Aide concernant le suicide

- - Dernière réponse : Andy31200
Messages postés
72335
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 juillet 2019
- 21 juin 2019 à 07:25
Bonjour, je vous contact car après avoir vu plusieurs choses à ce sujet, je pouvais peut-être faire ma demande sans être jugée.

Pour ne pas vous perdre, je vous raconte un peu pourquoi je souhaite ceci, ça risque d'être long, mais je vais essayer de faire le plus court possible.

Déjà, je sais que je suis jeune, je n'ai que 17 ans cette année, ce qui ne m'empêche pas d'avoir du vécu, bien au contraire.

J'ai commencé à être victime de harcèlement lorsque j'avais 11 ans ( au collège ( quand j'y étais ), sur Internet, harcèlement moral, physique, ... ), ce qui a fait de moi une personne plutôt seule depuis cet âge-là.

À 12 ans, j'ai été victime de viol, par des garçons plus âgés ( qui doivent avoir presque 24-25 ans aujourd'hui ) car ces derniers avaient retrouvés mon profil à cause de l'adresse de mon ancien collège.
( d'ailleurs, par rapport à ça, je sais que beaucoup de parents sont sur ce site, alors s'il vous plaît, si vous pouvez faire en sorte de surveiller l'activité des enfants sur Internet, se serait un soulagement énorme, je préviens juste, car ceci peut arriver à tout moment. )

Par la suite, j'ai souvent été frappée par plusieurs de mes camarades à ce moment-là, bref, pendant tout mon collège, je n'ai pas eu une très bonne affinité avec qui que ce soit, parce que j'étais différente ( j'aime les jeux vidéos, les mangas, faire des costumes, bref, pas des choses que tout le monde pouvait tolérer "à l'époque". ( élèves, professeurs, ... )

J'ai commencé à avoir ce que tout le monde appelle "ami imaginaire", et avant de me prendre pour une folle, je pense que le cerveau humain qui s'habitue à être et vivre seul essaie de combler ce vide par autre chose. Et donc depuis, je me suis habituée à être "moins seule" justement grâce à la chose qui est avec moi.
Au collège, la chose en question me poussait à mourir, en disant que de toute façon, ça ne serait pas une grande perte, aujourd'hui c'est bien l'inverse, le chose en question me pousse toujours à mourir, mais me laisse prendre les initiatives.

En arrivant au lycée, je me suis dit que tout irait bien, mais non, j'ai pas eu beaucoup d'ami, et j'ai eu des problèmes avec mon "paternel", ce qui m'a fait loupé mon année de première L et j'ai donc refusé le passage en Terminale à cause de ça.

( Prenez en compte le fait que dans le collège et le lycée où j'ai été, le nombre d'élèves harcelés est assez nombreux, mais personne ne réagit, pas même les "supérieurs" ( Professeurs, CPE, Proviseur(s)/e(s) )

Aujourd'hui encore, j'essaie de mourir, et ce depuis presque deux ans, je suis beaucoup plus active à ce propos. Par ça, j'entend bien que depuis presque deux ans, j'ai bien plus essayé qu'il y a 4 ans.

J'ai toujours tenté de m'ouvrir les veines, de me faire suffoquer, de me pendre, de traverser la route lorsqu'une voiture passe en espérant de me faire percutée, j'ai également pris 2 plaquettes de paracétamol deux fois de suite ( c'était du PropanololEG, j'ai des problèmes cardiaques, donc je me dois d'en prendre ), bref, j'ai essayé énormément de fois.

C'est censé faire mal logiquement, sauf que maintenant, je me sens bien plus que vide, et même suivie par une psy ( Maison Des Ados ), en parler ne me fait pas du bien, alors je continue, mais je ne sens pas la douleur, ça ne fait rien du tout.

J'ai jamais eu de regret en faisant ça, je pense à ma famille, forcément, mais même y penser ne change rien car j'ai beaucoup de problèmes avec elle, donc je continue à chaque fois.

Nous ne sommes pas trop jeunes pour avoir des problèmes, beaucoup d'ailleurs arrivent très bien à cacher qu'ils ne vont pas bien.

Donc voilà, ma demande est la suivante : Est-ce que quelqu'un saurait comment m'aider à ce sujet ? J'aimerai mourir, mais à la fois je ne veux pas car j'essaie de positiver depuis 7 ans au moins, mais rien n'y fait. C'est sûrement assez compliqué de comprendre, mais j'espère que beaucoup comprendront un minimum.

( À savoir aussi qu'il n'y a nul besoin de m'expliquer ce que je risque de louper dans ma vie si je meurs, personne ne me donnera de conseils sur comment mourir, et ce n'est pas ce dont j'ai besoin, j'aimerai énormément parler pour ceux qui n'ose pas, et peut-être certain(s)/e(s) trouveront de quoi aider aussi ici. )

En espérant que ça n'aura pas été trop long à lire, je vous remercie énormément pour les conseils que je pourrais recevoir.
Afficher la suite 

2 réponses

Messages postés
72335
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 juillet 2019
5908
0
Merci
Bonjour et bienvenue sur ce forum,

Pas question de jugement sur ce forum.
Extrait de sa charte :
"Les questions posées doivent être courtes et précises et ne pas donner lieu à un long exposé d'une situation personnelle trop complexe, qui risquerait d'être à la fois mal expliquée et mal comprise. "
Pas grave j'ai tout lu et je pense que tu souffre du syndrome de stress post traumatique auquel s'ajoute un état dépressif réactionnel
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/54838-syndrome-de-stress-post-traumatique-symptomes-et-traitements

Depuis combien de temps es tu suivi à la MDA ?
Publi-information
Oui effectivement, j'aurai dû faire court ( très court )
Il me semble que cela fait déjà 2 bons mois, mais j'ai déjà été suivie précédemment.
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
72335
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 juillet 2019
5908
0
Merci
Si tu es demandeuse de soin, partie prenante dans celui ci, dans l'alliance thérapeutique et en confiance, et aussi, si tu as vraiment envie d'avancer et d'aller mieux, cela sera efficace mais il faut savoir que les soins type psychothérapie peuvent mettre du temps avant d'améliorer les symptômes, patience donc car deux mois , ce n'est pas grand chose...;)
Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200