Je me suis fait violé à 8 ans. [Fermé]

ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 16:41 - Dernière réponse : thiibc 1 Messages postés vendredi 1 juin 2018Date d'inscription 1 juin 2018 Dernière intervention
- 1 juin 2018 à 01:29
Bonjour;
En guise de brève introduction, je me présente, je m’appelle S. je suis un garçon de 14 ans, ayant des parents divorcés. Je vais vous révéler quelque chose dont je n’ai jamais parlé à personne, aujourd’hui, ça fait 6 ans que je garde cette histoire pour moi et je n’en ai jamais parlé à qui que ce soit. Si aujourd’hui je vous en parle c’est parce que, récemment, je devais écrire un récit marquant de ma vie et j’ai pensé à celui-ci. Depuis, je n’arrive plus à me voir de la même façon, je ne fais que d’y penser, j’ai songé depuis, plusieurs fois, à me suicider. Aujourd’hui, c’est tous les soirs que j’y repense, c’est tous les soirs que je pleure, c’est tous les soirs que je redoute de le recroiser dans la rue. J’espère que quelqu’un pourra me comprendre.
C’était il y a 6 ans, j’avais alors 8 ans. À cette époque, je vivais avec ma mère, mes sœurs, mon beau-père ainsi que mes beaux-frères. J’étais assez proche de mes beaux-frères, surtout de P. il m’aimait beaucoup lui aussi, il avait 15 ans quand ça s’est passé. Chaque soir, il venait me lire une histoire pour m’endormir. Mais un jour, alors que j’étais allongé sous la couette, il a commencé à me caresser la joue, je ne savais pas qu’est-ce qu'il y avait de mal, je pensais que c’était normal puis il a continué, il a ensuite descendu sa main plus bas, me caressant donc le corps. Il a ensuite descendu sa main encore plus bas et m’a baissé le pantalon et le slip. Je pensais encore que tout étais normal et que tous les frères faisaient ça avec leur petit frère. Il m’a donc caressé l’entrejambe puis m’a demandé de me retourner, chose que je fisse. Il m’a ensuite caressé mes fesses pour ensuite les écarter, il a ensuite introduit son doigt dedans, il a ensuite craché sur mon anus pour pouvoir y introduire cette fois-ci, deux doigts. Puis, je sentis quelque chose toucher mes fesses, c’était son sexe, il commença par l’introduire doucement tout en crachant dessus. Après ça, il m’a retourné brusquement et m’a demandé de le sucer, chose que je fis comme un c**. Je l’entendais pousser des râles de plaisir mais croyant que je lui faisais mal, je tentai de reculer ma tête de son sexe, il me prit brusquement la tête par les cheveux en me crachant sur le visage puis me repositionna pour que je le suce. Au bout d’un long moment, je sens quelque chose de chaud dans ma bouche, c’était son sperme. Je me souviens qu’il me menaçait, il me forçait à avaler tout son sperme, chose que je fis comme un p*tin de c**. Il m’a ensuite donné des coups sur le visage avec son sexe encore humide. Il essuya son sexe dans mes cheveux et me dit de n’en parler à personne sinon il me tuerait, chose que je prenais vraiment comme une menace de mort sérieuse à l’époque. Il a recommencé presque toutes les semaines jusqu’au moment où, une fois, mon deuxième beau-frère (T.) le surpris entrain de me faire ce que je qualifie depuis très peu de temps comme viol. Il menaçait de le dénoncer sauf que P. lui proposa de venir avec lui me violer, chose qu’il accepta avec hésitation. T. commença par le regarder me violer au début, il commençait par le voir entrain de me mettre des doigts dans l’anus, ce qui lui plus, il s’approcha donc et se mit à me lécher l’anus puis enfonça son sexe dedans, P. s’approcha lui, vers ma tête pour que je le suce comme les nombreuses autres fois. Je me retrouvais donc, dans ma chambre, en compagnie de mes deux beaux-frères, me violant pour la première fois ensemble. Ce fut la première des nombreuses autres fois qui suivirent ce viol. Ils le faisaient, toutes les semaines jusqu’à ce que ma mère quitta leur père. Elle ne quitta leur père que 4 ans après leur premier viol.
Aujourd’hui, je me pose beaucoup de questions quant à ma sexualité, depuis ce jour, je pense que je suis attiré par les hommes, je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression d’être forcé à aimer les hommes. Je le vis très mal même si je ne suis pas homophobe.
Aujourd’hui, je n’en ai jamais parlé à personne, ça me hante l’esprit, c’est gravé dans ma mémoire à vie, j’aimerai biens pouvoir tout oublier mais ça m’est impossible. Et je ne peux pas porter plainte car je n’ai pas de preuves et j’en ai tellement honte, j’ai peur d’être jugé, j’ai peur de la réaction des policiers quand ils vont prendre ma plainte. Si je vous le dis c’est pour me soulager de ce poids que je porte depuis tant d’années.
Afficher la suite 

31 réponses

Meilleure réponse
lafouine. 102215 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 16:50
2
Merci
Bonjour

Il est toujours temps de porter plainte . Pas forcément besoin de preuve tu sais .
Tes mots , ton attitude ,tes émotions peuvent suffire .

Il faudrait que tu en parles à un adulte . Pour te libérer et pour arrivé a comprendre tout ce qui traversent ton esprit.

Tu n'es responsable de rien . Tu es la victime . Ce n'est pas toi le coupable .

Merci lafouine. 2

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 12286 internautes ce mois-ci

ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 16:54
Oui mais j'ai peur du jugement des autres face à moi, peur qu'ils ne me croient pas. Je ne sais pas si ça vaut le coup de porter plainte car même eux, je ne sais pas si ils me prendrons au sérieux car après tout je n'avais que 8 ans même si je sais que au fond de moi, ça s'est vraiment passé.
lafouine. 102215 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention > ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 17:07
qui ne te prendrais pas au sérieux ?

Si ça a duré 4 ans tu avais 12 ans.

Parles en avec ta maman par exemple.

et tu n'as aucune raison de mentir après plusieurs années alors que tu n'es plus avec eux .
ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention > lafouine. 102215 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 17:08
j'ai peur qu'ils me retrouvent et non j'ai trop peur d'en parler avec ma mère
lafouine. 102215 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention > ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 17:14
Un viol est un crime . Ce n'est pas rien .
Et là c'est même de la pédophilie puisque tu n'étais même pas pubère .

que veux tu qu'ils te fassent de plus si il te retrouvent ? Tu iras porter plainte directement et tu auras d'autant plus de poids .

C'est avec ta maman qu'il faudrait parler de tout ça . Elle est là pour t'aider et pour ta santé.
C'est le rôle des parents .
begonie 91860 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 15 août 2018 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 17:39
0
Merci
Bonjour.

Comme lafouine. t'a proposé, c'est important de pouvoir parler avec quelqu'un(e) de confiance. C'est difficile, nous le savons bien.

Tu peux prendre contact par téléphone avec les numéros qui se trouvent dans ce lien :
http://stop-violences-femmes.gouv.fr/Suis-je-concernee.html

Tu y trouveras le numéro 3919. Ce n'est pas réservé qu'aux femmes et tu pourras y trouver une écoute, une aide et une orientation vers qui et comment t'adresser pour parler de ces faits.

Tu peux aussi prendre contact directement avec une MDA (Maison des Adolescents) proche de ton domicile.
Les entretiens y sont gratuites et confidentiels et là aussi tu y trouveras une aide psychologique et émotionnelle dont tu as besoin.
Ces professionnels de la santé t'aideront également pour les démarches à mettre en route car maintenant il faut penser qu'à toi et pas aux autres.
Voilà le lien : http://www.anmda.fr/les-mda/les-missions/missions/

N'hésite pas de prendre contact aussi bien avec le premier service qu'avec la MDA. Tu as des droits et les services ont l'obligation de te venir en aide et te soutenir durant cette étape de vie difficile à parcourir en restant seul dans ton coin.
ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 19:17
Oui mais j'ai peur de me faire juger par ces gens et des conséquences que cet appel pourrait avoir, peur de mettre au courant tout le monde si je le leur disais
Andy31200 54113 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 août 2018 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 19:20
Ces gens là ne sont pas dans le jugement et cela t'as déjà été dit ici :
http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/forum/affich-2181257-je-me-suis-fait-viole-a-8-ans#11
De plus ils sont liés par le secret professionnel
Donc j'en reste à cette impression que tu nous promène et ne nous écoutes pas et pour ma part, je vais donc en rester là.
ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 19:21
Je te remercie de ton aide quand même Andy. Je les appellerai si j'en ai le courage
Andy31200 54113 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 août 2018 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 19:24
Mais de rien et n'oublie pas qu'ils sont là pour aider donc essaie au plus tôt, dès Lundi pour la MDA et quand tu veux pour le 119
ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 19:28
Merci encore Andy !
Andy31200 54113 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 août 2018 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 18:00
0
Merci
Et je vais me permettre d'ajouter le 119, anonyme et gratuit :
http://www.allo119.gouv.fr/
ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 18:26
0
Merci
Je vous remercie vous tous mais je crains de ne pas oser appeler ces gens
Andy31200 54113 Messages postés mardi 1 octobre 2013Date d'inscriptionModérateurStatut 19 août 2018 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 18:31
Ces gens comme tu dis sont habitués aux difficultés d'expression des ados et sauront te mettre en confiance
ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 18:39
Mais j'ai peur d'être jugé par ces gens, peur d’affronter leur regards, leur réactions
begonie 91860 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 15 août 2018 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 18:48
Pense plus constructif et modifiant ta pensée et en te parlant à toi-même en termes positives : ils connaissent les problèmes et ont l'habitude et les compétences d'écouter et d'aider les ados en difficultés sans jugement car tu n'es pas à juger et uniquement à y trouver écoute et aide.
lafouine. 102215 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention - Modifié par Andy31200 le 9/04/2017 à 09:56
0
Merci
Il y a un numéro vert ou ce ne sont que des spécialistes dans ce domaine de viol et d'agressions sexuel . Ceux là je les connait ,je sais exactement comment ils agissent . Et je peux t'affirmer qu'ils ne te jugeront pas .
0800 05 95 95 Ils ont déjà tout entendu sur le sujet. Et te croiront . Et ne te jugeront pas. C'est gratuit et anonyme.

Puisque de toute façon tu es la victime pas le coupable . Il n'y a donc aucun jugement à avoir contre toi .
ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 19:30
Merci Lafouine, je les appellerais dès que j'en aurai le courage.
lafouine. 102215 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention > ThomasFrost 12 Messages postés samedi 8 avril 2017Date d'inscription 8 avril 2017 Dernière intervention - 8 avril 2017 à 19:35
Je sais qu'il 'est extrêmement difficile d'appeler . Beaucoup plus difficile que d'écrire des mots sur un clavier.
Mais ils peuvent vraiment t'aider à te sentir mieux .
Garder en mémoire sur ton tel les N° que nous t'avons donné . Le jour ou tu seras prêt ou que tu seras au contraire très mal et que tu en ressentiras le besoin , tu le fera . Et tout ira bien
SideWide 133 Messages postés dimanche 2 avril 2017Date d'inscription 28 décembre 2017 Dernière intervention - 10 avril 2017 à 13:08
Et puis au téléphone ils n'entendront que ta voix, tu n'auras pas leur regards en face de toi.
Sache que je suis désolé pour toi, je te souhaite beaucoup de courage !
thiibc 1 Messages postés vendredi 1 juin 2018Date d'inscription 1 juin 2018 Dernière intervention - 1 juin 2018 à 01:29
0
Merci
Bonjour.
Je réagis à ton message car j'ai vécu la même situation à quelques choses près.
Aujourd'hui j'ai 22 ans et je commence tout juste à en parler, je ressent vraiment les mêmes choses que toi et je conçois que c'est difficile.
Pour ma part je devais avoir 8 ou 9 ans, et l'homme qui m'a fait sa était aussi mon beau frère..
Un soir quand tout le monde était partit, il y avais que nous à la maison, il m'a demandé de lui faire une fellation, il me 'rassurait ' en me disant qu'il le faisais avec ses cousines quand il était petit.
Donc j'ai accepté comme un c**, et c'est allé de plus en plus loins sans vraiment que je ne m'en rende compte, cela a duré un peu plus de 1 an.
Aujourd'hui j'ai une réelle prise de conscience et je reconnaît que sa me créer des pensées obscènes incontrôlable qui me gênent dans mon quotidien.
J'ai dit à ma famille vers l'âge que 14/15 ans que quelqu'un avais abusé de moi mais je ne leur ai jamais dit quoi que ce soit sur la personne que c'est et non plus sur ce qui a pu se passer.
Dans un sens, je réalisé à travers ton message que je dois en parler maintenant, exprimer ce que je ressent car j'avais l'impression d'être seul sur terre à ressentir ça.
N'aie pas peur de dire ce que tu as sur le cœur. Je réagis 1 an après le post mais peu être que tu n'as pas réagis encore.
Sache en tout cas, que si tu souhaites en parler, que tu en ressens le besoin, il ne faut pas hésiter 1 seconde. C'est plus facile à dire qu'à faire, je le conçois.
Vide ton sac, parle en et ensuite tu vas pouvoir respirer à pleins poumons.
Publi-information