Problèmes neurologiques

Sophie49 - 2 févr. 2018 à 22:08 - Dernière réponse : SophieAngers 2 Messages postés vendredi 2 février 2018Date d'inscription 3 février 2018 Dernière intervention
- 3 févr. 2018 à 09:45
Bonjour,
Moi je n'ai aucun sens de l'orientation depuis que je suis enfant. J'ai toujours vécu dans la même ville. J'ai voulu vivre dans une autre car j'aimais un homme, mais je n'ai pas pu car je me perdais dans les rues.
Je suis reconnue par une Neurologue comme "handicapée". Certes j'ai une tendance épileptique .... depuis l'âge de 12 ans qui avec le temps va un peu mieux .... Il faut dire que j'ai collectionné 2 d'autres maladies orphelines et plusieurs opérations. Mais ce "handicap-là" m'emprisonne dans ma ville à tout jamais, et m'a empêché dans ma vie privée de m'épanouir et dans ma vie professionnelle peut-être aussi un peu, surtout qu'en tant que "travailleur handicapé" rien n'ai jamais acquis. D'ailleurs un jour je devais aller voir un couple d'amis dans l'Ain, j'ai pris le train pour Lyon, je devrais changer le train dans la Gare de Lyon pour aller à un autre quai, je me suis perdue dans la Gare de Lyon, mes amis ont dû venir me récupérer en voiture. Je m'oriente moins bien qu'une adolescente, je me suis rendue compte que je me perdais dans une gare, alors que j'avais 25 ans. D'ailleurs ma neurologue m'avait fait voir un psychomotricien qui m'avait fait passer des tests, et qui m'avait dit ensuite que je m'orientais moins bien qu'une enfant de 9 ans. Je suis prête à voir beaucoup de docteurs et à en parler avec beaucoup de gens en plus je touche l'AAH, car j'ai eu d'autres pathologies .... Mais pas directement liées à celà. Donc rien ne me fait peur. J'ai 41 ans et habite Angers.
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

p.horde 25330 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 25 mai 2018 Dernière intervention - Modifié par p.horde le 2/02/2018 à 22:23
0
Merci
Tu es bien suivie par un(e) psy j’espère ?
Indispensable
Publi-information
SophieAngers 2 Messages postés vendredi 2 février 2018Date d'inscription 3 février 2018 Dernière intervention - 2 févr. 2018 à 23:26
J'ai plusieurs fois plusieurs vu des psychologues et aussi des psychiatres. Mais ils ne m'ont guère aidé. Rejetée au collège (dénigrée par les filles frappée par des gars .... je revenais à la maison mon chat lèchait mes larmes, la plupart des profs n'avaient pas de respect pour moi .... discrimination médicale pour l'épileptique que j'étais. Je me consolais en écrivant. J'ai beaucoup écrit durant ma jeunesse .... et après aussi .... çela m'a beaucoup plus aidé que les psy que j'ai vu. Je suis poète. "Si les maux se soignaient par des mots", voilà le titre de mon oeuvre.
p.horde 25330 Messages postés vendredi 21 décembre 2007Date d'inscriptionModérateurStatut 25 mai 2018 Dernière intervention - 3 févr. 2018 à 00:47
Peut être que c’est le moment de retourner consulter un psy si tu as mûri
SophieAngers 2 Messages postés vendredi 2 février 2018Date d'inscription 3 février 2018 Dernière intervention - 3 févr. 2018 à 09:45
Pourquoi pas retourner en voir un, je vais voir si je peux me renseigner s'il y a des psys dont des gens/ou des professionnels du milieu de la santé ont une bonne opinion. Quant à mon "handicap invisible" d'orientation qui m'empêche de m'expatrier, maintenant que mon épilepsie est sur la bonne voie de se guérir et que désormais une voiture avec GPS intégré serait mon idéal pour faire de petites distances .... Si une personne peut "m'orienter" vers quelqu'un pouvant m'aider à progresser dans cette pathologie handicapante ou si une personne se reconnaîs dans mon "personnage" qu'elle n'hésite pas à me contacter. Pour vous prouvez ma bonne foi et ma sincérité, je pourrai même envoyer à qui le veut la copie d'un document médical prouvant que des docteurs croient en ma "maladie" même si elle n'est pas reconnue par le Vidal.
Commenter la réponse de p.horde
Publi-information