Arthrodese

Doumiens2 Messages postés 1 Date d'inscription samedi 13 juin 2015 Statut Membre Dernière intervention 13 juin 2015 - 13 juin 2015 à 00:41
bianca30 Messages postés 36 Date d'inscription jeudi 14 mai 2015 Statut Membre Dernière intervention 28 juin 2015 - 28 juin 2015 à 06:53
Par trois fois je me suis fais opérer des lombaires L5s1 ! Un première arthrodese en 2011 une deuxième par voie antérieure avec greffe d os et cage en titane ! Troisième fois ablation de la première arthrodese ! Et je souffre toujours autant ! Malgré les 60 milligrammes de morphines journalière ! Que faire

1 réponse

bianca30 Messages postés 36 Date d'inscription jeudi 14 mai 2015 Statut Membre Dernière intervention 28 juin 2015 41
28 juin 2015 à 06:53
Bonjour,
Je suis dans votre cas,6 opérations,une pour réparer l'autre,final,double arthrodèse aux lombaires,disques titane,athrodèse aux cervicales et disque titane aussi car ça a lâché plus haut comme cela arrive très souvent lorsqu'on immobilise à un endroit,et au final,je suis dans un état lamentable,240 mg de morphine/jour,(en LP et en libération immédiate)juste pour tenir debout mais pas assez puissant pour faire disparaître complètement les douleurs. Jusqu'au jour où j'ai changé de généraliste,qui rapidement m'a dit qu'il craignait que l'on soit passé à côté de quelque chose.Puis un jour,mon état à complètement décliné,hospit d'urgence,vs à 58 au lieu de 14 maximum,protéine C à 235 mg/L au lieu de 5 mg/L maxi.Aucun spécialiste ne s'est occupé de moi,me répétant sans cesse qu'il s'agissait des séquelles d'un rachis multiopéré,et là malgré mon état,de la fièvre,amaigrissement et des douleurs dans plusieurs articulations qui sont apparues,hormis mon généraliste qui ne m'a pas lâché,tjrs même refrain,et aucun examen pour tenter de découvrir ce qui m'arrivait.
Mon généraliste à donc pris la situation en main,examens sur examens,analyses de sang tous les mois,pour surveiller cette inflammation qui était beaucoup moins marquée mais tjrs présente.Recherche du gêne,Radios,échos....Le diagnostic tombe juste,j'ai une spondylarthrite.
Donc voici mes conseils,demandez a votre médecin traitant en premier lieu,de vous mettre en contact avec un centre anti-douleurs,ce qui pourrait pas mal vous aider,mais aussi avec un centre de réadaptation fonctionnelle,ou médecin rééducateur,et enfin,discutez avec votre médecin et demandez lui s'il est possible qu'il y ait autre chose qui se cache derrière ces douleurs omniprésentes malgré la prise de morphine.
Je vous souhaite beaucoup de courage et surtout ne baissez pas les bras.
0