de médecin traitant généraliste et pas de mutuelle, je n'ai pas les moyens pour aller chez un spécialiste psy. Je n'ai pas le permis et la grande ville la plus proche est à 25 km pour les cmp. Dans mon village, il y'a un bus toutes les 3h et pas d'autres moyens de transport.


Si un jour je prends rendez vous chez un cmp, vaut il mieux un psychologue ou un psychiatre ?


Pensez vous que j'ai été une enfant et ado indigo et que je suis maintenant une jeune adulte indigo ? Car certains éléments correspondent mais pas tous.


Merci.
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
6
Date d'inscription
jeudi 25 juillet 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
29 juillet 2019
0
Merci
Bonjour,

Je m'appelle Lillwenn, j'ai 23 ans et j'avais déjà posté un sujet (que vous pouvez voir en cliquant sur mon profil sûrement) il y'a quelques jours.

Je voudrais compléter ce précédent post :

J'ai besoin d'aide svp !

Je pense être une (jeune) adulte indigo : j'ai un tda, je suis en décalage avec les gens qu'ils soient jeunes ou plus âgés, je n'arrive pas à me faire des amis, je n'aime pas les choses que les jeunes femmes et hommes de mon âge aiment...

Mon plus gros souci : j'ai peur de chercher et trouver un travail, je n'ose pas aller en demander, je suis timide et très réservée, et j'ai du mal avec l'autorité, j'ai peur de me faire engueuler et surtout virer si je trouve un travail, je travaille très lentement, du coup, je ne peux pas être efficace. Je ne sais pas non plus dans quel secteur travailler car je n'ai pas de passion et surtout j'ai fait un bac pro par défaut. Je n'ai jamais travaillé.

Que pensez vous de moi ? Vous pensez que je suis simplement une fainéante qui ne veut pas travailler ou ai-je un problème plus profond comme une phobie sociale par exemple ?

Je ne suis pas très à l'aise avec les gens surtout avec les ados et jeunes adultes (de mon âge), je déteste quand il y'a de la foule. Pour moi, il est impossible d'aller en boite ou dans les festivals de musique.

Aujourd'hui, j'ai vraiment besoin d'aide car je ne peux plus rester mes journées sans rien faire, il me faut un travail mais comme je l'ai écrit, je n'ose pas en demander et je ne suis pas à l'aise en parlant, donc pour les entretiens d'embauche, c'est très compliqué !

Pouvez vous m'aider, me donner des réponses, des avis et des conseils svp ?

Merci d'avance !
Commenter la réponse de Lillwenn