Pityriasis rosé de gibert

- - Dernière réponse : 111momo
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 1 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2015
- 2 juin 2015 à 15:30
Bonjour à toutes,
Je voulais savoir si quelqu'un avait déjà eu un PRG afin de me renseigner et me donner quelques conseils,
Le PRG m'a été diagnostiqué il y a 2 semaines par ma dermato qui m'a dit que l'éruption était profuse et très aiguë, elle m'a aussi dit qu'il n'y avait pas de traitement, que ça partirait spontanément au bout de 6 semaines. Je prend aerius (antihistaminique) contre les démangeaisons et je me talque beaucoup (pommades interdites par la dermato pour ne pas graisser la peau) j'ai aussi commencé une cure de vitamines, magnésium, propolis et homéopathie afin de renforcer mon système immunitaire
Au départ l'éruption a commencé sur le tronc et le dos puis s'est étalée sur le cou, les bras et maintenant le haut des cuisses et le front.... Voici mes questions : Pendant combien de temps l'éruption cutanée a t-elle continué à évoluer ? Quels ont été les premiers signes de votre guérison ? combien de temps celle ci a t-elle pris ? le médaillon initial a disparu aujourd'hui et mes plaques sont moins rouges est ce signe de guérison ? Avez vous pris de l'homéopathie ou autre chose ? si oui quoi ?
Merci de bien vouloir partager votre expérience, ce virus est vraiment bizarre et pénible ! c'est très long et je commence à perdre patience !! bon courage à vous....
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 1 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 juin 2015
4
5
Merci
Bonjour HommeSauvage,

J'ai lu votre expérience avec la pityriasis rosé et aussi le résultat de vos recherches sur le net, c'est la même conclusion à laquelle moi même j'ai abouti. J'espère que vous avez réussi à vous débarrasser définitivement de cette maladie. S'il vous plait je voulais juste savoir l'évolution de la maladie avec vous et ça finalité.

Pour moi, je suis à ma 16e semaine, je n'ai pas constaté une grande amélioration.

Merci de donner suite à mes questions et de me faire part de votre expérience.

Bonne journée

Dire « Merci » 5

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 15444 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
Commenter la réponse de 111momo
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 20 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 novembre 2014
0
Merci
Bonjour lolie,

Pourquoi "toutes" ? :-)

La PAG s'est déclarée début octobre chez moi. Une semaine ou une dizaine de jours plus tard, lors d'une consultation chez le dermatologue (test d'allergie), j'en ai profité pour lui montrer les trois boutons qui étaient apparus en haut d'une cuisse et qui semblaient grossir et qu'accompagnait à ce moment-là un autre au creux du bras gauche et deux autres en haut de la deuxième cuisse.

Diagnostic : eczéma... Illico, on me prescrit deux pommades : une antibiotique à utiliser seule les trois premiers jours et une à la cortisone à partir du troisième jour. Une semaine plus tard, devant recevoir mes résultats de test, je montre l'évolution : c'est pire...
Là, le dermatologue regarde de plus près et reconnaît la PAG. Il m'écrit le nom sur un papier et me conseille de regarder sur Internet ! Si si... Médecine moderne...
Bref, on arrête le traitement et on s'arme de patience. La pommade à la cortisone, dit-il, peut soulager en cas de démangeaisons.

J'en suis à ma sixième semaine (d'ailleurs, les 6 à 8 semaines qu'ont lit souvent, sont à titre indicatif. 3 à 6 semaines sur Wikipedia, 6 à 8 sur la plupart des sites en français, anglais ou allemand). Après une évolution lente, les poussées se sont accélérées les deux dernières semaines.
Etant assez sportif et fréquentant une salle de gym, j'avais voulu continuer le sport même après avoir lu que la transpiration était à éviter. Mais bon, depuis une semaine, je n'y vais plus : j'en ai presque partout maintenant et je na'i pas envie de provoquer un vent de panique là-bas :-)

Quelques observations et interrogations pèle-mêle :

1 - Une allergie au pollen s'est déclarée chez moi il y a deux ans, à 42 ans. Brusquement et violemment. Ma première allergie... (D'où le test allergie ci-dessus cité). Il y eut une période de stress maximal professionnel et dans ma vie privée. Ceci expliquant probablement cela sans doute. Y aurait-il un rapport entre la PAG et cette première allergie ? Difficile à dire, mais selon mon généraliste, c'est probable. Une première allergie affaiblit ou détraque le système immunitaire.

2 - Ce n'est pas tant la transpiration qui pose problème à mon avis, mais plutôt le fait que le sport affaiblit le corps, même passagèrement. Or s'agissant d'une réaction immunologique, semble-t-il, on peut supposer que se reposer, fuir le stress et bien se nourrir aide à s'en débarrasser plus vite.

3 - Les premiers jours après le deuxième diagnostique, j'ai utilisé la pommade à la cortisone pour réduire les démangeaisons. Puis j'ai arrêté, j'ai réduit les douches et commencé à utiliser une crème hydratante deux fois par jour. Cela calme et donne du répit. Sur un site allemand, un dermatologue de renom déconseille toute médication intempestive. Patience, patience, patience. Certains sites parlent des crèmes émollientes et de savon sans savon. Mais c'est selon les individus apparemment. Alors si tu dis que ta dermato déconseille les crèmes à cause du gras, hum, hum... Que croire ? Je vais essayer d'arrêter la crème hydratante deux jours pour voir...

J'ai écumé les sites et les forums dans trois langues. Quelques questions demeurent :

4 - Quand on parle de 6, 8 semaines ou plus, est-ce à partir du premier médaillon ou à partir des premières éruptions importantes ? Pas de réponse satisfaisante jusqu'aujourd'hui. Certains l'ont eue pendant 4 à 6 mois... Horreur !

5 - Deux plaques sur la deuxième cuisse avaient été traités très tôt avec l'antibiotique et à la cortisone, avant le deuxième diagnostic. Elles semblent avoir vite rétréci jusqu'à disparaître en laissant une tâche brunâtre sur la peau. Intéressant ? Bizarre ? Ou coïncidence ? je ne risque pas de reproduire l'expérience.

6 - Qu'il s'agisse de la transpiration qu'il faut éviter (voir point 2), des savons agressifs ou encore des bouffées de chaleur, il n'est JAMAIS clairement dit et précisé si cela occasionne de nouvelles éruptions ou simplement plus de démangeaisons. Or la différence est de taille... Personnellement, j'arrive à contrôler mes envie de grattage hystérique :-), mais si on me dit que cela augmente le nombre de plaques, alors je dois continuer à renoncer au sport notamment et me laver à l'eau froide avec un gant (cela ne me dérange pas...)

7 - un point important : l'emplacement des plaques. Comme souvent décrit, les plaques "aiment" les naissances des membres (haut des cuisses et haut des bras ainsi que l'abdomen et le dos, mais ne touchent pas aux extrémités : visage, du genou au pied, mains). Il se trouve que je suis poilu sur l'abdomen et moyennement sur le dos (eh oui, contrairement à la mode ambiante, je préfère garder ma pilosité. Quand j'en vois qui paient maintenant pour se faire implanter des barbes (mode hipster) après avoir payé pour se faire épiler dos et abdomen... je ne sais si je dois rigoler ou pleurer... Bon, passons !) Or les plaques évitent toute la partie velue de mon abdomen et s'arrêtent à l'orée du poil. Pas de plaques non plus sur le dos. Ayant laissé ma barbe pousser, les plaques ont investi la gorge mais se sont arrêtées à la limite de la barbe. Pas de plaques sur la nuque.
D'une part, il y a une logique : naissance des membres et endroits "chauds" : vers les articulations (creux des bras, aisselles, intérieur des cuisses). Mais pourquoi sur les flancs ? Pourquoi sur la gorge (souvent à l'air libre) ? Pourquoi pas derrière le genou ?
Pour le moment, le visage n'a pas été touché... Je touche du bois :-)

Voilà, une somme de questions et d'observations que je soumets à tous ceux qui ont la PAG actuellement, qui l'ont eue... Ou qui vont l'avoir :-)

Pour ma part, je regarde chaque matin si les plaques changent de forme, de couleur, de taille ou n'importe quoi d'autre... Signe de bonne nouvelle...
D'ailleurs, pour ceux qui ont déjà vécu la fin du cauchemar, je m'associe à Lolie pour poser cette question : quels en sont les signes annonciateurs ?

Bon courage Lolie !
Publi-information
Commenter la réponse de HommeSauvage
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 20 novembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 novembre 2014
0
Merci
Tu auras rectifié certainement : PRG et non pas PAG.
Je ne sais pas à quoi je pensais :-)
Commenter la réponse de HommeSauvage