Un médecin pour mon beau village

- - Dernière réponse : DCI
Messages postés
67405
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mars 2019
- 4 mars 2019 à 17:42
Cela pourrait ressembler au titre d'un livre de Marcel Pagnol, mais c'est quelques décennies plus tard que nous nous trouvons. Un beau village en Seine et Marnes, un peu moins de 3 000 habitants, entre campagne et Paris, de quoi rêver, nous avons tout. Tout mais quelqu'un est partit, un des médecins du cabinet, et c'est toute une population qui se sent désemparée, inquiète. Nous avons besoin d'un médecin, vers qui pouvons-nous nous tourner? il y aurait des gens spécialisés dans la recherche de médecins pour les villages comme le-notre, mais c'est hors de prix apparemment, où chercher, à qui demander?
Je jette ici une bouteille à la mer, un message perdu sur internet au cas où, une idée, une info, un médecin qui chercherait à s'installer passerait par ici, Merci de m'avoir lue.
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Messages postés
102
Date d'inscription
mardi 27 juillet 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 décembre 2012
16
+2
Utile
Ce va être le cas dans de nombreux villages et même certaines villes, mais en ville il y aura des substituts (on peut faire moins bien mais c'est plus cher, pour reprendre un belle formule).
C'est vraiment une désolation que de voir un métier partir parce que les choix de l'hyperspécialisation, de la technique, ont primé sur tout depuis 30 ans en France comme dans beaucoup d'autres pays riches.
Les boites qui cherchent des médecins pour les communes ont trouvé le bon plan... pour elles, pas pour les communes.
Les communes de leur côté, peuvent se poser la question de ce qui peut attirer un jeune médecin, souvent une femme, dont le conjoint a aussi une activité ailleurs.
Ce n'est pas l'argent, c'est la qualité de vie et de travail. Plutôt que de donner quelques dizaines de milliers d'euros à une boite de recherche, il faut réfléchir à quoi il pourraient servir pour l'arrivant.
Mais la politique globale de pressurisation des généralistes ne permet pas d'être optimiste.
Publi-information
"C'est hors de prix apparemment"

Boh ..pourquoi hors de prix...un trader gagne plus d'un million d'euros par an ....ce n'est pas un probleme ....offrez 500 000 euros a un médecin pour s'installer et vous aurez l'embarras du choix .....ce n'est guere que le prix d'un rond point.
Il s'agit juste de savoir ce que l'on veut ....ce qui est rare est en train de devenir cher .....Normal !!
500 000 euros pour une commune de moins de 3 000 âmes me semble démesuré. Le jour où je comparerais un médecin à un morceau de steak j'aurais définitivement perdu de mon humanité. Est-ce vraiment une histoire de monnaie ou juste que les médecins eux aussi aspirent à une vie meilleur. Comme le dit le Dr Lemeut , je pense que leur mauvaise qualité de travail n'aide rien. Il y eut un temps où un docteur n'avait pas d'horaires de travail, où il se déplaçait chez les personnes âgées ou les enfants malades et où on pouvait avoir la tranquillité d'esprit de pouvoir compter sur lui. Ce temps est révolu. Bonne ou mauvaise chose? le débat n'est pas ici.
Nous cherchons toujours un médecin pour notre beau village.
Tellement démesuré d'ailleurs que plus un aucun médecin ne veut désormais s' installer....
Simplement comment voulez vous avec un tarif de consultation à 23 euros aspirer comme vous dîtes a une qualité de vie meilleure .....à ce compte là vous risquer de chercher longtemps .....
Vous aurez conservé votre Humanité et perdu votre médecin .....après tout c'est un choix .

Pour info, voici de façon toute officielle le tarif des consultations dans d'autres pays d'Europe ou je vous l'apprend sans doute un médecin libéral emplois 2,7 salariés plein temps en moyenne ....chez nous c'est 0,3.....des chiffres qui parlent d'eux mêmes

http://www.mfe.org/index.php/Portails-Pays/Italie/Sante/Medecine-de-soins
http://www.mfe.org/index.php/Portails-Pays/Espagne/Sante/Medecine-de-soins
http://www.mfe.org/index.php/Portails-Pays/Grece/Sante/Medecine-de-soins


Je vous rappelle aussi que désormais l'âge moyen de premiere installation d'un médecin libéral est en France de 40 ans

Pour ce qui est des comparaisons du temps passé je vous rappelle que nous sommes aujourd'hui en France au régime officiel des 35 heures dont je ne vois pas au nom de quoi, les médecins seraient exclus.

Ceci vous éclaire t il ????
> Magali -
Je suis médecin marocain 24ans d experience en medecine d urgence
DCI
Messages postés
67405
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mars 2019
19322 > saadoune -
Et que souhaites tu ?
Cher confrère
Pourquoi tant d'explications!!Croyez vous que le lambda comprends?Quand il ne recevra plus sa feuille de sécurité sociale pour les remboursements maladie(car l'état ne veut plus de 36) et qu'il faudra qu'il se paye sa propre SANTE de A à Z peut être que là un bon docteur NC ne sera pas trop cher et que l'on reverra refleurir de bons dispensaires communaux ou des queues a partir de 5 h du matin pour des soins en hôpital!!Que voulez vous tout le monde n'est pas censé connaitre toutes les lois surtout celles a venir!!
Pourquoi pas une coopérative de santé!?
Au Québec, elles ont de plus en plus la côte...ça assure le service, ça dégage les médecins des tâches admnistratives, ça rend les citoyens responsables!
http://www.coopsantemrccharlevoix.com/fr/faq.php
Dr Paul Lemeut
Messages postés
102
Date d'inscription
mardi 27 juillet 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 décembre 2012
16 > Annie -
J'ai trouvé un diaporama où la démarche est plus claire. ( http://www.mrc-charlevoix.ca/pdf.php?id=98 ).
Ça fait penser aux Unités sanitaires de bases du SMG des années 80 (Saint Nazaire) dont l'évaluation est toujours dans les coffres-forts de la CNAM! Autant dire que ce type de projet à peut de chance de se faire en France.
Le point important, c'est qu'il ont compris qu'il faut recentrer les temps des médecins sur la médecine et les dégager de l'administratif.
Par ailleurs, j'adore le terme "finissants" pour les médecins en fin de carrière. Je pense que je vais le reprendre. (Ah, le Québec!).
> Annie -
Ben non enfin il y a beaucoup plus simple il suffit de laisser faire nos brillants élus ....enfin tout sauf surtout prendre des des mesures qui pourraient rendre le métier de généraliste a nouveau attractif .....Il faudrait demander a cette C....nne si elle imagine vraiment que les vetos vont travailler a 20 euros la consult .....Top drôle la mémére

© Reuters
Une élue de Côte-d'Or propose de faire appel aux vétérinaires pour VOUS soigner, dans les déserts médicaux. Partant du constat qu'on manque de médecins en zone rurale, Françoise Tenenbaum, vice-présidente PS du Conseil régional de Bourgogne, souhaite faire appel aux vétérinaires dans "les situations d'urgence" pour remplacer les généralistes. Plus exactement, dans son esprit, le vétérinaire serait présent pour dispenser les premiers secours au patient, en attendant la consultation d'un médecin ou l'hospitalisation.
Et pour permettre ces nouvelles pratiques, Françoise Tenenbaum souhaite mettre en place "une année de formation" en plus pour les "vétos". Proposition jugée "irréaliste" par les professionnels !
« Ils savent faire... »
Mais Françoise Tenenbaum défend sa proposition : « Pourquoi interdire aux vétérinaires de faire un geste d'urgence pour sauver un humain ? Ils savent faire ; il faut voir comment on peut les y autoriser. Il faut donc changer la loi et voir si dans ces territoires-là, en cas d'urgence, il n'y a pas matière à faire des exceptions ».
« Les mêmes gestes pour relancer un coeur »
Reportage dans un cabinet vétérinaire à Paris. Dans ce coquet cabinet parisien, chez le docteur Benalloule, Elisabeth fait soigner ses 2 chats. Elle s'y rend très régulièrement, apprécie son vétérinaire, à tel point qu'elle s'imagine parfaitement être soignée par lui plutôt qu'un médecin : « Pour relancer un coeur c'est la même chose, les mêmes gestes. Je trouve que dans beaucoup de cas le vétérinaire est aussi adapté qu'un médecin en cas d'urgence ».
Un avis que ne partage pas le praticien. Pour Thierry Benaloulle, il ne faut pas tout mélanger : « Ce sont deux voix qui n'ont strictement rien à voir pendant les études, ce sont deux métiers différents et je pense qu'il faut laisser les médecins pratiquer leur médecine ».
Devant le cabinet, Geneviève, 62 ans, attend avec son chat. Se faire soigner par son vétérinaire, selon elle, « ça ne peut pas être sérieux. Il n'a pas fait d'études pour me soigner ».
En tous cas, chez les médecins, on s'insurge : irréaliste et dangereux, clame la profession.
« Moi je ne saurais pas traiter un animal »
« Ça permettra peut-être de répondre aux patients qui demandent des traitements de cheval, plaisante le docteur Stéphane Fraize, médecin en milieu rural en Dordogne, qui n'ose croire au sérieux de cette proposition : Ça me paraît tellement ahurissant comme proposition, j'ai du mal à croire que ça puisse être émis sérieusement par une élue. C'est quand même pas la même physiologie, c'est pas les mêmes pathologies, ni les mêmes médicaments et traitements. Moi je ne saurais pas traiter un animal. C'est quand même avoir une vision très archaïque de ce que peuvent être les urgences, y compris à la campagne. Chacun ses compétences ! ».
Commenter la réponse de Dr Paul Lemeut
Messages postés
67405
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mars 2019
19322
+1
Utile
Bonjour,

Quelques chiffres concernant le département du Vaucluse.

D'octobre 2010 à Avril 2011 inclus:

Une quinzaine de départ à la retraite (incluant les décès) chez les MG en activité.
77 inscriptions au CO toutes spécialités confondues
25 MG inscrits en tant que salariés
10 MG inscrits en tant que libéraux


Sans commentaires.


Pourquoi... ? ...Parce que...C'est comme ça...Et pas autrement...C'est la vie...
Publi-information
Commenter la réponse de DCI
Messages postés
102063
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 novembre 2017
11547
0
Utile
Bonjour

J'aimerai bien me rendre compte de la pénurie de médecin dans mon département. Généraliste et spécialiste.

Ou puis je me renseigner ?

Merci
Dr Paul Lemeut
Messages postés
102
Date d'inscription
mardi 27 juillet 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 décembre 2012
16 -
Bonsoir,
Pour les généralistes, les infirmiers, les kinés et dentistes, il y a un cartographie intéressante sur le site des ARS : http://www.ars.sante.fr/C-rtoSante.92761.0.html .
Pour les autres spécialités, je ne sais pas mais le contexte n'est pas le même et le kilométrage "acceptable" non plus.
lafouine.
Messages postés
102063
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 novembre 2017
11547 > Dr Paul Lemeut
Messages postés
102
Date d'inscription
mardi 27 juillet 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 décembre 2012
-
Merci bien.

Mais les chiffres depuis 2006 ont bien changé par chez moi.:-(
Je relirais ,la tête reposer.
A+
Commenter la réponse de lafouine.
Messages postés
67405
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mars 2019
19322
0
Utile
Bonjour,

En tant que simple "particulière", ce sera difficile d'obtenir les infos à partir des structures compétentes (Conseil de l'ordre, CPAM...).

Par contre, ton médecin traitant devrait pouvoir te renseigner car, comme moi, il dispose des infos à leur source même.
lafouine.
Messages postés
102063
Date d'inscription
mercredi 7 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
4 novembre 2017
11547 -
Merci DCI

Je lui demanderai un jour que j'irais.
Commenter la réponse de DCI
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 13 février 2010
Dernière intervention
4 mars 2019
0
Utile
Bonjour a tous.
Je demeure dans le pays de Gex frontalier avec la Suisse ce qui veut dire avec de l'argent d'où les locations de local et d'appartement pour exercer sont démentiels.
Comment un jeune medecin peut il s'installe quand la location d'un appt f3 loué a 1.300e en moyenne combien d'heures doit il travailler pour vivre?...A mediter
DCI
Messages postés
67405
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mars 2019
19322 -
Même plus à méditer ...

De plus en plus fréquemment on déroule un tapis rouge pour inciter les jeunes médecins à s'installer dans la France profonde : local municipal loué une somme dérisoire, logement idem, cabinet médical entièrement équipé y compris matériel informatique, et dans bon nombre de cas, le déménagement du nouveau médecin est entièrement pris en charge par la commune ou l'intercom.
Sans oublier les médecins directement salariés par la commune où ils s'installent : statut territorial, véhicule de fonction, contrat de travail, congés payés ...etc ...
Commenter la réponse de rougeor