Ma mère consomme sans modération l'alcool (et ses effets....)

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
Bonjour,

Ma mère a toujours bu du vin rosé à table (12%vol.). Un verre de temps en temps...

Mais depuis peu, elle se met à ne boire que ça, comme s'il s'agissait de l'eau...

On en arrive à ce qu'elle consomme plus d'une bouteille par jour, soit une dizaine par semaine !

Comment faire pour l'inciter à réduire sa consommation et lui retrouver un comportement sain, car les effets sont assez dévastateur : agressivité, violence, trouble de la mémoire, de l'audition et de la vue, elle commence à me faire très peur...

Comment réagir ? (sans que son comportement extrêmement agressif me détruise face à ma réaction...)

Merci de votre aide
Après je serais conscient, mais ça, ce sera après !... "commentcamarche.net, vous allez être aidé" (L'inconscient du Web)

4 réponses


Bonjour,

A part toi, qui dans la famille ou les amis connaissent son problème ?

La prise de conscience peut aussi venir doucement de se côté là ... Et même de toi, par le dialogue.

Le conseil de prendre un avis auprès d' associations comme les alcooliques anonymes est également une bonne idée.

Un alcoolique ne peut de toutes façons, pas s' en sortir tout seul. les proches sont du plus grand secours.

Le but étant d' aider le malade à prendre d' une part conscience et d' autre part de l' aider à avoir envie de s' en sortir.

Il faut beaucoup de diplomatie, de volonté et beaucoup d' amour en plus de l' aide de la médecine.
Dialogue, diplomatie, volonté, amour... Malgré tous ça...
En fait, elle refuse totalement le dialogue, automatiquement...

Le pire ce doit être le fait qu'elle se met dans la tête qu'elle sait tout et qu'elle a toujours raison ! Et ce même lorsqu'elle à tort...

EX (version soutenue sans les mots très vulgaires, vous voyez le genre) :
- J'ai perdu ça, il s'est envolé tout seul ? T'y es peut être pour rien ? C'est ça, menteur, j'aime pas les menteurs ! [...]
- Je sais pas où il est... (au secours...)
> 2 ou 3 heures plus tard : - En fait il était dans mon bureau ! [...]
(- Rrhhhh......)

Voilà. Merci de votre écoute.
Bonjour, Ce sera très dur de la convaincre.

Il faudrait faire intervenir quelqu'un. Tu peux t'adresser à une assistante sociale au centre social le plus proche.

Il existe aussi des associations d'anciens alcooliques. On peut faire appel à eux, et même ils se déplacent chez les gens pour parler avec eux, car étant d'anciens alcooliques, ils connaissent le problème.

La plus connue est : "les alcooliques anonymes". Il y en a dans plusieurs villes, et tu peux les contacter en expliquant le problème.
Utilisateur anonyme
Merci, mais existe-t-il une méthode direct et discrète.
J'ai déjà essayé de diluer son vin dans de l'eau.
J'y ai mis parfois un peu de sel ou de poivre pour la dégouter... Mais rien n'y fait :(
Messages postés
76177
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2022
9 635
Re-bonjour,

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/affich-1478582-ma-mere-consomme-sans-moderation-l-alcool-et-ses-effets#2

Cela permettra de te situer toi vis-à-vis des difficultés de ta mère.
Utilisateur anonyme
AH, d'accord, excuse moi.
Nous avons 41 ans d'écart.
Si cela t'es utile.
Messages postés
76177
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2022
9 635
Bonjour.

Tu as quel âge ?

Bonjour

Sert à rien de mettre de l'eau dans son vin, du sel, du poivre etc..... Tu vas encore plus l'énervée.

Lorsque ta maman se rendra compte de sa maladie, et qu'elle acceptera sa maladie elle se soignera.

Merci, mais existe-t-il une méthode direct et discrète.
Aucune.
Utilisateur anonyme
Tu as raison Juliètte.
Excepter lorsque tu me dis qu'elle se rendra compte de sa maladie.
> Soit elle ne s'en rendra jamais compte sauf quand les poules auront des dents,
> Soit elle nie sans cesse (et je pense plutôt celà)...

Merci beaucoup de ton aide. :)
Utilisateur anonyme
Cela fait toujours du bien de pouvoir en parler, c'est comme une libération !

(Je tiens quand même à préserver l'anonymat, histoire de n'humilier personne en atteignant la vie privée de certain)
Elle ne s'en rend pas compte car elle refuse sa maladie.

Elle ne "nie" rien. C'est ainsi.

Tant qu'elle ne met pas la vie des autres en danger, tant qu'elle ne se met pas, elle-même, en danger, tu ne peux rien faire.
Utilisateur anonyme
Y a eu un accrochage avec l'un de mes voisins cette semaine... La police a faillit se ramener.
Heureusement, il ne s'est rien passe de grave...
Juste des agressions verbales assez nombreuses, mais quand même...
Je vous garantie que ça fait très peur à voir...