Ma compagne est alcoolique

Signaler
-
Messages postés
64
Date d'inscription
samedi 14 mai 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2013
-
Bonjour,
Ma compagne ne pense qu'à l'alcool. Elle se cahe pour boire, lorsque j'ai le dos tourné ou je m'absente, elle boit.
Nous avons un bébé de 11 mois et je me fais énorméement de souci pour elle quand je ne suis pas présent.
Je l'ai accompagné dans un centre alcoolique anonyme ou elle est suivie par une infirmière et medecin mais elle ne leurs raconte que des mensonges. Sa famille est au courant du problème qepuis bien longtemps mais rien n'a été fait du coup je me retrouve seul face à cette addiction , ce fléau, cette maladie qui détruit tout sur son passage.
Ma famille est au courant et m'aide, le médecin de famille est au courant et il a une discussion avec elle.
Aujourd'hui, elle continue à se cacher pour consommer et je suis à bout de voir autant de laxisme du coté de ses proches.
Je n'arrive plus à supporter l'odeur que l'acloolisme dégage.
J'aimerai qu'elle prenne la décision de se soigner pour de bon mais elle dit "oui" pour faire plaisir aux gens mais elle ne fait rien du tout.
Depuis que j'ai découvert son addiction nous avons perdu notre complicité, nous ne recevons plus personne à la maison, nous n'arrivons plus à partager des choses ensemble, j'ai honte sortir en sa compagnie car l'acloolique marque son visage... Je l'ai soutenu et je la soutiens encore mais pour combien de temps? Je pense qu'elle n'est pas consciente du mal qu'elle procure à tous son entourage proche (sa fille et son compagnon).
Je ne sais plus quoi faire, ni quoi penser. Que dois je faire pour l'aider? Ses parents sont inéxistants, ils sont égoistes, ils ne sont jamais venus la voir pour la soutenir... ceux sont des parents indignes.

11 réponses

Messages postés
35
Date d'inscription
lundi 17 septembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
17 février 2014
18
Je suis dans le même cas que "Chandellino" ma compagne a eu des soucis avec l'alcool, depuis 10 jours elle est sous "Aotal" ca lui enlève ses pulsions. Elle pouvait ne pas boire pendant une semaine mais elle pouvait se prendre 10 bières et rentrer à 4h00 du matin, on a un fils de 8 ans. Elle allait dans les bars...maintenant elle fait des efforts, elle reconnnait avoir un problème avec le produit, c'est un grand pas vers la guérison. Si ta compagne se ment à elle même, joue un jeu...il faut que tu sois ferme, poses un ultimatum, vous avez un enfant ensemble, lui faire comprendre que des parent ont des droits mais aussi des devoirs, alors si elle ne veut pas au moins faire des efforts, pendant un moment ne plus lui donner son enfant, elle réagira peut être sinon l'enfant devenant grand va haïr sa mère d'une violence !!! c'est vrai on se sent seul, la famille souvent fait plus de mal que de bien...c'est un problème psychiatrique, pourquoi elle boit ??? ma compagne s'est faite violée, tabassée quand elle était plus jeune, elle est ensuite tombée dans la drogue mais s'est relevée grâce à sa volonté et à l'amour des siens...ton message date d'avril je ne sais pas si tu es toujours sur ce forum. Bon courage à toi
>>Armani
Messages postés
64
Date d'inscription
samedi 14 mai 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2013
185
rebonsoir fais lui écouter cela, cette chanson qui ma fait arreter moi....
Messages postés
113932
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
12 136
Bonjour

Dur à vivre, mais ................. tant que ta compagne ne reconnaitra pas sa maladie, tu ne pourras, malheureusement, pas faire grand chose.

C'est elle qui a décidé toute seule d'aller à un groupe de parole ?
C'est elle qui a décidé toute seule d'en parler à son médecin ?
Malheureusement non.
Dans un 1er lieu nous en avons discuté avec le médecin. Il pensait un début que ce n'était pas bien grave, dans le sens ou elle ne buvait pas si fréquemment. Malheureusement à ce moment là elle dupait tout le monde. Il lui a préscrit une prise de sang, elle a mis 3 semaines pour la faire... et oui comme cela l'alcool s'était "evaporé".
Il lui a suggéré d'aller aux alcoolique anonyme elle y est allée une seule fois et toutes les autres séances elle a fait croire à tout le monde qu'elle s'y tenait et avec un coulot monstre, une véritable actrice... c'est incroyable.
Depuis elle y va mais ments aux infirmières et medecins et cela, je leur ai signalé.
Messages postés
75508
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 novembre 2021
9 295
Bonjour.

Dans cette situation c'est plus qu'important que tu demandes toi-même de l'aide pour toi. Il existe chez les alcooliques anonymes des rencontres réservées aux proches et même dans certaines villes pour les enfants.

Essaye de demander un rendez-vous en couple auprès de cette infirmière et ce médecin car l'alcoolisme est un problème qui touche toute personne proche de la personne qui souffre de cette dépendance, tout comme toute autre dépendance.

Tu as besoin de t'occuper de toi car tu vis une situation qui se définit comme
" co-dépendance " avec toute la souffrance qui va de pair à cela.


Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie
Je suis allé voir une psy dans ce centre qui s'occupe de des conjoints. Cela m'a fait du bien mais j'ai arreté depuis 2 semaines car comme je lui ai dit ce n'est pas moi qui doit etre soigné mais ma compagne et le fait de la voir se detruire et que personne ne fait rien c'est très très dur. De plus, elle ose me dire qu'à cahque rendez-vous qu'elle a pu avoir avec l'infirmière ou le médecin elle leurs a dit qu'elle ne touchait plus une seule goute d'alcool. Et bien je suis dire à ma psy que c'était des mensonges qu'elle racontait à tout le monde (famille, proche et personnes soignants) car j'ai retrouvé en 2 semaines 25 bouteilles cachées dans la cage d'escalier, derrière des cartons.
Ce qui est le plus dur, c'est qu'elle sents l'alcool et qu'elle te dit qu'elle n'a pas bu. Le mensonge est omnispresents depuis très très longtemps.
Dans sa famille tout le monde se cache tout il n' y a pas de sincérité ils se mentent tout le temps. C'est devenu une habitude. Depuis, je ne crois plus ce qu'elle me raconte. Comment veux tu croire une personne qui te ment tout le temps?
Messages postés
113932
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
12 136
pourquoi?
il y a moyen d'avoir un suivi médicalisé pour elle

C'est à ELLE à décider. Pas aux autres.

tant que ta compagne ne reconnaitra pas sa maladie, tu ne pourras, malheureusement, pas faire grand chose.
Messages postés
40678
Date d'inscription
mardi 12 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 septembre 2021
7 631
oui ses vrais
mais penses-tu qu'elle est encore apte à prendre une décision pour elle .
ces là que je me pose la question à partir de quand on dis qu'une personne n'est plus apte à prendre une décision pour elle
Messages postés
75508
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 novembre 2021
9 295
Chandellino a cité dans la question :

" Je l'ai accompagné dans un centre alcoolique anonyme ou elle est suivie par une infirmière et medecin "
Je lui ai demandé d'aller dans un centre pour se soigner mais elle ne veux pas le problème, c'est qu'elle pense s'en sortir toute seule sans aucune aide. Et si elle decide de se soigner à la maison avec qui lui seront préscrit, elle l'est prendra que si je suis derrière elle car de sa propre initiative, elle ne le fera pas.
Comme tu le dis 1tibou, on ne sais pas à partir de quel moment elle est apte à prendre la décision.
Et puis , le plus dire c'est qu'il faut attendre que ce soit elle qui prenne la décision et cela peut durer des années voir tout une vie et cela je ne pourrais pas lui donner. Ce n'est pas une vie
Messages postés
113932
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
12 136
Et si elle decide de se soigner à la maison avec qui lui seront préscrit, elle l'est prendra que si je suis derrière elle car de sa propre initiative, elle ne le fera pas.
Surtout pas. Elle risque de faire les mélanges d'alcool et des comprimés.
C'est pour cela que je suis contre
Messages postés
113932
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
12 136
Apte ou pas, tu ne peux rien faire.

TU ne pourras intervenir qu'en cas d'urgence. Mis en danger d'autrui, mis en danger pour elle, coma éthylique et autres ... et encore ..... cela ne changera pas grand chose, car une tierce personne aura fait la démarche.

Vu le "descriptif" du posteur initiale, toutes les démarches ont été faites, cela ne donne aucun résultat, malheureusement.

Ayant côtoyé un alcoolique durant 4 ans, je connais bien le problème .....
J'ai sollicité son aide, je sais qu'il lui a dit des choses mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'avoir le médecin . Ce qui est certain c'est que hier soir elle m'a avoué que le médecin lui avait fait "la morale" et le rdv avait eu lieu la semaine dernière. Tu peux imaginer le dialogue que l'on peut avoir sur ce sujet. Elle est dans tout ces états quand on aborde le sujet
Messages postés
40678
Date d'inscription
mardi 12 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 septembre 2021
7 631
ok essaie de rencontrer le médecin seul et explique lui tout ce que tu vis, sais et voit avec lui ce qui peut-être mis en place pour l'aider
je pense que le sujet devrait pas être abordé trop souvent entre vous pour éviter qu'elle se sente jugée/ mal à l'aise et donc mettre un froid dans la maison
J'en ai déjà discuter avec le médecin familial mais je n'ai pas eu l'occasion de discuter avec le medecin du centre car ma compagne ne le souhaite pas et comme tu le dis si justement j'essaie et c'est très dur de ne plus aborder le sujet
Messages postés
40678
Date d'inscription
mardi 12 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 septembre 2021
7 631
ton médecin de famille et le médecin du centre travaille en collaboration?
on sait ce qui l'a incité à se réfugier dans l'alcool?
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 1 août 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2013

Il est clair que vous souffrez de la situation... En fait, vous avez un problème avec la consommation d'alcool...de votre compagne. Mais c'est vous qui avez un problème! Et je comprends que vous cherchiez de l'aide mais cherchez cette aide pour vous, pas pour elle. En fait, en vous faisant aider pour apprendre à prendre soin de vous uniquement (et de votre enfant...), vous lui permettrez de ne devoir compter que sur elle et indirectement, cela l'aidera beaucoup.
Bien sûr, votre compagne a aussi un problème avec sa consommation d'alcool (et sans doute plus d'un...) : elle rend son compagnon malheureux et il risque un jour de la quitter. Elle sera certainement plus motivée pour résoudre son problème de couple que sa consommation d'alcool.

je me permets d'écrire quelques lignes:

Mon compagnon est abstinent depuis de très longues années, dans sa famille il était normal de boire beaucoup. Il a bu de longues années pour vaincre sa timidité, il s'est mis en situations dangereuses, il a arrêter de boire ...et a un jugement sévère sur la consommation d'alcool.
Mon père est alcoolique, mon frère également...je ne me considère pas comme alcoolique, mais mon compagnon me considère comme telle.
A noter, il est très mal considéré qu'une femme adulte, mère de famille puisse aimer boire une bière le soir après le boulot, chose tout à fait accepté pour un homme.
Le mot bière déjà, ce serait un verre de vin passerait également, "bière" est avilissant!
Pourriez-vous quantifier la quantité que votre compagne absorbe par jour?
Comment se procure-t-elle la boisson?
Qui paye cette boisson?
Qu'elle est votre attitude et consommez-vous de l'alcool vous même?
Messages postés
113932
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
12 136
Bonjour

Ce n'est pas la quantité qui importe mais la fréquence, ainsi, cette dépendance que tu as à boire ta bière tous les jours.
C'est une forme d' alcoolisme.

tout à fait d'accord avec toi, le besoin de ma bière est bien une forme de dépendance.
Je la maîtrise parfaitement.
Je pense donc que la majorité des gens adultes, j'ignore sciemment les jeunes futurs adultes, à donc un problème avec l'alcool.
Et je ne fait pas l'apologie de la consommation d'alcool, loin de là!
je consomme toujours ma bière en compagnie, ce n'était pas le cas avant.
Le fait de Se cacher est plus certainement le signe de l'alcoolisme...
mais pour revenir au sujet de cette discussion:
-je me demande comment arrive l'alcool que cette dame consomme, dans la maison.
Seul le compagnon ou le mari l'expliquera.
Messages postés
64
Date d'inscription
samedi 14 mai 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2013
185
Bonsoir, regarde et on en parle après si tu veux :
https://www.youtube.com/watch?v=3EPKeDOaS1s&feature=youtu.be
Messages postés
64
Date d'inscription
samedi 14 mai 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2013
185
Bonjour, déja une cure de 15 jours en hopital valium pour eviter le syndrome de manque, aotal et revia pour stopper l'envie, vitamine b1 b6 pour récuperer la carence en vitamine que l'alcool produit, tout cela en voyany un alcollogue, qui la placera en cure de 15 jours, c'est le délai physique pour l'organisme après viendra le plus dure la sortie, l'abstinence, je nte donnerai des conseils qui ma fait arreter et trouver une seconde vie avec ces armes pour lutter contre l'envie ! a plus