Envies suicidaires, rupture et trop plein.

Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 25 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
25 avril 2019
- - Dernière réponse : Andy31200
Messages postés
68756
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 mai 2019
- 25 avril 2019 à 15:07
Bonjour,

Je me tourne vers ce forum pas vraiment pour avoir des réponses, mais plutôt pour parler à d'autres personnes que ma génitrice ou des amis qui ne peuvent comprendre ce que je traverse.

J'ai vingt ans, vingt-et-un dans quelques jours, et j'ai des envie suicidaires depuis plus d'un mois. Mon petit-copain est parti prétextant ne plus avoir de sentiments, et je l'ai très mal prit. Deux jours après la rupture, j'ai tenté de mettre fin à mes jours mais heureusement des amis sont venus à mon secourt. J'ai longtemps regretté ce choix et je me disais que c'était une bonne chance d'être en vie. Sauf que je replonge dans cette tristesse depuis trois jours environ. Je suis allée voir un psychologue qui ne m'a pas du tout aidé, qui s'est focalisé sur d'autres problèmes.

Le problème, c'est que j'étais dépendante affectivement de mon ex et je viens seulement de m'en rendre compte. Je l'ai harcelé après la rupture (chose que je regrette) et le résultat à été qu'il me déteste, chose que j'arrive pas à supporter. Et je le comprend, j'aurais fait la même chose à ça place. Je suis consciente qu'il ne va pas revenir vers moi et que tout est terminé. Mais je n'arrive pas réellement à me le mettre en tête et c'est mon problème. C'est la première rupture véritable, nous étions ensemble depuis presque trois ans et je l'aimais (l'aime toujours) énormément.

Mes envies suicidaires sont de retour depuis quelques heures. Je suis de retour chez ma mère depuis la rupture comme j'angoisse à l'idée d'être seule et de retourner dans mon appartement. J'ai pas envie de faire de mal à ceux que j'aime, mais j'ai cette impression que personne ne peux m'aider et que je n'arriverais jamais à effacer cette douleur dans ma poitrine. Je souffre énormément de cette séparation. Je ne mange que très peu (j'ai déjà perdu plusieurs kilo) et je n'arrive plus à dormir, je passe les journées à penser à lui et à espérer qu'il revienne un jour. Pourtant, j'ai eu une période où tout allait bien, mais je me sens replonger. J'ai envie de mettre fin à mes jours pour arrêter la douleur, pour ne plus souffrir. C'est une solution de lâche, j'en suis consciente, et je sais que je ferais dû mal à beaucoup de personnes autour de moi. Mais je me dis que c'est la seule solution.

Je ne pense pas que ce soit un appel pour que mon ex revienne comme la première fois. Je me dis simplement que je ne peux plus continuer, que j'ai plus la force de faire face même si je suis entourée. (je tiens à précisé qu'il n'y a pas que ça dans cette envie de mourir, je pense que c'est un trop plein qui s'est accumulé aux fils des années).

Voilà, je crois n'avoir rien oublié. Je suis perdue, je ne sais plus quoi faire. J'ai seulement envie de tout arrêter.

Merci aux personnes qui répondrons à ce message, à cet appel à l'aide.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
68756
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 mai 2019
5341
0
Merci
Bonjour et bienvenue sur ce forum,

Tu vis actuellement des moments très difficile et je comprend que tu en ai marre de la vie et il est logique que tu pense au suicide, je ne te critique pas et ne te juge pas.
Mais je vais ajouter tu en a marre de la vie que tu mène, là , actuellement mais pas de la vie en général et ta souffrance t' empêche de réaliser que ta vie future peut t' amener plein de moments de bonheur, ( pas maintenant bien sur, dans quelques temps ) cette souffrance te fait aussi penser comme tu le dis, que rien ni personne ne peut t' aider, ce n'est pas de ta faute mais tu te trompes, tu peux passer ce cap, mais il est impératif de te faire aider, car de plus, tu semble développer un authentique état dépressif réactionnel au deuil de cette séparation et une dépression, ça se soigne et se guérit , je ne puis que te conseiller de consulter un médecin psychiatre qui t'aidera sans doute mieux qu'un psychologue qui agit sur le long terme. De plus une psychothérapie alors que tu es " à vif " serait "un cataplasme sur une jambe de bois ".
Qu'en penses tu est sais tu à qui et où t'adresser ?
Publi-information
lolise44
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 25 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
25 avril 2019
-
Bonjour, merci pour cette réponse.

Je comprend tes propos, et je sais que tu as totalement raison. Je vis beaucoup dans le passé, et ce depuis toujours. Je n'arrive pas à aller de l'avant, à oublier. Cette souffrance est la seule chose que je ressens. Rien d'autre. J'ai cette impression de n'être que l'ombre de moi-même et que personne ne le vois. Je n'en parle pas, j'ai toujours été une personne assez secrète, parce que je n'ai pas envie d'emmerder les gens avec mes problèmes.

Je devrais aller consulter, tu as raison. Mais je ne sais pas si je suis prête psychologiquement à entendre ce que cette personne va dire. J'ai déjà tenté de mettre fin à mes jours deux fois avec des prises de médicaments, et même si j'étais entourée et que ces pensées se sont "envolées" elles sont restées au fond de moi. Mais je n'ose pas en parler à mes proches, ils ont déjà eu peur et je n'ai pas envie qu'ils traversent à nouveau ça. C'est égoïste, d'un côté, car je sais que si je "réussi mon coup" ils vont souffrir de toutes manières.

Je pense savoir à qui m'adresser, seulement je ne sais pas si je suis totalement prête psychologiquement à commencer une thérapie.
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
68756
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 mai 2019
5341
0
Merci
Si, non seulement tu es prête mais tu en as besoin, besoin de parler à un professionnel qui sera neutre et bienveillant et surtout dans le secret médical.
Une psychothérapie en profondeur non, comme déjà dit, tu es trop " à vif " il faudra attendre que tu aille mieux que tu ais la force de faire face.
Dans un premier temps, tu as besoin d'écoute et de soutient , tu as besoin aussi de vider ce trop plein,.
Un médecin psychiatre peut te proposer aussi un petit traitement qui pourrait bien t'aider au début.

Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral ( consultation de 46,70 € ) remboursée mais parfois, risque de dépassement d'honoraire , se renseigner avant )
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés
Publi-information
lolise44
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 25 avril 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
25 avril 2019
-
Je vais regarder tout ça, faire des recherches.
Merci beaucoup.
Andy31200
Messages postés
68756
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 mai 2019
5341 -
Mais de rien et surtout repasse donner de tes nouvelles ou si autre question
Commenter la réponse de Andy31200