Démangeaisons au niveau de l'anus

Résolu/Fermé
Craime - Modifié le 26 nov. 2021 à 12:35
 Pierre - 20 sept. 2019 à 11:02
Bonjour,
cela fait un peu plus d'un mois que je souffre de démangeaisons au niveau de l'anus. je suis donc allé voir mon médecin qui, après m'avoir très rapidement examiné, en a déduit qu'il s'agissait d'un prurit. il m'a donc prescrit un vermifuge et une pomade.
seulement, ce n'est pas passé et j'au dû retourner le voir. il m'a re-prescrit un vermifuge (le même, pensant que je faisais une réaction allergique et qu'il fallait doubler la dose !! ), sans m'examiner cette fois-ci, et une autre pomade (titanoréine) il y a de ça deux semaines.

mais malheureusement pour moi, ce n'est toujours pas passé et depuis quelques jours (4/5 jours environ) j'ai la sensation d'avoir une boule ou une bulle ou un gonflement au niveau de l'anus, mais lorsque je (tente) regerde la zone je ne vois rien ; ni gonflement, ni boule... d'ailleurs, ça ne me démange même plus.

je pensais qu'il s'agissait d'émorroïdes, mais je ne saigne pas et je n'est pas mal qd je vais à la selle.
Samedi dernier j'ai dû rentrer chez moi en urgence, alors que je me baladais ds un centre commercial psq j'avais l'impression que mon anus ne cessait de gonfler pdt que je marchais!! LOL^^

j'aimerai savoir si certain d'entre vs ont déjà vécu ça et s'ils ont réussi à "s'en sortir" ?
Y a t il un moyen de ne plus avoir cette sensation de gonflement ?
A voir également:

20 réponses

Mes expériences sur les démangeaisons de l'anus :

Rencontre 1 :
----------------
Le classique, des parasite. Bon ça c'est juste pour l'histoire puisque ce n'est pas le thème exact ici. Celà dit, j'ai failli devenir fou pendant cette expérience. Mon principale problème était le gros blocage à aller me faire inspecter cette partie de mon anatomie par un docteur. Du coup, j'ai trainé le malaise bien plus longtemps que nécessaire et le jour où j'ai trouvé l'origine du trouble (merci petit mirroir + position acrobatique) j'ai été un peu traumatisé par cette intrusion apparante. Bref, quelques médicaments adaptés à base de talc et ce fut de l'histoire ancienne.

Rencontre 2:
--------------
Là on est dans le sujet puisqu'on parle d'une démangeaison dont la source est indéfinissable. J'ai banni directement le généraliste ou le dermatologue qui ne font qui tourner en rond et prescrire des pommades
à l'efficacité douteuse. Ma première difficultée étant de trouver un professionnel du milieu. C'est dans un film avec Dieudonné que j'ai découvert le terme de proctologue. Mais impossible d'en trouver un dans ma région. J'ai appris par la suite qu'un gastro-entérologue disposait d'à peu près les même compétences et j'eu beaucoup moi de peine à en dénicher. Me voilà donc chez le gastro-entérologue. Après un examen qui ne donna rien si ce n'est que l'anus était légèrement boursoufflé à certains endroits (ça je le savais déjà, ça se sentait assez facilement avec le doigt), il me donna un autre rendez-vous pour une endoscopie du colon. En effet, ne voyant rien, il m'expliqua que des démangeaisons peuvent survenir en cas de fissure anale, ou même d'un cancer du colon ou de la prostate (l'un, l'autre, ou les deux je ne me rappelle plus bien). Une troisième cause possible avait aussi été citée, mais à nouveau, ma mémoire me joue des tours. Bref j'me retrouve avec une caméra dans le cul, et pour ceux que ça intéresse, ça n'est ni douloureux ni traumatisant. Le plus étrange était néanmoins le touché rectal avant la "séance de projection", c'était en quelque sorte mon dépucelage anal, et bon... un peu inhabituel comme sensation. Je me rappellerai d'ailleur toujours cette phrase que je lui ai ballancé juste après qu'il me demande : "vous avez eu mal ?". Et moi qui lui rétorque : "vous voulez dire, dans mon amour propre ?" :D Bref, il était temps de quitter ces lieux étriqués pour faire le point. Il n'a rien trouvé pendant l'endoscopie. D'après lui, j'avais peut être une tendance a être un peu trop propre à ce niveau là et m'explique que cette zone aqueuse est très sensible il qu'il faudrait éviter toute sorte de lavage savonné. Je sors quand même un peu dépité. Tout ça pour ça... Et puis après réflexion je me suis dit, partons quand même de ce principe. L'anus est sensible à la base, et le mien l'est devenu extrêmement pour une raison qui m'échappe. Faisons tout ce qui est possible pour le ménager.

Techniques de combat :
----------------------------
L'ennemi N°1 : Le savon
N'utilisez aucune sorte de savon même dermatologique. Laisser votre anus tranquille !
Quand vous sortez de la douche, n'utilisez par de serviette pour le sécher mais un sèche cheveux.
Ceci est très important et expliquer en détail plus bas.

L'ennemi n°2 (le plus important) : Le grattage.
Vous, anus chatouillant, aurez sûrement remarqué qu'au plus on gratte au plus on a des problèmes.
Pas exactement, enfin pas les mêmes problèmes. Après un grattage trop agressif qui en vient jusqu'à blesser,
une sensation de coupure et de douleur vive peut se faire ressentir. Mais étrangement, durant cette période, pas ou peu de démangeaisons ! Ce n'est qu'une fois que les blessures se résorbent et que l'anus reprend
sa texture normale, quelles reviennent en force, et qu'on gratte, gratte, gratte...

Pour me guérir, j'ai donc tout simplement réduit les frottements sur l'anus à 0, ou presque. Pour ma part, la principale agression vient du papier toilette. J'ai donc adopté une version plus orientale du lavement. Tout le monde peut se débrouiller comme il veut, moi j'ai une toilette dans la salle de bain avec la douche à côté. Donc après un passage aux toilettes, je fait partir éventuellement les déchets récalcitrant (excusez des détails) avec un feuille de papier toilette en faisant extrêmement attention de ne pas créer de frictions sur la zone sensible. Une fois le gros du travail effectué prudemment, direction la douche ou je termine le nettoyage avec un jet d'eau tiède et la main (ne soyez pas dégouté, des millions de gens le font) et bien sûr une douceur extrême dans les mouvements. Un fois réalisé, j'utilise un sèche cheveux pour sècher la zone (position froide ou tiède pas trop chaud!). Le séchage est très important, l'environnement ne doit pas macérer dans l'humidité. Je ne l'ai jamais expérimenté, mais soupoudrer un peu de talc en fin de parcours peut être en toute logique très utile. Vient ensuite la partie la moins facile à gérer; ne pas se gratter ! Pas de secret, c'est parfois très difficile, faites vous violence et dites vous que ça fait partie du combat. En cas de démangeaisons insurmontables, écarté légèrement les fesses et donner un coup de sèche cheveux (position froide). Ca m'a bien aidé, mais si c'est pas le cas pour vous, soyez inventifs et trouver quelque chose qui vous convient mieux.
Après environ 2 à 3 semaines en respectant scrupuleusement ce mode de fonctionnement, les démangeaisons sont complètements parties. L'anus reste néanmoins encore fragile, il faut continuer à faire très attention. C'est vraiment après 1mois et demi voir deux mois, que la peau s'est fortifiée et que j'ai pu constater une résistance normale aux frottements. Voilà comment j'ai mis fin à 2 ans de calvaire.

Remarque. Un an plus tard, j'ai fait un "rechute". Mais j'étais fautif à 100%. Je me suis frotter plusieurs fois trop fort avec du papier toilette. Ca peut arriver, on sent alors le lendemain une plus forte sensibilité dans la zone. Il suffit de faire directement très attention aux frottements pendant quelques jours, et l'état redevient normal. Si comme moi, trop confiant, vous refaites les même erreurs sur un laps de temps trop court. C'est la replonge. Rien de dramatique, j'ai suivit la même logique pour guérir mais à une nuance près. Contrairement à la première fois, je me grattais inconsciemment pendant la nuit, réduisant à néant mes chances de guérisons. C'est l'argile verte qui ma sauvé. En cataplasme à renouveler toutes les deux heures, et surtout, un cataplasme que je gardais toute la nuit et qui a empêcher les grattements. Il y a d'ailleurs sûrement moyen d'accélérer grandement le traitement en agissant directement en parrallèle avec l'argile verte. L'argile verte a des priopriétés particulièrement efficaces contre la putréfaction. Mais je ne me remetterai pas dans cet état expressément pour en faire le test technique :D

Je n'ai pas la prétention d'avoir trouvé la technique ultime ou de soigner tous types de démangeaisons anales avec cette technique, mais ça a marché pour moi.

Bonne chance, et tenez bon !

Pour info: https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2456802-demangeaisons-anus-prurit-anal-traitement-cause-smptome/
645
bonjour suna!
le message que tu transmets et trés récent 21/12/09,et plein d'espoir pour enrayer ce mal!
souffrant de ce désagrément comme un grand nombre de personne dont j'ai pu lire les mêmes problèmes que je rencontre .j'ai eu la même approche que toi pour solutionner ces démangeaisons mais je n'ai pu tenir que 4 jours mon record (on se croirait dans une compétition tellement que l'on veut y arriver!).Mais tu me redonnes espoir,et je recommence aujourd'ui d'ailleurs ce matin je ne me suis pas gratter. dans une semaine je donne de mes nouvelles.
1
bien le bonjour à tous et à toutes !!!
c'est vrai que l'argile verte calme les envies de grattage mais il faut persister , moi mon erreur c'est de n'avoir justement pas persister !!! moi au fait je souffre d'une fissure anale due a une constipation cette dernière est due à une consommation très réduite d'eau , je peux rester sans une goutte d'eau pendant plus de 24h mais je ne faisais pas des concours pour en être récompensée , seulement l'envie de boire ne me viens que rarement !!! c'est la faute de ma vie bien entendue !!! pour moi je crois que la fissure s'est résorbée je ne suis pas sur certes et je n'ai plus envie d'aller consulter car le toucher rectale est très douloureux et me laisse dans un état insupportable plus d'une semaine !!!
mon nouveau problème c'est le grattage !!! il est vrai et pas honteux de dire que le grattage donne une satisfaction orgasmique sur le coup plus on gratte plus on a envie de gratter plus et plus encore , on a même envie de se toucher et se faire pénétrer le rectum avec le doigt ça donne une sensation intense mais hélas ça ne dure pas autant dés que l'épisode du grattage prend fin commence un épisode nommée la douleur intense au niveau du canal anal commence et cet épisode dure longtemps on a même l'impression que son postérieur pèse plus lourd , même pour marcher ça deviens pénible !!!
a vrai dire comme beaucoup l'ont signalé c'est un cercle vicieux même la médecine reste incapable de traiter ce genre de souci mais peut être que ceux qui ont dit qu'il faut essayer de ne pas focaliser sur cela ont raison, quand je m'occupe j'oublie que ça gratte même si je le remarque j'essaye de ne pas trop y penser , mais c'est souvent au moment de se nettoyer que l'on craque !!! alors courage à tous !!!
0
Merci!!! Ça me motive beaucoups!!
0
Merci Suna !
C'est super d'avoir partagé ton expérience et tes solutions d'améliorations/guérison.
Je suis pas très fan des médicaments dont on a souvent pas autant besoin qu'on nous les vend (dans tous les sens du terme ;)
Et de toute façon, les médicaments sont dans la nature puisque dans chaque médoc, la base est toujours au moins une plante,... Très bien vu pour l'argile verte, je n'y avais pas pensé!
Un vrai merci pour ton partage !!
Take care :)
0
Merci !
0