Je n'aime pas ma soeur [Résolu/Fermé]

Anonyme@ - 3 mars 2015 à 12:25 - Dernière réponse : begonie 89974 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 23 juin 2018 Dernière intervention
- 31 mars 2016 à 22:19
Bonjour, je suis une fille de 13 ans et demi et ma soeur a bientôt 20ans et fait des études de droits a paris et ne me manque pas du tout, on va la voir de temps en temps et ça me fait rien de la voir.Ni plaisir ni énervant, une fois elle est parti trois mois dans un pays étranger pour mieux apprendre l'espagnol et je m'en ficher complètement, elle me manquer pas du tout, ou une fois elle a été à l'hôpital pour une opération et je ressenter rien ni de l'inquiétude, ni de la joie . Tous ça pour dire es-ce normal de ne pas aimé sa soeur ?
Afficher la suite 

26 réponses

Meilleure réponse
samgunsjovirow 41367 Messages postés samedi 3 mai 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 16 mars 2018 Dernière intervention - 3 mars 2015 à 13:34
3
Merci
Bonjour

Tous ça pour dire es-ce normal de ne pas aimé sa soeur ?

C'est tout à fait normal.

Merci samgunsjovirow 3

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 15228 internautes ce mois-ci

Publi-information
begonie 89974 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 23 juin 2018 Dernière intervention - 3 mars 2015 à 12:32
0
Merci
Bonjour.

A ton âge, soit on aime ses soeurs ou frères plus âgés, soit on ne les aimes pas, soit ils ou elles nous laissent totalement indifférent.
Ce n'est donc pas une question de santé mais de développement personnel et individuel.

Le hic c'est que tu viens poser une question à ce sujet .... donc, elle ne t'es pas si indifférente que ça.
Publi-information
Bonjour,
Tu es peut-être psychopathe. Pas d'affolement psychopathe ne veut pas dire tueur en série. Cela veut dire incapable d'avoir de l'empathie, je ne me rappelle plus du % exact mais cela est plus courant qu'on le pense. Cela n'empêche pas d'avoir une vie normale d'avoir des amis, des sentiments et des émotions mais certain comportement ne te sont pas spontanée. Le plus apte à faire le diagnostique est un psychiatre, cela te permettra de mettre un nom sur ce que tu ressens, à vivre avec et à gérer mieux tes rapports humains. Tu peux juste préciser à tes parents que tu ressens des choses qui te semble étrange psychologiquement et que tu as besoins d'en discuter avec un spécialiste.
Bon courage
DCI 64343 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juin 2018 Dernière intervention > Patricia - 18 avril 2015 à 08:30
@Patricia...

Bonjour,

Il ne faut surtout pas utiliser le terme "psychopathe" si l'on en ignore le sens véritable, surtout vis à vis d'une ado de 13 ans !!

Un psychopathe, entre autres caractéristiques, a un comportement destructeur aussi bien sur le plan physique que psychologique. Une utilisation abusive de cette "étiquette" peut aussi avoir un effet destructeur sur le plan psychologique lorsqu'il s'adresse à un individu très jeune et n'ayant pas encore la maturité nécessaire pour faire la part des choses.
Il faut savoir rester très mesuré(e) et prudent(e) dans ses jugements, au risque que le remède soit pire que le mal...

"je ne me rappelle plus du % exact mais cela est plus courant qu'on le pense." : Faux ! 3% des hommes... 1% des femmes.
Bonjour Bégonie.
3 à 1% c'est justement un % non négligeable, c'est une scientifique qui a longtemps travailler sur l'incidence des maladies qui te parle. Je ne l'utilise pas abusivement j'ai vécu avec un psychopathe. Donc je sais parfaitement de quoi je parle sans avoir besoin d'aller sur psychologie.com. C'est toi qui le vois comme quelque chose de forcement négatif. Ce que je dis c'est que cela existe qu'il faut dédramatiser. Il y a différents niveaux et toute une cheklist pour déterminer s'il on est psychopathe, on a pas nécessairement tous les critères de la checklist (voir la revue de Thompson Farm, 2014 Clin. Pharm. Therpeutics). Seul un psychiatre est capable d'en faire le diagnostique et je ne prétend pas l'être d'où mon "peut-être". Ce n'est pas une étiquette mais bien une pathologie qui est vue très négativement par le reste de la société et souvent associé au pire c'est çà "l'étiquette".
Être indifférent à sa soeur et ses parents est un signe qui doit alerter et "anonyme" a raison de le prendre au sérieux. Éluder faire croire que c'est classique n'aide pas. Car si "anonyme" trouvait cela normal il ne serait pas sur ce forum ! Mon message voulait seulement lui faire comprendre qu'un psychiatre était le plus à m^me de l'aider pour trouver d'où cela vient et bien sur la psychopathie bien que potentielle est loin d'être la seule possibilité.
Je ne pense pas que cacher des choses et éluder certaine possibilité aide les gens surtout quand ils sont à la recherche de réponse.
DCI 64343 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juin 2018 Dernière intervention > Patricia - 18 avril 2015 à 19:58
Je maintiens que tu utilises abusivement le terme de "psychopathe" vis à vis d'une fille de 13 ans.
Etre "scientifique" et avoir vécu avec un psychopathe n'autorise pas pour autant à extrapoler et à manquer de tact et de discernement.
Merci de bien vouloir réfléchir avant de faire appel à des termes ou à des jugements inappropriés ou totalement inadaptés pour, en l'occurrence, une ado de 13 ans.
begonie 89974 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 23 juin 2018 Dernière intervention - 18 avril 2015 à 20:04
A Patricia

????????
Tu t'adresses à moi ?

Enfin ......... je suis totalement du même avis de DCI.

Le simple fait de citer ceci :

" Tu es peut-être psychopathe. Pas d'affolement psychopathe ne veut pas dire tueur en série. Cela veut dire incapable d'avoir de l'empathie "

c'est provoquer dans la tête de cette jeune fille de 13 ans (et pas un jeune homme) un malaise potentiel, absolument inutile.
Cette jeune fille a déjà quelques doutes sur ce qu'elle vit comme l'absence d'affects vis-à-vis de sa soeur, alors que ce qu'elle écrit est preuve de présence de sentiments.

Les liens dans les familles et les sentiments les uns vis-à-vis des autres ne se passent pas systématiquement partout de la même façon et ......... l'empathie ........ n'a rien à voir avec la présence ou l'absence de sympathie, d'amitié, d'amour, etc..... en plus à 13 ans.

Cette jeune fille n'a pas de soucis à se faire du fait de ne pas aimer sa soeur.
DCI 64343 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juin 2018 Dernière intervention - 3 mars 2015 à 13:50
0
Merci
Bonjour,

"Ne pas aimer" est une chose.
Etre "indifférent" est tout autre chose !

Il faudrait savoir ce que sous entend "Anonyme@" lorsqu'elle dit "ne pas aimer". Cela ressemblerait plutôt à de l'indifférence.
DCI 64343 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juin 2018 Dernière intervention > samgunsjovirow 41367 Messages postés samedi 3 mai 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 16 mars 2018 Dernière intervention - 3 mars 2015 à 15:52
Il y a des jours ou j'aime bien couper les cheveux en 4 ou en 8...

"Ne pas aimer" sa soeur sous entend un contexte qui peut être plus ou moins conflictuel. Il y a toujours une raison pour laquelle on "n'aime pas".
Donc, on ne peut pas qualifier le "ne pas aimer" de tout à fait "normal".
Sauf s'il s'agit d'une véritable "indifférence". Quoi que cette notion peut être considérée comme border-line au sein d'une fratrie.
samgunsjovirow 41367 Messages postés samedi 3 mai 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 16 mars 2018 Dernière intervention > DCI 64343 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juin 2018 Dernière intervention - 3 mars 2015 à 15:55
Parcequ'il y aurait une raison sous-jacente, ce ne serait pas normal? J'avoue que j'ai du mal à suivre, ce n'est pas non plus comme si on était obligé d'aimer ses frères et soeurs ... Il n'y a aucune obligation, donc aucune norme.
DCI 64343 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juin 2018 Dernière intervention > samgunsjovirow 41367 Messages postés samedi 3 mai 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 16 mars 2018 Dernière intervention - 3 mars 2015 à 16:15
Le conflictuel fait partie des choses de la vie dans une fratrie. Et cela n'a absolument rien d'anormal. Ce qui peut tout à fait expliquer un "je n'aime pas ma soeur" (ou mon frère).

Mais si l'on revient au post initial, je ne vois aucun contexte conflictuel entre les deux soeurs. Donc, soit il y en a un qui n'a pas été précisé, soit il n'y en a pas et dans ce cas, il faut plutôt évoquer "l'indifférence" et non le "je n'aime pas"".
DCI 64343 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juin 2018 Dernière intervention > DCI 64343 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 22 juin 2018 Dernière intervention - 3 mars 2015 à 16:38
...ou une banale jalousie.
begonie 89974 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 23 juin 2018 Dernière intervention - 3 mars 2015 à 14:08
Tout-à-fait mais probablement un peu à cheval entre l'indifférence et l'intérêt pas très clair.
0
Merci
Vous pouvez supprimer mon poste, j'ai vraiment honte d'avoir écrit ça sur ma soeur je l'adore à l'heure d'aujourd'hui je sais pas pourquoi j'ai écrit ça.
begonie 89974 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 23 juin 2018 Dernière intervention - 31 mars 2016 à 22:19
Bonsoir.

Ces passages ou étapes ne sont pas si exceptionnels dans la vie des enfants/ados.
Je vais donc simplement fermer la question. La discussion peut être utile à bien d'autres jeunes et moins jeunes.

Bonne continuation :)
Publi-information