Quand les maires se lachent

jfk - 18 janv. 2011 à 08:05
DCI
Messages postés
81600
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 juin 2022
- 21 août 2011 à 23:01
Bonjour,

C'était en 2008 mais rien ne laisse penser que ça a changé depuis (surtout pas le débat au Sénat du 13 décembre 2010.
https://www.lagazettedescommunes.com/7204/congres-des-maires-demographie-medicale-les-maires-sen-prennent-aux-medecins-dans-une-ambiance-survoltee/
Si on peut comprendre l'inquiétude des maires, on peut s'étonner de leur manque de connaissance du sujet.
Vont-ils aussi mettre en place des mesures coercitives pour les bureaux de postes, les coiffeurs, les plombiers. Vont-ils mettre des mesures coercitives pour les médecins hospitaliers dans les hôpitaux généraux dont ils sont administrateurs?
Il y a bien sûr de l'intérêt électoral de la part de ses maires et le plus facile est d'obliger les médecins, ces nantis, que de s'interroger sur ses propres respectabilités politiques.

3 réponses

Bonjour,

En effet, les maires ont souvent considéré les médecins comme des nantis. Ils étaient d'accord pour investir dans des commerces ou des bistrots mais ils considèrent trop souvent comme un dû la présence des généralistes.

Certains voudraient même leurs imposer des contraintes particulières parce que leurs études ont été payée par les contribuables. C'est vrai aussi de tous les autres professionnels qui n'ont pas, eux, de contraintes sauf sur la base d'un contrat avec des avantages en regard).

Les généralistes de leur côté ne sont plus dans le sacrifice de leur vie personnelle, pas plus que les autres français d'ailleurs. En plus, ils ont le choix....

Si il croient attirer les mouches avec du vinaigre, ils se trompent. Le bâton ne marchera pas.

Si il y a une forte utilité sociale à la présence de généralistes, il faudra bien investir. Si ils cherchent des généralistes, il faut les payer correctement (par exemple sur la base d'un médecin conseil) pour 35 heures, leur assurer un environnement de qualité (locaux, secrétariat...). ils trouveront alors des volontaires même à 50 km d'une grande ville.
0
DCI
Messages postés
81600
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 juin 2022
35 876
21 janv. 2011 à 17:35
Bonjour,

C'est faire un mauvais procès à la majorité des maires actuels, surtout en milieu rural ou semi rural.

Ils sont de plus en plus soucieux de maintenir une présence médicale dans leur commune et la majorité d'entre eux investissent volontiers dans un local professionnel ou dans un logement mis à disposition. Il y a même certaines communes qui mettent à disposition un cabinet médical entièrement équipé.

Et je ne connais pas un seul qui maire qui prêche pour la coercition. Sauf les quelques uns qui rêvent d'un "service national de santé" totalement étatisé. Dans ce cas, OK pour la coercition, et tout à fait d'accord pour les 35 heures et un salaire "attractif".



0
Bonjour

Rien ni personne ne m'obligera a faire ce que je n'ai pas envie de faire ni à m'installer là où je ne veux pas. Quand aux maires, la plupart sont des pitres locaux électoralistes. Je suis installé depuis 7 ans dans un bled dont le médecin est parti en retraite. J'attends toujours la visite du pitre local qui ne voit pas pourquoi un médecin est venu dans son trou. Quand aux locaux, tout ce qui interesse les "élus" c'est de contenter un proprio qui se gave avec un loyer style 600 euros pour deux pièces sans placart en cambrousse et une taxe professionnelle. Qu'on arrête lalangue de bois et qu'on regarde les vrais responsables du dégoût des jeunes médecins.
0
DCI
Messages postés
81600
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
29 juin 2022
35 876
21 août 2011 à 23:01
A l'intention de Padhue : la pétition "En finir avec les discriminations qui frappent les praticiens de santé à diplôme étranger "

Est déjà présente dans le forum "pénurie de médecins", il est donc inutile de l'inclure dans tous les forums professionnels.

Merci.
0