Trouble antisocial

Signaler
Messages postés
12
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2014
-
Messages postés
12
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2014
-
Bonjour à tous ! Voilà, j'aimerais vous parlez de ce qui se passe chez moi ... J'ai 16 ans et je pense avoir un trouble de personnalité antisociale. Je m'explique :

Depuis mon enfance, j'ai toujours pris plaisir à affirmer un contrôle plus ou moins puissant sur les autres. J'ai provoqué la mort d'un animal pour ensuite accuser quelqu'un d'autre (vers 9 ans). Depuis, je n'ai plus jamais fait de mal aux animaux car je les considère comme incapable à la défense et donc ils ne peuvent pas rivaliser : ils ne méritent pas la mort.

En grandissant, je n'ai jamais ressentit une émotion, quelle qu'elle soit. J'ai commencé à inventer différentes facettes pour berner les autres : le garçon adorable, gentil, drôle, réservé, moqueur, défenseur, blagueur,... Il m'est très facile d'imiter les émotions des autres pour en tirer parti. De plus, je suis très flatteur et arrive à mettre à l'aise les gens pour qu'ils se confient à moi. J'aime avoir des informations sur eux, que je puisse utiliser ou non.

Lors de mes relations amoureuses, j'ai l'envie de déverser ma haine sur la copine qui est avec moi même si je ne l'ai jamais fait. Je n'arrive que très difficilement à me contrôler dans ces cas là. Je ne dis jamais ce que je pense et pense ce que les autres veulent de moi. Je n'ai jamais ressentit d'amour pour quiconque (excepté ma famille ?) et je ne sais pas ce que ça fait de ressentir des sentiments humains. Je les imagine du mieux que je peux pour les ressortir aux autres...

Je suis un menteur et manipulateur pathologique : je ne peux m'empêcher de mentir pour avoir ce que je veux. Récemment, j'ai fait croire à mon psy, ma famille et mes amis que je souffrais d'un trouble borderline et que j'avais fait plusieurs tentatives de suicides alors que ça n'a jamais été le cas. Ce mensonge ne m'a posé de problème et j'en ai même pris plaisir ...

Il m'est aussi souvent arrivé de penser au meurtre. Evidemment je ne le ferais jamais mais je suis passionné par les serial killers, par le meurtre, par ces individus là... Mon rêve est de devenir psychiatre pour me confronter aux autres individus plus ou moins en demande d'aide. Je sais que mes dons de manipulation peuvent être très pratiques car je suis très très persuasif...

J'aimerais vos avis et savoir si je dois en parler à mon psychiatre car je ne considère pas cela comme de la normalité (même si le fait d'avoir ça ne pose aucun soucis vu que je ne ressent rien)... Merci !

7 réponses

Messages postés
12
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2014
4
P.S : si je pouvais avoir de l'aide ce soir, ce serait sympa car je vois mon psy demain. Merci à vous
Messages postés
76321
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 janvier 2022
9 609
Bonjour

" Récemment, j'ai fait croire à mon psy, ma famille et mes amis "

C'est aussi une façon d'exister ....

" J'aimerais vos avis et savoir si je dois en parler à mon psychiatre "

Si tu en sens le besoin, pourquoi pas ....

" je n'ai jamais ressentit une émotion, quelle qu'elle soit. "

Ne rien sentir c'est sentir .... même si c'est rien ....

Pour quelle raison est-ce que tu vois un psy ?
Messages postés
12
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2014
4
Je ne sais pas pourquoi je vois un psy réellement... L'envie de tester des mensonges, de prendre plaisir à manipuler à ma guise je suppose
Messages postés
12
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2014
4
Et de plus, je n'ai jamais dit que je n'avais pas l'impression d'exister. J'existe en contrôlant, en voyant ma réussite et non celle des autres. Voir les autres heureux me repousse.
Messages postés
76321
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 janvier 2022
9 609
Complément suit à ton commentaire :

Explique à ton psy carrément ce que tu viens de décrire ici.
Tu peux même le copier pour t'en inspirer.
Ce que tu as cité ici me paraît assez proche de tes véritables préoccupations, donc n'hésite pas d'utiliser tes dires pour en discuter avec ton psy, demain.
Messages postés
4
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
15 mai 2014

Bonsoir,

Je pense effectivement que tu devrais en parler à ton psy, quitte même à lui dire que tu lui as menti, etc.

C'est son boulot, il saura te répondre. Si tu mens à ton psy ça n'a aucun intérêt d'aller le voir.

Bon courage
Messages postés
12
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2014
4
merci pour vos réponses rapides. Je vais lui en parler demain
Messages postés
12
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2014
4
J'ai vu mon psy aujourd'hui et je lui ai tout dit. A mon grand étonnement, il a très bien réagit à mon histoire et n'a pas exprimé de mécontentement. Il m'a juste écouté jusqu'au bout où il avait l'air bien plus intéressé que d'habitude. Je pense que je vais continuer sur cette voie là avec lui. C'est préférable. Merci de vos conseils !
Messages postés
76321
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 janvier 2022
9 609
Et bien, merci pour ton retour, c'est sympa.
Nous ne pouvons que te souhaiter une bonne continuation :)
Messages postés
12
Date d'inscription
jeudi 15 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2014
4
Je te remercie