Le bonheur dépend de peu de choses ...

Résolu
Signaler
-
 anonyme -
Affronter la pire peur de sa vie rend plus fort et permet de mieux assumer une certaine distance dans les sentiments et autres rapports humains. D'accord ou pas ? Tous ceux qui ont eu deux cancers et une insuffisance cardiaque à vie peuvent aussi répondre ....
A voir également:

2 réponses

Encore un Tamalou. La peur n'a jamais rendu intelligent. C'est la raison qui rend heureux, ou la foi pour certains. Si le bonheur dépendait de peu de choses, il serait très répandu. La crainte, en revanche, rend prévoyant quand elle est bien analysée. Mais il faut aussi être un peu fataliste pour accepter la vie. "Nul n'est mal long temps qu'à sa faute". Montaigne. S'adapter, voilà la règle.
Et non, surtout pas une Tamalou, pas encore assez vieille !!! Je pense qu'une fois qu'on a eu la peur de sa vie, ça permet de relativiser beaucoup de choses . J'ai beaucoup aimé cette réponse très sensée. Dans nos rapports avec les gens, la peur conditionne notre comportement. Peur de blesser, peur de se découvrir, peur d'assumer ses paroles ou actes ... Je n'ai plus peur de grand chose, je ne ressens plus l'angoisse. Je VIS , j'aime et oui même les fleurs qui poussent, je m'en emerveille ...