Sans préservatif après avoir dit non

Signaler
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 6 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2016
-
Messages postés
102027
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 juin 2021
-
Bonjour,
Il m'est arrivé quelque chose d'assez perturbant.
Lors d'une soirée très, trop arrosée, je me suis laissé charmer par un jeune homme que je ne connaissais pas plus que ça ( ami d'une amie).
J'avais bien évidemment envie de faire l'amour avec lui et c'était réciproque. Seulement au moment crucial on se rend compte que l'on a pas de préservatif. je lui dit alors que non je ne veux pas le faire sans. Et la il dit "mince" tout en juste nous échauffant un peu. Puis finalement il me pénétre. Sur le moment je suis tétanisée entre l'envie de lui mais surtout par le fait que nous ne sommes pas protégés. Je continue apparemment sans grande persuasion à dire non. Et puis finalement je ne dis plus rien. Et participe même à l'acte.
Depuis je suis totalement perdue. Je suis bien évidemment effrayée par le fait qu'il m'ait peut être refilé quelque chose( parce que bien évidemment le lendemain monsieur me dit qu'il a une copine tout en voulant recommencer) mais aussi par le fait de m'être finalement laissé faire à cause de mon manque d'affection et de mon envie du moment.
J'aurais vraiment besoin d'avis extérieurs.
Merci

3 réponses

Tu devrai faire un test contre le VIH le plus tôt possible au cas où et puis ça te permet d'être fixé. Après pour ce qui est de l'acte, si tu lui dit non, il n'a pas à le faire, je viens de poster un message aussi en racontant mon histoire et je ne trouve pas ça correct du tout. C'est qualifié de viol. Après si toi tu dis que tu as finalement participer alors c'est plus compliqué.. C'est un viol qui a finit en consentement.. À toi de voir comment tu vois la chose, si tu te sens agressé, si "juste" tu regrettes, ou si d'avoir fait l'amour ne t'a pas déranger, mais plus de savoir si tu as une maladie qui t'occupe l'esprit. J'espère avoir pu t'aider, bonne soirée et tiens moi au courant de la suite!
Tu ne dois pas culpabilisé en tout cas. Tu l'as rejeter et il a continuer. Et même quand tu as participer, et que finalement tu as voulu c'était ton choix. Dans les deux cas, tu as fais ressentir ce que tu voulais. Si après vraiment ça te torture, essaye d'en parler à quelqu'un (extérieur, je sais que les proches c'est très compliqué d'en parler). Le plus important c'est de savoir que tu n'as rien au niveau des maladies, prend vite rendez vous avec ton médecin et il te dira où faire une prise de sang.
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 6 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2016

Forcément ma psy est en vacances ^^
Mais pour le médecin tout est déjà prévu. J'attends juste un peu pour les test du sida.
En espérant que j'ai une bonne étoile...
Oh mince.. Alors parle en avec ta meilleure amie, elle ne pourra pas te juger si vraiment tu en as besoin ! Ou sinon essaye de me contacter ton adresse e-mail et nous parlerons si ça peut te faire du bien attendant !
C'est bien déjà de vouloir faire des tests, c'est pas tout le monde qui le ferai, j'espère aussi que les résultats seront négatifs !
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 6 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2016

Merci. et pour les tests oui j'en fait régulièrement sans aucune raison juste parce-que je suis une psychopathe stressée des infections sexuellement transmissible et du sida ( alors quil n'est pas sensé avoir de risque)
C'est mieux que de ne rien faire du tout... Bon courage pour la suite et bonne continuation !
Messages postés
23
Date d'inscription
mardi 5 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2016
2
Bonsoir

Je vous conseille de lire ceci tout d'abord : https://www.jeunes.gouv.fr/spip.php?article3219

Vous prenez la pilule ? Si non, avez-vous pensé à prendre la pilule du lendemain ?

Pour ce qui se passe dans votre tête, je vous conseille de prendre un peu de recul.

Je cite quelques uns de vos passages :

"Et participe même à l'acte."

"mais aussi par le fait de m'être finalement laissé faire"

Cela n'est pas cohérent, vous en conviendrez.
Vous dites avoir participé à l'acte, donc vous avez apprécié sur le moment, c'était un bon moment pour vous et il n'y a rien de mal à cela.

S'être laissée faire ? Je ne pense pas que l'on peut dire ça comme ça... Vous aviez envie de ce jeune homme et les conséquences que ce rapport allait entraîner étaient loin de votre esprit à ce moment là. L'erreur est humaine.

"monsieur me dit qu'il a une copine tout en voulant recommencer"

Si vous ne voulez pas recommencer, c'est dans vos droits et il devra respecter ça. C'est votre corps et c'est vous qui décidez.

Mais ce qui est primordial en ce moment est de rapidement d'aller faire un test de dépistage.
Bon courage.
Messages postés
23
Date d'inscription
mardi 5 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2016
2 >
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 6 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2016

"Et non mon plaisir n'était pas présent sachant que j'étais obnubilé par le fait qu'il n'y avait justement pas de préservatif."

Dans ce cas, vous avez subi un viol. C'est dur d'accepter cela mais c'est pourtant bien ce qui vous est arrivé... Il ne faut pas culpabiliser, l'alcool en plus de cela n'a rien arrangé à la situation. Vous n'êtes que la victime dans la situation et ce jeune homme a abusé de vous et de votre faiblesse.

Si le besoin s'en fait sentir, n'hésitez pas à aller consulter un psychologue.
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 6 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2016

Je dirais qu'après j'ai juste agi par " automatisme " tellement mon esprit était ailleurs. Du coup lui aillant pas mal bu aussi il n'a même pas du se rendre compte je ne voulais vraiment pas le faire sans.
Et ma psy est en vacances, d'où mon besoin de raconter mon histoire sur ce site.
Utilisateur anonyme >
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 6 juillet 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juillet 2016

Bonjour,

Si lui n'a pas bu à cette soirée là, c'est tout en ta faveur. Il était conscient de ses actes. Si tu finies par connaître sa petite amie, racontes lui ton histoire pour qu'elle soit avertie du jigolot avec qui elle vit. Il a profité de la situation, tu es une victime.
Connaître la sérologie de ton partenaire c'est important, fais le test de dépistage dans 3 mois dans un CDAG proche de ton domicile. Il existe sinon des tests de dépistage rapide contre les IST à faire dans 6 semaines et à refaire dans 6 semaines.
Ca apprend qu'il ne faut pas exagérer dans la boisson au cours d'une soirée et que l'on peut s'amuser sans boire.
Messages postés
102027
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 juin 2021
19 073
Kasa lui aillant pas mal bu aussi
Messages postés
102027
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 juin 2021
19 073
Pour qu'un test de dépistage soit valable il faut 8 à12 semaines après le rapport à risque...

Elle en avait envie soit , mais même si au dernier moment elle ne le voulait plus c'est son droit. Pour n'importe quel raison.
Il n'avait donc pas le droit de coucher avec elle .
Messages postés
102027
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 juin 2021
19 073
Bonjour

Tu as dit non . C'est donc un viol. Il n'y a pas à répéter plusieurs fois non , pour qu'il arrête.

L'alcool n'excuse pas tout.

Vas à l’hôpital pour demander un traitement contre le vih entre autre. Il est à prendre le plus rapidement possible.

Se laisser faire ne veut pas dire participer loin de là .