Consulter un psy gratuitement

Fermé
skynie - 9 avril 2011 à 12:46
begonie Messages postés 85154 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 2 mars 2024 - 21 juil. 2011 à 20:16
Bonjour,
J'ai 33 ans et j'ai toujours vecu avec ma fille de 16 ans 1/2, depuis quelque temps elle se renferme un peu plus sur elle meme, je lui avais dit qu'elle etais trop jeune pour sortir avec un garcon en seconde, elle a attendu et un an apres ce meme garcon est la, je ne l'empeche pas d'aller au cinema avec ou encore en ville mais vendredi matin avant d'aller travailler j'ai trouvé un mot sur mon sac me disant qu'elle allait en cours mais qu'elle rentrerais pas. Elle allait passer la nuit avec son copain alors que dans nos precedente conversation je lui avais deja dit non expliquant qu'il etait trop tot et que je n'avais pas confiance en lui au vue de ce qu'elle me racontait a son propos.
Ma fille m'a rassuré en me disant qu'elle etait pas prete a avoir de relation avec et il le savait mais quelque chose s'est brisée,

L'an dernier, elle a perdu 1 ami dans un accident de voiture mais elle refuse d'exteriorisé son chagrin. Dois je lui prendre rendez vous chez psy avec son accord?

Depuis longtemps je souhaite la changer de lycée car je n'aime guere l'ambiance, l'encadrement, le suivi par les prof, les cours laissent a desirer. Les amis qu'elle a rencontré on une mauvaises influence sur elle.

Je sais que je demande beaucoup mais^pouvez vous me conseiller svp?
A voir également:

4 réponses

Bonjour,

Votre fille grandit et se detache de vous et c'est normal.

L'adolescence , avec ses premiers emois, elle s'ouvre au monde et se cherche....

Ne l'etouffez pas sous pretexte que sortir avec un garçon est trop tot; elle a 16 ans et veut faire comme les autres gens de son age.

Mettez la en garde contre les aleas de la vie sans autorité absolue et interdictions qui la renforceraient bien au contraire dans ses convictions et se braquerait contre vous encore plus.

Le fait que vous ayez toujours vecu avec elle en monoparentalité ne vous donne pas tous les droits exclusifs.

Elle a besoin de s'ouvrir à la vie pour acquerir sa propre experience et se forger à ses idées propres.

Laissez là vivre en l'incitant à se confier à vous;

Elle decouvre le monde, n'etouffez pas le poussin dans l'oeuf, aidez là à prendre son autonomie, à l'accompagner vers demain........

Je pense que vous y gagnerez encore plus,

Il est toujours difficile pour une mere de voir s'eloigner son enfant, mais elle ne vous appartient pas pas plus que sa vie.

Etant encore mineure, laissez la balbutier sa petite vie qui ne demande qu'à s'epanouir pour voir devenir la femme de demain.
1
Il y a des centres specialisés qui permettent de consulter gratuitement.
0
begonie Messages postés 85154 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 2 mars 2024 9 451
9 avril 2011 à 15:13
Bonjour.

Garde le lien et la communication avec ta fille. Elle est probablement entraîn de s'émanciper de toi.

Des amis de tout genre, elle les rencontreras partout, même en changeant de lycée.

Pour le psychiatre, je ne pense pas que ce soit une bonne idée si elle n'exprime pas de problèmes émotionnels importants.

L'évolution dans la vie des jeunes, entre autres de cet âge est imprévisible.
0
Profil bloqué
28 avril 2011 à 10:38
Tu dis que ce n'est pas " une bonne idée si elle n'exprime pas de problèmes émotionnels importants." : évidemment qu'une consultation à intervalles régulier chez un psychologue et donc, par conséquent, la confidence à une personne extérieure à la famille, est une bonne chose, contrairement à ta remarque !!

Et puis, ça ne coûte rien d'essayer ! Ça peut sûrement ouvrir la voie à différents points de vue mélioratifs, comme j'en ai moi-même fais l'expérience.
0
begonie Messages postés 85154 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 2 mars 2024 9 451
28 avril 2011 à 10:53
Bonjour Alter_Bridge.

Dans cette situation, le dialogue avec la fille me paraît plus important que de consulter chez un psychologue.

Rien n'interdit parcontre la maman de prendre un rendez-vous pour elle-même si elle souffre de l'émancipation de sa fille. ( Ici je m'adresse aussi à skynie biensûr).

Garder le lien est important et tenir compte de :

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/affich-853057-consulter-un-psy-gratuitement#1
0
Profil bloqué
28 avril 2011 à 11:02
Chacun son point de vue.

Mais je sens facilement que tu n'as jamais consulté de psychologue.
0
samgunsjovirow Messages postés 40872 Date d'inscription samedi 3 mai 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 17 février 2023 4 365
28 avril 2011 à 11:07
Bonjour

Je viens de lire la discussion et je dois dire que je suis assez de l'avis que le psy n'est peut etre pas la première chose à faire.

Perso, je connais une mère et sa fille qui ont traversé un problème similaire (hormis l'histoire du petit ami). Et d'après ce que disait la mère, je pensais que le psy serait une bonne solution...Sauf qu'au bout du compte, la visite a surtout démontré que la jeune fille n'avait pas de problème particulier et que c'était la mère qui avait besoin d'aide pour accepter le passage de sa fille à une autre étape de sa vie.
0
begonie Messages postés 85154 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 2 mars 2024 9 451
28 avril 2011 à 11:28
Re-bonjour Alter_Bridge.

Bonjour à sam en passant. :)


" Mais je sens facilement que tu n'as jamais consulté de psychologue. "

Remarque assez subjective.

C'est plus prudent d'éviter les interprétations sans données objectivées ni objectivables.

Pas besoin de consulter des psychologues pour donner un avis qui fait appel au bon sens.
0
Utilisateur anonyme
21 juil. 2011 à 20:06
Bonsoir,
Au vue des propos de skynie, j'ai l'impression qu'il y a un échange mère fille qui est bien installé. L'intervention d'un psychologue pourrait creuser un fossé qui n'existe pas dans l'immédiat.

Cette jeune fille est juste dans la période de l'adolescence et à besoin de montrer qu'elle existe et qu'elle peut prendre ces propres décisions.

Pour info, on ne va pas voir un psychologue contraint et forcé, ça n'apporte rien, si cette jeune fille doit y aller c'est qu'elle en aura pris la décision

Un autre point m'interpelle skynie, tu as 33 ans, ta fille 16ans 1/2. Ta crainte ne serait elle pas qu'à son tour elle se retrouve enceinte au même age que toi ? Je me trompe peut être.

La meilleur solution, à mon avis, serait d'ouvrir encore plus le dialogue avec ta fille, de lui expliquer tes craintes. Ca sert à rien d'être catégorique en disant "non" un ado fini toujours par prendre ce qu'il veut.
0