J'ai 14 ans et je suis (trop) souvent absente. [Résolu/Fermé]

aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 02:28 - Dernière réponse :  yelena13
- 4 mars 2015 à 12:53
Bonjour à tous,

Je suis une jeune fille de 14 ans (donc en classe de 3ème). Ce sujet est vu et revu des centaines de fois pour votre part je pense mais j'aimerais faire part de ma pensée et de ma vision des choses.

Je ne viens qu'un jour sur cinq chaque semaine, je multiplie mes absences, bref la totale. A vrai dire, je ne comprends moi même pas pourquoi je n'arrive pas à aller en cours. J'ai peur qu'on n'accorde plus à ma mère la CAF (et si ça arrive, ma mère va me couper la tête.), j'ai peur d'avoir des problèmes et en venant jamais j'aurais des problèmes. Mais à qui en parler ? C'est pour ça que je me tourne vers vous, vers des inconnus. Je me déçois tellement, j'en pleure carrément de me dire que c'est immature de ma part de ne pas y aller mais dès que je suis en classe, je me demande "mais qu'est ce que je fou ici, entouré de tous ces mongoles"... Les cours ne m'intéresse plus. Quand votre prof d'art plastique, votre prof de techno et votre prof de physique chimie ne vous a pas vu depuis le 18 septembre, ça vous rabaisse au niveau -1 alors que vous valez un bon niveau 7/10... Je suis malheureuse de penser à ce foutu collège avec ces profs qui ont qu'une envie c'est me voir chialer devant la CPE car enfin je fais face à mes absences répétées. J'ai besoin d'aide, d'un soutien, d'un maintien, de quelque chose à quoi m'accrocher dans ma chute scolaire.
Afficher la suite 

23 réponses

Meilleure réponse
aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - 1 févr. 2013 à 17:15
32
Merci
Merci pour vos réponses. Concernant les cours, j'y suis allée jeudi mais pas aujourd'hui (j'avais 3 heures de cours particulièrement mal placées) et ce qui devait arriver est arrivé. Ma cpe vient de contacter ma mère et elles ont pris rendez-vous lundi. Alors je vous raconte pas comment je viens de me disputer avec elle. Elle m'a donc rabacher mes absences sans savoir que je fais des efforts de dingue pour y aller (surtout un jeudi). Je sens que lundi je vais avoir de sérieux problèmes, je sens aussi qu'ils vont venir me chercher en cours pour qu'on s'explique et j'oserais jamais expliquer tout devant ma mère et tout ça. Alors c'est bon, tout m'est retombé dessus, après tout je l'ai cherché je sais. Je vous dit au revoir sur ce forum, merci d'avoir été là.

Merci aixelas 32

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 15539 internautes ce mois-ci

Publi-information
RC01/138 727 Messages postés jeudi 15 avril 2010Date d'inscription 28 mars 2015 Dernière intervention - 4 févr. 2013 à 15:15
Tout travail mérite salaire,même si on dit que l'on "profite de sa jeunesse" bah pour construire une maison c'est pas facile,alors construire sa vie c'est forcément difficile,alors peut être que tu galèrera pendant un temps mais qu'unefois majeur et arrivé au bout de tes études,"viva la libertad " ;)
4
Merci
Tu as 14 ans tu es en 3ème dont tu es bonne élève, tu n'as jamais redoublé. Par contre depuis quelques temps, tu as décroché, c'est un problème lié à l'adolescence et à l'absence de ton père.

Depuis quelques temps tu n'arrives plus à gérer ton quotidien, et tu cherches de l'aide.

Lafouine t'a dit très justement que tu ne peux pas rester comme cela, que tu peux aller voir l'infirmière de ton collège, car elle peut t'aider. Tu dois y aller, et lui parler, même si tu dois pleurer à cette occasion. Ce sera une première étape.
Publi-information
aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - 29 janv. 2013 à 19:14
4
Merci
Bonjour à tous,

Me revoilà pour donner des nouvelles. Je suis allée en cours 3 heures aujourd'hui (profs absents la matinée) et déjà, en marchant vers mon collège, j'avais mal au ventre, je stressais... Surtout que j'étais censée me faire remonter les bretelles par ma prof de français (à qui j'ai rendu un devoir pitoyable) donc je stressais encore plus. Une fois avoir passé les grilles, je regrettais déjà d'être venue. Bon bref, retrouvailles avec mes amis, puis toujours les remarques de mes amis "t'es nouvelle ?" ou des choses comme ça, je souriais sur le coup mais au fond j'avais envie de partir loin. Une fois en cours de maths, nouveau professeur très très gentil, il m'a tout de suite fait sourire. Puis les 2 heures de français... Et là, je me suis rappelée des messages de ce forum qui me disaient "tu t'en fiche des profs". Alors c'est avec le coeur serré que je suis entrée dans la salle, et directement j'ai donné mon rapport de stage à la prof qui m'a répondu gentillement (ça change). Au final, les deux heures se sont bien passées et elle m'a même pas dit pour mon devoir ou devrais je plutôt dire, mon torchon que j'ai rendu. Le soucis est qu'en français, nous parlons des parents, de l'absence des parents, des beaux-parents et là, j'avais qu'une envie c'était de pleurer. Je me rend compte à quel point mon père fait partit de ma vie, et grâce à son cours, j'ai appris pourquoi j'étais comme ça avec mon père. Bref, les 3 heures de cours étaient bien mais j'ai peur de pas réussir à retenir mes larmes au prochain cours de français, parler des parents, de la relation enfants-parents est très dur pour moi. J'ai même envoyé u mot à mon amie (devant moi) où j'ai marqué "j'ai envie de pleurer"
et il s'est retournée pour me dire "non pleure pas, c'est bientôt fini". Je sais pas si je dois en parler à ma prof de ça car comme j'ai dis, je vais pas supporter une seconde fois un cours qui parle que des parents en permanence... Merci de me lire.
aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - Modifié par aixelas le 4/02/2013 à 19:12
2
Merci
(ceci sera mon dernier message)

Bonjour.

Alors, concernant le rendez-vous, j'ai vidé mon sac. Ma mère a donc été convoquée et une surveillante est venue me chercher dès 9h20. Déjà, mon amie s'est retournée et elle m'a lancé un regard voulant dire "courage". Bon, je stressais un peu... A ma grande surprise, j'étais seule avec la cpe (expliquer tout devant ma mère aurait été une tâche impossible). Donc on a parlé, et je me suis mise à pleurer car tout ce qu'elle me disait je le savais, et d'un coup, je me décevais... Ensuite, le sujet compliqué : mon père. Alors là, j'ai cru m'être déshydrater tellement j'ai pleuré. J'arrivais même pas à parler. Elle me disait que j'étais seule à gérer ça et que mes problèmes plombait trop mon moral. Elle m'a dit qu'elle s'occupera de mon orientation et qu'on se verra souvent. Elle veut aussi que je passe la voir chaque matin pour lui montrer que je suis là, et que si j'ai le moindre soucis (une remarque d'un prof, ou autre), je peux venir la voir sans soucis. Déjà, j'étais soulagée de me dire qu'enfin je vais être "encadrée". Donc pendant au moins 40 minutes on a parlés de mes absences, de ma vie et tout ça... Et en sortant de son bureau j'ai continué mon emploi du temps... En arrivant en permanence, ils étaient tous braqués sur moi (heureusement que j'avais essuyé mon maquillage mais vive les yeux rouges...) donc je me suis éclipsée seule sur une petite table, je voulais pas parler... Et là, une autre surveillante, qui voyait que j'étais pas bien m'a demandé si je voulais parler dehors avec elle, j'ai refusé, j'ai assez pleurer... Donc je pleurais dans mon coin silencieusement (je me remémorais la conversation avec ma cpe)... Puis viens la récrée, j'ai rien dis à mon amie... Mais je lui ai quand même dis que la cpe m'avait dit "tu as touché le fond là, tu es pas bien" et je me suis mise à pleurer. Car oui, j'ai touché le fond. La fin de la journée c'est par contre bien passée (merci à Anthony, Arthur et mon amie.). Je suis de nouveau motivée comme pas possible, je me sens tellement bien ! Déjà que ma prof d'svt (que j'avais avant le rendez-vous) m'avait un peu motivée, puis la discussion avec ma cpe m'a encore plus motivée à venir. Bien sur, elle m'a dit que ça prendrait du temps mais que petit à petit je vais remonter la pente. Donc voici mon superbe monologue pour chaque adolescents de 14 ans qui comme moi sont absents en permanence... J'espère vraiment ne pas baisser les bras mais si j'ai un coup de mou, une bonne conversation avec ma prof d'SVT ou la cpe me remontera à bloc je le sais. Merci de m'avoir soutenue et j'espère que d'autres adolescents ne feront pas les même erreurs que moi. Merci, merci et encore merci pour tout.
ClemenceZh 1 Messages postés dimanche 1 mars 2015Date d'inscription 1 mars 2015 Dernière intervention - 1 mars 2015 à 12:12
Bonjour, j'ai 14ans (je suis en 3ème) je suis actuellement dans le même pétrin que toi depuis que je suis en 4ème, je sèche moi aussi presque tout les jours.. en lisant ton message j'ai eu les larmes aux yeux.. grâce à toi et tes motivations, je me dis que moi aussi il faut que je me prenne en main même si je sais que ça ne va pas se faire en un clin d'oeil.. je vais faire des efforts, merci !!
C encore moi yelena

En 4eme c'etais le jeudi je n'y allait jamais et cette année c le mercredi.
^^Marie^^ 114914 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 17:27
1
Merci
Le soucis c'est que j'ai déménagé debut 5 eme (tout en restant pres du college) et on a beau répéter des milliards de fois qu'on ne vit plus là bas et ils envoient tout à mon ancienne adresse. Et ils appelent en inconnu donc ma mère ne répond pas.

Avant j'y allait, j'etais motivée mais au dernier moment je changeais de direction et je disais à ma mere que certains profs sont absents. Depuis je reste chez moi. Ma mere est au courrant oui mais je veux pas lui en parler, je veux pas qu'elle soit déçue de moi.



Je doute encore plus .............


aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 18:35
Pourtant si, à chaque début d'année ils nous demandent de remplir une fiche de renseignements, et depuis la 5ème ma mère barre l'ancienne adresse pour mettre notre nouvelle. 2/3 semaine après la rentrée, on est même venu me chercher en cours pour me demander de re noter ma nouvelle adresse (pour pouvoir nous envoyer le papier de "pronote"), rien que l'autre fois, ma mère les a eu au téléphone (téléphone que j'ai décroché car appel inconnu) et elle s'est disputée avec le gars de la vie scolaire car ils n'ont toujours pas captés qu'on a changés d'adresse et ça depuis 2010. Et oui, ma mère est au courant que je n'y vais jamais (un peu logique vu que je reste à la maison) et que la matin elle m'emmène près du collège en emmenant ma little sister. Ma mère est pas sévère et me laisse faire, d'où mes absences type "malade, mal de dos, panne de voiture" et même si des fois elles sont vraies (j'habite éloignée de tous, même pas un arret de bus près de chez moi), la moitié sont fausses et j'ose en parler à personnes à part vous car vous ne me connaissez pas personnellement.
^^Marie^^ 114914 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 18:42
T'étonne pas d'avoir un contrôle des services sociaux.
aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 18:58
Je vois pas pourquoi ? Quand je dis que ma mère est pas sévère, j'insinue qu'elle me donne de la liberté mais des fois elle me remue un peu (comme pour le dernier jour de mon stage par exemple où j'ai eu un peu de mal à y aller à cause du jour d'avant), puis je manque de rien, je suis nourrie à ma faim, habillée et aimée mais je veux pas la décevoir, même si elle ne me le montre pas, je pense qu'au fond elle se dit (comme tout le monde je pense) "c'est qui cette fille qui va rater sa vie à rien foutre", je pense que vous même vous pensez que je suis qu'une grosse feignasse et je le comprend parfaitement, mais rien que d'écrire ça j'en pleure et je me sens minable de pas être assez forte pour tenir rien qu'une semaine de cours sans aucune absences mais j'y arrive pas, je sais pas, j'y arrive tout simplement pas, c'est trop dur, je me sens pas à ma place et depuis mi 4ème je me suis jamais sentie à ma place. Les profs sont trop cru avec moi, ils comprennent rien et ça me laisse croire qu'au final oui, je suis qu'une grosse feignasse qui va rater sa vie et finir comme son père.
^^Marie^^ 114914 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 19:02
Je vois pas pourquoi ?

Je ne viens qu'un jour sur cinq chaque semaine, je multiplie mes absences,
1
Merci
Bonsoir Aixelas,

Mais tu ne parles pas de ton père !?!
aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 19:05
(c'est une avalanche de larme qui va se dérouler) Mes parents sont séparés depuis mes 2/3 ans et je vis avec ma mère et mon beau-père et je n'ai aucune nouvelle de mon père depuis le 8 novembre.
^^Marie^^ 114914 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 19:11
Et Bô Papa ? Il ne dit rien de tes absences à profusion ?
aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 20:33
Le contact est inexistant avec mon b-père, on passe à côté sans se regarder, sans se parler, chez moi c'est chacun fais sa vie...

Au collège, la seule matière qui "me fait envie" c'est l'histoire/géo/éducation civique car j'adore la prof, vous savez c'est ce genre de prof qui parait tellement sévère et stricte et qui traumatise tous les 6ème (moi y comprit, je m'en souviens !), que son nom sonne comme le retour de la momie mais qui au final, une fois l'année passée, vous regrettez cette prof car c'est juste la prof la plus intéressante, aux cours les plus passionnants qu'il existe dans ce collège. Avec cette prof j'ai des 17/20, 18/20 et j'ai même eu un 19.5/20 et quand je lis mes notes sur pronote je me dis "je m'en sors plutôt pas mal, demain je vais en cours, faut pas que je me relâche" mais une fois le soir, tranquillement dans mon lit je me dis "comment j'ai pu penser ça une seule seconde, je suis terrifiée à l'idée de faire face aux regards insistants "oh c'est la fille qui vient jamais" ".... Mardi si les bus passent j'irais voir l'infirmière (qui me connait très bien car elle m'a aidée à plusieurs reprises) et je lui dirais tout sans rien cacher et sans chercher d'excuse. Merci ça me remotive un peu.
RC01/138 727 Messages postés jeudi 15 avril 2010Date d'inscription 28 mars 2015 Dernière intervention - 30 janv. 2013 à 01:39
Il est vrai que l'attitude d'un prof peut affecter les resultat scolaire de ses élèves, non seulement quand il est "cool" mais aussi à sa manière de travailler,d'expliquer les choses et de garder son autorité sans se faire passer dessus ! (moi c'est pour les mathématiques cette année et pourtant je n'y comprenais rien avant). C'est ce qu'on nous apprend d'ailleur en SdG "le groupe influence l'individu et l'individu influence le groupe",dans le cadre professionnel ou scolaire,c'est toujours ainsi que se déroule un processus sociale :)

Tu te fixe les mauvais objectifs aixelas, Ne travail ni pour tes parents,ni pour les élèves,ni pour les profs (même si on est souvent tenter de chercher la moindre reconnaissance du fruit de notre labeur). Concernant ton beau-père, si il ne fait pas d'effort n'attend surtout pas qu'il en fasse du jour au lendemain (sinon par intérêt),essaye d'en faire de ton coté,comme ça ce sera lui seul qui sera blamé si il ne fait toujours rien.

et arête avec cette phobie du regarde des autres. On vie constament sous pression du jugement des autres (on se construit même avec indirectement) ,ils ne savent rien de ta vie ou de qui tu est vraiment ! Ce sont les autres qui seront là quand tu sera seule devant ta feuille de bac ? ce sont les autres qui seront là pour rendre ton CV ? ce sont les autres qui seront là si il t'arrive un accident ? ce sont les autres qui construiront ton couple ? ce sont les autres qui ont fait ce que tu est aujourd'hui ? non,non,non et non, quoi qu'ils disent ou qu'ils fassent,ces gens ne t'aiderons jamais pour forger ton avenir,alors ignore les (car honetement des c*ns il y en a partout et il y en aura toujours), et puis franchement si tu ne vien jamais... ou est le problème en faite ? Déjà qu'il ont qu'à se mêler de leurs fesses car qui ne sèche pas ? n'a jamais été tenter de s'évader d'un établissement scolaire en passant par dessus un portail ou grillage ? qui squoitte le cours des autres ? qui collectionne les heures de colles ou les avertissements ?? personne n'est parfait mais toi tu peut atteindre l'excellence avec de tels résultats (il vaut mieux regretter ses notes et ses capacités que ses profs,car sympa ou pas,tu ne les aura pas tous le temps,eux ne se plaignent pas de ne plus avoir de favori chaque années,même si il/elle était là a chaque cours,prennait toujours des notes et écoutait attentivement)

Apprend à ne pas t'attacher trop au choses et à ignorer les détails insignifiants.
Pour moi tu a bien le droit de pas venir si tu a de bonnes nottes (même si c'est interdit en fait)
Moi par exemple,je fait tellement rien pendant mes vacances et week-end que j'ai finit tous mes exercices de tous mes manuels...résultat,tous les DM sont déjà fait,et donc si c'est pour venir en classe faire ce que j'ai déjà fait,pas la peine,je préfère consacrer mon temps à sauver ma vie.
Ne cherche pas à gagner l'estime des autres sur des faux jugements,sinon tu ne t'en sortira pas dans les périodes plus difficile que tu rencontrera dans ta vie.Si tu semble arriver à te remonter à bloc chez l'infirmière n'hésite pas à y aller c'est mieux comme ça (mieux que de nous balancer un lien comme un cochon...n'est ce pas ?)
1
Merci
Bonsoir Aixelas,

Il semblerait que tu te sois en quelque sorte réconciliée avec "l'école". Et en plus tu en as retiré un bénéfice immédiat, car tu as appris quelque chose qui te concerne directement, dans ta vie...

N'hésite pas à aller voir ton professeur de français avant le prochain cours pour lui expliquer ton cas, elle saura te rassurer.
lafouine. 102216 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 10:27
0
Merci
Bonjour

Et tes parents ne sont pas au courant ?

Si tu essayais de parler de ce problème avec l'infirmière de ton collège par exemple.
Son travail est aussi d'écouter les élèves dans leur mal être.
Cela t'aiderai peut être.
^^Marie^^ 114914 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 10:36
0
Merci
Bonjour à tous,

Je suis une jeune fille de 14 ans (donc en classe de 3ème). Ce sujet est vu et revu des centaines de fois pour votre part je pense mais j'aimerais faire part de ma pensée et de ma vision des choses.

Je ne viens qu'un jour sur cinq chaque semaine, je multiplie mes absences, bref la totale. A vrai dire, je ne comprends moi même pas pourquoi je n'arrive pas à aller en cours.


Tu sèches les cours ou tu restes chez toi ?

J'ai peur qu'on n'accorde plus à ma mère la CAF (et si ça arrive, ma mère va me couper la tête.), j'ai peur d'avoir des problèmes et en venant jamais j'aurais des problèmes. Mais à qui en parler ?
C'est une obsession cette histoire de CAF ....

C'est pour ça que je me tourne vers vous, vers des inconnus. Je me déçois tellement, j'en pleure carrément de me dire que c'est immature de ma part de ne pas y aller mais dès que je suis en classe, je me demande "mais qu'est ce que je fou ici, entouré de tous ces mongoles"... Les cours ne m'intéresse plus. Quand votre prof d'art plastique, votre prof de techno et votre prof de physique chimie ne vous a pas vu depuis le 18 septembre, ça vous rabaisse au niveau -1 alors que vous valez un bon niveau 7/10... Je suis malheureuse de penser à ce foutu collège avec ces profs qui ont qu'une envie c'est me voir chialer devant la CPE car enfin je fais face à mes absences répétées. J'ai besoin d'aide, d'un soutien, d'un maintien, de quelque chose à quoi m'accrocher dans ma chute scolaire.
Je te mets dans le même sac, car ton attitude est aussi "mongole".

Tes parents n'ont jamais eu de coups de fil de la part du collège pour tes absences répétés ? Depuis le 18 septembre, tes parents n'ont jamais été convoqués ?

Je doute .....
lafouine. 102216 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 10:41
Je trouve ça curieux aussi. Mon gars arrive 1/4 d'h en retard et on reçoit une lettre en double exemplaire ...et pourtant il est largement majeur.
aixelas 13 Messages postés jeudi 17 janvier 2013Date d'inscription 4 février 2013 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 16:17
Le soucis c'est que j'ai déménagé debut 5 eme (tout en restant pres du college) et on a beau répéter des milliards de fois qu'on ne vit plus là bas et ils envoient tout à mon ancienne adresse. Et ils appelent en inconnu donc ma mère ne répond pas.

Avant j'y allait, j'etais motivée mais au dernier moment je changeais de direction et je disais à ma mere que certains profs sont absents. Depuis je reste chez moi. Ma mere est au courrant oui mais je veux pas lui en parler, je veux pas qu'elle soit déçue de moi.
^^Marie^^ 114914 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 20 janv. 2013 à 18:44
Publi-information