Je vais m'en sortir !

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 17 août 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 août 2014
-
Messages postés
76210
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 janvier 2022
-
Bonjour à toutes et tous,

La lecture de mon récit, va vous paraitre longue et elle l'est, je m'en excuse, mais pour ceux et celles qui ont le courage de me lire jusqu'au bout, cela va peut-être les aider à arrêter ou tout au moins les faire réfléchir, ce qui est le but de ma démarche!

Ça fait plusieurs fois que je viens sur cette page, lire vos commentaires car je suis concernée malheureusement par le problème.
Je viens de m'inscrire (ce jour) pour avoir la possibilité de témoigner de mon cas et ainsi peut-être vous apporter une petite aide ou au moins mon soutien.

Je suis une femme et j'ai 63ans, je n'ai jamais eu de problèmes particuliers avec l'alcool mais voilà quelques fois les évènement de la vie font que.....

En ce qui me concerne, je suis divorcée depuis des années, je vis seule et c'est mon choix de vie. En 98, j'ai vécu le deuil d'un enfant (de 25ans) et on a beau faire...une maman ne s'en remet pas!
J'aurais pu à l'époque tomber dans alcoolisme mais non cela n'a pas été le cas.

Par contre depuis quelques années, j'ai fait la connaissance de voisins et nouvelles relations qui ont fait que.... après des soirées entre amis(es) et boisson plus qu'il n'en faut, j'ai commencé progressivement à boire ++ et ensuite seule chez moi et ce, sans aucune occasion particulière, moi qui ne buvais un verre qu'occasionnellement.

Vous connaissez le problème ça commence par un verre et puis deux et puis trois et puis un dernier avant le dernier, et de plus en plus tôt, voir le matin ! et c'est l'engrenage ++

Tous les ans mon médecin me prescrit un bilan sanguin et depuis quelques temps les résultats ne sont pas terribles mais ça c'était à prévoir et c'est (en partie) ce qui a fait que j'ai eu le déclic d'arrêter l'alcool.
Les autres raisons étant que ma consommation était de plus en plus importante et pour vous donner une idée, dans mes courses pour la semaine, j'achetais une bouteille de Whisky + un cubit de 5 litres de vin rouge, pour ensuite passer à 2 bouteilles de whisky - un cubit de rouge et quelquefois un cubit de 3 litres de rosé...

Mais là, j'ai pris conscience le mois dernier qu'il fallait absolument faire quelques choses car ma santé en prenait un gros cout à savoir:
Maux de tête - maux d'estomac - insomnie - diarrhée - grosse fatigue - agressivité etc...
Je précise que je n'ai jamais été saoul ou dis ou fait n'importe quoi!!! (il faut croire que mon organisme savait encaisser).

Donc, suite à tout ça, j'ai pris le samedi 19 juillet dernier, la décision ferme et définitive d'arrêter mes conneries, je suis allée en courses et je suis revenue sans une bouteille, j'ai fini samedi celle qui restaient dans la bar pour ne plus rien avoir à boire le dimanche et depuis, je n'ai pas consommé une goutte d'alcool, cela fait 4 semaines aujourd'hui et je suis bien.

J'ai retrouvé le sommeil - je n'ai plus de maux de tête - plus de diarrhée - plus agressive, par contre je suis assez fatiguée depuis et pour y remédier, j'ai demandé conseil à ma pharmacienne qui m'a conseillé des vitamines :
Une boite de 40 comprimés de B1 et B6 (marque BAYER) prendre 4 par jour pour un traitement d'un mois. (cout de la boite 14€90) donc 3 boites pour le mois.
Ce n'est peut-être pas remboursé par la Sécu. mais quand on compare le cout d'une semaine d'alcool !......

Dernier point, j'ai lu sur les forums que c'était dangereux d'arrêter seul(e) qu'il fallait être accompagné(e) par un médecin ce qui veut dire "traitement médicamenteux" afin de limiter les symptômes de manque et bien moi je dis par forcément.
Je n'ai à ce jour aucun symptômes lié au manque, je n'ai aucun tremblement, je vais bien. J'ai de temps en temps l'envie de prendre un verre mais sans plus, cette envie me traverse juste l'esprit quelques secondes. Par contre je bois énormément d'eau à savoir: 2 à 3 litres par jours et à préciser que j'urine en fonction...ce qui est important de faire.

Voilà, j'ai terminé mon récit qui j'espère de tout coeur, vous confortera dans votre envie d'arrêter et pour ceux qui ont commencé leur permettra d'aller jusqu'au bout car croyez moi, on se sens mieux et revivre sans alcool !!!

Bonne chance à vous toutes et tous et si vous voulez commenter ou me poser des questions, j'en serais ravie.








.

3 réponses


Bonsoir,

Tenez bon ! Depuis 14 ans, je vis sans alcool, et je confirme tout ce que vous avez écrit : on vit beaucoup, beaucoup mieux.
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 17 août 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 août 2014

Merci à vous Temoin pour votre réponse et félicitation "14 ans " bravo!
J'ai bien l'intension de faire comme vous à savoir, tenir bon car les bienfaits se font déjà ressentir.
De plus, le délai de sevrage est passé et je n'ai aucun symptômes donc tout va bien.
Passez une bonne soirée,
Messages postés
76210
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 janvier 2022
9 634
Bonjour.

Courage et bonne continuation aux personnes qui prennent des décisions d'arrêter la consommation d'alcool, suite à une consommation qui nuit à leur santé.

Toutefois, arrêter toute consommation d'alcool, sans aucune aide médicale, peut avoir des conséquences importantes et dangereuses pour une personne dépendante de l'alcool.

Le message prioritaire dans ce type de problèmes reste donc de consulter son médecin avant une décision d'arrêter seul(e) la consommation d'alcool.

Voilà aussi ce lien vers un article du dossier alcool de Santé-Médecine : http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/5560-alcoolique-arreter-de-boire
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 17 août 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 août 2014

Non je ne suis pas entièrement d'accord avec vous begonie, bien que vous soyez de bon conseil.

Pour moi, il n'y a pas de règle pour arrêter, chaque cas est un cas.

Vous avez effectivement des personnes qui vont avoir besoin d'une aide médicale et comme vous je la leurs conseille.

Mais par contre d'autres personnes non, ce qui est mon cas!

En ce qui me concerne, je n'ai jamais parlé de mon problème à qui que ce soit et personne ne s'est aperçu de rien et mon médecin n'est pas au courant.

J'ai pensé lui en parlé et voir lui demander de l'aide au cas ou justement des symptômes venaient à apparaitre, histoire de ne pas me mettre en danger.

Mais voilà tout ce passe bien jusqu'à présent et ce, depuis un mois donc je n'ai plus rien à craindre, le délais de sevrage étant passé, je n'ai pas besoin d'aide.

Pour moi le plus dur est passer si j'ai tenu un mois je sais que c'est gagné, je n'y toucherai plus.

J'ai fais de même avec le tabac, je fumais un paquet par jour voir plus quelques fois et j'ai arrêté du jour au lendemain après avoir été prête psychologiquement ce qui m'a fait prendre la décision.

Cela n'a pas était évident au début voir plusieurs mois mais j'ai tenu le cout et cela fait plus de 13 ans (depuis avril 2001).

Merci à vous d'avoir pris le temps de commenter mon message ainsi que pour votre conseil.
Bonne soirée à vous aussi !
Messages postés
76210
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 janvier 2022
9 634
Je ne faisais pas référence à ta situation personnelle car je ne te connais pas.

Ma réflexion est plus nuancée :

" arrêter toute consommation d'alcool, sans aucune aide médicale, peut avoir des conséquences importantes et dangereuses pour une personne dépendante de l'alcool. "
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 17 août 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
17 août 2014

J'ai oublié de préciser que depuis l'arrête de l'alcool, j'ai perdu en 4 semaines 5 kilos et perdu 6 centimètres de tour de taille.
C'était à préciser pour les personnes qui se posent la question de la perte de poids .