HPV : beaucoup de questions

- - Dernière réponse : Sourisverte2
Messages postés
29713
Date d'inscription
jeudi 12 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 mars 2019
- 14 janv. 2019 à 16:29
Bonjour,
Je viens de subir une cryotherapie pour un condylome anal. Je me pose beaucoup de questions :
- serais-je porteuse à vie ? Et donc dois-je faire porter un préservatif à mon partenaire sachant qu'un jour j'aimerai avoir des enfants. Est ce qu'une vaccination préventive d'un futur partenaire est utile, nécessaire voir obligatoire. Sachant en plus que le préservatif n'est pas complètement efficace contre la transmission. Dois-je renoncer à mon désir de grossesse pour éviter la contamination du papa ?
- le virus peut-il être eradiquer par l'organisme grâce à de bonnes défenses immunitaires même après avoir eu des condylomes ? D'ailleurs est ce que je déclare la maladie maintenant à cause de problèmes immunitaires (apparemment le virus peu rester endormi longtemps). Je précise que je ne suis pas porteuse du VIH et que je ne suis pas fumeuse.
- après cryotherapie, peut-on aller à la piscine ou est-ce risqué pour moi et les autres ? Qu'elles sont les choses à éviter impérativement.
Je vois bientôt mon médecin mais attendre est très stressant et j'ai beaucoup de mal à dormir. J'espère que vos réponses m'eclaireront. Merci d'avance
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
29713
Date d'inscription
jeudi 12 avril 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 mars 2019
711
0
Merci
Bonjour

C’est contaminant uniquement s'il y a présence de condylomes. Chez les hommes.
Comme les femmes d'ailleurs.

Le HPV se transmet par simples contact entre les muqueuses (le préservatif ne protège pas).

On estime aujourd'hui qu'une personne sur 2 est porteur du HPV. Le HPV n'est détectable que lors de la présence de condylomes... Impossible à savoir avant si on est porteur ou pas... Donc oui tu peux l'avoir des années en toi sans le savoir et sans le transmettre.

Dans 80% des cas, les condylomes disparaissent tout seul comme ils sont venus dans les 6 mois qui suivent leurs apparitions... Dans les 20% restants, il faut les traiter... Et entre la découverte d'un condylome et un cancer possible, il se passe minimum 15-20 ans... Et en autant de temps, il peut se passer bon nombre de chose... dont le HPV qui se rendort de lui-même.

Le HPV peut rester plusieurs années en sommeil dans le corps sans jamais se déclarer... Et puis un jour (généralement à la suite de stress, mauvaise hygiène de vie, etc.), il se réveille... Le HPV se nourrit du stress... Plus vous vous inquiétez, plus il s'étend et persiste... Plus notre vie est saine, plus il disparaît rapidement.

;)
Publi-information
Commenter la réponse de Sourisverte2