Sa violence peut elle être contrôlée ?

Résolu
Signaler
-
Messages postés
75549
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 décembre 2021
-
Bonjour,
Je pose ma question parce que je me sens perdue. Suite à un rejet de la part de ma famille de mon copain envers moi il y a presque deux ans, mon copain est devenu violent. Il tape des choses, se tape dessus quand il est énervé, parfois juste parce qu'il a cassé quelque chose non intentionnellement. Ca n'arrive pas hyper souvent, ça devait faire quelques mois que ce n'était pas arrivé.
Il le faisait beaucoup aussi quand il jouait aux jeux vidéos, il s'est un peu calmé ces dernières semaines, même si sur le coup il dit toujours que c'est la faute du jeu. Hier, suite à une chicane de couple, il s'est encore mis dans une colère noire. Ca commence toujours pareil : il m'explique que je lui ai manqué et que lui voulait "juste" rentrer passer un bon moment avec moi. Il dit que je le pousse à bout.
J'étais sous la couette + une couverture. Il a commencé à se frapper. Je vous jure que ça fait peur. Il tire la langue et se met des coups de poing sur les joues. On dirait un fou furieux. Moi je ne veux pas voir ça, alors je me suis cachée sous ma couverture. Il a tiré la couverture violemment en disant "regarde ce que tu me fais faire, regarde, regarde !" (Il sait très bien que je ne supporte pas cette violence...) puis je me suis cachée sous la couette, il a tiré violemment la couette (la couverture et la couette étaient par terre), il sait très bien que je dors pratiquement nue. Le fait de me sentir sans protection avec lui en face qui se frappe et qui me hurle que c'est "ma faute" parce que je le pousse à bout, je l'ai perçu comme une menace de violence très claire. Il a ensuite exigé qu'on règle le problème. Je lui ai dit que là je ne voulais pas le régler, qu'il se rassure parce qu'on allait rompre, que je ne l'allais plus le pousser à bout, que je voulais sortir de la pièce. Il a dit "ah oui tu ne veux pas le régler ???? Tu sortiras pas.". Je peux vous dire qu'une fois il y a quelques mois j'ai voulu sortir il m'en a empêchée physiquement. J'ai profité d'un moment où il est sorti de la chambre pour m'y enfermer, je l'ai prévenu que j'appelerai la police s'il essayait de défoncer la porte. Il était en rage. Il hurlait derrière la porte. Il a essayé de l'ouvrir avec la clé de l'autre chambre. J'ai composé le numéro des flics, mais je n'ai pas réussi à laisser sonner. Est ce que pour eux ce n'est rien de plus qu'une dispute de couple ? Je n'étais pas consentante pour qu'il ouvre mais il voulait le faire par la force. Il a frappé la porte au point de l'abîmer (il y a la trace de son poing). Il a dit "qu'est ce que tu m'as fait faire". Il ne voulait pas prendre la responsabilité, d'aucune de ses violences. Une demi heure plus tard j'ai ouvert, il a commencé par me réexpliquer que je l'avais pousser à bout et que je devais arrêter de vouloir avoir toujours raison. Il a fini par comprendre au bout de dix minutes de discussion que je voulais vraiment rompre. Il s'est confondu en excuses, m'a fait des déclarations (je n'y ai jamais droit en dehors de ce genre de situation....), a promis de ne pas recommencer. J'ai commencé à lui parler aussi de sa violence au quotidien, donc je vais vous en parler aussi. Pour rire, depuis le début de notre relation il y a trois ans et demi (on vit ensemble depuis un an et demi), on aime bien se mettre des petites tapes sur les fesses, normalement que des petites. Seulement ça doit faire un an et quelques que j'ai de la sciatique, et que ça me fait mal quand il frappe fort. Je lui ai demandé d'arrêter, quand je lui dis qu'il me fait mal, il me répond que je n'arrête pas de me plaindre, il minimise ma douleur, se moque de moi en disant "allez dis pardon" ou ce genre de choses. Depuis quelques temps il faisait un peu plus attention, mais samedi, alors qu'on avait des invités à la maison et qu'on était dans la salle de bain, il m'a carrément fouettée avec une serviette, ça m'a fait hyper mal. Sa première réaction quand j'ai hurlé de douleur a été de rire et de constater "c'est rigolo". Puis quand il a vu que ça tournait au vinaigre il s'est excusé. Hier soir il s'est donc réexcusé pour ça, il a dit que c'était un vrai coup qui faisait mal et qu'il n'aurait pas dû le faire, qu'il n'avait pas réfléchi. Je dois le prendre comment qu'il me fasse mal intentionnellement sans même y penser ? Je préciser que tous ces coups là sont faits "pour rire", mais en parallèle de ses démonstrations de violence, ça me semble très menaçant.
Autant vous le dire, pour tout un tas de raison, si je le quitte aujourd'hui, je vais être bien dans la merde, moi, et de tous les côtés. Là il attend que je prenne une décision définitive sur notre relation. J'ai l'impression d'en être aux prémices de la femme battue. Qu'il attend juste qu'on soit mariés (on est pacsé) ou même avoir des enfants pour commencer à me foutre des tartes. Quand il se frappe tout seul, quand il hurle ou m'empêche de parler, de partir, c'est pour que je me taise enfin, que j'arrête d'argumenter. Que faire ? Est-il franchement violent ? Est ce que j'ai peur pour rien ?

4 réponses

Au fait, il voit depuis quelques mois une psy à laquelle il parle de ces problèmes de violence.
Bonjour,
Si sa violence peut-être contrôlée, ça ne sera pas par toi. Tu dois quitter cet homme et très vite...
Bon courage.
Messages postés
75549
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 décembre 2021
9 333
Bonjour

" Quand il se frappe tout seul, quand il hurle ou m'empêche de parler, de partir, c'est pour que je me taise enfin, que j'arrête d'argumenter. Que faire ? Est-il franchement violent ? "

Et oui ...

Tu as déjà été témoin des différentes formes de la violence :
l'auto-agressivité et l'hétéro-agressivité (verbale, physique, psychologique et sociale, etc...)

Il est bien probable que toi-même tu as besoin d'une rencontre avec des spécialistes dans le domaine de l'agressivité/la violence.
La violence étant un langage qui a perdu sa forme.
Ce n'est pas normal .... ce comportement .... et tu as besoin d'aide.

Tu peux te renseigner ici :
Sos Femmes (difficultés ou violences) : 03 25 06 50 70
Violence conjugale : 01 40 33 80 60 - le site : http://centreplanif.chru-lille.fr/doc/Violencesconjugales/64247_1brisezle.pdf

En téléphonant tu pourras te renseigner et discuter avec ces personnes qui t'écouteront volontiers et t'offriront aide et conseil.


Merci pour vos réponses. Begonie j'ai appelé au premier numéro ils ne sont pas là. J'ai eu une discussion avec une fille sur le deuxième numéro qui m'a conseillée et confirmé que c'était bien le début classique des violences conjugales. Je suis pas très rassurée. Il m'a promis de ne jamais recommencer... Je peux peut être voir si ça recommence ou pas...
Messages postés
75549
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 décembre 2021
9 333
Merci pour cette information.
Pour le premier numéro, ce service est peut-être en maintenance.

Ecoute bien ce que cette fille ou femme a expliqué et n'hésite pas de les recontacter pour une suite.