Pensez-vous que j'ai le VIH

Signaler
Messages postés
9
Date d'inscription
mercredi 13 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
19 juin 2013
-
 Doris -
Bonjour,

Je vais vous expliquer ma situation avec les rapports homosexuels que j'ai eu :


D'une part, il y a la situation initiale :

Mon dernier test remonte à fin Août qui m'a diagnostiqué séronégatif. Depuis, j'ai eu une dizaine de relations sexuelles, toujours protégées, où je pratiquais des fellations, sans jamais avaler ni même recevoir le sperme de mes partenaires. ( 2 fin septembre, 2 début Novembre, 3 en Janvier, 1 en Mars, 1 Mi Avril)
Parmi ces 10 relations, une fois un mec a voulu me pénétrer sans préservatif. En fait, on avait fait des préliminaires, puis il m'avait pénétré avec une capote, qu'il a retiré car je l'ai re-sucé, puis il a voulu me prendre une seconde fois, mais sans capote car il s'est mis dernière mois, et quand j'ai senti son penis qui commençait à toucher mon anus, je lui ai immédiatement dit que je refusais et qu'il devait mettre obligatoirement une capote, ce qu'il a fait. Ce rapport s'est déroulé début Novembre.
Mes deux appréhensions sont d'une part le fait que son penis a un moment touchait légèrement mon anus (sans rentrer bien évidemment), et d'autre part, les 9 autres relations que j'ai eu où je ne me souviens plus vraiment si j'avais un ou deux aphtes dans ma bouche et s'il y avait du liquide séminal et pré-séminal. Concernant les gencives, je suis à peu près certaines qu'elle ne saignait pas (car je me suis brossé les dents 15 min environ à chaque fois, avant qu'ils arrivent). Parce qu'honnêtement, si mes gencives avaient même légèrement saigné, je l'aurai senti et j'aurai vu le sang ?
Voilà la situation initiale.

Les faits objectifs et symptomes :

Ensuite, il y a les symptômes que j'ai développé. Depuis la mi-Avril, j'ai régulièrement et en alternance, des aphtes sur ma gorge et mes deux amygdales, plus des autres aphtes. Ensuite, j'ai attrapé un rhum qui a duré presque trois semaines en Mai.. Et là j'ai découvert, il y a peu, des verrues ma main gauche. Deux autres viennent d'apparaitre sur le côté de mon pied droit...
De plus, mon copain a attrapé une sinusite il y a bientôt trois semaines, qu'il a du mal à guérir et il tousse encore. Et puis, il a plus de boutons en ce moment, qu'en temps normal... (peur de l'avoir contaminé, dans le postulat où je le serai aussi...)


Ma reflexion personnelle et j'aimerais avoir votre avis dessus :

Au regard de vos commentaires et avis, il y a peu de chance que j'ai le VIH d'après ce que j'ai compris.. Et je me disais aussi, que les symptômes développés depuis la mi-Avril ne peuvent pas être liés au VIH ? Puisqu'ils ne ressemblent aucunement à ceux de la primo-infection (que je n'ai jamais eu depuis Septembre), et ils ne ressemblent pas à ceux du stade clinique numéro2 du Sida .. Concrètement, il n'est pas possible que je développe des symptômes d'immunodépression en à peine 8 mois ? dans l'hypothèse où j'aurai été contaminé dès ma première relation sexuelle en Septembre... Vous me comprenez ? Ce que je veux vous demander, c'est si possible que notre système immunitaire pourrait diminuer au bout de 8 mois (après la contamination) .
A voir également:

1 réponse

bonjour
tout d'abord comme c'est un forum médical, merci d'employer des termes qui ne sont pas vulgaires: ce n'est pas une "queue" mais un pénis.
ceci dit, comme pour les filles et les garçons hétéros:
tout contact entre les sexes ou la bouche sans préservatif= risque de mst
liquide séminal ou pas, sperme ou pas
et les plaies qu'on a dans la bouche, on ne les sent pas forcément
idem pour les frottemnts sans prtection..