Violentes douleurs dans les jambes

Signaler
-
 aaaa -
Bonjour, ma femme est entrée aux urgences de la maternité il y a quelques jours, à cause de très violentes douleurs ressenties dans les jambes, depuis le genoux jusqu'au coup de pied. Elle est enceinte de 7 mois et demi et, s'étant plainte de contractions précoces il y a quinze jours, a été mise sous traitement Chronoadalate. Aujourd'hui elle a arrêté le traitement car les effets indésirables étaient trop forts et que les contractions avaient cessé. Ses douleurs dans les jambes sont telles que l'équipe médicale ne peut la calmer qu'avec des piqûres de morphine régulières. coté analyses, son bilan sanguin hépatique est légèrement perturbé, elle a des protéinuries dans les urines, le foie va très bien (scanner et échographie faits). Un neurologue de l'hopital est passé est a diagnostiqué le syndrome des jambes sans repos... Nous avons du mal à croire à cette hypothèse tant les douleurs sont violentes et ne correspondent pas aux "picotements et fourmillements" caractéristiques de ce syndrome. Ne pouvant la traiter correctement à cause de sa grossesse, ils veulent déclencher l'accouchement dès le huitième mois, disant que le problème se réglera de lui même après la naissance. Ma femme quant à elle ressent la chose comme un virus, car ses douleurs s'accompagnent souvent de courbatures, sueurs, dans les reins, les avants bras, parfois un peu partout. Quelqu'un a-il eu écho d'un cas similaire ? Le syndrome des jambes sans repos peut-il prendre de telles proportions ? Est-ce lié à la grossesse où peut-il s'agir d'un problème indépendant ? Problème de système nerveux, sanguin, osseux ? Je vous remercie d'avance de vos réponses et reste en ligne.

1 réponse

peut -etre esce une grosses deshydratation!! par fois on cherche partout et c'est juste devant nous! lors d'une grossesse des crampes handicapantes et ultra douloureuses peuvent apparaitre, c'est souvent du a une deshydratation de l'organisme mais aussi du système osseux! je ne suis sur de rien mais si ce n'est que ça alors tant mieux.... courage