SOS NEVRALGIES CERVICO BRACHIALE

Résolu/Fermé
gege14 - 23 févr. 2010 à 16:23
 Patty - 17 août 2017 à 23:14
Bonjour,

Depuis Septembre 2008, je souffre de "névralgies cervico-brachiales" selon les spécialistes rencontrés. En fait tout a commencé par une sorte de torticolis qui s'est dégradé au bout de deux jours jusqu'à immobilisation complète du bras, malgré un traitement d'anti-inflammatoires et pommade. Vu cette dégradation de mon état, mon médecin m'a prescrit une série d'injections.
Ensuite, mon état s'est amélioré au niveau de la mobilité du bras, mais les douleurs restées toujours existantes, malgré des séances de kinésithérapie et même ostéopathie, acupuncture, ainsi que des traitements d'abord à base de corticoïdes et après, morphine.
J'ai passé un scanner qui a montré la présence d'une hernie discale. L'IRM qui a suivi, a montré l'existence "au niveau rachidien, d'un débord du mur postérieur très discret, prédominant en C6-C7".
Aujourd'hui, je prends du Cymbalta (90mg) le matin et du Rivotril (10 gouttes) le soir et ce traitement, depuis presque un an, me rend complètement amorphe et avec tout le temps envie de dormir. Je suis également suivi par un Centre anti-douleurs et par un psychologue et assiste à des séances de relaxation. Malgré cela, j'ai toujours ces douleurs (point dans le haut du dos au niveau colonne vertébrale, trapèzes, nuque et cou raides, bourdonnements dans les oreilles, maux de tête, tiraillements des épaules, bras, avant-bras, douleurs poignets et engourdissements mains et doigts) qui persistent dans la journée et en plus, des sensations de vertiges et je ne sens plus mes jambes par moments.
Le seul moment où je suis bien, c'est lorsque je dors avec mes 10 gouttes de Rivotril (à moins la douleur rejaillit). En journée, c'est le calvaire dans les gestes de la vie quotidienne.
Je vous avoue que je suis vraiment désemparée face à cette situation qui dure depuis un an et demi maintenant et je ne sais plus comment faire.
Si vous connaissez également ces problèmes, merci de m'apporter vos conseils qui me seront très précieux et m'aideront peut-être à retrouver une vie normale.
Merci d'avance.

11 réponses

plantamare
Messages postés
423
Date d'inscription
vendredi 29 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2017
305
23 févr. 2010 à 19:35
Je vais te donner quelques pistes que tu pourrais explorer toi-même, car le traitement médical ne semble pas te soulager beaucoup (mais à toi de voir, car si tu donnes bcp de précisions sur ton problème, tu ne dis pas quel âge tu as, quel est ton état de santé général, etc.). Pour une névralgie, 1 an et demi me paraît bien long (à moins qu'elle n'arrête et ne revienne).
- l'acuponcture, dans ce cas, je ne vois pas trop l'intérêt
- kiné et ostéopathe, oui, mais il faut trouver les bons et c'est parfois une recherche longue
- morphine, après une opération pour une période brève oui, sinon à éviter : c'est une drogue
- as-tu essayé des solutions de type orthopédique et ergonomique : lit, matelas, coussin, chaise de bureau ; une minerve pour immobiliser le cou dans les périodes de crise
- qu'est-ce qui soulage la douleur? chaud (dans ce cas, bouillotte) ou froid (poche à glaçons)?
- as-tu essayé un homéopathe? il existe des traitements de fond pour ce type de douleur (tu peux les chercher toi-même dans un guide de l'homéopathie, mais tu risques de tâtonner assez longtemps)
- as-tu pensé aux cures de boues thermales?
- une version plus simple de ces boues thermales consiste en l'application de cataplasmes d'argile (surtout si ce qui te soulage c'est le froid - à lire : L'argile qui guérit)
- enfin, il semblerait (mais ce n'est pas scientifiquement prouvé à ce jour) que ce type de problèmes (car tu n'as pas grand chose apparemment au niveau des os : "très discret", dit l'irm) pourrait être lié à des pollutions électromagnétiques, certaines personnes y étant plus sensibles que d'autres : tu pourrais donc te renseigner s'il y a des antennes de téléphonie mobile près de chez toi, quelle est leur puissance et si elles rayonnent dans ta maison. Penser aussi aux téléphones dect, au wifi (à la maison ou au travail), à l'abus de téléphone portable + d'autres causes de ce type. Nombreux sites sur internet traitent de ce sujet et des douleurs articulaires que cela provoque chez les pers. sensibles - une piste à explorer.
88
Bonsoir
je suis atteint de névralgies cervicaux brachiales
j'ai un bec de perroquets et mon rhumatologue m'a proposé de mettre un neurostylmulateur interne qui veut dire de petites électrodes dans les cervicales et le courant va remplacer la douleur
car pour me calmer je prends déjà un neurostylmulateur externe mais quand il fait chaud des électrodes se détache et ça fait mal
pour l'instant je suis sûr neurontin 800,topalgic,tiapride pour me calmer un petit peu les nerfs, et depuis deux mois car j'ai mal à une jambe il me donne du skenan 10 mg,skenan 5 mg pour me soulager
j'espère qu'avec un neurostylmulateur interne que je vais pouvoir réduire les médicaments.
0
corinne7405
Messages postés
8
Date d'inscription
dimanche 10 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
4 janvier 2015
2 > edmond49
4 janv. 2015 à 20:42
bsr je viens de lire votre message vous parlez de neurostymulateur interne s est quoi on me la jamais proposer je suis aller voir un étiopathe 3 fois l année dernière je pensais que je n allais plus souffrir et hélas s est revenue la récement et je prends de lyrica 200 ou un autre qui m endors plus qu il me calme cela me pouri la vie et je peux pas aller a mon sport cela me prends la tête avez vous vu un médecin pour ce neurostymulateur interne moi j'ai eu la morphine acupan et j en passe je droitière je fais un métier difficile si vous avez une solution merci de me la donner cordialment corinne 7405
0
bonjour,
je constate que vu l'heure à laquelle vous m'avez posté le message, la nuit vous êtes aussi debout. Pourtant les médocs devraient nous laisser dormir mais.......... la douleur est si forte!
j'ai bientôt 50 ans et redoute l'avenir dans de telles conditions. quel age avez vous sans indiscrétion ? depuis quand souffrez vous ? moi, perso je ne me supporte pas zombi le jour, debout la nuit malgré morphine etc.... je sais aussi que je ne suis pas patiente mais en plus mère de famille autour de laquelle tout doit tourner, c'est ingérable. je voudrais être seule mais.............. j'ai consulté un radiologue en vue infiltration, il n'etait pas partant à moins que je lui signe une décharge au cas où cela me conduirait à une tétraplégie vous voyez c'est très réconfortant. Donc j'annule le rendez-vous et je me laisse couler. Merci de m'avoir répondu, à bientôt peut-être et surtout bon courage
0
Bonsoir
merci de votre message
je n'ai que 48 ans, cela vous étonne tous mes médocs mais cela fait 10 ans que je les prends sauf la morphine il y en a qui me font plus l'effet
je dois beaucoup l'après-midi et pour penser à autre chose je m'occupe d'une association qui s'appelle FMH cela me permet d'oublier un petit peu la maladie, je suis en train d'aider les gens qui souffrent plus que moi je la remplis leurs papiers pour leurs droits et essaye de montrer un atelier rencontre pour que ces gens puissent discuter de leurs problèmes, de faire des jeux pour les faire oublier et qu'ils se sentent un peu heureux car avec les maladies ce n'est pas toujours facile.
1
Merci, très intéressant
0