Comment avoir un esprit suffisamment "hautain" pour ne pas se fracasse [Résolu]

Signaler
-
 anonyme -
Je donne un plus de détail partant de ma propre vie, de ma propre expérience. Je suis ingénieur en Informatique, suffisamment belle, cultivée, fille unique dans ma petite famille (surprotégée en quelques sortes). Je suis tout le temps naïve avec les gens, voulant collecter des "frères" et des "sœurs". Je fais vraiment de mon mieux pour leurs bonheurs et par la suite pour gagner leur amour, leur sympathie et leur compagnie (Pfff, pour la compagnie je ne les retrouve jamais lorsque j'en ai besoin). Any Way, je donne sans attendre le retour qu'une loyauté et quelques "véritables" bons conseils lorsque je me perturbe. Mais je continue à donner et à donner et à donner avec une générosité infinie. Le problème, commence par ma percussion d'une "ingratitude ". "Ingratitude" depuis son sens le plus raffiné : lorsqu'une amie m'envie d'avoir eu un petit copain et qu'elle me lance un mauvais conseil. Lorsqu'une autre lui envoie une demande d'ajout sur le FaceBook. Lorsqu'une troisième me cache une information au moment où je lui donne tous les détails de cette même information (du genre je décris où je fais mon stage, lorsque je lui demande de me dire où elle fait le sien, elle me ment ! je lui dis mes notes lorsque je lui demande ses notes elle me donne des chiffres totalement inférieurs à la réalité ...). Je pense parfois que je donne trop de chances aux cas pathologiques ou bien à force de ne pas vouloir rester seule je les accueillis alors qu'elles ne se font presque jamais accueillies chez autrui.. Bref, je sens que je suis de plus en plus sensible à des petites choses auxquelles je donne de grandes dimensions : Je me sens mal à l'aise lorsque je détecte qu'une fille est entrain de m'envier. J'envisage du mal, trop de mal, des "filles" qui me l'ont fait auparavant et qui viennent de me récupérer via les réseaux sociaux ...En fait, avec la même chaleur de début de notre relation, je les ré-accueilli. Puis au fur et à mesure elles se révèlent encore (un peu) "mauvaises" (ingrates comme d'habitude). Je me plonge encore une fois dans un stress et voilà.... La présence de quelques unes qui se collent à moi et que je les accueilli pourtant me laisse sentir une grave dépendance à elles ! Et je ne sais pas pourquoi c'est moi, seule, qui ne me sens pas "libre" lorsque je suis amie avec une "certaine" catégorie de fille, pourtant, elles réagissent, pensent, se sentent totalement indépendantes ! Mon problème donc c’est de penser trop, parfois trop à : Mon indépendance et comment me sentir indépendante, Mon bonheur et comment ne pas être enviée et poursuivie par les autres, comment ne pas être trahie par les « dites » amies, comment échapper de quelques unes une bonne fois pour toutes … Vous voyez ? Je souffre de ce genre de réflexions alors que …. ! Bon merci de m’aider.

4 réponses

Il est bon de donner mais aussi de recevoir. L'un sans l'autre, ca ne peut pas aller.
Restez vous même et envoyez ballader toutes vos fausses copines.
pour vivre heureux vivre cachée et envoyer balader les jalouses....
Bonsoir,c'est clair,dans votre tète,c'est star wars! (je vous taquine...) Chaima,face à la gentillesse,il y a deux types de réactions:celle qui consiste à se faire les dents sur vous (pour eux:gentillesse =faiblesse)et celle (que visiblement vous n'avez pas encore découverte(?),le "logiciel "relationnel intégré à votre façon d'etre vous empéchant (?) d'y accéder-pensez au materiel dont vous disposez et le disque que vous souhaiteriez lire...) bien rare je vous l'accorde -qui consiste à l'accueillir comme un cadeau,un jardin à ne pas piétiner. (Voila que je mélange poésie et informatique mais je n'avais pas mieux pour vous faire "visualiser"!) Quoiqu'il en soit,la générosité qui semble vous animer n'est en rien -votre expérience en témoigne-une garantie de "bon recevoir"!Pour autant,c'est tout à votre honneur et cela fait partie de votre façon d'etre. Vous trouvez que certains "abusent"?Ok,ben c'est qu'ils n'ont rien compris! "cliquez" et passez à autre chose!boostez le "Chaima y a droit!"personne ne le fera à votre place car votre pire ennemi,tout comme votre meilleur(e) ami(e)c'est vous _mème!