Du jour au lendemain ... [Résolu]

anonyme - 8 sept. 2011 à 10:19 - Dernière réponse :  anonyme
- 11 sept. 2011 à 11:43
On apprends des choses sur sa vie à la mort d'une personne ....on change de vie ...on change de lieu ...
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
pas forcement tout dépend si çà touche de très près ai appris des secrets de famille au décès de ma tante qui m'ont juste éclairée sur des questions posées enfant et où on me répondais à côté....ça n'a rien changé à ma vie cordialement

Merci anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 7303 internautes ce mois-ci

Publi-information
Commenter la réponse de anonyme
Meilleure réponse
1
Merci
Je ne comprends pas très bien la question... mais en tout cas c'est vrai (du moins pour moi) que changer de lieu change la vie...ou peut être change-t-on de lieu parce que l'on a envie de changer de vie.

Merci anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 7303 internautes ce mois-ci

Publi-information
Commenter la réponse de anonyme
0
Merci
pour moi ce n'est pas le cas dom ,j'ai perdu maman à 20ans et changer de lieu ,impossible ,elle est là à mes côtés .pour refaire une autre vie ,quand on a perdu l'homme de sa vie peut être ?certains ne veulent pas rester avec les souvenirs seule dans la maison de leur bonheur ,je le conçois .
Commenter la réponse de anonyme
0
Merci
La mort est parfois l'occasion de chuchoter des "vérités" sur le (la) défunt(e), bien sûr toujours dans un sens négatif. Je préfère ne pas écouter les voies ou les voix glauques qui parlent sans preuve. Cela ne m'a jamais fait changer d'avis sur la personne. A l'inverse, on peut parfois apprendre des faits illustres, des engagements dans de grandes causes, que le défunt par modestie de dévoilait pas. Garder précieusement le souvenir d'un être tel que nous l'avons connu me semble la meilleure option.
Commenter la réponse de anonyme
0
Merci
C' est quelque chose qui ne m' est jamais encore arrivé, mais j' imagine que quand on "connaît" quelqu' un sous un certain jour et qu' on découvre après son décès, que sa personnalité et sa vie étaient diamétralement opposées à ce qu' il voulait bien montrer, on doit tomber de haut
Commenter la réponse de anonyme
0
Merci
La mort d' un proche , c' est la peine, le chagrin, C' est aussi le rappel de la nôtre, de mort ; Un rappel à l' ordre .
Commenter la réponse de anonyme
0
Merci
Au crépuscule. Ou à minuit.
Commenter la réponse de anonyme
0
Merci
Il n'y a souvent pas besoin d'attendre la mort d'une personne pour apprendre à connaître certains événements de sa vie ou traits de sa personnalité ; mais un événement dans notre propre vie peut faire émerger la vraie personnalité de certains (mère, frères et soeurs, amis). Pour moi, cet événement a été mon divorce et le changement de lieu et de vie que cela a engendré a eu une profonde influence sur l'évolution de ma propre personnalité ; sans changer mes valeurs fondamentales, il m'a permis ou autorisé d'être enfin moi-même, ce que certains ont eu du mal à accepter au début, ayant l'habitude de dominer ma vie et de décider pour moi. Je suis devenue actrice de ma vie ! Par la suite, ils m'ont mieux appréciée car ils ont vu que j'étais capable de m'en sortir sans eux et plutôt bien ! A la mort de mon père, par contre, je n'ai rien appris de spécial car il n'aimait pas et ne voulait pas parler de sa vie, surtout de son enfance ; en revanche, ma mère s'est mise à l'idéaliser, alors qu'elle ne supportait pas les limites imposées par sa maladie. Comme quoi, la mort peut aussi et souvent enjoliver les souvenirs !
Commenter la réponse de anonyme
Publi-information