Coma éthylique

Hugo - 6 juin 2011 à 23:18
DCI
Messages postés
82155
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2022
- 6 juin 2011 à 23:33
Bonjour,
Voilà j'aurais une question a posé ou du moins plusieurs ..
Samedi soir dernier j'avais une fête dans mon village et donc je suis partit a cette fête comme j'avais prévu avec des potes a moi. Comme dans toutes les soirées, j'ai bu pas mal d'alcool et je sais que je tiens plutot bien .. Le seul hic c'est que je n'ai rien mangé de la soirée et donc pour la première fois j'ai fais un gros BAD donc je pense que j'étais au bord du coma éthylique d'après la documentation que j'ai pu lire la dessus j'ai fais ce qu'on appel un "coma léger" si j'ai bien compris et donc ma question maintenant c'est que je ne me rappel plus de rien. Je me rappel seulement du début de la soirée et a partir d'un certain moment, ou enfaite j'étais entrain de danser sur la piste de danse et bien j'ai un gros trou noire jusque dimanche matin ou je me suis réveillé chez moi. Est ce que cette réaction est plus ou moins normale ?
Et ma deuxième question est que nous sommes lundi et depuis j'ai toujours mal au ventre, j'ai faim et j'ai beaucoup de mal a mangé, je suis obligé de me forcer pour y arrivé et j'ai souvent des nausés. Je ne vomis pas mais je sens que c'est vraiment au bord quoi, alors je voulais savoir si c'était normale que cela ne passe pas ? Pour info j'ai 17 ans voilà. Je vous remercie d'avance pour vos réponses.


Ps: désoler pour les fautes d'orthographes et de grammaires.

1 réponse

DCI
Messages postés
82155
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2022
35 993
6 juin 2011 à 23:33
Bonjour,

Un coma éthylique même "léger" (!) est une intoxication sévère de tout l'organisme et en particulier du système nerveux.

J'insiste bien sur le terme "intoxication" car l'alcool est un violent toxique que l'organisme arrive à gérer jusqu'à une certaine quantité mais qu'il ne gère absolument plus s'il y a excès ou alors très difficilement et très lentement.

Ne t'étonne donc pas des suites de tes excès, que ce soit sur le plan mémorisation de l'évènement que sur le plan général ou digestif, même 24 ou 48 heures plus tard.
3